-
Le 08 March 2013 à 18:03 | mise à jour le 08 March 2013 à 22:40

Guillaume Chanaud, toujours en "Mouvement"

Guillaume Chanaud, toujours en

Guillaume Chanaud : ce nom ne vous dit peut être rien, mais ce passionné de pratiques urbaines en est déjà à son sixième film. "Mouvement" est son dernier né, en association avec Tim Marsh. Il est désormais disponible gratuitement sur le Web...

Mis en ligne par 

Rencontre...

Guillaume Chanaud - MouvementVoilà plus de deux ans que Guillaume Chanaud travaille d'arrache-pied à la réalisation de son dernier film intitulé Mouvement. Nous revenons avec lui sur les étapes qui ont jalonné ce projet et ensuite on vous laisse profiter du résultat final...

Bonjour Guillaume, tu filmes de tant à autre pour REL. Tu dois en être à ton sixième film... mais tu as forcément une vie à coté du roller. Peux-tu te présenter pour nos lecteurs ?

Bonjour ! Je bosse actuellement en indépendant dans l'audiovisuel. Notamment dans le milieu des sports actions. Je cadre ou je monte pour différents projets ce qui me permet de découvrir pas mal d'horizons différents, ça me plait bien

Ta pratique de départ est le roller... C'est de là que vient ton envie de filmer des sports urbains ?

Oui, je fais toujours du roller ! C'est en partie venu de là : l'envie de filmer, au début avec la petite camera du papa, puis de fil en aiguille tu accroches ou non, tu évolues, tu investis. J'ai eu la chance de pouvoir filmer d'autres sports et pas forcément urbains, cela donne pleins d'idées.

C'est justement en filmant d'autres sports que tu as eu l'idée de Mouvement ? Pourquoi choisir de mélanger ski, parkour, roller et light painting ?

Guillaume Chanaud - Top SoulNon pas forcément pour ça. J'ai fait quelques vidéos de roller déjà et j'ai commencé à filmer pour Mouvement il y a 2 ans à peu près, sans réellement savoir ce que je voulais, mais j'étais quand même dans une optique "tournage". J'ai capturé pas mal de d'images (roller/ski).
Je voulais au début faire un film "classique" avec des segments par rider mais pratiquant des sports différents (Hugues pour le ski, Yoji pour le roller, etc.).
Plus tard, Tim Marsh m'a proposé de filmer du parkour et m'a présenté à Florian et Abel. Nous nous sommes associés pour continuer le projet et filmer également du light painting qui est la spécialité de Tim, qui correspondait bien au délire de Mouvement.

Justement... quel est le délire de Mouvement ? A quel moment tu a su vers quoi aller ? D'où vient ce coté reportage, documentaire ?

Le délire serait : faire un truc sérieux sans se prendre au sérieux.
À partir du moment où l’on a shooté la première session roller/parkour (à Maurepas) je pense que cela a bien aidé pour la direction à suivre. Il y avait du potentiel !
Ensuite pour le format, je ne voulais pas faire un film de sports actions "porno", à savoir du trick, du trick et du trick. Tim était d'accord avec ça... d'où les interview avec les riders et les autres, pour essayer de créer un lien avec eux et avec leurs sports.

Deux ans de travail pour aboutir à Mouvement. Comment s'est passé le choix des riders ? Le choix des questions pour l'interview ? Les spots ? C'était aussi réfléchi ou vous avez profité des occasions présentes ?

Justement concernant les riders, on voulait faire un film avec nos potes, on n’est pas des pros riders mais cela n'a aucune importance. Du coup, pendant les sessions, en général, on filmait tout le monde. Après il y a eu certains tournages qui n'ont eu lieu que pour Mouvement.
Pour les interviews, Tim et moi, avons travaillé chacun de notre coté avec les personnes (rider ou non) que nous voulions voir apparaitre dans le film.
Les spots étaient généralement choisis en fonction de ce que voulait et pouvait faire le rider/ on s'est adaptés et quand c'était le moment, on shootait !

Le résultat est très pro, malgré ce que l'on pourrait croire en te lisant. En 2 ans, il n'y a pas eu des moments de doutes ? De remise en question du projet, ou tout a toujours été comme tu le souhaitais ?

Tout d'abord merci ! J'ai eu la chance d'apprendre pas mal de choses avec mon boulot que j'ai pu appliquer pour Mouvement.
Bien sûr qu'il y a eu des moments de doute ! Ça se passe rarement comme prévu même avec la meilleure volonté du monde. On apprend et on fait plus les mêmes erreurs la prochaine fois !

Le montage final fait quand même la part belle au roller, c'était voulu, ou c'était quelque part un peu inconscient ?

Une grosse partie des images étaient en roller, mais on était tout les deux OK avec ça.

Après 2 ans de travail on obtient un film d'environ 40 minutes bien construit. Comment s'est passé le montage ? Comment arrives-tu à faire les choix ? Comment as-tu pensé le montage final ?

Je suis monteur de métier, donc je savais à peu près comment j'allais monter ça, Tim me donnait son avis et exprimait ses attentes.
On avait un plan de montage que j'ai suivi le mieux possible.

Du coup le film a eu sa première au cinéma de Sceaux (92). Comment as-tu vécu ce moment ? Le film rendait vraiment ce que tu en attendais ?

Ouais c'était caviar ça ! Voir ça sur un écran immense avec tous tes potes : mission accomplie !
La mairie a assuré ! Le rendu était top !

Aujourd'hui c'est aussi la sortie du film sur Vimeo. Tu en as fait une chaine, avec plein de montages tous très sympa qui montrent autant l'envers du décor que l'investissement que tu y as mis. Pourquoi le sortir comme ça et pas en DVD ou autre ?

À la base, il devait y avoir une distribution DVD, mais finalement j'ai réfléchi à la manière de diffuser ça le plus largement et facilement possible. Tout les contenus sont dispos gratos prêt à être téléchargés.

C'est beau et cool pour tout le monde ! Merci en tout cas d'avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions. Le lien vers ta chaine est à la fin de l'interview.

Merci à toi dude !

Guillaume Chanaud alley oop top soul

Vidéo complète de Mouvement

MOUVEMENT from Guillaume Chanaud on Vimeo.

Liens utiles

Mouvement

Texte : Bobor
Photos : Guillaume Chanaud et droits réservés 
Mis en ligne  le 08 March 2013 - Lu 2385 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB