-
Le 07 February 2013 à 21:02 | mise à jour le 08 February 2013 à 15:03

Championnat de France Indoor Absolu de roller course 2013 (jour 2)

Championnat de France Indoor Absolu de roller course 2013 (jour 2)

Seconde journée du Championnat de France Indoor Absolu de roller course 2013. La journée est consacrée aux finales de fond, demi-fond et aux poursuites...

Article par 

Acte 2

ça chahute à l'avant chez les hommes !

La seconde journée du Championnat de France indoor Absolu est consacrée aux couses de fond. La mise en place du nouveau format de course a été également l’occasion de tester un nouveau protocole de départ. En effet, les patineurs sont désormais regroupés à la « queue leu leu » et le placement s’effectue en fonction de sa place en série. Le juge dispose désormais d’un à trois tours pour siffler le départ.

Finales de fond : Déborah Marchand s’offre l’or chez les féminines

La première partie de course est marquée principalement par un groupage de peloton avec aux avants-postes Déborah Marchand (AL Bouguenais), Clémence Halbout (2APN Avon) et Morgane Brochard (AL Bouguenais). Et ce n’est finalement qu’à mi-course qu’un premier « effet de mouvement » se fait ressentir entre Juliette Pouydebat (Pibrac RS), Morgane Brochard et Marie Poidevin (RAC Saint-Brieuc) qui tentent de se positionner au mieux dans ce peloton.

Déborah Marchand, toujours en tête, impose son allure soutenue tout le long de la course. Sous l’impulsion de Déborah Marchand, le peloton éclate. La patineuse de tête est très vite rejointe par Clémence Halbout. Elle vont toutes les deux réussir à prendre une légère avance sur le reste Juliette Pouydebat, Morgane Brochard et Marie Poidevin.

A 7 tours de l’arrivée, l’ordre du peloton est toujours le même. Déborah Marchand accélère de nouveau et Clémence Halbout ne parvient pas à la suivre. Le podium final se composera donc Déborah Marchand, Clémence Halbout et de Juliette Pouydebat, qui à par ailleurs fortement batailler à l’arrivée face à son adversaire Marie Poidevin.

Après les finales de fond, place aux courses à éliminations (30 tours) chez les femmes.

Hommes Quentin Giraudeau prend le large devant Brian Lépine

La tête de peloton masculin est prise par Quentin Giraudeau (AL Bouguenais), suivi de très près dans ses roues par Elton de Souza (RPM), Tomy Lépine (MSC), Valentin Joyau (MSC), Nolan Beddiaf (RIL Lamballe) et enfin, Axel Fromentin (AL Bouguenais).

Dès le départ, le peloton varie beaucoup. Chacun applique sa stratégie pour venir se positionner aux avants-postes. Tout comme chez les féminines, le peloton roule à très bon rythme.

A 17 tours de l’arrivée, la course prend une nouvelle tournure. Quentin Giraudeau accélère et réussi à prendre quelques mètres à ses adversaires. Tomy sera le seul homme à pouvoir revenir sur Quentin. Ces derniers profiteront de l’occasion pour distancer le peloton.

Un peu plus loin des deux hommes de tête, les quatre autres garçons continuent de batailler. Cela coûte cher à Elton qui en plus d’une disqualification dûe à un plot touché, chute.

La suite de la course est un « presque » parfait copier/coller des féminines : Quentin Giraudeau accélère et prend le large sur son adversaire, Tomy Lépine. Aucune dispute n’aura lieu pour la 3ème et 4ème place, les patineurs du départ finiront seuls leur course. On retrouve donc dans le trio final Quentin Giraudeau Tomy Lépine enfin Valentin Joyau.

Le métallo à l'assaut du podium en poursuite

Les poursuites

On distingue deux types de finale : la finale de classement (3ème et 4ème place) et la finale (1ère et 2ème place). La poursuite se fait sur 12 tours.

Féminines : le Rac Saint-Brieuc prend la troisième place

Chez les féminines, on retrouve en petite finale l’équipe de l’AL Saint Sébastien et l’équipe du Rac Saint Brieuc. Dès le départ de la course, les formations sont au coude à coude. A 7 tours de l’arrivée, chaque équipe perd une de ses patineuses. Il ne reste donc que deux patineuses par formation.
Le Rac durcit la course et parvient à prendre un tour à l’équipe de Saint-Sébastien, mettant ainsi un arrêt complet à la course, comme le prévoit le règlement.

Pibrac à l'assaut du podium en poursuite



Féminines : le titre revient à ... Pibrac ! 

Toujours chez les féminines, mais cette fois-ci en grande finale, s'affrontent l’équipe Pibracaise et l’équipe de Bouguenais. Après une première partie tendue, c’est finalement à 6 tours de l’arrivée que l’équipe Pibracaise va venir prendre un léger avantage lui permettant de venir emporter le titre !

Hommes : la redoutable équipe du Métallo

La victoire en petite finale revient à l'équipe 2APN Avon.

En grande finale, Le MSC et Bouguenais restent en contact durant environ trois tours, avant que Bouguenais ne prenne l’avantage jusqu’à la chute d’un de leurs patineurs (Axel Fromentin). La chute sest fatale à l’équipe de Bouguenais et permet au Métallo de venir l’emporter, sacrant ainsi Yann Guyader, Tomy Lépine et Valentin Joyau.

Le métallo à l'assaut du podium en poursuite

Demi-fond

Avon à la fête chez les filles

Ysia Clausses (Pibrac RS) va prendre rapidement la tête de la course, talonnée de près par Clémence Halbout (2APN Avon) et Marie Poidevin (RAC Saint-Brieuc). Les tours défilent et la course se durcit, une fois de plus ! Clémence Halbout va prendre en main les festivités, suivie de près par Ysia et par Morgane Brochard (AL Bouguenais) qui va par ailleurs venir faire une très belle remontrée en troisième position. Cet ordre est respecté jusqu'à l'arrivée : Halbout, Clausse, Brochard.

RPM triomphe chez les hommes

Le départ de la course sera marquer par un faux départ de Valentin Joyau. La course en sera de plus mouvementée qu'Elton de Souza tente de partir à la conquête du titre, pendant que ses camarades se livrent une vraie bataille. Nolan Bediaf garde ses trajectoires, mettant en difficulté ses adversaires, mais c'est finalement Quentin Giraudeau et Dylan Duguet qui reporteront respectivement la deuxième et troisième place.

La finale masculine voit la victoire d'Elton De Souza (RPM) devant Quentin Giraudeau (Bouguenais) et Dylan Duguet (ROBB).

Les commentaires de Pascal Briand

Pascal Briand (FFRS)" D'abord je voulais préciser que ce nouveau concept est issu d'une collaboration entre la Direction Technique Nationale et la Commission Compétition du Comité Course. Pascale Quoy et Louis Pujos ont donc énormément travaillé sur ce sujet à la fin du mandat de Rolland Broustaut.

L'ancien format indoor était parfait pour lancer l'indoor en France mais il était à maturité. Il fallait le réactiver d'autant plus que les catégories sont un peu compliquées en ce moment en France. C'était donc l'occasion de lancer un format qui respecte les spécialités de chacun et regroupant les patineurs par niveau (division) plutôt que par catégorie.

Ce weekend j'ai pu voir un championnat spectaculaire sur le plan sportif. Les systèmes de classement ont imposé une bataille sans relâche et les patineurs ont parfaitement assurés à ce niveau. Il y a des petites choses à régler sur le timing entre les courses et sur les tours lancés mais les solutions existes déjà.
C'est un weekend chargé mais je pense que les patineurs préfèrent avoir beaucoup de courses pour "rentabiliser" le déplacement. J'ai entendu des nationaux dire qu'ils préféraient terminer 25ème sur 111 que de faire un podium en national avant. C'est une énorme avancée pour le roller !


J'ai aussi vu des coureurs que je ne connaissais pas trop venir doubler des athlètes anciennement en équipe de France. J'ai vu des cadets rêver sur la ligne de départ à côté des grands champions français. J'ai vu des champions d'Europe avoir peur en demi-finale en chambre d'appel. J'ai vu des dépassements extrêmes et d'autres parfaits...
Bref, je dois avouer que c'est un des plus beaux championnats de France que j'ai pu voir depuis très longtemps. Alors, même si on termine un petit peu plus tard, même s'il y a de la fatigue... j'avoue que j'ai pris beaucoup de plaisir. J'ai même eu envie de reprendre l'entraînement !

Quand j ai vu les écarts de temps sur le tour lancé et la feuille de résultats, j'étais fier pour notre sport. Cela montre le niveau : 111 hommes et 56 femmes dans les résultats, ca fait pro pour les médias et les spectateurs. Les titres avaient une vraie valeur et les champions peuvent être très fiers. Valentin joyau avait la classe et a montré qu'il peut avoir un niveau de champion d'Europe. Les cadettes : 6 dans les 12 premières sont venues montrer qu'elles avaient le niveau... et les élites étaient contentes d'avoir plus de rivales. Quentin giraudeau gagne le général sur un podium combiné très serrés : 12 pts, 12 pts et 13pts pour les 3 premiers !

Sur le plan personnel je n'ai pas dormi samedi soir tellement j'ai trouvé les courses intéressantes. Le Comité Course a eu le courage d'amorcer du changement et le résultat est très bon. Encore quelques détails à peaufiner mais ce weekend j'ai retrouvé mon sport comme je l'ai rarement vu depuis quelques années. "

Hommes

 

Liens utiles

Championnat de France Indoor Absolu de roller course 2013 (jour 1)

Télécharger le fichier excel avec les résultats complets

Le Championnat de France indoor Absolu 2013 sur France3

Lire l'article de Vincent Esnault sur le site de la FFRS

Par Cindy Lesieur (Bouguenais)
et Kevin Lesueur (RSSP)
Photos : Gilbert Pouydebat
Mis en ligne  le 07 February 2013 - Lu 2003 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB