-
Le 10 September 2012 à 22:09 | mise à jour le 24 July 2013 à 16:08

Deuxième jour à Ascoli: nouvelles courses, chutes et médailles

Deuxième jour à Ascoli: nouvelles courses, chutes et médailles

Dimanche a été une belle journée au mondial roller course 2012 à Ascoli Piceno. Elle a commencé avec les qualifications 1000 m dans la catégorie junior, juste avant les 500 m seniors, et les courses de fond pour les juniors et seniors hommes...

Mis en ligne par 

Seconde journée

Second day of Competition in Ascoli Piceno

Les finales ont débuté une fois sous le beau coucher de soleil et devant un large public au sein duquel figurait des membres du comité olympique !

Sprint : domination écrasante de la Colombie !

Les colombiens n'ont laissé presque aucune chance aux autres patineurs dimanche à Ascoli Piceno. En effet, les sud-américains ont obtenu trois des quatre titres possibles, toujours avec beaucoup de grâce et de manière.

1000 m Juniors : Colombie 2- reste du monde 0 !

Sur la ligne de départ des juniors dames, on compte deux Italiennes (Sofia D'Annibale et Carlotta Simbula), deux Colombiennes (Magda Grâces et Yesenia Escobar), deux patineuses de Chine Taipei (Yi Hsuan Liu et Ying Jung Kuan), une Allemande (Rumpus Katharina) et une Sud-Coréenne (Ga Yu Ram). Cela signifie trois équipes de deux co-équipiers !

La finale sera nécessairement très stratégique. Après un démarrage très lent, les dames ont décidé d'accélérer progressivement. La course démarre vraiment à deux tours de l'arrivée. Devant, les colombiennes s'assurent de garder le contrôle de la situation. Alors que le peloton est prêt pour le sprint du dernier tour, exactement au moment où le juge secoue la cloche pour l'emballage final, Ga Ram Yu tombe lourdement à l'intérieur de la piste, perdant ainsi ses chances de médailles.
Il reste donc trois équipes et une Allemande esseulée qui a fait le travail : Rumpus Katharina réussit à devenir vice-champion du monde dans cette course, offrant à l'Allemagne sa première médaille du Championnat. La patineuse colombienne Magda Garces franchit la ligne en première position avec un temps de 1.40.321, et l'athlète italienne Sofia D'Annibale complète le podium.

La composition de la finale des juniors hommes est assez similaire à celle des dames. Seule la Colombie (avec Andres Jimenez et Andres Campo) et la Chine Taipei (avec Tsu Cheng Chao et Tsu Nan Lin) ont deux représentants sur la ligne de départ. Les autres nations présentes sont la Suisse (avec Livio Wenger), l'Italie (avec Alessio Pacciola), les Etats-Unis (avec Mario Valencia) et la Corée du Sud (avec Min Su Kim).

Bien que la course des juniors hommes commence un peu plus vite que celle des dames, Livio Wenger décide de mener la course d'entrée de jeu, sans doute à rêver d'une médaille d'or et en espérant que sa force incroyable lui permette de rester en tête tout au long de la course. Malheureusement pour lui, le patineur colombien Andres Jimenez, lui passe devant dans l'ultime virage. Il apporte ainsi un autre titre à son pays. Il réalise un temps de 1'28"056 au 1000 m. Le patineur suisse devient vice-champion du monde pour la deuxième fois en deux jours, alors que les Etats-Unies obtiennent leur première médaille des championnats grâce à la performance de Mario Valencia.

Second day of Competition in Ascoli Piceno

500 m Seniors : Colombie 1 – Corée du Sud 1

Quelle course ! Quatre dames sont prêtes à se battre pour la médaille d'or sur la ligne de départ: la star colombienne Cecilia Baena Guyader, la championne du monde sud-coréenne sur le 300m le samedi, An Yi Seul, et deux Italiennes prêtes à faire de leur mieux devant leur public : Erika Zanetti et Giulia Bongiorno.
Les quatre filles sont très nerveuses et luttent jusqu'au dernier virage où Cecilia Baena percute Erika Zanetti devant les juges. C'est tout à l'avantage de la jeune coréenne qui est alors troisième dans le dernier virage, juste derrière Zanetti et Baena, elle bénéficie de l'altercation entre les deux premières, franchissant la ligne en première position, avec un chrono de 44,478... Tandis que le titre aurait sans doute été pour Zanetti si Baena ne l'avait pas attrapée au passage. Zanetti, très en colère, pousse Baena dans le virage juste après la ligne d'arrivée et Baena est disqualifiée quelques minutes plus tard. 

Seniors hommes : la Colombie encore et encore  !

Cette finale a été très impressionnante, intéressante similaire à la finale en Yeosu l'an dernier, où deux Colombiens avaient participé contre un patineur français et un autre athlète. Cette année, les deux Colombiens sont les mêmes (Pedro Causil et Andres Munoz), mais l'athlète français est différent (Gwendal Le Pivert au lieu de Nicolas Pelloquin). Le dernier patineur est allemand (Mathias Schwiertz). Le scénario de la course n'est cependant pas le même que celui de Yeosu, où la Colombie a contrôlé la course du début à la fin.
En Italie, le patineur français réussi à être très dangereux et à menacer le colombien à plusieurs reprises. Il continue d'attaquer, faisant de son mieux pour obtenir au moins la médaille d'argent. Gwendal échoue dans sa tentative et récolte finalement une médaille de bronze, juste avant l'allemand Mathias Schwierz, et derrière les deux Colombiens. La médaille d'or revient à Andres Munoz avec un temps de 41"130. 

Courses de fond : Colombie 2 – Italie 2

15 km à éliminations Juniors : la Colombie au top une nouvelle fois  !

Dans la course féminine, Les patineurs restent groupés dans un peloton compact pendant presque toute la course, luttant les uns contre les autres afin d'échapper à l'élimination à chaque tour.
La nervosité croissante des patineurs se fait sentir de l'extérieur de la piste lorsque, juste avant l'ultime élimination, un groupe de quatre patineurs tombe. Certains d'entre eux ne peuvent pas se relever par eux-mêmes, et les juges ne peuvent pas arrêter la course vu qu'il ne reste que deux tours à faire. Quatre patineurs sont encore en course à ce moment: Natalia Giraldo (Colombie), Giulia Lolobrigida (Italie), Ga Ram Yu (Corée du Sud) et Darian O'Neil (États-Unis).
Pour des raisons de sécurité, les juges décident de neutraliser la course pendant environ trois tours. Quel moment fou! Les spectateurs sont impatients de connaître la façon dont les choses vont se dérouler dans ces circonstances si particulières. Tout le monde est debout ... Et quand les juges permettent aux filles de commencer leur sprint, les quatre patineuses deviennent de vraies lionnes, prêtes à se battre pour l'or!
Alors que l'Américaine est distancée à un tour de l'arrivée, les trois autres se battent jusqu'à la fin. L'or revient à la colombienne à Natalia Giraldo, la médaille d'argent à l'italienne Giulia Lolobrigida et le bronze à la sud-coréenne Ga Ram Yu.
La durée de la course atteint les 25 minutes et 11 secondes ce qui ne veut rien dire puisqu'elle a été neutralisée. 

Second day of Competition in Ascoli Piceno

 

 

Fabio Francolini

La course Junior hommes est également ponctuée par quelques chutes, notamment celle d'un Japonais et d'un Argentins seulement quatre tours après le départ, mais aussi une seconde avec deux patineurs français, en plein milieu du peloton ! Il faut mentionner la gentillesse du public qui applaudit toujours quand les patineurs se remettent sur leurs jambes après une chute.

Quoi qu'il en soit, la course se déroule tout à fait normalement, toujours avec des tensions chaque fois que quelqu'un va se faire éliminer. Après quelques chutes individuelles et plusieurs éliminations, il ne reste que cinq patineurs en lice pour le sprint final. Parmi eux : deux Colombiens (Boris Pena et Manuel Saavedra), un Américain (Mario Valencia), un Sud-Coréen (Sang Cheol Lee) et un Chilien (Hugo Ramirez). En d'autres termes, il n'y a plus d'européen !

Dans le dernier tour, alors que l'américain est distancé, trois patineurs peuvent encore prétendre au podium, en estimant que le Chili est un peu en retard.
Mais, c'était sans compter sur une chute potentielle qui peut arriver à la dernière seconde ! L'un des deux Colombiens, Manuel Saavedra chute deux mètres avant la ligne d'arrivée, ce qui permet au Chilien d'obtenir une médaille de bronze. La chute de Manuel Saavedra n'a pas empêché son compatriote Boris Pena de devenir champion du monde (en 24 minutes 065) juste devant le sud-coréeen, Sang Cheol Lee.

10 km à points et éliminations Seniors : l'Italie prend sa revanche !

La course des seniors dames est animée par la patineuse locale Francesca Lollobrigida qui fait une course incroyable, accumulant un total de 19 points. L'Italienne a probablement bénéficié du soutien de ses fans qui sont très nombreux au bord de la piste et l'encourageant bruyamment ! Elle remporte logiquement l'or devant Ho Chen Yang de Chine Taipei (12 points) et Hyo Sook Woo de Corée du Sud (8 points).
La performance de Guo Dan doit être soulignée : la chinoise termine quatrième, ratant la médaille de bronze, tout en ayant un plus grand nombre de points que la troisième. .

Difficile de deviner qui peut l'emporter dans la course des seniors hommes, tant le nombre de patineurs pouvant prétendre à une médaille sont nombreux ce soir. Les favoris comme Fabio Francolini (Italie), Bart Swings (Belgique), Ewen Fernandez (France), Yan Cheng Chen (Chine Taipei) et Peter Michael (Nouvelle-Zélande) se battent pour les points les uns après les autres. L'italien et le français sont aidés par leurs coéquipiers (Lorenzo Cassioli pour l'Italie et Alexis Contin pour la France).
Fabio Francolini décroche finalement la médaille d'or dans les derniers tours. Ewen Fernandez perd la médaille de bronze également dans le tout dernier tour contre un Peter Michael dans une forme incroyable. En dépit d'une belle performance de la Belgique contre l'Italie en fin de la course, Fabio Francolini conserve son titre, avec 13 points. Bart Swings décroche la médaille d'argent avec le même nombre de points mais franchit la ligne d'arrivée après l'italien.

Quelle nuit pour l'Italie dans la catégorie Senior ! C'est une revanche incroyable pour Francesca Lollobrigida et Fabio Francolini, qui ont tous deux gagné une médaille d'argent la veille. Les deux Italiens deviennent les stars du championnat. 

Second day of Competition in Ascoli Piceno

Statistiques du jour

1000m (Juniors), 500m (Seniors)

 

1

2

3

Juniors dames

Colombie

Allemagne

Italie

Juniors hommes

Colombie

Suisse

Etats-Unis

Seniors dames

Corée du Sud

Italie

Italie

Seniors hommes

Colombie

Colombie

France

Commentaires

La Colombie confirme ses performances et sa domination de la première journée à Ascoli Piceno, obtenant quatre médailles à nouveau le dimanche. La Colombie a fait encore mieux en réalité, car elle remporte trois des quatre titres ! Le quatrième est remporté par la Corée du Sud, l'autre grand acteur de ce championnat à ce jour. L'Italie s'en sort bien également, remportant trois médailles au total. Les patineurs européens (incluant l'Italie) ont réussi à gagner deux médailles de plus que le premier jour, plaçant deux patineurs sur deux des quatre podiums. 

15km à éliminations (Juniors) et 10 km à points et éliminations (Seniors)

 

1

2

3

Juniors dames

Colombie

Italie

Corée du Sud

Juniors hommes

Colombie

Corée du Sud

Chili

Seniors dames

Italie

Chine Taipei

Corée du Sud

Seniors hommes

Italie

Belgique

Nouvelle-Zélande

Commentaires

La Colombie et l'Italie obtiennent deux titres chacun, mais l'Italie a également récolté une médaille d'argent tandis que la Colombie n'a pas obtenu de médailles d'autre part. Dimanche soir, les patineurs italiens ont offert un grand spectacle à leur public très exigeant! La Belgique est le seul autre pays européen ayant pu obtenir une autre médaille. La Corée du Sud a glané trois médailles. Chine Taipei, le Chili et la Nouvelle-Zélande ont obtenu une médaille chacun. 

Liens utiles

Les championnats du monde roller course 2012 sont ouverts !

Jour 1 : léger avantage de la Colombie sur la Corée

Par Léa Réguer-Petit
Relecture : Iggnorance
Photos : Daniel Busser 
Mis en ligne  le 10 September 2012 - Lu 3730 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB