-
Le 18 August 2011 à 11:08 | mise à jour le 25 August 2011 à 10:10

Les nouveaux coachs : Tristan se convertit à l’allemand

Les nouveaux coachs : Tristan se convertit à l’allemand

Il est loin d’être un inconnu dans le paysage du roller de vitesse. Mais ces dernières années, il a aussi complété son CV en s’immisçant sur la glace. Tristan Loy est devenu entraîneur de l’équipe d’Allemagne en début de saison...

Article par 

Un bourlingueur...


Tristan Loy, entraîneur de l'équipe d'Allemagne

Tristan Loy est donc devenu entraîneur de l’équipe d’Allemagne en début de saison après avoir été celui d’une équipe pro du circuit dont il était aussi l’un des coureurs (Sport-XX) et après avoir coaché Alexis Contin lors des derniers Jeux olympiques de Vancouver. Aujourd’hui, il remet toute sa science au service des patineurs et, aux vues des résultats de ses protégés, ça marche fort !

« J’ai été coopté par Alain Nègre pour poursuivre le travail d’Arnaud Gicquel en tant que coach de l’équipe d’Allemagne » explique le bourlingueur qu’il est, comme beaucoup de Bretons.
Tristan, né dans le Morbihan, qui a vécu en Suisse ou aux Pays-Bas par le passé, va devoir se mettre à l’allemand très rapidement. Ça ne devrait pas poser de problème à quelqu’un qui lit la presse néerlandaise en avalant son café dans l’hôtel Mercure de Zwolle, où est basée la sélection germanique !
« Mon contrat a débuté en avril et je devrais suivre les athlètes aux championnats du Monde également » explique-t-il. « Il s’agit d’une mission temporaire, car le budget de la fédération allemande est peu important... »

Tristan Loy, entraîneur de l'équipe d'Allemagne

L’équipe d’Allemagne avait besoin d’un coach car Arnaud Gicquel, qui l’avait menée au plus haut ces dernières années, avait démissionné pour prendre un poste au Pôle de Nantes. Tristan est arrivé fort de son expérience olympique, mais en sachant très bien que la sélection germanique était très solide à la base.
« Mon attitude de départ a été de ne pas tout bouleverser, de m’adapter à leurs méthodes et d’apporter mon soutien pour les accompagner dans les meilleures conditions possibles pour les championnats d’Europe et du monde. » Dans cette optique, Tristan discute beaucoup avec ses athlètes, essaie de leur apporter son œil et d’avancer ses idées. Mais, comme il le dit lui-même, si ça ne leur convient pas, ils cherchent ensemble de nouvelles solutions. « Pour l’américaine par exemple, nous avons beaucoup dialogué au sujet des trajectoires pour améliorer les relais… »

Ses patineurs, Tristan les a sélectionnés après les différentes manches de l’European Cup et les championnats d’Allemagne. Il ne regrette pas d’avoir vécu les championnats d’Europe aux Pays-Bas avec eux : l’Allemagne a en effet terminé troisième nation européenne avec 26 médailles, dont 9 en or, principalement grâce aux Seniors femmes, Jana Gegner et Tina Struever en tête ! Lui qui a pratiqué (et qui pratique toujours) beaucoup de sports, vit pleinement une telle expérience. « Je sais trop ce qu’il faut faire en course et en dehors pour être plus fort ! » lâche-t-il avec un grand sourire. « Ce n’est pas forcément évident de suivre une compétition en dehors de la piste : quand mes patineurs tombent, je stresse ; quand ils sont en finale, je suis à fond dedans aussi… »

Mais Tristan sait faire la part des choses. Déjà l’année dernière, on lui a souvent demandé comment il se sentait de coacher Alexis Contin à Vancouver alors qu’auparavant, il avait été concurrence avec lui pour la sélection aux JO…
« A l’époque, j’avais tout mis de côté : j’étais complètement dans mon rôle de coach. J’ai fait la transition sans problème et maintenant, je me fais totalement plaisir en regardant les courses ! » Tristan risque de se faire encore plaisir à Yeosu, quand ses patineurs titilleront les titres mondiaux… Mais ça, c’est une autre histoire !

Liens utiles

Jorge Botero poursuit son rêve mondial
Kalon Dobbin adopté par les Suisses
Desly Hill trace la voie

Texte : Vincent Esnault
Photos : Vincent Esnault 
Mis en ligne  le 18 August 2011 - Lu 4837 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB