-
Le 22 September 2011 à 08:09 | mise à jour le 08 November 2016 à 10:49

Championnat du monde roller course 2011 à Yeosu (Corée du Sud) : Bienvenue en Australie !

Championnat du monde roller course 2011 à Yeosu (Corée du Sud) : Bienvenue en Australie !

Nouveau tour de globe : nous voici à présent au sein de la délégation d’un pays à la superficie quasiment deux fois plus grande que celle de l’Union européenne toute entière ! L'Australie...

Article par 

Etape n°10...

La délégation australienne aux championnats du monde 2011

Il s’agit également d’un pays qui compte parmi ses habitants plus de kangourous (40 millions) que d’hommes et de femmes (22,6 millions) ! C’est enfin la délégation d’un grand champion des années 2000, Mickael Byrne, présent à Yeosu.

La délégation du pays des marsupiaux

Quatorze patineurs, tous amateurs, ont fait le déplacement des quatre coins du pays pour venir se confronter à l’élite mondiale en Corée du Sud cette année. Parmi eux, six Juniors et huit Seniors, avec trois représentantes féminines par catégorie. Chez les Seniors figurent la talentueuse Angeline Thomas et le champion Mickael Byrne, qui a vécu aux Pays-Bas voilà quelques années maintenant.

Les coureurs étaient accompagnés d’une dirigeante, représentante de la fédération, et d’un entraineur. Ni kinésithérapeute, ni médecin, ni personne d’autres d’ailleurs… L’absence de soutien financier de la fédération ou du gouvernement y sont certainement pour quelque chose (voir plus bas).

Le roller en Australie

Si le pays compte dans ses effectifs un nombre assez impressionnant de kangourous, on ne peut pas dire que c’en soit de même pour le nombre de patineurs licenciés, vraiment pas ! La fédération australienne de roller ne compte en effet que 420 licenciés auprès d’une douzaine de clubs dont quatre sont situés à Perth.

Le roller de vitesse est donc particulièrement confidentiel dans ce pays qui s’illustre par ailleurs à travers d’autres sports, comme le football australien ou le Rugby (à 7 notamment ! Souvenez-vous, c’est l’un des deux sports parvenus à accéder à l’olympisme l’an passé, au détriment du roller de vitesse). Les autres grands sports ayant fait parlé du pays sont le tennis (avec Leyton Hewitt notamment), la natation (avec Yann Thorpe) ou encore les sports mécaniques (avec Casey Stoner, le leader actuel du championnat du monde de moto GP).

La délégation australienne aux championnats du monde 2011

De la sélection à l’ultime préparation pour Yeosu

Les patineurs ont été présélectionnés à la suite des championnats nationaux et des championnats d’Océanie qui regroupent en plus de l’Australie, la Nouvelle Zélande et la Chine Taipei. Pour décrocher leur sélection définitive, les athlètes ont dû démontrer leur progression à travers des tests mensuels : sur des distances données, leur temps était évalué, et pour répondre aux critères de sélection, il fallait faire au moins le même temps que le mois précédent.

Aucun stage de préparation spécifique n’a été prévu en Australie avant les championnats du monde. Toutefois, neuf jours avant le début de la compétition, l’ensemble de la délégation s’est retrouvée à Yeosu après onze heures de vol depuis Melbourne – finalement le même temps passé dans l’avion que depuis Paris !

A Yeosu

Tous les frais étaient à la charge des participants. Et ce tout est un « tout intégral » ! Les tenues, le déplacement, la restauration, l’hébergement, le matériel de roller, rien n’est payé par qui que ce soit d’autres que les coureurs. « Même l’entraineur et moi-même devons payer notre déplacement ! » assure la représentante de la fédération. Ni sponsor, ni aide fédérale ou gouvernementale ! « Cela représente environ 7000 à 8000 Dollars US par personne » précise-t-elle.

Verdict ? Quand on est Australien et patineur, mieux vaut avoir de l’argent pour participer aux différents championnats. Sinon, il faut changer de sport et s’orienter vers une activité plus populaire, plus connue et mieux reconnue par les pouvoirs publics et les sponsors privés. « Le roller est inconnu en Australie, c’est un luxe de patiner finalement » explique le coach, accessoirement né à… Marseille !

L’objectif des patineurs était d’entrer dans le Top 10 et de battre leurs records personnels. Seuls deux patineurs sont parvenus à atteindre leur but : il s’agit d’Angeline Thomas et de Mickael Byrne, des habitués des podiums au niveau international.

Angeline Thomas, qui a notamment démontré son talent sur le circuit européen, a manqué la médaille de peu dans la finale invraisemblable du 1000 m sur piste qui avait vu les deux Argentines s’imposer à la suite de la chute collective des deux Colombiennes et de la chinoise notamment. Angeline s’est finalement classée à la quatrième place dans cette finale.

La présence discrète d’un multi-médaillé aux championnats du monde : Mickael Byrne était bel-et-bien dans la sélection !

Le grand champion australien natif de Melbourne en 1974 fut médaillé aux championnats du monde en 1998, 2001, 2002, 2003 et 2005. Il avait l’habitude de se battre contre des Gicquel, Hedrick et autres Botero et comme Gicquel ou Botero, il était à Yeosu ! Mais contrairement à ces derniers, Mike était là pour courir et non pour coacher. S’il ne fut pas assez compétitif pour aller chercher une médaille, il est toutefois rentré dans un Top 10 : celui du 10 km à points sur route puisqu’il s’est classé dixième en ayant réussi à glaner un petit point.
« J’ai parfois des douleurs au dos qui m’empêchent de m’entraîner correctement, avoue-t-il avec un large sourire, mais je continue à patiner, je ne sais pas pourquoi… Ça doit être l’amour du sport tout simplement ! »

Pour la relève, cela n’est pas pour demain semble-t-il... Les autres patineurs se sont régulièrement classés entre la vingtième et la trentième place. Seuls les sprinteurs Bryan Walker en Junior et Andrew Finster en Senior sont parvenus à décrocher respectivement une quinzième et une douzième place, tous les deux à l’occasion des 500 m sur route. Pourtant, au pays des kangourous, nul doute que l’équipe australienne saura rebondir vers l’avenir !

La délégation australienne aux championnats du monde 2011

Liens utiles

Voir notre page du championnat du monde roller course 2011 à Yeosu (Corée du Sud)

Texte : Léa Réguer-Petit
Photos : Daniel Busser
Mis en ligne  le 22 September 2011 - Lu 5189 fois

Photographe :

Site web



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB