-
Le 14 March 2013 à 16:45 | mise à jour le 22 March 2013 à 11:13

Nathalie Barbotin raccroche les rollers de vitesse

Nathalie Barbotin raccroche les rollers de vitesse

Voilà, c’est fini... Le dimanche 16 septembre 2012, Nathalie Barbotin raccrochait définitivement les rollers de vitesse après une carrière sans équivalent de trente ans, dont vingt en catégorie Senior...

Mis en ligne par 

Une carrière longue de 30 ans

Nathalie Barbotin aux Herbiers en 2007De la petite piste Marc Sangnier de Mont-Saint-Aignan en Haute-Normandie, où elle a attrapé le virus de la compétition, à San Benedetto del Tronto en Italie, où elle a bouclé son dernier marathon lors d’un championnat du monde, la Bretonne aura pratiquement tout gagné. Ses spécialités : les courses de fond et les marathons. Ses points forts : sa volonté et son abnégation. Forte d’un palmarès sans équivalent, parsemé de titres de championne de France et d’Europe ainsi que de victoires sur les marathons les plus prestigieux de la planète, Nathalie se retire donc. Cependant, elle ne part pas sans avoir semé : elle laisse dans son sillage un état d’esprit, une attitude et une méthode qui inspire – et inspirera – bien d’autres athlètes.

Dans une interview récente parue sur le site de la Fédération Française de Roller Sports, Nathalie Barbotin évoquait sa longévité :

« vingt ans de roller en catégorie Senior, cela parait long et très rapide à la fois car je n’ai pas réellement patiné au haut niveau international durant ces vingt années ! J’ai consacré les cinq premières à mes études de chimie et biologie et je ne suis réellement entrée en équipe de France qu’en 2001, l’année des championnats du monde à Valence d’Agen. A l’occasion des championnats du monde en Italie en 2012, j’ai senti que le moment était réellement venu pour moi d’arrêter le haut niveau, la compétition en roller : il m’a semblé avoir fait le tour du sujet, si je peux m’exprimer ainsi ! Cependant, je n’ai pas pris la décision du jour au lendemain. J’ai commencé à y penser durant la saison, et c’est en toute conscience que j’ai pris le départ de ma dernière course à San Benedetto lors du marathon des championnats du monde. »

Nathalie Barbotin a remporté le 10 km à points sur route des championnats d'Europe de vitesse aux Pays-Bas, à Zwolle

Sa carrière n’a pas été linéaire. Membre active de l’équipe de France de roller de vitesse au début des années 2000, elle a ensuite pris un peu de distance pour se consacrer à sa spécialité, les marathons. Elle a couru des 42km partout sur la planète, souvent avec succès, dans les épreuves de coupe du monde. Mais il y a trois ans, le sélectionneur national l’a rappelée, et elle a dit oui. Elle avait alors 35 ans et l’idée paraissait un peu « folle », comme elle l’explique elle-même dans son interview :

« en 2010, l’équipe de France est venue quelques jours à Nantes lors de sa préparation pour les championnats du monde. Je me trouvais à l’entraînement et l’entraineur national a remarqué que bien que ne faisant pas les championnats du monde, j’avais un très bon niveau. C’est à la suite de ce stage qu’il m’a contactée et m’a soumis l’idée d’un retour en équipe de France pour aider les Françaises qui avaient du mal au niveau international depuis quelques années… Avec mon retour, j’espère avoir pu aider les filles de l’équipe de France ainsi que celles qui aspirent à en faire partie. Malgré mes cinq ans d’absence, mon expérience m’a tout de suite permis de faire de la place pour notre équipe dans les pelotons internationaux et nous avons ainsi pu nous imposer. »

Et de rapporter à la France d’autres titres de championne d’Europe (deux pour être précis) et d’autres médailles !

Nathalie a aujourd’hui raccroché définitivement… Quoique : le sport restera toujours sa passion et l’envie la démange encore.

« Trois jours après mon retour d’Italie, j’ai fait une première sortie de course à pied. Tous les deux ou trois jours, je ressens le besoin d’aller me défouler et je pars courir. Au bout de cinq minutes, je regarde mon GPS et le naturel revient au galop : j’accélère et je me mets à faire de l’intervalle, je cherche à progresser à chaque séance, et cela me fait un bien fou ! Me sentant de mieux en mieux, il n’est pas impossible que je sois attirée par des compétitions de course à pied, de vélo, voire les deux, mais en grand amateur ! J’aime le sport, j’en ai besoin pour me sentir bien, il fait partie de moi et de ma vie. »

Nathale Barbotin aux  championnats d'Europe de vitesse à Heerde...

Un palmarès à faire rêver

Nombre de titres de championne de France et de médailles

  • Nathalie Barbotin (Alessi Powerslide)Championne de France de Minimes à Seniors...
    « Nombre de titres ? Je n'en ai aucune idée, mais la grande majorité en courses de fond ! »

Résultats en Equipe de France aux championnats d'Europe et du Monde

  • 15 titres de championne d'Europe
  • Vice-championne du monde relais route à Suzhou 2005
  • 4 Médailles de bronze aux championnats du monde :
    • Elimination route à Suzhou en 2005
    • Elimination piste au Venezuela en 2003
    • Points piste à Ostende en 2002
    • Points Elimination route à Valence d'Agen en 2002

Principaux Résultats en équipes professionnelles

  • Victoire au classement général individuel de la Swiss Inline Cup 2001 et 2002 avec Salomon World team
  • 1ere par équipe de la WIC :
    • en 2002 avec SAAB Salomon Team
    • en 2004 avec KIA Team
    • en 2009 avec Powerslide World Team
  • 1ère aux marathons de Zurich, de Bern, de Sempachersee, de Laussanne et de Zug (Suisse)
  • 2ème place à Engadin (Suisse)
  • 1ère au classement mondial individual du marathon entre 2001 et 2003
  • 1ère à la WIC de Suzhou (Chine) et à la WIC de Disneyland Paris
  • 1ère au marathon de Dijon et au marathon des Herbiers

    Liens utiles

    L'article complet sur le site du Comité Course

    Texte : FFRS
    Photos : droits réservés 
    Mis en ligne  le 14 March 2013 - Lu 6114 fois


    Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

    PUB