-
Le 14 August 2011 à 17:26 | mise à jour le 03 January 2012 à 17:18

Episode 9 : 4 copains norvégiens aux championnats d’Europe de roller

Episode 9 : 4 copains norvégiens aux championnats d’Europe de roller

Ils sont quatre à s’être déplacés de la Péninsule scandinave : Torre Solli, Jan-Terje Sorlie, August Teodor Haugen et Dmytro Prokopchuk, tous courent dans la catégorie Senior, tous ne se sont déplacés que pour le marathon et tous viennent du patinage sur glace ! Petit tour d’horizon auprès de la délégation norvégienne...

Article par 

Présentation

Les norvégiens aux championnats d'Europe 2011C’est en fait à une sacrée bande de compères que nous avons à faire ! Les quatre « copains », licenciés dans le même club de patinage sur glace, ont découvert le roller tardivement. Il y a six ans environ, ils ont chaussé leur première paire de patins... à roulettes. « Cela nous a énormément plu, donc nous avons décidé de continuer ».
A peine deux ans plus tard, ils prennent le départ de leurs premiers marathons de roller en Norvège et en Suède, en vue de participer en 2008 , tenez-vous bien- aux championnats du monde de Gijon ! Ascension fulgurante ? Pas si sûr ! Le pari était osé, mais nos quatre jeunes fougueux norvégiens l’ont relevé avec une bonne dose de culot et un soupçon d’ambition ! Ils sont arrivés à Gijon pour le marathon des championnats du monde en se payant le luxe de sauter l’étape intermédiaire des championnats d’Europe... Sans grand succès toutefois ! « Mais ce fut une expérience géniale » affirment-ils de bon cœur. Alors cette année, en 2011, ils ont décidé de remettre le couvert en participant cette fois-ci aux championnats d’Europe , leurs premiers donc !

Objectifs : la fête avant tout ?

Leur objectif aux Pays-Bas était de « gagner... l’After Party de clôture des championnats ! » raconte-t-ils entre deux éclats de rire. Tous les athlètes présents à Heerde et Zwolle n’étaient pas sur la même longueur d’onde... Pas sûr que l’humour norvégien ait fait rire les prétendants aux médailles...
« Plus sérieusement, l’objectif était de finir parmi les 20 premiers, dans le premier paquet ». Objectif réussi ? Deux d’entre eux ont terminé le marathon aux 26ème et 31ème places, à quelques encablures du fameux premier paquet. Quant à leurs deux camarades de club, ils semblent avoir été contraints à l’abandon puisqu’ils se sont respectivement classés aux 48ème et 58ème places. Reste à savoir s’ils avaient récupéré à temps pour se distinguer lors de l’After Party...

Des athlètes esseulés

A vrai dire, la fédération (qui est la même pour la glace et pour le roller) ne semble pas s’être sentie particulièrement concernée par l’évènement. Aucun entraineur, aucun délégué fédéral sur place. Personne ! La fédération a quand même versé une somme de 1000 € (en tout !) à ses quatre représentants. « Grosso modo, nous disposions de cette somme pour notre séjour aux Pays-Bas et nous étions libres de nos dépenses » affirme l’un d’eux. « Notre club de glace nous a également sensiblement aidé financièrement, ainsi que nos parents bien entendu ! » complète un autre. Quant à leur préparation aux championnats d’Europe, elle s’est faite au cours de l’année : 2 KPN Cups et la German Inline Cup faisaient partie du programme, sans compter le stage à Hamar la semaine précédant le marathon de Zwolle.

A part faire la fête, ce qui semble motiver ces jeunes norvégiens, c’est de courir auprès des meilleurs patineurs mondiaux tels que Yann Guyader ou Bart Swings. La motivation officieuse a été confessée par l’un d’eux : « Nous voulons nous amuser avant la saison de glace. »

Cela fait beaucoup d’amusement pour cette délégation. Est-ce-que cela signifie que le roller de vitesse est considéré comme un simple divertissement en Norvège ? Décidément ; selon les pays, nous pouvons avoir des approches vraiment différentes de notre sport...

S’ils se sont affirmés comme les rigolos de service, au moins l’un d’entre eux, August de son prénom, devrait retourner enfiler ses patins à glace très rapidement. Fini la rigolade ! Car son objectif à lui n’est pas des moindres : il a pour ambition de participer aux Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi ! Un adversaire sérieux ou un simple partenaire d’entrainement pour Alexis Contin, dont la terre d’accueil pour l’hiver à venir est justement la Norvège ? Les choses sérieuses devraient donc ne pas tarder à commencer...

Un dernier mot pour les patineurs français ? « S’ils viennent par chez nous, en Norvège, qu’ils passent nous voir, ils sont les bienvenus ! Nous avons besoin de partenaires d’entrainement ! »

A bon entendeur...

Les norvégiens aux championnats d'Europe 2011

Liens utiles

Episode 10 : une valse viennoise à trois pas
Episode 9 : 4 copains norvégiens aux championnats d’Europe de roller
Episode 8 : pas de révolution copernicienne en Pologne…
Episode 7 : La délégation du pays Magyar
Episode 6 : Une délégation slovène en petite forme…
Episode 5 : Les Danois (ou plutôt le Danois) aux championnats d’Europe
Episode 4 : La délégation tchèque aux championnats d'Europe
Episode 3 : la délégation du Royaume de Suède aux Europe
Episode 1 et 2 : le Portugal et le Royaume-Uni

Texte : Léa Réguer-Petit
Photos : Vincent Esnault et Daniel Busser
Mis en ligne  le 14 August 2011 - Lu 4812 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB