-
Le 22 May 2012 à 14:05 | mise à jour le 22 May 2012 à 19:08

ESA 2012

ESA 2012

Cette année se fête la 10ème édition de l’ESA. Il plane toujours un mystère sur les spots qui agrémentent ce contest underground de la cité Héraultaise. Chaque année, les organisateurs montpelliérains rivalisent d’ingéniosité pour nous trouver des spots originaux et accessibles. Cette fois-ci, ils ont fait fort...

Mis en ligne par 

Contest en 3 actes

Nicolas Auroux - Fishbrain

Spot n°1 : Le Théâtre Hélios

Après la finale du FISE des amateurs de plus de 16 ans, les organisateurs de l'ESA ont donné rendez-vous à 16h00 à l'arrêt de tram des Rives du Lez. Direction "Odysseum", le centre commercial flambant neuf de l'agglomération montpelliéraine.
Les organisateurs de l'ESA ont jeté leur dévolu sur le Théâtre Hélios (place des Grands Hommes). L'endroit ressemble à une arène, disposé en rond avec des gradins tout autour sur trois niveaux.
Près de 200 personnes (tout le FISE roller !) prend place dans ce théâtre, avec beaucoup de plaisir.  L’ambiance a des airs de roller disco, les riders amateurs et pros tâtent le terrain en tournant en rond en rentrant des tricks à la pelle. Au signal du mégaphone, tout le monde change et repart dans le sens inverse.
Et c’est parti pour une avalanche de tricks tous plus fous les uns que les autres ! Les riders comme Anthony Pottier, Nicolas Auroux et Stéphane de Freitas se tirent la bourre. Quand ce dernier lance un sweastance, le deuxième fait la même chose. Dans un sens ou dans l’autre, le spot se fait largement exploiter par tous les riders. Guillaume LeGentil s’illustre avec un top soul alors que Romain Godenaire envoie du lourd avec un  acid to 180 soul. Anthony Pottier, quant à lui, livre un true top acid hallucinant.
Tout le monde a pris du plaisir à rider ce spot de folie. Bon point pour l'orga : avant de prendre la direction du deuxième spot, les organisateurs ont pris le temps de nettoyer les lieux.

Anthony Pothier - Back Savannah to True Makio

Spot n°2 : curb en marbre à Astruc

Adrien Clairaz FishbrainLe deuxième spot est un curb en marbre fraîchement installé à la cité Astruc en face du tramway.
Les riders vont de l’autre côté de la route pour prendre d’élan car le curb est tout en longueur avec une petit descente au bout. Ils prennent la température du spot à coups de back royal et de back full tork.
Le spot vient à peine d’être pris en main que Roman Abrate ouvre le show en plaçant un true mizu 540 out. Anthony Pottier est chaud et enchaine le spot avec un fishbrain rocket suivi d’un back savannah.

La folie gagne la foule lorsque Nicolas Auroux met son back royal tout le long du curb. Il n’en reste pas là puisqu’il achève le spot avec son true spin mizu.
L’ambiance est là et tout le monde a soif de spectacle. Il est récompensé lorsque Guillaume LeGentil, vainqueur l’année dernière de l’ESA, lance un true spin top soul.
En forme, Anthony Pottier rétorque avec un back savannah to back backslide. Même Nils Jansons, sacré meilleur rider de l’année par le magazine "Be-Mag", nous propose un back UFO très old school. On passe vraiment de très bons moments avec une ambiance plus chaleureuse que le FISE. Il est temps de passer sur le troisième et dernier spot.

Spot n°3 : curb à Astruc 2

On savait que le troisième n’était pas loin du second car il fallait simplement se retourner pour découvrir un curb en descente. Egalement en marbre, celui-ci est plus pentu et la réception n’est pas facile à négocier.
Au début, les riders sont timides. Ils font quelques tentatives mais très vite la peur de se faire mal en décourage plus d’un. Le public est en alerte à chaque fois que quelqu’un s’élance. Néanmoins, le goût du danger semble animer quelques uns comme Adrien Clairaz, Alan Beaulieu, Hugo Ruckli. Ils cernent davantage le spot et ne tardent pas à l’exploser.
Nicolas Auroux, qui aura fait le show toute la journée, est le premier à poser un makio grabbé dessus. Il faut toujours compter sur Adrien Clairaz pour fasciner le public. Il enchaine le curb avec de nombreux tricks tels que le full cab top soul suivi d’un back shifty puis d’un full cab true mizu.
Alan Beaulieu n’est pas en reste puisqu’il livre un fishbrain rocket ainsi qu’un back backslide to top soul tandis que Hugo Ruckly place un alley oop pornstar sans accroc.
Sébastien Brieux a mis le plus beau trick du spot, un magnifique alley oop négative mizu.

Remise des récompenses

A 21h00, tout le monde s’est régalé de cette édition 2012 de l’ESA. Plus de 200 personnes se sont déplacées, amateurs et pros. Cette année, la troisième place revient à Anthony Pottier qui aura mis le feu au deux premiers spots. Adrien Clairaz décroche la seconde place car il n’a pas touché aux deux premiers spots. Un seul rider a roulé les trois spots et les a bien démontés, c’est évidemment Nicolas Auroux.
Les trois premiers ont gagné un petit bijou de la pomme technologie. Une après-midi de roller ensoleillée et acharnée avec des tricks en n’en plus finir. La ferveur des riders a enflammé les spots tout au long de l’ESA.
Bravo aux organisateurs qui ont animé et encadré cette édition avec brio. Vivement l’année prochaine pour plus de tricks plus de riders et plus de spots !

Sébastien Brilleu en negative acid

Liens utiles

Texte : Bobor et Marido
Photos : Bobor
Mis en ligne  le 22 May 2012 - Lu 2492 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB