-
Le 02 December 2011 à 08:12 | mise à jour le 13 December 2011 à 11:16

Match d'ouverture Coupe de monde de Roller Derby : France - Canada

Match d'ouverture Coupe de monde de Roller Derby : France - Canada

Interview croisée de Nicolas "Bravehurt" Goury et Laurent "Slash Gordon" Laborde, coachs adjoints de la Team France de Roller Derby avant le match contre le Canada en ouverture de la coupe du monde à Toronto...

Mis en ligne par 

Rencontre avec l'équipe de France

1er décembre, 23h00, heure Française. La première Coupe du Monde de roller-derby s’ouvre sur le match France - Canada. Après trois mois de préparation, nos filles de la Team France commencent ce championnat par une grosse cylindrée. Nous avons rencontré Nicolas « Bravehurt » Goury et Laurent « Slash » Laborde, tous deux coachs adjoints...

Alors à 5 heures du match comment sont les filles ?

Bravehurt : Il y a de tout dans les comportements d’avant-match chez les filles. Certaines passent leur matinée aux toilettes d’autres se relaxent ou encore sont à la piscine voire même en salle de musculation.

SG : On sent beaucoup de stress mais au final elles ne le gèrent pas trop mal. Les journées passent aussi tellement vite que l’on n’a pas le temps de réfléchir. On se lève à peine que c’est déjà l’heure des matchs.

Comment s'est déroulée la journée ?


SG :
Petit déj, détente (spa, piscine, fitness...) et puis le déjeuner et enfin le départ pour le bunker. Là, tout s’est passé très vite jusqu’au match. Match difficile, les filles avaient très peur avant de jouer mais se sont réellement fait plaisir. A la fin, tout le monde avait le sourire. C’est aussi ça qui fait le charme du roller derby.Bravehurt : Petit déjeuner collectif avec toutes les autres équipes. Chacun a ensuite vaqué à ses occupations le matin. Les filles ont mangé comme elles le souhaitent le midi, car le RDV était à la salle du match pour 15h00.

Sinon depuis votre arrivée, comment avez-vous occupé vos journées ?

Bravehurt : Beaucoup d’entrainement, dont un qu’on a réussi à caler hors compétition, c'est-à-dire hors du planning des entrainements World Cup. Des discussions, des visite de la ville, des préparatifs de Lines-up pour les matches, choisir les filles etc.

SG : On a pu visiter la ville, certain(e)s sont allés aux chutes du Niagara et puis détente à l’hôtel. On a eu aussi les deux entrainements d’avant-compétition qui nous ont permis de régler les derniers détails de jeu.

Pas de blessées ?

Bravehurt : Non pas de blessé

Ce soir grosse équipe en fasse de vous, vos sentiments, un pronostic ?

Bravehurt : Hahaha ! Facile de dire qu’on savait qu’on allait perdre en répondant à l’interview après le match. C’était le premier, on est bons, on va s’affiner au fils des matchs.

Slash : On savait que le match serait très dur ; En voyant les canadiennes à l’entrainement, on a eu un peu peur pour les filles. Au final, même si le score était très élevé, elles nous ont montré de belles choses qui promettent une belle suite dans la compétition contre des équipes qui seront davantage de notre calibre.

Demain soir, à 18h30 heure française,  ce sera France – Brésil. Beaucoup de Français et de Françaises seront devant leur ordinateur pour vous suivre. Pas trop de pression ?

Bravehurt : Que non l’avantage c’est que l’on ne sait même pas où sont les caméras qui film donc bon niveau stress ça limite ! Je sais que certaine fille n’osent pas regarder les facebook tellement il y a de commentaire et que ça buzz.  De mon coté c’est bon.

Coupe du Monde de Roller-Derby 2011SG : C’est le principal match où on espère réellement la victoire. On a donc une certaine pression mais c’est plus de la concentration sur l’équipe adverse qu’on perçoit. Je pense que ce sera un match intéressant qui peut réellement lancer notre coupe du monde.

Félicitations pour votre passage à 20h15 dans le Journal Télévisé du soir de TF1. Avez-vous eu des retours ?

Bravehurt : Oui Beaucoup de gens ont enfin appris via TF1 que le Roller Derby est aussi en France.

En France, on parle de plus en plus de roller-derby, et pas seulement sur TF1, France 4 a aussi diffusé un reportage, quelle est l’évolution du sport ?

Bravehurt : Bonne au niveau communication et sportif, les clubs se créent de plus en plus, ça commence à bien prendre et prouve que ce n’est pas juste un effet de mode.

SG : Il grandit à une vitesse impressionnante. De trois clubs il y a un peu plus d’un an, nous sommes passés à une quarantaine. Il y a environ maintenant plus de 600 filles qui pratiquent en France et on en voit toujours de nouvelles sur les événements. On arrive aussi à un certain niveau de maturité avec de nombreux matchs qui s’organisent à travers l’Hexagone depuis septembre.

Avant de partir, la Team France avait un petit problème d’assurance, je crois qu’il manquait un courrier de la FFRS, quant est-il ?

Bravehurt : C’est un sujet diplomatiquement et politiquement sensible. Beaucoup de clubs jouent le jeu et le font avec la FFRS en s’affiliant et en prenant des licences. Ainsi les clubs espèrent jouer collectif et montrer leur présence auprès de la FFRS tout en étant conscience qu’une reconnaissance même minime prends beaucoup de temps.
Pour la participation de la World Cup nous avions besoin d’un courrier confirmant que les filles de la Team France qui possèdent des licences FFRS étaient assurées. Le courrier devait simplement mentionner les noms des joueuses en question, le nom de l’événement sportif et la confirmation de leur assurance. Ce courrier n’a jamais pu être écrit. C’est incompréhensible car nous avons du tous acheter des licences de l’USARS. Les contacts sont pourtant bien présents à la FFRS et on nous confirme systématiquement par téléphone que les joueuses sont couvertes. Pourtant impossible d’avoir une simple lettre le confirmant par écrit pour l’organisateur !
Je pense que cela fera jurisprudence et je dois avouer l’immense déception des joueuses qui ne se sentent absolument pas soutenues ni prises au sérieux, limite on nous rajoute des bâtons dans les roues. En tout cas à suivre de très près...

Et pour finir, un pronostic pour votre classement en poule ?

Bravehurt : Bien sûr oui un pronostic : 2éme ou 3ème et comme d’habitude l’équipe arrivera dans le top 3 comme au rugby ;-). Oui je suis optimiste mais c’est comme ça !

SG : Je nous vois bien gagner le Brésil et peut être même la Suède. Un bon tirage à mon avis serait la 8ème ou la 9ème place après les phases de poule pour pouvoir aller assez loin dans cette compétition. On verra bien la suite...

Liens utiles

Les équipes de roller-derby en France
Le matériel indispensable en roller-derby
Livre : Bliss, métamorphose d'une fille ordinaire
Rubrique dédiée au roller-derby sur rollerenligne.com
Le résumé de la première rencontre face au Canada
Le site du live de la Coupe du Monde de Roller Derby
Rencontre avec l'équipe de France à Angoulème en vidéo

Texte : Sébastien Balutaud
Photos : Sébastien Balutaud
Mis en ligne  le 02 December 2011 - Lu 3354 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB