-
Le 13 November 2012 à 21:12 | mise à jour le 10 January 2013 à 18:37

Test roller tout-terrain : Powerslide Vi SUV

Test roller tout-terrain : Powerslide Vi SUV

Après 15 ans de sommeil relatif, le marché du roller tout-terrain connaît une seconde jeunesse en 2012 avec l'arrivée du Powerslide Vi SUV, un patin aux caractéristiques très similaires au Coyote mais bénéficiant de nombreuses avancées technologiques...

Mis en ligne par 

Banc d'essai

Powerslide Vi SUV (2012)

Design

Le choix des couleurs est très tranché : rouge, blanc, noir, ça ne passe pas inaperçu ! On pense forcément au Coyote qui aurait subi une cure de jouvence. Beaucoup de patineurs qui ont vu ces patins les trouvent moches, hommes et femmes confondus.
De notre côté, des teintes un peu plus urbaines ou discrètes nous auraient plues.

La coque Vi

Le coque du Powerslide Vi SUV s'inspire largement des rollers de randonnée de la gamme Vi. Elle se compose d'une semelle en matériaux composite CFK (mélange de fibre de verre, de carbone et de polymère) assez enveloppante. Ces matériaux ainsi qu'une construction de semelle en X garantissent une rigidité très satisfaisante à l'ensemble.
Elle est surmontée d'un cuff blanc qui montre lui aussi une bonne rigidité. Après avoir fouillé un peu, nous avons appris qu'il se composait de fibre de verre, de carbone et de polymères.

Le système de serrage : ATOP II

Le Vi SUV offre le tout nouveau système ATOP II à molette, simple d'emploi et efficace, complété par une boucle micrométrique sur la naissance du tibia.
Au serrage, le système ATOP 2 remplit très bien son rôle, l'avant du pied ne bouge plus. Il monte suffisamment haut pour que le pied ne bouge pas. Le lacet positionné sur le haut permet surtout d'ajuster le chausson sur la naissance du tibia, il n'est pas très utile.
La boucle micrométrique apporte un surplus de précision dans le serrage qui est très appréciable.

Confort

Le système de serrage du Powerslide Vi SUV

Le Vi SUV offre un confort proche d'un patin de randonnée. Le chausson est bien molletonné. Il a été designé par Sergio Mc Cargo, une référence mondiale en la matière. Bonne nouvelle, le chausson peut être thermoformé entre 80°C et 100°C au four.
La semelle de propreté est bien épaisse... Et on se rend compte en l'enlevant qu'elle possède même un petit absorbeur de choc sous le talon.

On peut éventuellement reprocher au ATOP II cet effet d'étau sur le pied. Du coup, Nous avons enlevé la semelle de propreté pour profiter d'un peu plus de place dans le patin. En rabaissant le pied, la "prise" du système de serrage est moins oppressante et l'on est vraiment bien calé tout en ayant un peu de place. Comme pour tous les modèles de la gamme Vi, le SUV chausse petit !

Maintien

On pourrait s'attendre à ce que la coque relativement basse manque de maintien en tout-terrain, mais il n'en est rien ! Le cuff remplit bien son office. Il est enveloppant et assez rigide. Du coup, on a une bonne amplitude de mouvement sans que les chevilles travaillent. Powerslide a trouvé un bon compromis.

La platine : magnésium à double vide

Vue arrière du Powerslide Vi SUVLa platine des Powerslide Vi SUV est en magnésium AZ61. Elle est relativement compacte (11,6 pouces soit 29,46 cm). La construction double vide permet d'économiser de la matière tout en accroissant la rigidité. Elle ne pèse que 218 grammes (comme une platine de vitesse). On apprécie le choix des axes simples T25 à empreinte torque.
La rigidité de la platine est bien répartie. Assez rigide au centre et un peu plus souple aux extrémités. A l'usage, elle se montre résistante aux sauts et aux changements de direction. De plus, les roues pneumatiques font office d'amortisseurs et absorbent bien les chocs.

Les roues : 125 mm

Powerslide a fait le choix d'un diamètre de 12,5 cm, probablement pour gagner en maniabilité et en stabilité. Le Vi SUV est tellement plus maniable qu'un Coyote que cela gomme cette différence de diamètre. La largeur des pneus est quasi-identique à 2 mm près. Les pressions de gonflage sont également très proches.

La première chose que l'on remarque dès que l'on roule avec ces patins, c'est un claquement régulier et caractéristique... Après quelques recherches, nous nous sommes rendus compte que les valves tapaient sur la paroi de la platine. C'est un vrai bruit de mitraillette qui ne vous fera pas passer inaperçu !  Nous avons trouvé une parade pour éviter cela. Nous avons attaché les valves aux rayons avec des fils un peu épais. Du coup, plus un bruit.
Si vous avez un usage mixte bitume/tout-terrain, n'hésitez pas à bien les gonfler sinon, les SUV seront un peu poussifs sur terrain dur. En revanche, les pneumatiques apportent un confort de glisse inégalable quelle que soit la surface, on roule sans bruit, sans se soucier de l'accroche ou des vibrations. Très reposant.

Roulements

Chaussure Powerslide SUVPowerslide a misé sur un modèle anti-rouille à flasques métalliques.
Les flasques SCRS comportent du caoutchouc qui limite l'entrée de poussière et d'eau. Le reste du roulement se compose d'une cage nylon, de téflon et de billes en acier sans étain.
Ils n'ont pas bronché durant toute la durée du test, la glisse est silencieuse et fluide.

Le système de freinage

Powerslide a opté pour un tampon de frein classique. Il n'est pas monté d'origine sur le Vi SUV, ce qui est plutôt une bonne chose. En effet, en plus de pouvoir potentiellement gêner ou buter sur les irrégularités du sol, il sera inefficace dans un sol trop meuble. Autant apprendre à freiner sans lui !

A l'usage sur le terrain

Si l'usage urbain n'est pas celui de prédilection, le Vi SUV se comporte bien sur le bitume pour peu que les pneus soient bien gonflés. Il est un peu poussif évidemment, mais les pneus asborbent toutes les irrégularités. On roule sur de la soie.

Sur la terre un peu ferme, le Vi SUV n'est pas pris en défaut, les roues passent sans broncher dans les petits creux et même sur les branches. Veillez à maintenir une position de patinage où vous vous appuyez essentiellement sur les talons.
Attention, Il faudra évidemment éviter les terrains meubles qui vous font piler sans préavis. Si vous restez sur des chemins un peu fermes, vous vous régalerez.
Vous pouvez tenter une sortie avec les bâtons sur les chemins de terre, cela vous permet de travailler votre forme physique comme en Trailskate ou en XC Path, l'encombrement en moins et la maniabilité en plus.
Au fil des heures, le SUV sait se faire oublier, il est très léger, maniable, on se prend à croiser sans réfléchir, à relancer à freiner en dérapage (ça marche bien sur la terre, mais on vous le déconseille sur la route, les jantes n'apprécieraient pas).
En traction terrestre, la voile allège les appuis et permet de passer sur des terrains un peu plus meubles (mais pas trop non plus, faites attention ! ). En réception de saut, les pneus absorbent assez bien les chocs, réduisant la pression sur la platine.

Conclusion

On en redemande ! Il faudra toutefois corriger cette histoire de valve qui tape sur la platine, c'est vraiment... gonflant ! Une fois ce problème évacué, ce patin est un vrai bonheur. Powerslide a réalisé un digne successeur du Coyote, profitant des dernières améliorations technologiques. Ultime petit reproche quand même : l'absence de réflexion sur un système de frein plus efficient sur terrain abimé, comme l'avait fait Rollerblade voilà 15 ans avec le ABT X-Treme.

Le train roulant du Powerslide Vi SUV

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ La légèreté pour un RTT
+ La maniabilité
+ Le maintien
+ Le système de serrage simple et efficace

Les moins

- Les valves qui tapent sur la platine
- Le système de frein basique

Fiche technique

Marque : Powerslide
Modèle : SUV
Année : 2012
Coque : Composite CFK
Entraxe : 195 mm
Serrage : ATOP II et boucle micrométrique
Platine : Magnésium de 294 mm (218 gr.)
Roues : Road Warrior pneumatiques 125 mm x 25 mm (210 gr.)
Pression acceptée : 85 PSI / 5,9 bar
Roulements : Twincam 608 SCRS SUS Rustproof
Axes : T25 Torque en aluminium 7075
Frein : Tampon
Masse totale (en taille 41) : 1790 gr.
Prix : 399 €

Galerie photo

Liens utiles

5 customs tout-terrain sur une base "Coyote"
Quel avenir pour le roller tout-terrain ?
Test tout-terrain : XC Path Powerslide
Sortir des sentiers battus, c'est possible ?
Test : Trailskates - version "tout-terrain"
2004 : Le renouveau du roller tout-terrain ?

Fiche technique détaillée sur le site de Powerslide

Texte et photos : Powerslide & Alfathor
Relecture : Iggnorance 
Mis en ligne  le 13 November 2012 - Lu 21037 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB