-
Le 28 August 2012 à 09:08 | mise à jour le 01 September 2012 à 12:13

Retour sur le Championnat WFSC 2012 à Lishui (Chine) - 1ère journée

Retour sur le Championnat WFSC 2012 à Lishui (Chine) - 1ère journée

Le Championnat du Monde WFSC 2012 de roller Freestyle s'est tenu cette année à Lishui, une "petite" ville de Chine. La première journée a vu se dérouler les qualifications de speed slalom et la compétition de slalom Classic pour les juniors...

Mis en ligne par 

JOUR 1 – Qualifications Speed Senior & Classic Junior

Cérémonie d’ouverture

Le mercredi soir était réservé pour un énorme buffet suivi d’une cérémonie d’ouverture aussi impressionnante qu’opulente – avec un tas de gamins de 5 ans qui dansaient synchro sur des chorégraphies de 10 minutes... Imaginez donc des petits européens en train d’en faire le quart, bonjour le désastre !

Aperçu du buffet et de la cérémonie d’ouverture à partir de 5’25 : (2012 WFSC Lishui all Day2)

Lishui, Chine

Les Championnats du Monde se déroulent à Lishui, un endroit reculé en Chine, de mercredi 22 à samedi 25 août – « reculé » n’est  qu’un doux euphémisme pour « perdu » : j’ai personnellement dû subir un voyage de 23 heures avec un train, deux avions et un bus avant d’arriver à destination… Lishui qui, d’après les photos sur internet, semble être un havre de paix très vert avec des arbres, des montagnes, un lac et des barques en bois, se présentant comme le « poumon de la Chine », n’est en réalité qu’une ville chinoise typique (bien que plutôt verte avec des montagnes dans le fond, soit) avec des bâtiments en construction à tous les coins de rue.

Organisation

La plupart des compétiteurs et les juges sont logés dans le même hôtel, et des bus viennent nous récupérer et nous déposer sur l’aire de compétition, deux fois par jour car nous rentrons à l’hôtel pour le déjeuner. Chaque équipe nationale est prise en charge par un bénévole, qui en gros leur dit quand se lever, manger, prendre le bus, et les tient au courant des éventuelles modifications d’emploi du temps.

Aire de compétition

L'aire de compétition au centre de la piste de courseLa compétition a lieu sur l’anneau de speed-skating de Lishui. Pas grand’ chose à l’horizon à part les bâtiments en construction (pour changer). Cependant, l’aire, conçue pour le patinage, est dotée d’un sol adapté en béton peint (comme l’Arena de Geisingen). L’aire d’entraînement était à l’origine en-dehors de l’anneau, sur le côté, mais un (petit) espace a été aménagé dans l’anneau dès le premier soir afin que les riders puissent s’entraîner et ‘compétitionner’ sur le même sol.

En cas de pluie, un gymnase couvert avec parquet a été réservé. Et vous verrez plus loin que ça a sauvé la compétition !

L'aire de compétition (2012 WFSC Lishui Day 1)

Technologie

Des tribunes ont été installées pour le public, venu en masse dès le premier jour ! Des tribunes spéciales ont également été préparées pour les médias, les VIP, les riders et les volontaires. L’aire est équipée d’un énorme écran sur lequel sont projetées en direct les vidéos filmées par les multiples caméras présentes sur l’aire. Les derniers Championnats du Monde (Geisingen, GER – Oct. 11) avaient placé la barre très haute pour ce qui est des moyens technologiques employés, et c’est une bonne chose de constater que l’organisation de cette année a relevé le défi !

Participants

En revanche, les riders sont moins nombreux qu’aux éditions précédentes, qui avaient vu la participation s’améliorer d’année en année. Heureusement, la plupart des meilleurs slalomeurs ont fait le déplacement, si bien que la compétition mérite en toute légitimité son titre de « Championnat du Monde ».

Qualifications de Speed Slalom Senior

Vous devez avoir noté que j’ai écrit « la plupart » des meilleurs slalomeurs. En effet, une absence capitale se fait sentir dès la première discipline. Les championnats commencent le jeudi après-midi avec les qualifications de Speed Slalom Senior. Mais Yohan Fort (FRA), No.1 mondial et champion du monde 2011 (quatre fois d’affilée !) manque à l’appel… tout comme son frère Jimmy qui ne pourra donc pas se battre pour conserver le titre junior demain : ils ne sont pas parvenus à récupérer leurs visas dans les temps. Cela laisse un grand vide, mais aussi une belle opportunité pour leurs adversaires, puisque le champ est libre.

Sur les 46 inscrits, seuls les 16 premiers sont qualifiés pour les KO systems, qui auront lieu samedi. Les femmes sont seulement 16 à participer et la moitié d’entre elles pourront accéder aux KOs.

Les compétiteurs commencent en free start et leur temps est pris par des cellules et une caméra grande vitesse. En effet, les cellules sont placées à 30 cm du sol et vérifient quand la cheville passe la ligne d’arrivée, tandis que la caméra vérifie la première roue et la position générale des riders.

Rappel de la règle : Le pied libre ne doit pas toucher le sol avant que le rider ait franchit la ligne d’arrivée. Les riders doivent se positionner au départ avec au moins une roue entre deux lignes espacées de 15 cm.

Speed SlalomUn bon paquet de faux départs ont été appelés car les riders avaient tendance à se pencher un maximum en arrière pour prendre le plus d’élan possible... et certains sortaient des limites. Notons également un nombre important de pénalités sur le premier plot, les riders tentant d’optimiser leur course d’élan.

La règle officielle est la suivante : Pas de pénalité de premier plot tant que le rider franchit le point central du plot avec seulement un pied au sol.

Parmi les hommes qualifiés pour les KOs, les quatre premiers sont en-deçà des 4.5 : Le chinois Guo Fang (#4 mondial) en tête (best : 4.408) est suivi par le Taipeien Yan Hsin Chiao (#15), sauvé par son second run en 4.424. Lan Wang Heng (CHN, #6) est seulement deux millièmes devant le premier européen Savio Brivio (ITA, #9) (4.482 et 4.484). L’Italien est un véritable boulet de canon : le plus rapide des qualifications avec deux temps purs dans les 4.200’s ! Il est 4e avec une pénalité de premier plot, et même avec les trois pénalités de son premier run, il aurait été qualifié à la 11e place…
En parlant d’Italiens, l’équipe se qualifie au complet : Simone Nai Oleari (#2) est 5e, Tiziano Ferrari (#7) 12e, avec un premier run assez lent et un deuxième run nul, et Luca Ulivieri (#31) est le 16e et dernier qualifié malgré deux pénalités sur ses deux runs (best : 5.061).
Notons également les qualifications des coréens Kim Sung Jin (#3) et Yu Jun Seong (#14) aux 6e et 8e places, celles des français Igor Cheremetieff (18) et Alexandre Claris (#10) (9e et 10e), ainsi que celles des anciens champions du monde de slide Jireh Goh (SIN, #360) et Kirill ‘ReKiL’ Ryazantsev (RUS, #12) aux 13e et 14e places, suivis du polonais Michal Sulinowski (#25) à la 15e place. Parmi les non-qualifiés, deux challengers qui auraient pu secouer un peu les choses : le chinois Liao Jie (#58) et le français Romain Lebois (#8), respectivement 17e et 20e.

L’Italie envahit également les qualifications féminines : les quatre italiennes passent, s’emparant de la moitié des places disponibles pour les KOs…. Cristina Rotunno (#1) et Barbara Bossi (#2), les deux leadeuses mondiales de la discipline, s’emparent des deux premières places : Cristina réussit deux perfects, qui sont les deux seuls temps féminins en-deçà des 5 (best : 4.798), tandis que Barbara prend la deuxième place avec une pénalité et un meilleur temps en 5.015. Sara Barlocco (#38) et Chiara Lualdi (#8) se qualifient en 5e et 6e position. La française Clémence Guicheteau (#3 et Championne du Monde Junior 2010,11) donne l’avantage à l’Europe en prenant la 4e place : 5 européennes contre 3 asiatiques pour les KOs. Les trois places restantes vont à la chinoise Meng Yun (#19) (3e) et les Taipeiennes Wan Tzu-Chien (#25) et Hsu Yi Pei, (#77) qui sont les deux dernières qualifiées (dernier Q time : 5.322). Les Chinoises Championnes du Monde de Battle et de Classic 2011, Su Fei Qian (#49) et Chen Chen (#39), échouent au pied de la 8e place avec des temps dans les 5.400’s.

Classic Junior

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Classic Junior s’est avéré être une opération juteuse pour la Chine : ils se sont tout bonnement emparés de TOUTES les médailles dans les deux catégories (filles et garçons). Oui, oui, ils le méritaient. Et de loin : Les jeunes médaillés n’ont rien à envier à leurs aînés, comme ils le prouveront samedi, en les éjectant et s’emparant de quasiment toutes les places des finales de Battle...

Cafetière Wheeling... en arrièreDans la catégorie filles, notons (et applaudissons) les performances de Feng Hui (#7 mondial) (vous vous souvenez du run sur Michael Jackson à Geisingen ?) et de sa co-équipière Guan Yu Xiang (#16) (un autre nom à retenir).
Attention, ne vous fiez pas à l’emballage : elles sont peut-être mignonnes, mais ces gamines sont des tueuses. Niveau technique impressionnant, style stylé (oui, ça mérite un pléonasme) et sens aiguisé du show. Feng Hui conserve son titre acquis l’année dernière. Que voulez-vous concrètement répondre à une christie Wheeling parfaitement maîtrisée sur 4 plots, renforcée par des shifts, sevens et chicken legs – et SANS pénalités ? Bien que Feng Hui était techniquement au-dessus, j’ai beaucoup apprécié la performance de Yu Xiang dans l’ensemble, pour ce qui est du style et du calage en musique – et elle n’était pas en reste avec sa panoplie de shifts et sevens (arrières, avant, alternés arrière-avant) et sa cafetière Wheeling sur 5 plots ! Wang Ding Yu Xin (#39) est l’heureuse détentrice de la médaille de bronze, tandis que Deng Ling (#66) est reléguée à la 8e place. La française Zoé Granjon (#9), la seule européenne, prend la 5e place malgré des jambes un peu tremblantes – ça ne fait pas très bon ménage avec les wheelings…

Junoir Women’s 4 Best by ReKiL.ru

Junior Women’s World Champion: Feng Hui (CHN)

Junior Women’s World Vice-Champion: Guan Yu Xiang (CHN)

Quant aux garçons, l’équipe chinoise s’empare avec mérite des quatre premières places. Zhang Hao (#12) finit premier grâce à un run parfait avec un footwork très fluide et des combos ultra techniques : toe reverse shift to flip to normal shift, back toe wheeling to big sewing machine, sevens stylés avant et arrière avec la jambe libre ouverte (voir video), cafetière wheeling etc. chaque trick collant exactement à sa musique (musique ambitieuse et très bien exploitée: Bomfunk MC “Freestyler”). Le titre de Vice-Champion du Monde Junior revient à Ye Hao Qin (#9), moins parfait – quelques ratés – et moins créatif dans la gestion de sa musique, mais néanmoins impressionnant: jetez un coup d’oeil à son dernier trick, un seven ascendant, de jambe pliée (comme une cafetière wheeling) à jambe tendue! Le premier rider non-chinois du classement est le thailandais Kanchanok Sawangsri (#35) avec un footwork dynamique. Dommage que ses tricks n’étaient pas suffisament dans la ligne. Il est suivi du taipeien Huang Yu Ping (#178) et du japonais Shibagaki Masayoshi (#630). Notons également la participation de la délégation indienne, qui a déplacé une vingtaine de riders, dont 6 pour le junior classic masculin. Espérons qu’ils saisissent l’opportunité d’être au contact de freestylers d’exception pour élargir leur panel de tricks!

Junoir Men’s 4 Best by ReKiL.ru

Junior Men’s World Champion: Zhang Hao (CHN)

Junior Men’s World Vice-Champion: Ye Hao Qin (CHN)

Classement des juniors hommes en slalom Classic

  1. 1-Zhang Hao (CHN)
  2. Ye Hao Qin (CHN)
  3. Zhu Tian Le (CHN)
  4. Pan Yu Shuo (CHN)
  5. Sawangsri Kanchanok (THA)
  6. Huang Yu-Ping (TPE)
  7. Shibagaki Masayoshi (JPN)
  8. Rompo Chawis (THA)
  9. Ma Pak Hong (HKG)
  10. Chan Man Fung Anson (HKG)
  11. Qui Yi Ming (CHN)
  12. Rompo Chusana (THA)
  13. Lo Ng Shuen (HKG)
  14. Farbod Motavasel (IRN)
  15. Lin Chu Lok (HKG)
  16. Ng Wing Hang (HKG)
  17. Lee Chak Him (HKG)
  18.  Singh Chetanvir (IND)
  19. Pinisetty Naga Raovshyl (IND)
  20. Shah Jaival Kaushal (IND)
  21. Bhalgat Anuj Atul (IND)
  22. Siddharth Pal (IND)
  23. Manish Dahiya (IND)

Classement des juniors dames en slalom Classic

  1. Feng Hui (CHN)
  2. Guan Yu Xiang (CHN)
  3. Wang Ding Yu Xin (CHN)
  4. Huang Yu-Hsang (TPE)
  5. Granjon Zoé (FRA)
  6. Lin Hsin-Chieh (TPE)
  7. Mongkolchareonchok Chanya (THA)
  8. Deng Ling (CHN)
  9. Lee Nien-Chen (TPE)
  10. Lu Qian Qian (CHN)
  11. Moritoki Mika (JPN)
  12. Ngan Ching Yui (HKG)
  13. Chui Ka Yan (HKG)

Il est à présent plus de 23 heures et le premier jour de compétition s’achève tout juste. La prochaine discipline est le Classic Femmes à 8 heures demain matin, avec les meilleures challengeuses: Les Chinoises Chen Chen (#5) (invaincue depuis 2008) et Su Fei Qian (#3) (Championne du Monde 2011 en Battle et Junior Classic), les Russes Polina Semenova (#2) et Dasha Kuznetsova (#1), la Polonaise Klaudia Hartmanis (#4) et l’Ukrainienne Marina Boyko (#6)! Le Top-6 est présent, c’est une rencontre à ne pas rater ! Egalement au programme du vendredi : la finale de slides feminine et les qualifications masculines, le speed slalom junior, le classic pair et le classic senior hommes pour finir la journée !

Liens utiles

REPORT 2/4: Day 2 - Senior Classic, Pair Classic et Battle Qualification

REPORT 3/4: Day 3.1 - Speed Slalom et Slides

Schedule of the WFSC Lishui
WFSC Facebook Event
World Slalom Series Website
Eric Daryl’s Youku channel

Texte : Close Yr E's
Relecture : Iggnorance
Photos : Frozwheels et WFSC - droits réservés
Mis en ligne  le 28 August 2012 - Lu 6397 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB