-
Le 09 August 2011 à 09:14 | mise à jour le 05 September 2011 à 09:12

Episode 5 : Les Danois (ou plutôt le Danois) aux championnats d’Europe

Episode 5 : Les Danois (ou plutôt le Danois) aux championnats d’Europe

Le Royaume du Danemark est le plus petit des pays scandinaves (sans compter ses deux régions autonomes, le Groenland et les Îles Féroé). Il représente aussi (avec la Suède, la Slovénie et le Lichtenstein) l’une des trois plus petites délégations de ce championnat. Un seul patineur a répondu aux critères de sélection cette année : il s’agit de Mikkel Emil Hojer, un jeune Junior...

Mis en ligne par 

Senin amina koyum ! Bonjour !

Championnat d'Europe : le patineur du Danemark

Ces critères sont rudes et pour cause, même Sara Bak-Briand, licenciée au club de Grenade-sur-Garonne en France, n’est pas parvenue à les remplir ! Ce n’est pourtant pas faute de s’être illustrée à l’occasion des derniers championnats de France de Valence d’Agen lors des 500 mètres vitesse. Elle avait également brillé auparavant dans la saison en remportant notamment le Grand International de Coulaines au mois de juin et en décrochant un podium à l’occasion de la première étape de la World Inline Cup (WIC) à Valence (Espagne). Mais il semble qu’il ait manqué à Sara une participation supplémentaire à une course internationale pour pouvoir défendre ses chances aux Pays-Bas. Ce sera certainement à charge de revanche pour elle, et sur la glace cette fois-ci !

Les objectifs de Mikkel

Mikkel a pris le temps de nous faire part de ses objectifs et de son bilan après la première finale de fond sur la route de ces championnats d’Europe. « Je ne cours pas les sprints, je fais seulement les courses de fond. Sur la piste, j’ai été déçu, très déçu même. » Si Mikkel n’a pas osé nous en dire plus sur ses performances sur piste, c’est probablement qu’il a du mal à digérer son élimination prématurée lors de la course à points et à élimination (23ème). Il semblerait que ce mauvais classement lui ait même fait oublier sa 12ème place lors du 15km à élimination. Son objectif est d’atteindre le Top 10 : il sait qu’il en est capable même s’il manque de réussite depuis le début du championnat. Ce qui le motive par-dessus tout, c’est « to have fun » affirme-t-il avec un large sourire. Il veut se faire plaisir, ne pas avoir de regret, donner le meilleur de lui-même. Après tout, il est le seul Danois ici, il ne doit pas décevoir. Quant aux championnats du monde, il ne sait pas encore s’il fera le déplacement en Corée.

Les moyens mis en oeuvre

Mikkel reconnait bénéficier d’un traitement de faveur de la part de sa fédération cette année. Même si le niveau de vie au Danemark est le plus élevé au monde, en principe, tous les frais sont à la charge des patineurs. Mais étant le seul sélectionné en 2011, Mikkel ne doit payer que la moitié de ce qu’il aurait dû si d’autres athlètes étaient parvenus à remplir les critères de sélection. Comme quoi, ce n’est pas dans les pays les plus développés que le patinage est forcément mieux loti ! Mikkel est par ailleurs accompagné d’un entraineur mais pas de kinésithérapeute. Quant à sa préparation pour les « Europe », elle s’est faite en solo, avec son entraineur. « Je n’avais pas de partenaires d’entrainement, ce n’est pas évident de s’entrainer seul » avoue Mikkel. Qui dirait le contraire ?... Surtout qu’aux championnats d’Europe, les athlètes ne se font pas de fleurs et mieux vaut être agile dans le peloton !

En réalité, Mikkel n’a jamais de partenaires d’entrainement et a très peu l’habitude d’évoluer au sein d’un peloton garni. « Au Danemark, je suis Senior, et nous sommes seulement six aux championnats du Danemark sur piste, sur route, en Indoor et au semi-marathon ! » Les seniors femmes ne sont quant à elles que trois ! Les patineurs à roulettes sont finalement assez rares dans ce pays relativement plat dans lequel il existe trois circuits routiers et trois pistes. Des négociations sont en cours pour fusionner, à terme, les fédérations de roller et de glace. Cela permettrait une mutualisation des moyens pour envisager un développement plus important de notre discipline. La Hollande est un modèle de réussite… à suivre donc !

Quand nous avons demandé à Mikkel s’il souhaitait ajouter quelque chose à faire partager avec les lecteurs de REL, voilà ce qu’il nous a répondu avec son bel accent danois : « J’adore les croissants ! »

Le danois au championnat d'Europe 2011

Liens utiles

Episode 10 : Autrriche : une valse viennoise à trois pas
Episode 9 : 4 copains norvégiens aux championnats d’Europe de roller
Episode 8 : pas de révolution copernicienne en Pologne…
Episode 7 : La délégation du pays Magyar
Episode 6 : Une délégation slovène en petite forme…
Episode 5 : Les Danois (ou plutôt le Danois) aux championnats d’Europe
Episode 4 : La délégation tchèque aux championnats d'Europe
Episode 3 : la délégation du Royaume de Suède aux Europe
Episode 1 et 2 : le Portugal et le Royaume-Uni

Texte : Léa-Réguer-Petit
Photos : Daniel Busser
Mis en ligne  le 09 August 2011 - Lu 5292 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB