-
Le 29 August 2012 à 00:54 | mise à jour le 01 September 2012 à 12:10

Retour sur le Championnat WFSC 2012 à Lishui (Chine) - 2e journée

Retour sur le Championnat WFSC 2012 à Lishui (Chine) - 2e journée

La seconde journée du championnat du Monde WFSC 2012 de roller Freestyle à Lishui (Chine) a été consacrée à la suite des épreuves de slalom Classic mais aussi aux compétitions de Pair Classic et au début des battles...

Mis en ligne par 

JOUR 2 – Classic Hommes et Femmes, Pair Classic, premiers rounds de Battle

Women’s Classic

2ème journée de compétition aux championnats du monde freestyle 2012Pluie. Le deuxième jour des WFSC a été rythmé par le bon vouloir de la pluie. Dès 6 heures du matin, nous pouvions admirer le crachin par la baie vitrée du restaurant de l’hôtel… Et encore, ça n’était qu’un avant-goût de ce qui nous attendait. Les paris ont été pris de continuer la compétition sur l’anneau extérieur comme prévu initialement. La première épreuve de la journée était le Classic femmes. Mais un premier déluge interrompt l’épreuve après seulement 8 participantes. La piste est détrempée. Un petit break est nécessaire pour laisser le temps au sol de sécher afin de reprendre l’épreuve… que nous allons juste avoir le temps de finir avant que le ciel ne nous tombe sur la tête.

Le Classic Women a commencé à 8 heures du matin et rassemblait les meilleures challengeuses: Les Chinoises Chen Chen (#5) (imbattue depuis 2008) et Su Fei Qian (#3) (Championne du Monde 2011 en Battle et Junior Classic), les Russes Polina Semenova (#2) et Dasha Kuznetsova (#1) (championne d’Europe actuelle en Classic et Battle), la Polonaise Klaudia Hartmanis (#4) et l’Ukrainienne Marina Boyko (#6), ainsi que la Chinoise Meng Yun (#8). Le Top-8 est present! Seule la No.7 manque à l’appel, mais elle s’est déjà plutôt bien débrouillée la veille en Junior en conservant son titre: Feng Hui – voir article précédent.

Le classement de l’épreuve met en avant une nette coupure entre les 7 premières et les 8 dernières femmes. En réalité, deux compétitions internes ont lieu : les membres du club du Top-10 jouent ensemble, laissant les 8 autres – les quatre Italiennes, deux Taipeiennes, une de Hong Kong et une Tchèque ! – loin derrière. Les résultats étaient assez prévisibles. Chen Chen, la tenante du titre depuis les tout premiers Championnats du Monde WSSA finit au pied du podium : son patinage est plus lourd que ce qu’il était et ses combos ne sont pas très propres avec beaucoup de tapping, il est évident qu’elle a manqué de temps pour préparer sa performance. Sa collègue Meng Yun la talonne au classement. Marina Boyko et Polina Semenova prennent respectivement les 6e et 7e places, avec des runs plus lents que ceux de leurs adversaires. Le stress de Marina se fait sentir, et pourtant elle réussit une performance tout à fait honnête avec un footwork très agréable sur le 50s et des Sevens calés sur la musique. Polina joue sur les mêmes types de tricks mais un cran en dessous et avec plus de ratés. Toutes ces circonstances réunies laissent le podium entier libre pour la nouvelle génération : Su Fei Qian, Dasha Kuznetsova et Klaudia Hartmanis s’emparent du podium. La Polonaise fait un excellent départ, énergique, rapide et technique avec notamment un toe Wheeling arrière to shift et une cafetière Wheeling sur le 80s. Mais quelques déséquilibres sur la fin de son run la privent du titre : elle prend la médaille de bronze. Pour la première place, les juges sont partagés entre la Chinoise et la Russe. Finalement, Su Fei Qian est sacrée Championne du Monde Senior avec sa performance de James Bond girl. Bien qu’elle manque toujours d’implication et d’amplitude dans son patinage (elle a tendance à ne pas avoir l’air concernée) et bien qu’elle n’ait pas été très rapide sur ce run, il n’y a pas de scoop ici : son niveau technique est renversant… retourné arrière-avant to heel seven, combos de shifts, cafetière wheeling, et son fameux chicken leg sur 6 tours. Le titre de Vice-Champion revient à Dasha Kuznetsova avec son remix de la Panthère Rose. Tout comme Su Fei Qian, elle réussit un run très propre, et ses combos sont solides : wheeling arrière to shift, shift to papillon, cafetière wheeling aussi, et sevens sur la musique.

Senior Women Classic Best 5 by ReKiL.ru

WFSC 2012 Freestyle Slalom Senior Women Best 4 by REKIL.RU from ReKiL on Vimeo.

Women’s Classic results

  1. Su Fei Qian (CHN)
  2. Dasha Kuznetsova (RUS)
  3. Klaudia Hartmanis (POL)
  4. Chen Chen (CHN)
  5. Meng Yun (CHN)
  6. Marina Boyko (UKR)
  7. Polina Semenova (RUS)
  8. Barbara Bossi (ITA)
  9. Chiara Lualdi (ITA)
  10. Hsu Chia-Miao (TPE)
  11. Cristina Rotunno (ITA)
  12. Sara Barlocco (ITA)
  13. Lin Chien Yu (TPE)
  14. Chiu Pui Ki (HKG)
  15. Szabova Eliska (CZE)

Men’s Classic

2ème journée de compétition aux championnats du monde freestyle 2012La compétition est interrompue par des trombes d’eau et est déplacée dans le gymnase couvert. A cause du vernis, le parquet accroche plus que le béton peint de l’anneau de vitesse. Etant donné que le gymnase est un peu juste pour le speed et les slides, l’emploi du temps doit être remanié : le Classic Men (qui aurait dû clôturer la journée) est avancé à 14 heures. Et le temps ne s’améliorant pas, nous allons exploiter le gymnase au maximum en enchaînant avec les premiers rounds de Battle.

Trente quatre hommes se présentent pour l’épreuve de Classic. Les niveaux sont disparates, allant du débutant (Inde) aux meilleurs patineurs mondiaux. Du Top-20 actuel, 15 sont présents. Notons l’absence des Espagnols Jon Larrucea (#6) et Adrian Almazan (#15), des Russes Viktor Meleshkevich (#10) et Andrey Shitov (#16), ainsi que du prodige chinois Pu Hao Yang (#3) qui met la priorité sur ses études cette année. Comme souvent dans cette épreuve, les coréens prennent l’avantage: Kim Sung Jin (#2) et Lee Choong Goon (#7) (partenaires de Pair Classic, voir plus bas) sont respectivement les nouveaux champion et vice-champion du monde – appelons cela une mise à jour plutôt qu’un scoop renversant. Le chinois Guo Fang (#5) complète le podium. Les premiers européens, classés 4e et 5e, sont le Français Alexandre Claris (#4) et le Polonais Michal Sulinowski (#11), récompensés pour leurs gros combos techniques. Avec le Français Romain Lebois (#1, champion d’Europe de Classic en titre) qui termine 13e, ils visaient un bien meilleur classement et leurs runs avaient le potentiel pour les porter jusqu’à la première marche. Malheureusement, leurs performances ne sont pas suffisamment propres pour atteindre le podium. Le Chinois Liao Jie (#19) fait une performance remarquée en se mettant dans la peau d’un soldat, habillé en camouflage, sur un mix de musiques oppressantes, dont la BO de “Requiem for a Dream”. Il a calibré son style et son footwork de façon à ce qu’ils collent parfaitement au thème. Un numéro efficace et intéressant qui s’avère payant, puisqu’il le propulse à la 6e place malgré un contenu technique assez pauvre (pour ce qui est de tricks purs). Le Chinois Li Jin Xi (#78) et le Singapourien Clarence Cheung (#68) sont passés dans le premier tiers des participants mais sont arrivés à rester dans le top du classement, en finissant dans le Top-10 (7e et 10e), probablement grâce à leur footwork créatif surmonté de tricks suffisamment techniques pour maintenir la tête hors de l’eau.

Senior Men Classic Best 5 by ReKiL.ru

WFSC 2012 Freestyle Slalom Senior Men best 5 by REKIL.RU from ReKiL on Vimeo.

Men’s Classic results

  1.  Kim Sung Jin (KOR)
  2.  Lee Choong Goon (KOR)
  3. Guo Fang (CHN)
  4. Alexandre Claris (FRA)
  5. Michal Sulinowski (POL)
  6. Liao Jie (CHN)
  7. Li Jin Xi (CHN)
  8. Li Yu Chen (CHN)
  9. Yu Jin Seong (KOR)
  10. Clarence Cheung (SIN)
  11. Roman Gordin (RUS)
  12. Lan Wang Heng (CHN)
  13. Romain Lebois (FRA)
  14. Kim Tae Bin (KOR)
  15. Martin Sloboda (GER)
  16. 2ème journée de compétition aux championnats du monde freestyle 2012Toh You wang (SIN)
  17. Igor Cheremetieff (FRA)
  18. Alexandre Shulhan (BRS)
  19. Carlos Nelson (SPA)
  20.  Luo Jia Cheng (CHN)
  21. Tiziano Ferrari (ITA)
  22. Wang Shen Wen (TPE)
  23. Tran Quang Linh (VIE)
  24. Dao Dinh Huan (VIE)
  25. Rodrigo Morgado (BRA)
  26. Wong Tak Wa (HKG)
  27. Alansari Abdulaziz (KSA)
  28. Ricardo Lopez (MEX)
  29. Kato Katsuaki (JPN)
  30. Wong Pan Chung Gerry (HKG)
  31. Moritoki Yukio (JPN)
  32. Nugraha Mustari Satria (INA)
  33. Sunjaya Angga (INA)
  34. Parth Mehta (IND)

Pair Classic

Nous avons continué dans la foulée avec le Pair Classic – Il y avait 12 duos, exclusivement asiatiques (de Corée, Chine, Taipei et Hong Kong). Ils étaient notés et classés comme pour une compétition de Classic normale : Sur 60 points pour la technique incluant variété, continuité, vitesse et rythme, et sur 40 points pour l’artistique dont l’expression corporelle et musicale, et la gestion des tricks sur la musique et dans les plots – la note d’artistique dépend du niveau technique attribué… A ces 100 points ont été ajoutés 20 points pour la synchronisation.

La plupart des duos sont composés d’un garçon et d’une (petite) fille et jouent la carte fleur-bonbons-bisounours avec la musique adaptée. Mignon. L’incarnation parfaite de ce tableau est le duo chinois Wang Ding Yu Xin / Liao Jie, le chorégraphe créatif (soldat) qui a prouvé une fois de plus avec ce run que son imagination est sans limites. Parfois, les duos sont « petit garçon / petite fille ». Mignon aussi. Comme les Thaïlandais Kanchanok Sawangsri et Chanya Mongkolchareonchock, qui finissent leur run en joignant leurs bras pour faire un cœur <3. Parfois, c’est une affaire de mecs. Comme le duo chinois Zhu Tian Le / Zhan Hao (nouveau Champion du Monde Junior en Classic – voir article précédent ). Mais si jeunes soient-ils, ils sont plus effrayants qu’attendrissants. Techniquement effrayants… cafetière wheeling en miroir sur 5 plots, Seven de 4 plots sur la musique, combos de shift synchronisés… Mais ici, les bisounours l’emportent sur la technique et le duo de Liao Jie finit 4e, juste devant eux ! Leurs co-équipiers Guo Fang et Su Fei Qian (sacrée Championne du Monde Senior de Classic ce matin) font le mélange (presque) gagnant en combinant le mignon et le technique : ils prennent la 2e place ! Et au beau milieu de cette escalade kawaii, débarquent deux grands riders avec un tout aussi grand sens de l’auto-dérision et du spectacle, qui prennent le parti de défendre la cause du clubbing, et mettent le feu au gymnase avec leur performance : Kim Sung Jin et Lee Chung Goon ajoutent à leurs titres tout frais de champion et vice-champion du monde de Classic, celui de co-champions du monde de Pair ! Bonne moisson, ce soir !

Pair World Champions KSJ & LCG (KOR)

Pair Classic Best 5 by ReKiL.ru

Pair Classic results

  1. Kim Sung Jin/Lee Choong Goon (KOR)
  2. Guo Fang/Su Fei Qian (CHN)
  3. Yu Jin Seong/Kim Tae Bin (KOR)
  4. Liao Jie/Wang Ding Yu Xin (CHN)
  5. Zhang Hao/Zhu Tian Le (CHN)
  6. Clarence Cheung/Toh You Wang (SIN)
  7. Kanchanok Sawangsri/Chanya Mongkolchareonchok (THA)
  8. Huang Yu-Ping/Kao Lin-Ta (TPE)
  9. Wang Shen-Wen/Huang Yu-Hsuan (TPE)
  10. Ma Pa Hong/Chan Man Fung Anson (HKG)
  11. Leung Shun Yan/Wong Tak Wa (HKG)
  12. Ng Wing Hang/Lee Chak Him (HKG)

Qualifications de Battle

A présent que tout le monde est bien échauffé, nous sommes tous prêts pour les qualifications de Battle ! Dans la catégorie masculine, quatorze riders divisés en quatre groupes ont tenté leur chance : seuls les No.1 de chaque groupe ont eu l’opportunité de prendre part à la vraie compétition. Chez les femmes, il n’y avait qu’une seule place de disponible pour 4 prétendantes. Une fois les pré-qualifications finies, la soirée a continué sur le premier round du Battle Hommes (8e de finale).

Comme vous avez dû le deviner, dès ce premier round, certains groupes sont serrés et certains freestylers de valeur ne passent pas. Ainsi, dans le Groupe 2, le Singapourien Clarence Cheung se fait sortir par le Polonais Michal Sulinowski, qualifié pour avoir fait preuve d’un peu plus de variété. Le jeune thaïlandais Kanchanok Sawangsri se retrouve dans un mauvais groupe et est un cran en dessous du véritable combat : le Français Alexandre Claris et le Chinois Li Yu Chen visent tous les deux la première place. Encore une fois ici, la variété est payante : à niveaux techniques équivalents, Alexandre se montre plus varié en plaçant des wheelings toe et heel tandis que son adversaire se cantonne à du toe.

Une heure et demie plus tard, les groupes de quarts de finales sont constitués et prêts pour demain. Il y a de la casse à venir !

En fonction du temps de demain, nous alternerons si nécessaire entre les spots ouvert et fermé. Le speed slalom et les slides, étant donné l’espace nécessaire, doivent impérativement avoir lieu sur l’anneau de vitesse. Au premier rayon de soleil, la compétition se dirigera vers l’anneau en priorité, puisque le gymnase convient parfaitement pour le Battle. Demain sera le dernier jour et nous avons pris du retard sur l’emploi du temps (les slides auraient dû avoir eu lieu aujourd’hui). Espérons que tout se passera au mieux !

Liens utiles

REPORT 1/4: Jour 1 - Senior Speed Slalom Qualification et Junior Classic

REPORT 3/4: Jour 3.1 - Speed Slalom et Slides

WFSC2012 Youtube channel
Schedule of the WFSC Lishui
WFSC Facebook Event
World Slalom Series Website
Eric Daryl’s Youku channel

Texte : Close Yr E's
Relecture : Iggnorance
Photos : Frozwheels et WFSC - droits réservés
Mis en ligne  le 29 August 2012 - Lu 5385 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB