-
Le 24 May 2013 à 18:05 | mise à jour le 14 May 2015 à 18:57

FISE Montpellier 2013 : les finales pros, le rail contest, la rampe

FISE Montpellier 2013 : les finales pros, le rail contest, la rampe

Le FISE a cet avantage de réunir au même endroit plusieurs disciplines différentes mais aussi plusieurs déclinaisons du roller. Retournons sur site pour revivre les finales pros en slopestyle, le rail contest et la compétition de mini-rampe à spine...

Mis en ligne par 

Trois événements de roller en un

Anthony Pottier - 270 Top Soul

Finale Pros : Roman Abrate intouchable

Les pros ont eu le temps de préparer leur ligne pour une finale qui s’annonce palpitante. Le triple vainqueur de la compétition, Romain Godenaire, a du souci à se faire car les prétendants au titre tels que Roman Abrate ou Stéphane Alfano comptent bien lui ravir la première place.

L’anglais Nick Lomax, vainqueur du Gladiator contest, ne s’est pas démonté avec un run propre qui lui vaut la dixième place de cette édition 2013 ex aequo avec Rémi Santos, 18 ans et sponsorisé chez Clic n roll. Ce jeune homme a gagné sa place chez les pros grâce à son podium en amateur.
De même pour Stéphane Torres, qui avec ses 6 runs depuis la veille, n’a pas lésiné sur ses efforts à coups de true sunnyday et de king grinds. Anthony Avella assure sa ligne avec des grinds et des rotations très propres qui le hissent en septième position. Stephen Swain livre un 900 cork sur le second quarter et termine avec un 450 back royal et atteint la sixième place.
Le niveau passe un cran au-dessus grâce aux riders du team Seba, l’australien CJ Wellsmore et Anthony Pottier utilisent le slopestyle de manière très différente des autres concurrents. Le premier se promène en fakie sur la moitié du park et lance un full torque en montant sur un rail pour faire un transfert en backslide sur le rail au dessus. Une ligne originale qui lui permet de décrocher la cinquième place.
Le second a fait une forte impression sur son second run. En effet, il dépose un magnifique fishbrain rocket sur le curb et met un 450 top soul sur le rail impressionnant. Un rider à suivre l’an prochain qui prend possession de la quatrième place avec panache.

Slopestyle Pro - FISE 2013

Le trio de tête est 100% français. Ces riders se connaissent bien et ne flanchent jamais malgré la pression. Romain Godenaire ouvre le bal avec un double backflip et un alley oop mizu calé. Un run spectaculaire qui ne suffira pas à détrôné le duo en tête des qualifications. Le gagnant du classement WRS 2013, Roman Abrate n’a pas l’intention de faire de la figuration avec un double hot flip 180 appelé le « kangarou » bien replaqué. Il utilise un maximum le park entre true spin sunnyday, wallride et back sav sur le rainbow. Un run déconcertant que Stéphane Alfano tente de faire oublier grâce à de belles rotations comme le 900 et un back royal sur le rail en montée to back royal sur le rail au dessus. Un coude à coude que les juges ont délibéré avec 1 point de différence. Vainqueur la veille de l’invitational, Roman gagne également le slopestyle et annonce à la remise des prix qu’il vise le grand chelem.

Podium Slopestyle

Rail contest

Juste après cette remise des récompenses du slopestyle, nous rejoignons avec plaisir la communauté roller au rail de la place de l’Europe derrière les restaurants pour assister au rail contest.

Cette année c’est la boutique Clic n roll qui supporte l’événement indissociable du FISE. Peu de courageux s’élancent mais on retrouve Guillaume Legentil, vainqueur de l’édition 2012, avec un top soul que tous les participants plaquent sans souci même le jeune Laurent Allessandri, ovationné l’année dernière pour son back royal du haut des 14 ans.
Suite au déboitage du rail, tout le monde migre vers le rail de l’autre côté de la place pour finir la compétition. Les juniors sont en ébullition  et mettent l’ambiance en cette fin de journée.
Beaucoup de chutes et de hauts le cœur rythment le contest mais c’est de nouveau Laurent Allessandri qui met tout le monde d’accord avec un fishbrain christy old school, puis un zero spin king grind.

Lolo - Zero spin King grind

Dimanche 11 Mai

Finale filles : Amandine Condroyer au dessus du lot

Amandine Condroyer - Top SoulMathilde Monneron, vainqueur l’année dernière, nous  a montré la veille qu’elle comptait bien renouveler son exploit. Ce dimanche, elle enchaîne le slopestyle avec un beau 540 sur le second quarter et un top soul sur le coping mais chute. Un run assez explosif pour remporter la troisième place.

Elle ne laisse pas indifférente les autres participantes puisque Maria Munoz Diez met un joli negative mizu sur le curb et passe sans difficultés les obstacles en terminant avec un soul to top soul sur le rainbow.

C’est sans compter sur Amandine Condroyer qui nous a fait un retour fracassant. Un run propre constitué de 360° et de grinds en top bien posés. Une finale toute en rebondissements qui a couronné Amandine laissant la seconde position à Maria.
Amandine tentera d’ailleurs un back flip pour fêter sa victoire, mais ce dernier ne sera pas replaqué.
Il faut se remettre vite de nos émotions car la finale de la rampe à spine ne tarde pas à commencer à l'autre bout du FISE...

Finale rampe à spine : Nick Lomax créé la surprise

Sous un soleil sans nuages, les riders n’ont pas pour le coup trop de temps pour s’échauffer mais ils ne vont pas nous décevoir. Cette finale est la dernière compétition roller de ce FISE.

On retient que les riders pros sont toujours présents et que de nouvelles têtes se faufilent parmi les 5 premiers notamment l’anglais Julien Swindells qui a démontré que la rampe à spine était un jeu d’enfant. Il enchaîne les switchs up et les rotations avec une aisance déconcertante.

Cependant, les habitués de ce spot le cassent en deux notamment Anthony Avella qui n’a pas son pareil pour remettre au goût du jour des figures old school tels qu’un Liu kang, un flat spin ou un safety grab. Une propreté et une amplitude que nous ne retrouvons dans aucun autre participant.

Roman Abrate, quant à lui, compte bien gagner les trois compétitions roller pro et livre une partition sans fausse note avec des alley oop en cascade et des rotations à n’en plus finir.

La grosse surprise de cette édition 2013 est l’anglais Nick Lomax. Il nous a impressionné par sa technique car il démonte la rampe en fakie tout au long de son run. Les figures rentrent aisément et les spectateurs sont en émoi devant cette prouesse. Une victoire amplement mérité au grand désarroi de Roman Abrate qui obtient la troisième place. Rendez vous l’année prochaine pour réussir cet exploit.

Anthony Pottier - 270 Top Soul

Liens utiles

Les compétitions de slopestyle amateur / Junior du FISE 2013

ESA 2013

FISE 2013 : bilan du Pro Invitational Contest

Texte : Lapichu
Photos : Bobor
Relecture : Iggnorance 
Mis en ligne  le 24 May 2013 - Lu 2378 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB