-
Le 24 April 2012 à 00:04 | mise à jour le 29 April 2012 à 18:58

Final Four – Coupe de France de Rink-Hockey

Final Four – Coupe de France de Rink-Hockey

Excellente organisation du HC Dinan-Quévert qui a mis les petits plats dans les grands pour accueillir ce grand moment de Rink-Hockey que représente le Final Four de la Coupe de France. La fête du Rink-Hockey a bel et bien eu lieu dans la grande salle omnisports de Dinan...

Mis en ligne par 

Les 21 et 22 avril 2012 à Dinan (22)

Le Final Four a été une fête populaire aussi, car les ½ finales se sont jouées, le samedi soir, devant 1200 spectateurs et les finales du dimanche ont fait le plein avec près de 1500 spectateurs.

Des demi-finales décevantes

Finale de la Coupe de France de rink-hockey 2012La première demi-finale opposait le SCRA St Omer, actuellement second du championnat de France Elite, au 6ème du même championnat, le RAC St Brieuc. Le nombreux public attendait un choc intense entre ces deux formations qui étaient passées à côté du titre la saison passée , lors de la première édition du Final Four à  St Omer. 

Emmené par leur entraineur-joueur espagnol Angel Puyane, les bretons, jouant presque à domicile, voulaient pouvoir jouer leur chance dans la course au trophée. La première mi-temps a donc été équilibrée, chaque équipe se créant des occasions de but bien repoussées par les deux excellents gardiens Tanguy (RAC) et Cantarero (SCRA). Barbosa(SCRA) permettra tout de même à son équipe d’accéder à la pause avec un petit avantage d’un but (1’).
Au retour des vestiaires, Minuzzi assassine  le RAC en marquant 3 fois de suite (30’ ; 30’30 ; 30’45). A partir de là, le jeu des costarmoricains explose et laisse le champ totalement libre à St Omer qui s’envole pour la finale sur le score sans appel de 07 à 00 (David et Dolce 2).

L’autre demi-finale était attendue pour voir comment le petit poucet, le SAG Cestas (N2) allait se comporter face à l’ogre breton, actuellement leader du Championnat de France Elite. La réponse est rapidement tombée. En moins de 6 minutes, le HC Dinan-Quévert menait 3-0 (Oliva et Tomas 2). Cueillis à froid, les bordelais n’ont pu réaliser qu’une bien pâle prestation, encaissant 8 buts au total sans jamais donner l’impression de pouvoir sortir la tête de l’eau. C’est donc avec une très grande facilité que les bretons, encouragés par leur public et la fanfare locale, ont gagné leur billet pour la finale.

Des finales de haut niveau

Tour d’abord la petite finale qui opposait St Bieuc à Cestas, s’annonçait comme une formalité tant les niveaux entre les deux équipes semblaient disproportionnés après les prestations de la veille. A la surprise générale, c’est Cestas pourtant qui ouvre le score après 15 secondes de jeu (Gomes). Les bordelais montrent un tout autre visage et répondent dangereusement aux attaques bien organisées de Saint-Brieuc. Nicolas Guillen (Cestas), de retour de blessure, brille dans sa cage et permet à son équipe de résister jusqu’à l’égalisation à la 12ème minute (A. Le Roux).
Petit à petit, les briochins s’impose avec difficultés sur cette équipe surprenante et finissent par prendre l’avantage par Ribot (17’) et Roux (24’) juste avant la pause.

A la reprise, les bretons semblent maitriser le jeu sans pour autant aggraver le score et restent à portée des girondins qui continuent à se battre. A la 37’, ils verront leurs efforts récompensés. C’est en toute logique que Gomes redonne espoir à ses coéquipiers. Le match bascule en un hourra hockey, chaque équipe se ruant tour à tour sur la cage adverse. A ce petit jeu, c’est Gomes qui, avec un triplé, permet à son équipe d’égaliser et d’accéder aux prolongations.
Cet exercice ne livrera pas le vainqueur de ce match et ce n’est finalement qu’aux tirs au but que Saint-Brieuc arrachera sa victoire pour monter sur la troisième marche du podium de cette Coupe de France. Match à suspens qui aura régalé un public enthousiaste et aura vu le bon retour des girondins qui auront finalement bien tenu leur place dans cette petite finale.

Finale : SCRA Saint-Omer - Dinan/Quévert

Deux ténors du Rink-Hockey français s’étaient donc donnés rendez-vous en ce dimanche après midi à Dinan pour trouver un vainqueur à cette 11ème édition de la Coupe de France. Pas de round d’observation entre ces deux équipes qui se connaissent bien. Avec un jeu rapide, technique et fluide elles se rendent coup pour coup. C’est l’expérimenté Dolce qui ouvre le score pour Saint-Omer avec un but plein d’opportunité (8’).  La réaction des quévertois est terrible. La pression sur l’immense gardien de Saint Omer se fait de plus en plus grande mais l’international espagnol ne lâchera rien jusqu’à la 20ème minute. Sur une irrégularité, le HC Dinan obtient un penalty que Tomas transforme  non sans difficulté. Mais les audomarois ne s’en laissent pas compter. Leur capitaine Henry montre toute sa détermination  et s’arrache pour redonner l’avantage à son équipe (24’). Le staff et les joueurs nordistes sont très tendus et gardent difficilement leurs nerfs à la suite d’un carton bleu montré au même Henry par le corps arbitral. La pause intervient au bon moment sur ce score de 02 à 01 à l’avantage de St Omer. A la reprise, les esprits sont calmés et concentrés sur la suite. La deuxième période s’organise de belle manière. Les bretons ne veulent pas mourir et les nordistes cherchent à tuer le match. Toma, Oliva, Turluer multiplient les actions, pressent leurs adversaires mais rien n’y fait. On sent l’absence de Landrin  pour terminer les actions de Dinan. St Omer lance des contre attaques de feu mais Gélebart ne lâche plus rien , repoussant même un coup franc direct accordé à la 37’.  Le match se termine dans une tension incroyable, bien digne de la finale  de la Coupe de France. Finalement St Omer l’emporte sur ce même score de 02 à 01 et  s’octroie sa 3ème coupe de France.

Liens utiles

La finale de la Coupe de France sur le site du Comité Rink-Hockey
Interview croisée des 4 gardiens de but

Texte : Dan Mortreux
Photos : Pierre Laurent
Mis en ligne  le 24 April 2012 - Lu 2704 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB