-
Le 23 October 2011 à 10:10 | mise à jour le 21 November 2011 à 14:58

5ème Championnat du Monde de Freestyle Slalom

5ème Championnat du Monde de Freestyle Slalom

Pour la première fois, les championnats du monde de freestyle ont lieu en Europe. Après 4 éditions en Asie, la cinquième édition se déplace en Allemagne. La compétition se tient dans l’Arena de Geisingen, au milieu de nulle part. Le complexe est neuf (2009) et est déjà bien connu dans le milieu du Speed Skating. Le sol est parfaitement lisse et très réactif...

Mis en ligne par 

Jour 1 : Premiers Rounds de Battle à Geisingen, Allemagne

Championnats du monde de freestyle slalom à Geisingen 2011

En guise de cadeau de bienvenue, Dame Nature a décidé de nous fournir en neige. Un gros paquet. C’était le jour précédant l’arrivée de la plupart des compétiteurs, et à un moment nous avons eu un peu peur que le temps ne cause quelques problèmes de transport. Heureusement, tout s’est bien goupillé et un grand soleil hivernal (hivernal, c’est le mot) a remplacé la neige le jour d’après.

Avec les années, la compétition grandit : cette année, 168 participants se sont inscrits – i.e. 168 qui participent pour de vrai, et ils viennent de 27 pays différents !

Le programme est le suivant :

Jour 1 – Pré-qualifications de battle, premiers rounds et second round des hommes.

Jour 2 – Speed slalom, Classic Jam, et finales de Battle.

Jour 3 – Classic Freestyle et slides.

Pré-qualifications de battle

Pré-qualifications féminines

• 17 femmes se sont battues pour tenter de récupérer une des six places restantes et participer au Premier Round du Battle. Ces 17 rideuses étaient réparties en cinq groupes de 3 et un de 2. Elles n’avaient que deux runs pour faire la différence et seules les premières de chaque groupe auraient le privilège de continuer l’aventure. Le combat était sans merci.

• L’organisation non plus ne pardonnait pas: le premier groupe a commencé à 8h du matin, et la chanceuse Maria Eggert (Ger, #36)  a été déclarée gagnante de son groupe car ses deux adversaires françaises ne se sont pas présentées à temps.

• Clémence Guicheteau (Fra, #41), venge ses compatriotes, Caroline Kerbrat (Fra, #135) et Océane Loutrein (Fra, #141), arrachant la qualification aux deux autres rideuses du Groupe 4 Magdalena Mosiezny (Pol, #69) et Hannah Mansfield (Gbr, #202).

• Un petit nombre de rideuses n’était pas présent : c’était le cas du Groupe 3 entier – Miriam Kwasny (Ger, #42) était malade, et Yu-Hsuan Huang (Tpe, #65) et Hsin-Chieh Lin (Tpe, #268) n’ont pas répondu aux nombreux appels du MC.

• Carmen Plate (Ned, #144) est arrivée quelques minutes après la fin du 6e et dernier groupe, le sien : Sabina Ismailova (Ukr, #40) qui a perdu beaucoup de places au world ranking car elle n’a pas fait suffisamment de compétitions ces derniers mois, était bien au-dessus de Margaux Allet (Fra, #72) dont la performance était propre et claire… Mais les toupies coréennes et les christies arrières, si basses soient-elles, ne peuvent pas sauver d’une attaque à base de Shift 10 plots, sans oublier les sevens et wheelings arrières.

• Quant à Chanya Mongkolchareonchok (Tha, #49), elle n’est pas passée loin de se voir refuser sa participation dans le Groupe 2, car elle était à peine en train de chausser lors du 3e et dernier appel du MC. Mais la plus jeune des compétitrices s’est présentée dans les temps et a raflé la première place avec une performance certes peu mature mais variée, sortant Sofya Stavinova (Rus, #60) et Zoe Brealey (Gbr, #NR) qui se remet juste d’une jambe cassée et qui doit regagner ses galons au world ranking.

• La jeune Justyna Czapla (Pol, #50) a mené le Groupe 5, l’unique groupe de deux, dès le début et n’a rencontré aucun problème pour sortir Marion Mühlenbäumer (Ger, #54) avec des combos du style [papillon + toe wheeling] et [compas croisé arrière + aigle heel-toe + heel wheeling].

Les cinq femmes continuant pour le Premier Round sont (dans l’ordre des groupes) : Maria Eggert (Ger), Chanya Mongkolchareonchok (Tha), Clémence Guicheteau (Fra), Justyna Czapla (Pol), et Sabina Ismailova (Ukr).

Championnats du monde de freestyle slalom à Geisingen 2011

Pré-qualifications masculines

• Les pré-qualifications masculines ont enchaîné directement après, à 9h.

Ils étaient 24 à espérer une qualification, séparés en huit groupes de trois. Les règles étaient les mêmes que pour les femmes : deux runs et seulement le dernier survivant de chaque groupe récolterait une des huit places disponibles pour le Premier Round.

Peut-être parce que l’horaire était plus décent que celui des femmes, car seulement deux riders manquaient : Antonio Pires (Por) un freestyler portugais old school, et Ying-Ming Chen (Tpe).

• Les classements étaient plutôt faciles à établir. Pas de surprises pour les résultats : la plupart du temps, un rider plus avancé prenait la tête du groupe devant les deux autres, dont le freestyle était encore trop basique pour espérer une qualification. Mais attention, il est inutile de comparer les résultats au world ranking : quelques bons riders ont manqué pas mal de compétitions et leur classement mondial ne reflète pas leur niveau réel.

• La Grande Bretagne s’en tire très bien avec trois qualifications sur ses cinq skaters participant. Et encore, un des deux éliminés, Mark Bullock (Gbr, #132) s’est fait sortir par son compatriote londonien Jon Bell (Gbr, #NR) dans le Groupe 3 ! Jacob Carias (Gbr, #132) et Issy Rahim (Gbr, #181) se sont emparé des premières places des groupes 5 et 7. Le niveau général de la Grande Bretagne augmente et il semble qu’ils aient trouvé leur propre style.

Les huit méritants qui ont empoché leur place pour le Premier Round sont (dans l’ordre des groupes) : Tomasz Mroczek (Pol, #127), Savio Brivio (Ita, #188), Jon Bell (Gbr, #NR), Alexandre Del Marmol (Bel, #136), Jacob Carias (Gbr, #132), Dmitry Charugin (Lat, #NR), Issy Rahim (Gbr, #181), et Daniel Cacala (Svk, #673).

Premiers Rounds de Battle

Premier Round féminin

•  Le premier round regroupait 32 rideuses : 26 étaient qualifiées d’office et les six places restantes étaient distribuées aux gagnantes des groupes de pré-qualification. Les 26 femmes en questions sont les 26 mieux classées au world ranking de la compétition. Le moins bon classement retenu était 33 ! Elles ne sont que peu à manquer l’événement, parmis les absentes : Yulia Kulagina (Rus). La crème des freestyleuses est dans la place !

• Les premières places étaient prévisibles, néanmoins le Premier Round a sa part de surprises. Déjà !

Premièrement, la team chinoise entière, qui n’était pas sensée venir à part les trois majeurs (Guo Fang, Liao Jie et un slider), est arrivée à se procurer miraculeusement les visas de tout le monde hier, a sauté dans le premier avion destination l’Allemagne, et est arrivée dans les temps pour le battle.

• Résultat des courses ? Les trois chinoises se sont emparées des premières places de leurs groupes ! Feng Hui (Chn, #9) mène le Groupe 2 avec des combos aussi grands qu’elle est petite, à base de papillons, sevens, wheelings arrières, machines à coudre et shifts! C’était couru. En revanche, le combat pour la deuxième place entre Svetlana Komissarzhevska (Ukr, #29) et Anya Ziertmann (Ger, #10), la championne d’Allemagne, n’était pas prévu : cette dernière, malade et fiévreuse, ne rentre pas parfaitement ses routines et l’ukrainienne en profite pour s’emparer de la qualification !

•  Pourtant, les vrais monstres du freestyle restaient encore à venir : Su Fei Qian (Chn, #4) écrase toutes les filles du Groupe 4. Cristina Rotunno (Ita, #15) et Clémence Guicheteau (Fra, #41) ne font pas le poids et sont éliminées. Angelika Babiy (Rus, #23) tient bon et décroche la deuxième place avec un patinage plus lent et moins de liaisons mais avec un combo à retenir [Christie avant to arrière + papillon normal to switch + toe chicken leg] et une bonne cafetière wheeling (« chaise longue ») sur 7 plots. Quant à Su Fei Qian, elle est du genre à réussir un double retourné de wheeling sur 20 plots, le répéter deux fois d’affilée, et ne pas esquisser un sourire de satisfaction.

• Le dernier monstre chinois est une habituée des gros titres : Chen Chen (Chn, #2). Elle n’a même pas besoin de réussir une performance propre pour remporter le Groupe 8… La jeune taiwanaise des pré-qualifications, Chanya Mongkolchareonchok (Tha, #49) manque peut-être de maturité dans son patinage, mais elle en sait suffisamment en technique pour mettre ses aînées à l’amende : Ksenja Komarchuk (Ukr, #17) et Piyapa Dechfoong (Tha, #21) ont pu en faire la douloureuse expérience.

• Toutes les premières places ont été empochées par les rideuses les mieux classées, à part dans le Groupe 3 pour lequel Zoé Granjon (Fra, #5) était favorite : elle se fait passer devant par Sabina Ismailova (Ukr, #40) et Kristina Lysenko (Rus, #24), Sabina étant un cran au-dessus avec des combos efficaces comme [papillon + chicken leg] ou [cobra + heel seven] ainsi qu’avec des tricks techniques maîtrisés (shifts, sevens, spins et figures assises) ; Kristina, bien que manquant cruellement de liaison, présente des tricks plus longs et plus durs que Zoé, dont la performance était moins convaincante que d’habitude. Dans ce même groupe se trouvait l’américano-belge Megan McIntosh (Usa, #13) qui, comme son amie Natalie Ujuk (Aus, #20), est peut-être reléguée à la 4ème place mais son style catchy n’en démérite pas moins.

• Les autres groupes se déroulent sans surprises : Polina Semenova (Rus, #3) remporte le Groupe 5 avec des combos très convaincants du type [shift + retourné de wheeling] et [heel day-night + seven externe sur 10 plots]. Elle est suivie de Angelika Prucnal (Pol, #22) qui sort Sara Barlocco (Ita, #16).

La performance enjouée de Klaudia Hartmanis (Pol, #26) est récompensée par une première place dans le Groupe 6, devant Chiara Lualdi (Ita, #12) – Ewelina Czapla (Pol, #26) et Maria Eggert (Ger, #36)  arrêtent l’aventure ici.

Barbara Bossi (Ita, #7) prend la tête du Groupe 7 avec Paulina Czapla (Pol, #33), éliminant Pichaya Pinyojarassang (Tha, #11) et Christina Pers (Esp, #28).

Championnats du monde de freestyle slalom à Geisingen 2011

Premier Round masculin

• Le premier round était composé de 16 groupes de 4, 56 riders étant qualifiés d’office et les 8 places restantes allant aux premiers des groupes de pré-qualification. Le 56ème et dernier qualifié est 124ème au world ranking. 36 riders du Top-50 sont présents sur la compétition.

• Comme pour les femmes, le Premier Round des hommes réserve une poignée de surprises. Non pas à propos des leaders des groupes, mais à propos des sortants. Quelques très bons freestyleurs, plus connus pour leur style que pour leur technique, tels que Tim Schraepen (Bel, #46) et Jon Bell (Gbr, #NR), habitués à passer quelques rounds, sont éliminés dès le début. Tim se retrouve dans le Groupe 1 avec Kim Sung Jin (Kor, #1) en tête, et Viacheslav Syniushko (Ukr, #44) qui prend la deuxième place ; tandis que Jon se fait sortir par Martin Sloboda (Ger, #4) et Kantachart Sawangsri (Tha, #38) dans le Groupe 8.

D’autres riders qui normalement tiennent plus longtemps aussi, particulièrement Kirill ‘ReKiL’ Ryazantsev (Rus, #36) et Florian Schneider (Ger, #83) se font battre dès le Premier Round. Liao Jie (Chn, #7) n’a laissé aucune chance d’empocher la première place du Groupe 12 à ses concurrents, dont ReKil faisait partie avec Jacob Carias (Gbr, #132) et Boris Rozbroj (Fra, #53). Ce dernier réussit à tirer son épingle du jeu et passe ! Quant à Florian, il était déjà mort avant que le Groupe 2 ne commence… en se retrouvant avec Pan Yu Shuo (Chn, #89) et Zhan Hao (Chn, #22), les deux maîtrisant la chaise longue et balançant des combos mortels ultra-longs – Pan Yu Shuo finit de poignarder ses concurrents avec une christie wheeling (sur 2 plots). Florian n’est hélas pas le seul à souffrir de la domination chinoise : le deuxième sortant n’est autre que… Antonio Castro (Esp, #20), l’un des trois leaders espagnols : même son toe seven sur 17 plots n’a pas suffit à le repêcher…

• Quelques décisions ont été dures à prendre concernant certaines premières et secondes places, pour lesquelles les juges ont voté à deux contre un. C’était le cas pour le Groupe 11 où Denis ‘Disa ‘Islamov (Rus, #29) a pris la première place devant Romain Lebois (Fra, #14), et pour le Groupe 15 où Yu Jin Seong (Kor, #23) s’est vu relégué à la deuxième place derrière Ye Hao Qin (Chn, #19).

Championnats du monde de freestyle slalom à Geisingen 2011

Second Tour masculin

• Les chinois s’emparent du tableau, finissant premiers dans 5 groupes, sur les 8 du Second Tour ! Dans le Groupe 1, Zhang Hao (Chn, #22) bat Kim Sung Jin (Kor, #1) en particulier grâce à sa chaise longue sur 14 plots, qui l’emporte sur les 60 plots en heel wheeling arrière de KSJ. Viktor ‘Generator’ Meleshkevich (Rus, #32) est malheureusement pris entre les deux feux et ne survit pas.

Dans le Groupe 2, Lan Wang Heng (Chn, #12) finit premier haut la main, et Pan Yu Shui (Chn, #89) le rejoint après avoir réglé le compte d’Adrian Almazan (Esp, #11) au cours d’une Best Trick sans pitié : Le chinois l’emporte avec une chaise longue de 17 plots – il a été autorisé à rajouter des plots sur le 120 pour l’occasion, contre un [heel shift de 20 plots to aller-retour de wheeling sur 6 plots] pour Adrian.

Guo Fang (Chn, #5) domine le Groupe 3 avec un meilleur niveau d’ensemble – ses combos de sevens valent le détour : avant / arrière / gauche / droite, tout est possible, tout est réalisable ! Alexandre Claris (Fra, #16) s’empare de la seconde place sous les yeux du jeune Kanchanok Sawangsri (Tha, #27) – qui supplante son grand frère, Kantachart (Tha, #38) dans ce même groupe. L’un comme l’autre présentent des combos maîtrisés et des tricks variés, mais Alexandre a un gros avantage : il a de la liaison, alors que Kanchanok a jugé préférable d’économiser du temps en mettant de côté les liaisons pour balancer plus de technique… erreur fatale.

Le Groupe 6 est aussi mené par un chinois : Liao Jie (Chn, #7) est loin devant. Hervé Guillou (Fra, #40) et Yury Torlopov (Rus, #26) sont distancés par Denis ‘Disa’ Islamov (Rus, #29).

Dans le Groupe 8, Yu-Ping Huang (Tpe, #35) et Luca Ulivieri (Ita, #31) assistent à un combat pour la première place entre Hao Yang (Chn, #2) et Ye Hao Qin (Chn, #19) qui s’envolent vers une autre galaxie du freestyle : YHQ fait 14 plots en chaise longue mais en rate 2 au passage ? PHY réussit la ligne en perfect ; YHQ mise plus haut avec une christie wheeling sur 4 plots (oui, oui) ? PHY relève le défi avec un deck-seven sur 3 plots (oui, oui aussi : un seven toe cafetière) !! Pu Hao Yang, légèrement au-dessus de Ye Hao Qin, remporte le combat. Mais la guerre n’est pas terminée…

Dans les trios groupe dont les chinois ne se sont pas emparés – probablement parce qu’il n’y avait pas de chinois dans ces groupes – Martin Sloboda (Ger, #4) finit devant Andrey Shitov (Rus, #17) dans le Groupe 4, non pas grâce à sa technique mais à sa fluidité, et les deux se débarrassent d’Alex Shulhan (Brs, #37). Jon Larrucea (Esp, #3) prend la première place du Groupe 5 avec mérite grâce à sa variété en tricks super-techniques. Romain Lebois (Fra, #14) suit, dépassant Do Ji Hwan (Kor, #18), car bien qu’il manquait de liaisons, il fait preuve de plus de variété et son taux de réussite sur ses deux runs est meilleur. Enfin, le Groupe 7 est remporté par Yu Jin Seong (Kor, #23). Le duel pour la première place avec Igor Cheremetieff (Fra, #13) était serré, et ceci a été aux dépends de Clarence Cheug (Sin, #9) qui finit 3ème.

Au programme de demain : Speed slalom, jam classic et les finales de battle !

Championnats du monde de freestyle slalom à Geisingen 2011

Liens Utiles

Video: Competition Preview by Frozwheels
Site des world slalom series
Site de l'événement

Texte : Close Yr E’s
Photos : Frozwheels
Mis en ligne  le 23 October 2011 - Lu 8479 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB