-
Le 06 September 2012 à 18:51 | mise à jour le 18 December 2012 à 21:42

Interview de Dan Mortreux, Président du Comité Rink Hockey

Interview de Dan Mortreux, Président du Comité Rink Hockey

A quelques jours de l’ouverture de cette nouvelle saison, le 29 septembre pour le championnat de France, Dan Morteux revient sur les objectifs de cette édition, en terme d’effectif pour le rink français, mais également pour les différentes équipes de France...

Mis en ligne par 

Rencontre

Concernant le championnat de France, est-ce que cette année tous les matchs de N1 Elite seront visibles sur internet ? (On se souvient que l’année dernière, le SA Mérignac ne diffusant pas ses vidéos, il n'avait pas été possible d’ouvrir cette webTV)

Dan Mortreux

Oui pour cette nouvelle saison, nous avons rendu obligatoire le partage des vidéos des matchs de N1 Elite. La plateforme de partage sera accessible à tous sur le site fédéral et l’accès sera gratuit. Une application pour smartphone sera créée où chacun pourra visionner les matchs de N1 à sa guise. Une négociation est en cours pour aboutir à un partage de la plateforme du championnat italien.

Depuis 2 ans, le Final Four de la Coupe de France est un vrai succès aussi bien en termes sportifs, vu le niveau de jeu, qu'au niveau du nombre de spectateurs. Y a-t-il des candidats déjà déclarés pour cette nouvelle édition ?

Effectivement, l’an dernier le public a répondu en masse pour assister au Final Four à Dinan.
Notre objectif reste toujours l’organisation d’un Final Four à Paris mais pour l’instant les forces ne sont pas suffisantes.
A l’heure actuelle, il n’y a pas de candidat pour l’organisation 2013 mais en général les clubs se portent candidats lorsqu’ils sont sûrs d’être présents.

Photo de famille : les champions de France Elite

Justement, concernant le championnat de France, ça discute beaucoup sur internet, mais peu de choses concrètes. Il semble cependant que le conseil d’Etat valide le fait d’imposer des limitations sur les joueurs. Dans d’autres sports dont le football, les quotas sont en place, plus en imposant un nombre de joueurs formés au club. Pouvez-vous nous expliquer le pourquoi de cet article 123 dans le règlement français ?

En raison de la crise qui frappe plus fortement l’Espagne et le Portugal, de nombreux joueurs ibériques sont tentés par l’expérience française.
Or, comme le Rink Hockey dans ces pays est d’un niveau nettement supérieur (clubs professionnels), leur arrivée en France massivement rejetterait nos propres joueurs sur les bancs de touche et le sélectionneur national aurait du mal à constituer une équipe compétitive avec des joueurs sans temps de jeu. Nous risquerions alors de descendre rapidement dans le groupe B Mondial ce qui pourrait du coup nous faire perdre le statut de haut niveau.

Quelles sont les conséquences tant juridiques que sportives si ce texte n’est pas adopté par le CA de la FFRS ?

Le texte a été adopté par le CA de la FFRS.

L'équipe des Jeunes

Equipes de France : A quelques jours du championnat d’Europe des U17 et des U20, quelles sont les ambitions de ces deux formations ?

Pour les U17 il s’agit de reconquérir un podium. [NDLR : ils ont d'ailleurs pris la seconde place derrière les espagnols...]

Pour les U20, la tâche semble plus difficile car justement, avec un nombre de joueurs étrangers plus important dans le championnat N1 Elite, nos U20 qui autrefois « faisaient le championnat », aujourd’hui manquent d’expérience car ils manquent de temps de jeu parmi l’élite. Le fossé se creuse donc au niveau international.

Parlons de l’équipe de France féminines séniors. Pas mal de désistements cette année par rapport au dernier championnat du monde en Espagne (Arrêts de carrières, désistements pour cause d’emplois, etc…). Une présence importante des moins de 18 ans en stage, déplacement des rassemblements de Coutras à Cestas, etc… Pas mal de bouleversements cette année pour cette équipe phare (Vice-championne du monde). Le déplacement au brésil risque d’être compliqué cette année ?

L'équipe de France féminine de rink-hockey

Oui nous arrivons à un tournant pour cette équipe qui garde tout de même 6 filles qui sont vice championnes du monde dont 4 qui étaient déjà championnes d’Europe en 2005. L’objectif reste la défense de la médaille obtenue à Madrid. Mais rien n’est facile et les changements opérés ne seront pas facilitants. Mais cette génération a fait un beau et long parcours, il est normal d’ouvrir une nouvelle page.

Equipe de France séniors Hommes : Là encore pas mal de bouleversement dans les appelés, avec la sortie de certains cadres, comme Sébastien FURSTENBERGER, dont on se souvient de son duel avec Pedro GIL en championnat d’Europe,  l’appel de petits nouveaux comme Youcef BOUHAFS, et les frères LE ROUX, l’arrivé de Xavier TANGUY, etc… Quels sont les objectifs cette année pour le championnat d’Europe, car avec tous les stages qu’elle accomplie on peut s’attendre à rentrer dans le trio de tête, et ne pas rester à la porte du podium ?

L’équipe senior est en  reconstruction. Certains cadres ont arrêté leur carrière internationale. De jeunes joueurs, sans beaucoup d’expérience internationale , les remplacent  avec beaucoup d’envie et de détermination. L’objectif ici aussi sera de défendre la médaille gagnée en Allemagne mais la tâche sera aussi très difficile. Pour l’entraîneur Savreux, il s’agit de construire une équipe qui sera opérationnelle pour le Mondial 2015 en France, au Vendéespace.

L'AG élective de la FFRS aura lieu début décembre à Saint-Ouen, pensez-vous briguer un second mandat ?

Je n’ai pas encore pris ma décision définitivement. Je le ferai savoir rapidement.

Liens utiles

Texte : Sébastien Balutaud
Photos : droits réservés
Cliché de l'équipe de France séniors 2013 de Hedi Ben Brahim
Mis en ligne  le 06 September 2012 - Lu 1642 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB