-
Le 16 June 2012 à 19:38 | mise à jour le 30 September 2012 à 09:06

Test : platines et roues Kizer Powerblade

Test : platines et roues Kizer Powerblade

Grande curiosité du début d'année, Rollerenligne.com se devait de tester ce produit qui allie le street et le freeride. Le principe est simple : une platine typée street mais équipée de roues de plus grand diamètre. Test des Powerblade...

Article par 

Impressions...

Platine Powerblade avec ses rouesPour certains, c'est un retour en arrière, aux platines des débuts de l'agressif. Pour d'autres, c'est une nouvelle opportunité d'exprimer leur créativité. Pour moi, c'est juste une attente du beau temps afin d'aller m'amuser dans les rues de ma ville. Je les monte sur mes Xsjado Avant et c'est parti !

Prise en main

Sur des Xsjado, on se sent à la fois haut et peu maintenu. Rien de très étonnant vu que les patins sont déjà assez souples. La hauteur reste cependant un peu perturbante. Je veux dire par là que l'on pousse un peu plus pour bien se lancer, mais aussi pour le calage. Celui-ci est à la fois facile, parce que je connais le patin, et à la fois difficile à cause des appuis, plus hauts mais aussi plus larges. Après une petite heure, on s'habitue progressivement à la hauteur et au maintien. Les spots s'envisagent différemment, on commence à apprécier cette sensation de vitesse.

Solidité

Forcément avec de telles platines, on ne rentre pas les mêmes tricks que d'habitude, ni de la même manière d'ailleurs. Du coup y'a chute ! Il ne faut pas se voiler la face, on tombe et d'un peu plus haut. Cependant, la matière des platines est bien réfléchie. Très proche d'une Kizer Fluid, elle encaisse très bien les coups. De plus, on creuse vite de petites encoches pour trouver ses repères en grind. De quoi  éviter les chutes idiotes. Au niveau des protections des vis, c'est assez large pour ne pas avoir d'étincelles à chaque slide. De ce côté là, rien à redire non plus...

En outre, les platines sont assez souples, difficiles de ne pas le remarquer lorsque l'on monte les roues. La platine se tord vers les vis, ce qui est un peu gênant pour ceux qui aiment les platines bien rigides. Une fois les roues montées, la platine se rigidifie mais l'on sent quand même de la souplesse dans les virages et dans les grinds.

La visserie des Platine Powerblade

Glisse

La glisse correspond clairement à celle des Fluids avec une souplesse qui rappelle celle des Ground Control. Là encore, il faut prendre le temps d'apprivoiser ces platines. On va chercher plus loin les grinds pour que les roues ne touchent pas le muret.
Sinon c'est assez proche des slides que l'on fait d'habitude. Il faut se faire à la glisse et aux appuis moins précis. C'est pour cela que montées sur des patins avec de bonnes encoches comme les USD carbon, la glisse de ces platines doit être plus appréciable. Il convient de noter que chaque slide de base devient une sorte d'exploit dès qu'on le pose. Et ça c'est un très bon moyen de s'amuser sur des spots que l'on connaît par coeur !

Platine Powerblade avec ses roues

Roues

Les roues sont assez tendres pour avoir une bonne accroche sur l'asphalte. Mais en grind, elles bloquent si elles touchent, ce qui est un peu dommage pour des roues qui vont sur une platine qui se destine au slide.
Pour la prise de vitesse, leur diamètre est vraiment bénéfique, même si je ne ferais pas de rampe avec ce genre de patin. On envisage beaucoup plus de lignes, on s'amuse facilement en bowl. C'est l'un des avantages des platines Powerblade : le gain de vitesse pour un minimum d'effort. 80 mm en 88 A de quoi dire que les roues ont une bonne durée de vie.

Platine Powerblade avec ses roues

Conclusion

Ces platines ne m'ont pas changé la vie loin de là. Mais c'est vrai que c'est assez divertissant. On voit tout de suite que l'apport de vitesse ouvre de nouvelles perspectives. La qualité de glisse est présente mais malgré tout, la prise en main peut en rebuter plus d'un. Si on aime le côté freeskate de la platine, on reste sur sa faim pour les slides. Une fois de plus certains vont adorer, d'autres détester, et d'autres y trouveront juste une nouvelle façon d'envisager les spots. Quoi qu'il en soit, même si ce n'est pas une révolution, la platine Powerblade de chez Kizer propose une autre façon de rouler, et la nouveauté fait toujours du bien...

Platine Powerblade avec ses roues

Galerie photos

Liens utiles

Site de La Conference

Texte : Thomas Bordier aka bobor
Photos : Alfathor et Powerslide
Merci à theconference
Mis en ligne  le 16 June 2012 - Lu 7402 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB