-
Le 13 September 2012 à 19:09 | mise à jour le 24 July 2013 à 16:07

Quatrième jour de compétition au mondial 2012 : les courses de fond

Quatrième jour de compétition au mondial 2012 : les courses de fond

Suite de la quatrième journée de compétition aux Championnats du Monde Roller Course 2012. Après les 200 m, place aux courses d'endurance avec les 10 km à points pour les juniors et 20 km à éliminations pour les seniors ...

Mis en ligne par 

Courses de fond...

Day 4 at San Benedetto-del-Tronto: Long distance races

Juniors dames : la Colombie au top une nouvelle fois !

On compte 37 concurrentes sur la ligne de départ, désireuses de se battre pour la médaille d'or au cours de vingt-cinq tours à venir. Le peloton est calme, dense et compact pendant les premiers tours de la course. Alors que les meilleures patineuses se battent déjà pour les points à l'avant, les plus faibles sont peu à peu dépassées par le peloton. Beaucoup de filles tentent leur chance pour aller chercher des points. Un total de dix-sept patineuses différentes va effectivement avoir des points à l'arrivée.

  • deux Colombiennes (Fabriana Arias avec 12 pts, Nathalia Giraldo avec 4 pts)
  • deux Françaises (Déborah Marchand avec 5pts, Marie Poidevin avec 2pts)
  • deux Coréennes (Ga Ram Yu avec 9 pts, So Yeong Lee avec 3 pts)
  • deux Italiennes (Sofia D'Annibale avec 5 pts, Giulia Lollobrigida avec 2 pts)
  • deux Chiliennes (Daniela Tapi avec 1 pt, Javiera San Martin avec 1 pt)
  • une japonaise (Mayo Goto avec 2 pts)
  • une Néerlandaise (Annemarie Boers avec 1 pt)
  • une Portugaise (Dina Rodriguez avec 1 pt)
  • une patineuse de Chine Taipei (Yi Xuan Liu avec 7 pts)
  • et une Américaine (Dorian O'Neil avec 1 pt).

La course a été intense, dure et rapide. La colombienne Fabriana Arias répète sa belle performance d'Ascoli, obtenant une nouvelle fois le plus grand nombre de points. Toutefois, elle ne décroche la médaille d'or qu'avec un seul point d'avance sur Jung Kuan Yong de Chine Taipei (11 pts). Ga Ram Yu termine troisième (9 pts). 

Juniors hommes : La Corée du Sud en Or et le Danemark qui manque le bronze…

Quel énorme peloton sur la ligne de départ ! Cinquante deux juniors hommes prennent le départ pour vingt-cinq tours sur la route de San Benedetto del Tronto. Durant les premiers tours, le peloton est assez dense. Les lignes parallèles roulent de front.
Quelques patineurs se font rapidement éliminer. Dans le groupe de tête, on aperçoit quelques gros calibres comme les coréens Sang Cheol Lee et Hong Rae Jung et l'italien Alessio Paciolla. Le danois Stefan Schmidt raison réalise aussi une très belle course.

Seize patineurs réussissent à obtenir au moins un point. Ce fut le cas pour :

  • les deux Italiens (Alessio Paciolla avec 9 pts et Stefano Mareschi avec 3 pts)
  • les deux Français (Tomy Lépine avec 5 pts et Aurélien Roumagnac avec 2 pts)
  • les deux Taipéiens (Tsung Nan Lin avec 5 pts et Yen Po Chen avec 1 pt)
  • les deux Coréens (Sang Cheol Lee avec 9 pts et Hong Rae Jung avec 8pts)
  • le suisse (Livio Wenger avec 6 pts)
  • le danois (Stefan Due Schmidt avec 7 pts)
  • un Colombien (Manuel Saavedra avec 1 pt)
  • un Allemand (Thimo Kiesslich avec 4 pts)
  • un Néerlandais (Luc Ter Haar avec 2 pts)
  • un Mexicain (Mike Paéz avec 1 pt)
  • un Vénézuélien (Sebastian Paredes avec 1 pt)
  • et un Chilien (Hugo Ramirez avec 2 pts).

Les patineurs gardent tout le monde en haleine jusqu'à la toute fin de la course considérant que près de huit patineurs sont en mesure de récupérer une médaille jusqu'au sprint final ! Ce sprint tourne en faveur des coréens qui terminent premier (Sang Cheol Lee) et troisième (Hong Rae Jung). L'italien Alessio Paciolla prend la médaille d'argent. Le patineur danois n'a pas été en mesure d'apporter la première médaille à son pays, terminant au pied du podium, à la quatrième place, la pire de toutes ! Quelle course rapide et difficile pour tout le monde !
Il faut noter que Hong Rae Jung a gagné la course à points/éliminations à Ascoli , laissant son coéquipier, Sang Cheol Lee, devenir champion du monde sur route. 

Day 4 at San Benedetto-del-Tronto: Long distance races

Seniors dames, la Colombie encore et encore  !

Les seniors femmes sont trente deux à prendre le départ du 20 km à éliminations (cinquante tours). Le protocole de la course est le suivant : une élimination tous les deux tours dès le début de la course, le dernier tour se fait à huit patineurs.
Au cours des dix premiers tours de la course, deux pelotons de filles roulent en parallèle et de front. Le peloton est compact. Les dernières patineuses sont éliminées directement. Elles vont ensuite accélérer. La course devient de plus en plus difficile. Le plus dur reste de se placer en bonne position dans le peloton. Mais la route est une épreuve tellement spécifique qu'on passe son temps à doubler et à se faire dépasser encore et encore, ce qui est très fatigant.
A trente tours de l'arrivée, deux patineuses tombent : une Vénézuélienne et une Néerlandaise. A la mi-course, le peloton est une longue ligne unique. Plus les patineuses approchent de l'arrivée, plus elles se battent pour être placées.
Les dernières éliminations sont très serrées. L'allemande, Sabine Berg, se fait remarquer : tout d'abord, elle échappe de peu aux trois ou quatre dernières éliminations et, deuxièmement, elle est la seule à rouler en Matter jaunes dans le sprint final, alors que tous les autres patineurs portaient des roues G13. C'est peut-être juste être une anecdote, mais on nous a dit que Sabine Berg voulait patiner avec ces roues jaune depuis qu'elle avait remporté son titre mondial sur ces roues il ya quelques années ...

Quoi qu'il en soit, dans le sprint final, la colombienne Carolina Upegui est la plus rapide. Elle franchit la ligne juste devant l'italienne Francesca Lollobrigida et Kelly Martinez, également en provenance de Colombie.

Sur la piste (15 km éliminations-course), Kelly Martinez a remporté le titre et Caroline Upegui avait terminé troisième. Elles ont donc changé de place sur la route, comme pour les Sud-Coréens chez les hommes juniors. Francesca Lollobrigida a la même médaille. 

Day 4 at San Benedetto-del-Tronto: Long distance races

Seniors hommes : les européens en tête !

Les seniors hommes sont plus nombreux sur la ligne de départ. cinquante-huit patineurs partent pour le 20km éliminations, dernière course de la journée. Le protocole de la course est le même que pour les dames, sauf qu'il y a une élimination à chaque tour.
Quelques patineurs sont rapidements éliminés, comme la Turquie et le Pakistan. Ensuite, le peloton reste compact jusqu'à mi-course. Comme chez les femmes, les patineurs sont directement éliminés du peloton.

A vingt-deux tours de la fin de la course, Peter Michael chute malheureusement dans le dernier virage avant la ligne d'arrivée, alors qu'il était l'un des favoris. Il reste quinze tours. Le rythme de la course s'accélère jusqu'à la fin. Dix patineurs se disputent le sprint final, dont six Européens (deux Français, deux Italiens, un Belge et un Néerlandais), un Argentin, un équatorien, un Taipéien et un de la République dominicaine.

Dans le dernier tour, Alexis Contin (France) en tête du peloton jusque dans le dernier virage où son pied gauche glisse. Il perd un peu l'équilibre, un peu dérangé par Fabio Francolini (Italie) qui est juste derrière. Bart Swings profite de la situation et réussit à franchir la ligne en première position. Le patineur belge glane ainsi sa première médaille d'or du championnat. Fabio Francolini arrive deuxième et Alexis Contin troisième. Il convient de noter que les cinq premiers patineurs de la course sont européens. Pour une fois, la Colombie n'a pas dominé cette catégorie ! 

Statistiques de la 4ème journée

10 km à points (Juniors) et 20 km à éliminations (Seniors)

 

1

2

3

Juniors dames

Colombie

Chine Taipei

Corée du Sud

Juniors hommes

Corée du Sud

Italie

Corée du Sud

Seniors dames

Colombie

Italie

Colombie

Seniors hommes

Belgique

Italie

France

Bref commentaire sur les médailles des courses de fond

La Colombie obtient deux des quatre titres possibles et une médaille de bronze, presque le même scénario que sur la piste. Elle obtient ses titres et sa médaille de bronze dans les mêmes catégories que sur la piste. Considérant qu'elle a également gagné la médaille de bronze chez les juniors hommes, la Corée du Sud semble être plus forte sur la route.

La Corée du Sud "conserve" également son titre de la piste chez les hommes juniors. Toutefois, elle gagne encore une médaille, alors qu'elle n'en avait eu que deux à Ascoli (or et argent). Sur la route, la Corée du Sud remporte donc trois médailles (une d'or et deux médailles de bronze).

Les patineurs européens ont fait exactement la même chose que sur la piste. Ils obtiennent donc cinq médailles au total (comme sur la piste), parmi lesquelles un titre pour la Belgique, trois médailles d'argent pour l'Italie et une de bronze pour la France. L'Italie obtient une médaille de plus que sur la piste.
Enfin la Chine Taipei a obtenu une médaille. 

Day 4 at San Benedetto-del-Tronto: Long distance races

Liens

D4: 20km Elimination Senior women
D4: 10km points Junior Ladies

Par Léa Réguer-Petit
Relecture : Iggnorance
Photos : Daniel Busser 
Mis en ligne  le 13 September 2012 - Lu 3809 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB