-
Le 26 May 2012 à 08:05 | mise à jour le 27 May 2012 à 20:14

Yohann Labreux - les Spiders de Rouen en élite

Yohann Labreux - les Spiders de Rouen en élite

Les Spiders de Rouen montent en élite pour la saison 2012-2013 du championnat de France de roller-hockey. L'effectif rouennais attire logiquement les convoitises et Yohann Labreux nous parle de l'avenir du club au plus haut niveau...

Article par 

Rencontre...

Bonjour, pensiez-vous que cette rencontre allait se clôturer par un score de 8 buts à 2 en votre faveur ?

Yohann Labreux : décoration de la médaille jeunesse et sport en janvier 2012Sincèrement, je ne pensais pas que l'on marquerait autant de but et que l'écart serait aussi important. Nous avons laissé passer l'orage des premières minutes et puis les joueurs ont fait le boulot. Ce qui a permis de tourner à trois lignes assez rapidement.

Certains de vos joueurs sont sollicités pour rejoindre d'autres clubs, quel visage aura votre équipe l'an prochain ?

Oui, mes joueurs sont sollicités depuis déjà pas mal de temps mais ce ne sera que leur choix et nous avons construit un groupe pour la durée et pour une montée. S'ils sont sollicités c'est qu'ils intéressent des clubs et que le travail paye au sein du club. Il ne faut pas oublier que les joueurs s'entrainent trois fois par semaine en physique et sur terrain, ce qui explique que leur niveau est peut être au dessus de la moyenne, quand on sait que des clubs en Elite ne s'entrainent que deux fois par semaine. Concernant l'an prochain, on y travaille, je veux conserver mes joueurs. Et pallier les départs qui pourraient survenir. De toute manière, vu le nombre de demande que j'ai pour rejoindre les Spiders, je n'ai plus la crainte de ne pas trouver de joueur comme par le passé. Pour rappel, j'ai des joueurs qui ont signé pour plusieurs années (de 3 à 5 ans).

Vous avez annoncé que vous aurez un Stilmat l'an prochain, vous avez jouez par deux fois dans le complexe sportif Suzanne Lenglen à Rouen, resterez-vous dans votre salle actuelle ?

C'est une question très intéressante, on nous avait promis, il y a deux ans, un gymnase dédié à la rentrée 2012-2013. J'ai un rendez vous fin juin pour savoir ce qu'il en sera. Lors d'une réunion de travail en janvier, on nous a proposé de jouer dans une plus belle salle que le complexe Lenglen mais c'est compliqué car nous devons installer le sol et la balustrade pour les matchs et cela sous entend que nous ne pourrions pas nous entrainer dans ce complexe des Côtoniers (salle dédiée au basket de pro B en 2011-2012, le club du SPO ira jouer au palais des Sports (KinderArena) à partir de septembre 2012).

D'avoir cinq joueurs dans son effectif qui vont disputer les Championnats du Monde dans trois équipes nationales différentes qu'est-ce que cela fait ?

Ca fait plaisir, et de surcroit je suis assez fier de cela car l'an dernier Lukas Cik avait découvert cette joie avec sa sélection nationale Tchèque (champion du monde 2011) en évoluant à Rouen. Et de nouveau, j'ai trois joueurs sur les cinq qui n'avaient jamais disputé un championnat du monde : Kevin Beziau et Thomas Auvray seront sous les couleurs de l'équipe de France alors que Michal Simo découvrira la sélection nationale Tchèque.  A cela s'ajoute Patrik Sebek, défenseur tchèque et Paul Martinez, le portier Vénézuélien.  

Nous accueillons tous ceux qui ont un projet sportif en adéquation avec notre projet global et la porte est ouverte !

Valérie Fourneyron, députée-maire de Rouen vient d'être nommée ministre des Sports, qu'est-ce que cela peut apporter à votre club ?

trophée de Nationale 1 en 2009 avec Emmanuel Labreux #16 et Yohann Labreux #11A mon club, rien du tout. Par contre c'est vrai que Valérie est très proche du roller-hockey. Elle a d'ailleurs donné le coup d'envoi du match Rouen - Bordeaux en quart de finale de play-off à la Salle Suzanne Lenglen lors de l'Euro Jeune U20 à Rouen.  Elle est entourée d'un adjoint Kader Chekhemani (NDLR: Vice-Président de Région Haute-Normandie et ancien Vice-champion d'Europe du 1500 m) qui nous aide grandement et qui vient nous voir jouer régulièrement.

Nous répondons aux attentes des collectivités et en contre-partie nos projets reçoivent des échos favorables, comme je l'ai dit nous avons un projet global et celui-ci sert le roller tout entier et même au-delà de notre club sur tout le territoire Seinomarin et Haut-Normand.

Les Spiders, c'est plus de 3600 adhérents confondus, 5 disciplines dont seulement 200 compétiteurs. Quand la fédération aura compris que nous devons avoir des indices d'évaluation en rapport avec les critères d'analyse du ministère nous ne serons plus considéré comme un "petit" sport.

Vous vous étiez fixé un objectif à quatre ans quand vous êtes revenus d'Angers en 2007, qu'en est-il aujourd'hui ?

Effectivement, cela fait 5 ans, que je suis revenu à Rouen, j'ai remis avec l'aide de beaucoup de monde les Spiders sur les rails. Ouverture des disciplines, accroissement des adhérents, pérennité des emplois car nous avons 4.2 équivalent temps plein aujourd'hui contre 1.6 en 2008, assainissement des comptes car on a découvert des dettes non acquittées de plus de 16 000 euros, mettre en place une cellule de recrutement par le biais de mon frère(NDLR : Allan Labreux)... Enfin bref plein de choses. Aujourd'hui j'aspire à faire autre chose car je pense que je m'épanouirai plus dans d'autres fonctions car j'ai besoin d'un challenge plus grand.

Aujourd'hui, on parle de nous car on monte en Elite, mais le club sans l'Elite peut continuer à vivre, ce qui n'est pas le cas de l'équipe fanion. Le sport de masse et le sport de haut niveau fonctionnent ensembles et c'est ce que nous faisons. Mais le sport de haut niveau ne peut pas fonctionner sans masse.

Merci et bonne chance pour la finale N3 et la finale Retour de N1 !

Liens utiles

Interview de Philippe Collery sur la montée des Outlaws de Moreuil en Elite
Le site des  Spiders de Rouen

Texte : Paul Sernine
Photos : Spiders de Rouen
Mis en ligne  le 26 May 2012 - Lu 1265 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB