-
Le 25 December 2012 à 16:02 | mise à jour le 14 May 2013 à 08:56

Test : comparatif Powerslide Vi SUV / Coyote Rollerblade

Test : comparatif Powerslide Vi SUV / Coyote Rollerblade

Le roller tout-terrain connaît une seconde jeunesse depuis peu avec l'arrivée sur le marché de nouveaux modèles. Nous vous proposons un comparatif entre le dernier né, le Powerslide Vi SUV et son ancêtre le fameux Rollerblade Coyote.

Article par 

Comparatif tout-terrain

Coyote Rollerblade (1997)Powerslide Vi SUV (2012)

Commençons par un peu d'histoire

Le Coyote a longtemps été le modèle phare de la communication de Rollerblade. Né en 1997, il a bouleversé la vision du roller, montrant que l'on pouvait pratiquer hors des sentiers battus. Faustino Lucchetta (Rollerblade) en faisait même la promotion à la télévision en 1998 dans un reportage diffusé par M6. Il se serait vendu (seulement) 200 paires de Coyote chez Décathlon en France à cette époque.

Depuis lors, d'autres marques ont tenté l'aventure comme "Spin" avec le "Cross". Plusieurs firmes ont adopté un design plus proche de celui d'un ski à roulettes. On pense notamment à Roces avec le Big Cat SAS ou plus récemment Trailskate... mais aucun produit avec un design aussi inspiré du Coyote.

En 2012, c'est finalement Powerslide qui remet le couvert avec son fameux Vi SUV, un patin aux caractéristiques très similaires au Coyote mais bénéficiant de nombreuses avancées technologiques...

Comparaison des coques de Coyote et Vi SUV

La coque : deux conceptions différentes

La coque du Rollerblade Coyote repose sur une base de roller agressif Rollerblade Daytona / Ci5. Elle est surmontée d'un cuff qui a été considérablement rehaussé pour accroître le maintien de la cheville et compenser la hauteur importante liée aux roues de 150 mm.

Le coque du Powerslide Vi SUV s'inspire largement des rollers de randonnée de la gamme Vi. Elle est donc plus basse de 6 cm. Le cuff n'a pas été modifié mais il offre un excellent maintien grâce à ses matériaux rigides.
Du coup, la différence de masse entre les deux modèles est importante : 360 grammes de moins par pied pour le Powerslide SUV !

Le système de serrage

On sent bien les 15 années d'écart entre les deux modèles : Le Coyote utilise un lacet peu performant sur la partie basse de sa coque très rigide. On a beau serrer, le pied est tenu, mais il reste toujours un peu de jeu. Le coup de pied est calé par une sangle qui apporte un petit plus. Le tibia accueille sur sa partie basse une boucle micrométrique assez basique. Elle est un peu raide mais remplit son office. Enfin, une sangle à scratch sur le haut du tibia vient achever le serrage. 4 serrages différents !
A l'opposée, le Vi SUV est équipé du tout nouveau système de serrage ATOP II à mollette, simple d'emploi et efficace. La prise de l'avant du pied est plus importante, le pied ne bouge pas, peut être un peu trop d'ailleurs, nous avons enlevé la semelle de propreté pour gagner en confort. Le systême de serrage est bien complété par une boucle micrométrique sur la naissance du tibia, le pied ne bouge pas. Le laçage sur le chausson est peu utile.

Confort

Le Coyote n'est pas inconfortable contrairement à l'impression qu'il pourrait donner de prime abord. Le chausson est généreux sur toute la hauteur de la cheville et des mollets. Bien évidemment, on sent que la conception n'est pas aussi anatomique que sur le Powerslide Vi SUV, mais il se défend bien malgré son grand âge. C'est plus sur la précision et l'ergonomie que le jeunot l'emporte, le chaussant est plus anatomique, plus près du pied, et donc plus précis.

Maintien

Rollerblade a compensé la hauteur importante du train roulant du Coyote en rallongeant le spoiler. Le maintien est donc bon mais se fait au détriment de la liberté de mouvement.
Sur le Powerslide Vi SUV, la coque beaucoup plus basse laisse plus de possibilités de mouvement. On pourrait penser que les chevilles vont travailler davantage mais il n'en est rien, le maintien est tellement bon que l'on se sent vraiment en sécurité.

Comparatif des platines Rollerblade Coyote et Powerslide Vi SUV

La platine : David contre Goliath ?

Si les deux modèles ont une conception assez similaire, l'eau a coulé sous les ponts depuis 1997 ! La platine des Powerslide Vi SUV en magnésium est plus compacte du fait qu'elle accueille des roues d'un diamètre inférieur. On ne gagne pas moins de 48 mm en longueur et 2 à 3 cm en hauteur ! Autant dire que la maniabilité et la stabilité des SUV sont bien supérieures, le centre de gravité étant plus bas.

En revanche, si la longueur de platine des Coyotes réduit leur maniabilité, elle accroît leur stabilité et permet de développer plus de puissance pour peu d'avoir les jambes pour pousser ce tank qu'est le Coyote. On "plante" un peu moins dans les terrains meubles avec les Coyote vu leur diamètre et leur longueur supérieurs mais ça se joue à peu de choses. Le gain de maniabilité est tel avec les SUV que cela compense aisément.

Comparaison des roues de Coyote et de Vi SUVLa différence de masse entre les 2 modèles est considérable : alors que la platine Powerslide Vi SUV en magnésium ne pèse que 218 grammes (comme une platine de vitesse), celle des Rollerblade Coyote atteint les 546 grammes, soit plus du double !
Le prix de la solidité ?

Les roues : 2,5 cm peuvent-il faire la différence ?

Alors que Rollerblade a misé sur des roues pneumatiques de 15 cm, Powerslide a fait le choix d'un diamètre inférieur de 12,5 cm, probablement pour gagner en maniabilité et en stabilité.
La largeur des pneus est quasi-identique à 2 mm près. Les pressions de gonflage sont également très proches.
Sur le terrain, le Coyote passe un peu mieux les irrégularités du sol, grâce à sa longueur et à son diamètre supérieur, mais le Vi SUV n'a pas non plus à rougir de ses performances. Il avale la plupart des obstacles de la même manière. D'autre part, comme nous l'avons déjà dit, il est tellement plus maniable que cela gomme cette différence de diamètre.

Roulements

Ce sont probablement les pièces qui ont le moins évolué depuis 15 ans. Rollerblade a utilisé un modèles à flasques en élastomère avec une graisse épaisse pour conserver une bonne étanchéité. Powerslide a misé sur un modèle anti-rouille à flasque métallique.
Difficile de faire une grande différence entre les deux types de roulements sur quelques séances, il faudrait voir dans la durée.

Le système de freinage

Comparatif Powerslide Vi SUV / Rollerblade CoyoteAvantage au Coyote malgré son grand âge ! Le système de freinage ABT-Xtreme appuie sur les deux roues arrières, permettant de ralentir quels que soient la situation et le terrain. En revanche, Powerslide a opté pour un tampon de frein classique : en plus de pouvoir potentiellement gêner ou buter sur les irrégularités du sol, il sera inefficace dans un sol meuble.

A l'usage sur le terrain

Le Coyote a pris un coup de vieux, on le ressent immédiatement sur le terrain. Il est plus long à lancer, plus lourd, moins maniable. Le Powerslide SUV fait la course en tête avec 1 kg de moins par pied. On s'amuse avec comme avec un patin de fitness, on peut même croiser sans trop réfléchir grâce à sa compacité. Le Coyote conserve un avantage au freinage, mais c'est probablement la seule chose qui lui reste !

Conclusion

Vous l'aurez compris, nous avons été conquis par le nouveau Powerslide SUV. Si vous avez une paire de Coyote à la maison, gardez-le, c'est un vrai collector. Vous pouvez vous amuser à monter le train roulant sur une coque de patin street ou frerride pour vous rapprocher des sensations du Powerslide Vi SUV. Il parait que Powerslide devrait sortir une platine tout-terrain UFS en 2013, voilà qui va faire des heureux !

Résumé en chiffres

  Rollerblade Coyote Powerslide SUV Ecart
Date de naissance1997201215 ans
Prix399 €399 €0 €
Coque
MatériauPolyuréthaneComposite CFKN.A.
Masse1210 gr.850 gr.360 gr.
Hauteur255 mm195 mm60 mm
SerrageBoucle micrométrique
laçage traditionnel
Scratch
Système ATOP II
(mollette)
Boucle micrométrique
N.A.
Platine
MatériauAluminium extrudéMagnésiumN.A.
Longueur342 mm294 mm48 mm
Entraxe180 à 220 mm195 mmN.A.
Masse546 gr.218 gr.328 gr.
Hauteur du pont arrière95 mm67 mm28 mm
Hauteur du pont avant78 mm56 mm22 mm
Roues pneumatiques
ModèleTalusRoad WarriorN.A.
Diamètre150 mm125 mm25 mm
Largeur27 mm25 mm2 mm
Masse254 gr.210 gr.44 gr.
Pression80 PSI85 PSI / 5,9 bar 
Roulements
MarqueInconnueTwincamN.A.
Type608 BRS608 SCRSN.A.
NormeABEC 5SUS RustproofN.A.
Axes
Longueur5 cm4,5 cm0,5 cm
Masse12 gr.4 gr.8 gr.
Frein
TypeABT XtremTampon classiqueN.A.
Masse totale (en taille 41)2720 gr.1790 gr.930 gr.

Liens utiles

5 customs tout-terrain sur une base "Coyote"
Quel avenir pour le roller tout-terrain ?
Test tout-terrain : XC Path Powerslide
Sortir des sentiers battus, c'est possible ?
Test : Trailskates - version "tout-terrain
2004 : Le renouveau du roller tout-terrain ?

Texte et photos : Alfathor
RElecture : Iggnorance
Remerciements à www.idealo.fr
Mis en ligne  le 25 December 2012 - Lu 61348 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB