-
Le 09 March 2013 à 16:12 | mise à jour le 25 July 2013 à 19:55

Interview : Evelyne Bonnegarde, présidente des Hocklines

Interview : Evelyne Bonnegarde, présidente des Hocklines

Le club des Hocklines de Toulouse (31) ainsi que tous les acteurs locaux du roller-hockey vont organiser le championnat du Monde de roller-hockey 2014. Nous avons rencontré Evelyne Bonnegarde, présidente des Hocklines, pour en savoir plus...

Mis en ligne par 

Rencontre avec Evelyne Bonnegarde avant le mondial 2014

Bonjour Mme Bonnegarde, pouvez-vous tout d’abord vous présenter pour les lecteurs de ReL ?

Le Palais des sports de ToulouseJ'ai découvert le roller-hockey grâce à mes 2 fils qui se sont inscrits dans le seul club de la région qui existait à ce moment-là. Depuis, je me suis investie au niveau régional et national et maintenant, cela fait 20 ans que nous partageons la même passion.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur les Hocklines de Toulouse ?

Le club des Hocklines a fêté ses 10 ans l'année dernière. Il fédère plus de 220 membres sur Toulouse avec des équipes seniors et jeunesses. Notre équipe de Nationale 1 se rapproche de la phase des play-offs de son championnat. Mais il faut bien noter que ce projet d’organisation des Championnats du Monde 2014 est le projet de toute la communauté roller de Midi-Pyrénées (14 clubs de roller hockey et 43 clubs d’autres disciplines de la FFRS de toute la région Midi-Pyrénées).

Quand est venue l’idée d’organiser le mondial de roller-hockey 2014 ?

Le Palais des sports de ToulouseAprès l’organisation de la finale de la coupe de France 2009 à Toulouse au Petit Palais de Sports,  nous avons décidé que si la France était candidate aux championnats du monde nous serions prêts à tenter l’aventure avec la ville de Toulouse.

Quels sont les points qui ont fait la différence avec le dossier Lyonnais ?

Je n'ai pas assisté à la présentation de Lyon. Le jury a sans doute apprécié la configuration des lieux choisis pour l'évènement s'il se déroulait à Toulouse : 2 salles de sport côte à côte et les hôtels accessibles à pied.
Lors de la visite des installations, nos partenaires présents (Mairie de Toulouse et hôtels Accor) ont été très enthousiastes. Nous avons aussi montré que nous étions prêts à démarrer : l'équipe qui a préparé la présentation avait déjà rédigé une liste de questions. Nous étions portés par le dynamisme de toute une région.

Avec les deux palais des sports, vous bénéficiez vraiment d’infrastructures exceptionnelles en plein centre ville. Comment avez-vous fait ?

On a fait simplement une demande écrite mais très motivée et nous avons reçu une réponse positive.

Il semblerait que les élus toulousains aient vraiment été favorables à ce projet, pouvez-vous nous en dire plus ?

Le Palais des sports de ToulouseLes élus toulousains ont tout de suite adhéré au projet et nous ont fait confiance.

Quels vont être les prochaines grandes échéances de la mise en place du projet ?

La première grande étape est la création officielle du Comité Local d'Organisation qui va fédérer tous nos bénévoles et les partenaires professionnels. Une grande salle sera réservée avant fin mars 2013 à cet effet. En attendant, nous terminons l'analyse détaillée des différents cahiers des charges. Le petit groupe qui a préparé le dossier de candidature s'élargit progressivement. Certains nous appellent directement pour se porter volontaires. Tous sont impatients de démarrer.
De petites équipes de bénévoles seront constituées pour assurer la préparation pendant les 15 mois à venir. Nous avons la chance d'avoir de nombreux professionnels parmi nos fans de roller-hockey. L'occasion est trop belle de participer à un championnat de monde de leur sport favori : ils ne veulent pas rater cela. Certains ont déjà posé les congés pour l'an prochain.

Le planning détaillé de la préparation est en cours d'élaboration et sera présenté à l'assemblée constituante. Les différentes tâches sont connues. Certaines vont prendre beaucoup de temps et sont donc programmées dès à présent, comme l'organisation des cérémonies par exemple.

Le Palais des sports de ToulouseNous allons aussi établir le plan de communication détaillé, préparer les animations pendant l'événement mais aussi avant, et commencer les réunions techniques avec la Mairie de Toulouse. Le recrutement des volontaires pour assurer le bon déroulement de la manifestation sera programmé ensuite. Nous aurons besoin de toutes les bonnes volontés.

Quels sont les moyens nécessaires pour mettre en œuvre une telle organisation ?

  • De l'enthousiasme, mais aussi de la rigueur pour ne pas oublier d'aspects importants.
  • Un grand nombre de bénévoles et des professionnels très impliqués
  • Des idées innovantes
  • Les retours d'expérience des précédents Championnats
  • Des partenaires présents

Quel est le budget d’organisation d’un tel événement ?

Au niveau de l'organisation locale, nous essayons d'être raisonnables. C'est pourquoi nous aurons besoin de beaucoup de bénévoles. Notre budget prévisionnel avoisine les 250.000 Euros. Nous voulons offrir un beau spectacle, accueillir les délégations et le public dans de bonnes conditions pour que chacun garde un bon souvenir de son séjour dans la Ville Rose. Mais les dépenses somptuaires ne sont pas au programme.

Le Palais des sports de ToulouseN'oublions pas non plus que notre manifestation se place sous le signe de l'Agenda 21 du Sport. Si l'on veut un développement durable pour les disciplines du Roller Sport, il ne faut pas dépenser les ressources des générations futures. Donc la gestion sera serrée.

Pouvez-vous nous parler des partenaires qui seront à vos côtés ?

Au niveau national, c’est la FFRS qui s’en occupe. Au niveau local, tous les partenaires institutionnels sont partants pour cette aventure (région, département, ville, CROS, CDOS, ligue)  et pour les partenaires privés plusieurs contacts sont d’ores et déjà noués.

Quelles sont les nations attendues ?

A plus d'un an de la compétition, avancer des noms est peut-être un peu hasardeux mais bien sûr, on espère voir le jeu des incontournables du mondial : Etats-Unis, République Tchèque, Canada, Suisse ou encore l'Italie et bien d'autres. Sans oublier la France, bien sûr !

Quelles retombées médiatiques attendez-vous ?

Notre sport étant fort peu médiatisé, nous espérons qu'accueillir un tel championnat sera l'occasion de mettre en lumière notre sport et de le faire découvrir au plus grand nombre, à Toulouse bien sûr mais aussi au-delà, l'événement étant international.

La France évoluera à domicile, quelles sont les chances tricolores selon vous ?

N1 Toulouse MontpellierTout dépendra bien évidemment de la composition des équipes françaises (car outre les Bleus, les juniors et les féminines disputeront également le championnat) et peut-être faudra-t-il attendre de voir les résultats du mondial 2013 pour se faire une première idée. Mais on ne va pas se cacher : bien évidemment, on espère que la France ira le plus loin possible ! Elle a déjà prouvé qu'elle pouvait rivaliser avec les plus grands de ce sport et jouer "à la maison" pourrait la porter au plus haut.

Tribune libre : si vous voyez quelque chose à ajouter…

Ce que nous offrirons en plus, c'est du rêve et du plaisir pour tous les jeunes fans français, une atmosphère conviviale et des rencontres avec les équipes du monde entier. On ne participe à un évènement de cette nature qu'une fois dans sa vie. C'est le moment de "mettre le paquet" et de le vivre intensément, comme un match de roller-hockey.

Liens utiles

Championnat du Monde de Roller Hockey 2014 (Toulouse, France)

Texte : Alfathor
Photos : Ze Prez
Hocklines de Toulouse
droits réservés
Mis en ligne  le 09 March 2013 - Lu 4197 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB