-
Le 02 January 2012 à 16:06 | mise à jour le 19 February 2012 à 12:34

Test : Valo Light J.J.

Test : Valo Light J.J.

Jon Julio a présenté son nouveau patin carbone comme une révolution pour le roller et pour Valo. Moins lourd de 500 gr, un meilleur chausson et une nouvelle soulplate pour un patin qui garde tous les avantages des anciens modèles. En voyant le résultat même les fans de la marque sont restés dubitatifs mais, au lieu de ça, on a préféré les mettre aux pieds et nous faire notre idée...

Mis en ligne par 

Désossage...

Les Valo Light JJ

Design

Test des Valo Light JJ

Le Light Jon Julio reste globalement un patin Valo. La firme possède une sorte de marque de fabrique, on reconnaît un Valo au milieu de tous les autres patins.
D'accord, celui-ci est gris foncé, avec une soulplate en deux parties noires et grises. Oui, pour plus de 350 € on aurait aimé un roller moins basique dans son look... mais peut on vraiment tout avoir d'un coup !
Pour ceux qui lisent des magasines étrangers ou même regardent quelques vidéos sur le net, on a vu Jon Julio avec des overboots rouges, noires ou blanches. Bref, pleins de couleurs différentes ! Et là, les Valo JJ Light sont gris ! C'est sympa, ça ne mange pas de pain, mais quand même un peu de couleur autres que noirs et gris ça n'aurait pas été du luxe...
Le patin en lui même est un peu plus large par rapport aux anciennes versions.

Solidité


Les nouvelles soulplates sont moins résistantes qu'auparavant : elles s'usent un peu vite... mais en même temps c'est plus pratique pour parfaire ses encoches. Rassurez-vous le patin ne va pas fondre en 3 sessions, loin de là, mais il est un peu moins résistant qu'avant.

L'overboot quant à elle, encaisse très bien les chocs, elle ne se déchire pas aux premières chutes.

Les boucles sont toujours les mêmes. Elles sont connues pour casser sous certaines torsions, mais là encore c'est un fait rare. Globalement, le patin résiste bien à l'usage et c'est agréable.

Confort

Pour le confort, on aurait pu craindre le pire ! En général, avec les patins en carbone, on est tout serré, tout tassé ou au contraire trop lâche...

Avec le Valo JJ Light, le chausson remplit son office, il accueille bien la cheville. La nouvelle semelle protège les pieds des vis de la soulplate qui dépasse dans le patin.

Le chausson reste cependant  trop petit à notre goût.  Vue la largeur des rollers, il n'aurait pas été du luxe de rajouter un peu de mousse sur les cotés du pied et au talon notamment. On doit se faire vieux mais il y en a a marre d'avoir mal aux pieds !

Serrage

Sachant que le patin est plus large que le chausson, les grands penseurs de Valo ont conçu le Light avec deux paires de lacets, ce qui fait 4 lacets pour les deux patins (c'est pour nos amis fan de maths).
Les soulplates des Valo LightL'un des lacets permet de tenir le chausson au fond du patin, alors que celui du dessus permet de fermer son patin.

La boucle favorise un bon maintien de la cheville sans voler de la souplesse ou du confort et ça c'est toujours appréciable.

Globalement, on est bien serré dans le patin, même si parfois on se sent un peu loin de la coque. 

Souplesse

Même s'il est en carbone, le patin garde un spoiler amovible ce qui garantit un minimum de souplesse. Certes, l'overboot n'est pas très souple au départ, et donc limite la souplesse de tout le spoiler. Mais, avec le temps, le spoiler bouge de plus en plus et donc on gagne en souplesse de flexion. Au bout du compte, même pour les tops, le patin permet d'aller chercher assez loin et d'être affaissé dès les premières heures de ride.

Glisse

La nouvelle soulplate en deux parties était notre grande crainte. Les anciennes soulplates glissaient tellement bien qu'on se demandait si l'on pouvait faire mieux.... Hé bien oui !

La glisse est plus rapide, plus appréciable et avec une certaine accroche en plus. Cela accentue le contrôle. On peut aussi de mieux partir en rotation en sortie de slide et être plus stable en switch-up. Les encoches de la soulpate sont toujours aussi bien placées. On les trouve facilement et ce, même en back backslide.

Elles se marient très bien avec un montage antirocker, pour un meilleur blocage en grind. Même si en curb on se sent un peu loin de sa soulplate, cette impression s'efface en coping ou en barre. C'est un coup à prendre. Cependant, entre la soulplate, l'overboot, la coque en carbone et le chausson , on peut avoir une impression de distance qui peut faire que l'on appuie plus en slide.

Platine

La platine est encore et toujours un modèle de base, qui glisse moins que la souplate. Elle n'est pas vraiment agréable en grind, même avec les antirockers.
On note aussi que ces platines n'ont pas un Hblock assez large. Bref, il n'y a toujours rien de très bon à prendre sur cette platine. Cependant, pour des débutants elle reste très résistante pour apprendre les grinds. Pourtant, le patin ne se destine pas du tout aux débutants. Une rumeur parle d'un projet de platine créée par entre autre Jon Julio. Y'a plus qu'à attendre !

Roues

Le patin est monté sur des roues et des anti rockers Valo. Les roues sont des 55mm pour du 88A c'est à dire petit diamètre pour une bonne dureté. En pratique, les roues ne sont pas si résistantes que ça. La gomme noire s'effrite assez vite et ce qu'on gagne en adhérence, on le perd vite en diamètre.

Autant dire qu'un freinage d'urgence vous coûtera vos roues ou vous offrira de beaux plats dessus. Les anti rockers ont pour eux, une bonne glisse et un bon diamètre, ils bloquent assez bien le calage en grind et roule quand il le faut. Le tout est monté sur des roulements ABEC 5 vraiment résistant même par temps de pluie.

Les roues et les antirockers des Valo Light JJ

Conclusion

Même si c'est très sympa d'avoir des plumes vertes et rouges dans la boites des Valo Light J.J pour le prix, on aurait apprécié un design plus coloré ! Le pari du Valo Light JJ reste toutefois réussi : le patin est plus léger, plus confortable et la glisse est meilleure encore aujourd'hui. C'est un patin un peu difficile à prendre en main, surtout au niveau des sensations de glisse, il est un peu loin du pied. Un très bon modèle pour ceux qui aiment une glisse bien stable...

Test des Valo Light JJ par Bobor

Les points forts et les points à améliorer

Les plus

+ La faible masse
+ Le confort
+ La glisse de la soulplate

Les moins

- La platine
- La largeur du patin
- Le design trop basique

Fiche technique

Marque : Valo
Modèle : Light J.J.
Année : 2011
Coque : carbone et plastique
Chausson : Valo Light
Spoiler : amovible
Serrage : double lacage, et boucles micrométriques
Pointures : du 40 au 48
Platine : Valo
Roues : Valo JJ Light
Diamètre maximum : 58 mm
Roulements : ABEC 5
Prix : 299 € boots seules ou 350 € le patin complet.
Usage : street/park

Galerie photos

Vidéo

Liens utiles

Test du Xsjado Chris Farmer (2011)
Test des Razors Horn (2011)
Test des Remz Haffey 2.1 (2011)
Test des USD Carbon 2 (2011)
Test : roues Looka Xaris Aggressive
Site de Clic'n'Roll
Rubrique des essais matériel street, rampe, park de rollerenligne.com

Texte : Bobor et Marido
Merci à clic N roll et Eurotop pour le test
Merci à Obi pour les photos
Mis en ligne  le 02 January 2012 - Lu 13177 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB