-
Le 27 July 2011 à 08:07 | mise à jour le 27 July 2011 à 09:17

Rink : en route vers le mondial 2011

Rink : en route vers le mondial 2011

Cette année, les Championnats du Monde masculins de rink-hockey se déroulent en Argentine à San Juan du 25 septembre au 1er octobre 2011. Au même titre que le football, le Rink Hockey est un sport national dans ce pays. Il est donc très suivi. Le pays hôte fait figure de grand favori. La France, quant à elle, est un sérieux outsider au regard de son expérience, de ses derniers résultats et de la qualité de son effectif...

Article par 

Format de compétition

Les poules du championnat du monde de rink 2011Seize équipes disputeront le tournoi. La première phase est constituée de quatre poules composées en fonction des résultats du dernier Mondial (2009 - Vigo). Ainsi, l’Espagne, championne du Monde en titre est reversée dans la poule A. L’Argentine, médaille d’argent en 2009, se retrouve dans la poule B. Le Brésil, 4ème en 2009 est dans la poule D avec la France qui avait pris la 5ème place.
Les deux premières nations de chaque groupe sont qualifiées pour les quarts de finale. Les rencontres se disputent en match à élimination directe.

 

L’oeil du capitaine sur les adversaires de l'équipe de France en phase de poule

Portrait de Henri Guirec - capitaine de l'équipe de France de rink-hockey 2011Guirec HENRY, capitaine de l’équipe de France, nous présente les points forts et les faiblesses des adversaires que les Bleus vont rencontrer lors de la première phase de ce Mondial...

Le Bresil : « Equipe sans doute la plus compétitive de la poule ! »

« 4ème du Mondial 2009, ils avaient fait forte impression grâce à un 5 majeur technique et rapide. Les joueurs importants :

  • Karam : capitaine emblématique depuis de nombreuses années, joueur technique et expérimenté,
  • Didi : a joué dans de grands clubs européens (Barça, Porto...) très technique, grosse frappe, peut être décisif à tout moment,
  • Cacao : buteur de l'équipe, joueur plus jeune mais très adroit devant la cage, jeu dans la surface et en contre-attaque. »

« Ce trinôme de base de l'équipe du Brésil est rarement remplacé et fatigue donc en fin de compétition. Mais le calendrier nous offre le Brésil comme 1er adversaire. Ce paramètre ne rentrera donc pas en ligne de compte et il faudra se méfier de leur très bon jeu d'attaque et surtout de contre-attaques grâce à leurs joueurs adroits et rapides. Par contre, nous savons qu'il existe des failles dans leur organisation défensive et nous chercherons à les exploiter au mieux. Pour l’anecdote, au Mondial 2001 à San Juan, devant un public acquis à notre cause, nous gagnons aux tirs au but face à ce Brésil et décrochons notre première 5ème place, meilleure performance française : Excellent souvenir pour certains joueurs français comme Olivier Gélébart, Sébastien Landrin et moi. »

La Colombie : « Joueurs motivés en tant que ''voisins'' de ce mondial ! »

« Une équipe que l'on a très peu rencontrée, faisant souvent l'ascenseur entre le Mondial A et le Mondial B, mais qui reste sur une 12ème place acquise lors du Mondial 2009. Il faudra jouer sérieusement et se méfier de ces colombiens qui possèdent une bonne technique, d'autant que la rencontre est programmée en matinée et nous ne sommes jamais très performants le matin. »

L’Angleterre : « Equipe très hétérogène mais qui sur un match peut être très performante! »

« Equipe que nous rencontrons fréquemment. L'Angleterre s'appuie sur deux excellents joueurs : James Taylor, qui évolue en Italie, et le gardien, Ian Morrisson, qui joue en Espagne. Comme dans tous les autres sports, les Anglais ne lâchent jamais un match et peuvent tenir défensivement et exploiter
quelques contres. La France n'a jamais perdu face à l'Angleterre en catégorie Senior depuis les années 50 ... Continuons ! »

Le mot du coach

Fabien Savreux, sélectionneur de l'équipe de France de rink-hockey 2011Cinquième lors des derniers Championnats du Monde, l’équipe de France arrive en Argentine avec un nouveau statut et de belles chances d’accrocher une médaille. A la tête d’un groupe qui a peu évolué depuis l’Euro 2010, Fabien Savreux et son staff technique sont conscients de la force d’une équipe qui arrive à maturité. Quatre questions au sélectionneur...

Après une médaille de Bronze historique lors des Championnats d’Europe 2010, a-t-il été difficile de remettre tout le monde au travail ?

Une phase de décompression était prévisible après ce formidable résultat et l’équipe a effectivement mis un moment à le digérer... Mais le début de la préparation 2011 nous a ramené les pieds sur terre. Les résultats obtenus à la Coupe des Nations (en avril à MONTREUX – Suisse) et à la Golden Cup (en juin à BLANES – Espagne) n’ont pas été à la hauteur de nos espérances puisque nous avons manqué la qualification en ½ finale lors de ces 2 compétitions.

Avec cette médaille, on a le sentiment que l’équipe de France a franchi un palier...

Bien sûr, les résultats de ces dernières années (5ème au Mondial 2007, 4ème à l’Euro 2008 et 5ème au Mondial 2009) et le fait de monter sur le podium européen l’année dernière donnent à l’équipe une confiance en elle qui est très importante avant d’entamer une compétition mondiale. Ce groupe souhaite poursuivre sa marche en avant mais les derniers échelons sont très compliqués à franchir...

On sait combien un Mondial est différent d’une compétition continentale ; sur quoi allez-vous axer votre préparation ?

Après une coupure nécessaire à la fin du Championnat N1-Elite, le premier axe de travail est bien sûr la préparation physique. A la fin du mois de juillet, nous travaillerons pour consolider les bases technico-tactiques. Plusieurs matchs amicaux ont été programmés.
Nous irons notamment disputer un tournoi en Suisse et jouer contre l’Espagne, championne du Monde en titre. Avant d’arriver en Argentine pour le Mondial, nous jouerons un tournoi au Chili avec l’Italie et le Portugal, des nations majeures de quoi nous permettre de peaufiner notre jeu.

Quels sont les objectifs de l’équipe de France ?

Après deux Mondiaux consécutifs où nous avons terminé à la 5ème place, l’objectif est d’entrer dans le dernier carré et de disputer une 1ère demi-finale mondiale. Mais la concurrence est très rude et, même s’il est important d’avoir de l’ambition et de regarder ce qui se passe devant, il ne faut pas oublier que le niveau des 10 premières nations mondiales est relativement homogène et que les équipes que nous avons réussies à mettre derrière nous, ne le
seront pas automatiquement la prochaine fois ! Rien n’est jamais acquis. La plus grosse erreur serait de croire que nous avons réellement changé de statut depuis la médaille de Bronze.
La confiance en soi et l’ambition ne doivent pas faire oublier l’humilité et le travail qui sont les ingrédients de base de toute réussite sportive.

Liens utiles

Site du championnat du Monde de rink-hockey 2011
Site de la FFRS
Site du Comité National de Rink-Hockey

Texte : FFRS
Photos : FFRS
Mis en ligne  le 27 July 2011 - Lu 1335 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB