-
Le 18 April 2012 à 20:40 | mise à jour le 22 May 2012 à 22:21

Gardiens : les derniers remparts du Final Four 2012

Gardiens : les derniers remparts du Final Four 2012

Ce week-end se jouera la finale de la Coupe de France de rink-hockey. Olivier Gelebart, du club organisateur le H.C. Dinan-Quévert, Xavier Tanguy du R.A.C. Saint-Brieuc, Carles Cantarero du S.C.R.A. Saint-Omer et Nicolas Guillen du S.A. Gazinet-Cestas seront les derniers remparts des quatre équipes qui s'affronteront dans ce Final Four...

Article par 

Les gardiens...

Nicolas Guillen

Performants et spectaculaires, ils offriront, à coup sûr, des prestations acrobatiques qui feront vibrer le public venu en masse pour encourager les équipes. Un week-end sportif de très haut niveau  qui verra le vainqueur qualifié pour La Coupe d'Europe 2013.

1) En tant que gardien, comment se prépare une échéance comme le Final Four ?

Nicolas Guillen (S.A. Gazinet-Cestas) : Depuis mon opération du ménisque début mars, j'ai du reconsidérer mes objectifs sportifs de fin de saison avec l'aval du staff médical. Nous avons décidé de concentrer la reprise sur le Final Four et sur la finale de nationale 2. Les séances d'entrainements et la reprise lors du dernier match de championnat sont satisfaisantes et me permettent d'arriver à Quévert en bonne condition physique.
Le niveau des équipes présentes à cette compétition est élevé et nous sommes clairement l'outsider de ce rendez-vous. Ce qui implique forcement que nous allons passé 90 % de notre match à défendre contre Quevert. Les matchs contre Cestas ne seront pas des duels de gardiens mais des attaquants contre le gardien Cestadais. Mais je connais bien la qualité de mes attaquants et il ne faudra pas que le portier adverse perde sa concentration et le niveau que je lui connais.
Pour moi, ce rendez-vous est un avant goût de ce qui nous attends la saison prochaine, surtout pour nos jeunes qui n'ont pas l'habitude côtoyer de tels joueurs.

Olivier Gélébart (H.C. Dinan-Quévert) : Cette échéance se prépare de la plus simple des manières. Nous allons préparer nos matchs en connaissant nos adversaires avec leurs particularités. Le plus important restera l'envie le jour J qui est l'un des facteurs fondamentaux pour aller chercher des victoires mais pas uniquement. j'essaierai de parfaire quelques automatismes de jeu afin de me préparer techniquement à l'échéance mais aussi à une fin de saison difficile.

Carles Cantarero

Carles Cantarero (S.C.R.A. Saint-Omer) : La préparation n'est pas éloignée beaucoup de la préparation d'un match normal de championnat, mais il est certain qu'on sait qu'on joue un match unique et que tous les détails ont beaucoup d'importance.
Les petites erreurs que l'on peut résoudre durant le championnat, dans cette compétition, elles peuvent nous laisser à la porte de la finale ou faire perdre le titre.
On essaie donc d'analyser jusqu'au détail le plus infime pour ne rien laisser au hasard.

Xavier TanguyXavier Tanguy (R.A.C. Saint-Brieuc) : Les entrainements ne changent pas, juste l’état d’esprit. On essaie d’être très concentrés toute la semaine, on essaie de préparer les matchs en visualisant les rencontres de l’adversaire. Les gardiens ont généralement des habitudes qu’ils n’aiment pas trop changer juste pour une compétition, une sorte de rituel.

2) Quelle sont les particularités du final four par rapport à d’autres compétitions ?

Nicolas Guillen (S.A. Gazinet-Cestas) : Bien qu'il serait facile de parler de bonus, d'expérience à prendre... Chaque défaite est un échec comme pour les matchs de championnat. Nous aurons ainsi à coeur de défendre nos couleurs parmis les ténors de la nationale 1.

Carles Cantarero (S.C.R.A. Saint-Omer) : C'est un type de compétition très spécial, l'aspect psychologique est très déterminant.
L'expérience me dit que quand on joue un match unique, les différences entre les équipes sont réduites, et les matchs sont très serrés. Les équipes se connaissent très bien au plan tactique.
La partie physique est déterminante aussi, surtout si on arrive en finale. Il faut prendre en compte les horaires et la récuperation et aussi le fait que nous ne sommes pas habitués à jouer deux matchs dans 2 jours.
C'est un type de compétition où les erreurs se paient chères, puisque tu n'as pas beaucoup de temps pour les résoudre.

Olivier GelebartOlivier Gélébart (H.C. Dinan-Quévert) : L'aspect évènementiel que revêt le Final Four lui donne une saveur toute particulière. Il se situe dans les Côtes d'Armor qui restent réellement un département où le rink-hockey est bien implanté et plus précisément à Dinan qui est donc le club organisateur de cette finale de coupe de France.
C'est avec grand plaisir que je défendrai les couleurs du Dinan-Quévert sur nos terres et dans notre salle avec un public acquis à notre cause à 75 %. La promotion et le développement de notre sport passe par ce genre de compétition. Le Final four regroupe quatre formations sur un même lieu et sur un week-end. Les demi-finales se jouent le samedi et les finales (grande et petite) le dimanche pour la désignation du classement. Le public peut ainsi voir des matchs de qualité avec toute l'intensité et la magie qui entoure les matchs de "coupe".

Xavier Tanguy (R.A.C. Saint-Brieuc) : Le final four regroupe des équipes très performantes qui ne sont pas arrivées ici par hasard. Le niveau se trouve donc plus relevé. De plus, la gestion d’une compétition sur un week-end s’avère plus particulière que pour un match isolé. Enfin, la moindre erreur à ce niveau de compétition se paye cash.

3) Un pronostic ?

Nicolas Guillen (S.A. Gazinet-Cestas) : Sur le papier, Quévert 1er, Saint-brieuc 2ème, Saint-omer 3ème, Cestas 4ème. Dans la folie du sport, Cestas 1er, Saint-omer 2ème, Quévert 3ème, Saint-brieuc 4ème.

Carles Cantarero (S.C.R.A. Saint-Omer) : Évidemment le SCRA champion ! Mais je préfère ne pas penser beaucoup à cela et aller pas à pas. Pour pouvoir être champion il faut gagner d'abord la demie-finale, qui ne sera pas si facile.

Olivier Gélébart (H.C. Dinan-Quévert) : Si nous regardons le football et la Coupe de France nous voyons bien qu'il peut y avoir des surprises et Cestas-Gazinet pourrait bien aller en finale mais ils devront battre le H.C Dinan-Quevert pour passer ...à voir.
Je pense que la finale se jouera entre le club de Saint-Omer et celui de Dinan-Quévert. Mais dire qui gagnera !?

Xavier Tanguy (R.A.C. Saint-Brieuc) : Dinan-Quévert à domicile sera favori. Avec la demie-finale la plus accessible sur le papier et un public acquis à sa cause, ils auront tous les ressources pour s’imposer... S’ils arrivent à gérer la pression que n’ont pas les outsiders !

Palmarès

Xavier Tanguy (RAC Saint-Brieuc)Olivier Gelebart (HC Dinan-Quévert)
  • 20 ans
  • Finale Coupe de France 2010
  • 1/4 finale Coupe d’Europe CERS 2011
  • Médaille de Bronze EURO Jeunesse Nantes 2007
  • Médaille de Bronze Coupe Latine 2012
  • 3 championnats d’Europe (jeunesse et junior)
  • 2 championnats du monde (junior)
  • 2 Coupes Latines U23
  • 37 ans
  • 162 sélections
  • 6 championnats du Monde ( 5ème place)
  • 5 championnats d’Europe (bronze en 2010)
  • 5 titres de champion de France
  • 4 fois finaliste de la Coupe de France dont 1titre
  • 14 campagnes en Coupe d’Europe dont 3
    Ligues des champions
Nicolas Guillen (SA Gazinet-Cestas)Carles Cantarero (SCRA Saint-Omer)
  • 29 ans
  • 2 Championnats du Monde
  • 1 championnat d’Europe
  • 1 Coupe des Nations
  • Médaille de bronze au Mondial des moins de 20 ans
  • 27 ans
  • International espagnol
  • 3 médailles d’argent et 1 en or aux championnats d’Europe Jeunes
  • Champion du Monde Junior
  • 1 médaille en argent en Coupe Latine 2002
  • 1 médaille en argent en Coupe Latine
  • 2 titres en Ligue des Champions (avec le Barça)
  • 2 titres de champion de OK Ligua

Liens utiles

Présentation du Final Four 2012
Site de l'événement
Suivre le live

Texte : Alfathor
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 18 April 2012 - Lu 2833 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB