-
Le 19 May 2011 à 03:05 | mise à jour le 18 May 2011 à 09:31

Interview Justine Halbout

Interview Justine Halbout

Quel lien unit Justine Halbout et Lilian Thuram ? Outre le fait que les deux soient des sportifs, on peut évoquer leur attachement au département de la Seine-et-Marne. Le champion du monde 1998 a fait ses premières gammes dans le quartier de Fougères, à Avon...

Mis en ligne par 

« C'est un honneur de succéder à Lilian Thuram »

Justine Halbout à Guarne en 2009Le club de Justine depuis ses débuts. Surtout, cette année, Justine succède à Lilian Thuram dans le rôle de parrain de la Ligue départementale contre le cancer. Une responsabilité qui l'engage à parler de cette « maladie du siècle » devant des écoliers et des collégiens. Dans cette interview, Justine nous parle également de son début de saison 2011, couronné notamment par deux médailles de bronze sur le marathon des championnats de France de Pornichet et à la World Inline Cup de Rennes.

Alors Justine, qu'est-ce que ça fait de succéder à Lilian Thuram comme marraine de la Ligue départementale contre le cancer ?

C'est bien évidemment un honneur d'avoir été choisie pour représenter cette cause au combien importante, qui plus est après une telle personnalité qu'est Lilian Thuram. Ce choix s'est effectué en concertation avec le Comité départemental olympique et sportif avec lequel j'ai toujours collaboré afin de promouvoir le roller en Seine-et-Marne. Je pense qu'il est du devoir d'un sportif de haut niveau de promouvoir auprès des plus jeunes une hygiène de vie saine, tant en ce qui concerne l'alimentation ou le problème du tabac que des sujets plus graves comme la maladie.

Quel est ton rôle au sein de la Ligue cette année ?

Justine Halbout et Laetitia LebihanJ'ai pour mission d'effectuer une démarche d'information et de sensibilisation face à cette maladie, notamment auprès des jeunes sportifs, mais également des écoliers et collégiens qui commencent, à ces âges, à être confrontés aux problèmes de la drogue et du tabac. Pour ce faire, je me rends sur certaines manifestations, organisées ou parrainées par la Ligue, afin d'apporter mon soutien et mon expérience à cette cause. Il ne s'agit pas de prôner un comportement exemplaire mais de faire en sorte que les gens qui ne se sentent pas concernés par cette maladie, du fait que leurs proches aient été épargnés, aient le sentiment que cela n'arrive pas qu'aux autres et entament notamment les démarches de dépistage nécessaires.

Un petit mot sur la Ligue : quel est son rôle et quels sont ses actions ?

La Ligue départementale de Seine-et-Marne possède trois axes d'actions principaux. Le premier est évidemment celui de la prévention et de l'information face à une maladie qui fait peur. Le second, très important à l'échelle plus locale, est celui de l'accompagnement et du soutien auprès des malades et de leurs familles, afin qu'ils se sentent soutenus et écoutés au quotidien. Enfin, le dernier volet est celui de la recherche, tant médicale que financière. Elle s'associe évidemment à de nombreux événements sportifs et culturels.

Sans transition, et d'un point de vue sportif, ta saison 2011 est plutôt bien partie…

Justine Halbout au mondial 2009Il est clair qu'au vue de ma préparation hivernale, ces résultats me satisfont pleinement. Le France Marathon sous la pluie a été particulièrement difficile, mais il fallait s'accrocher jusqu'au bout malgré les conditions. En ce qui concerne les 3 Pistes, le fait d'avoir un plateau aussi relevé cette année chez les féminines donne envie de se battre pour jouer les avant-postes. La présence d'un peloton conséquent m'a également permis de tirer mon épingle du jeu de la meilleure manière.

Comment as-tu pris cette nouvelle saison au niveau de ta préparation ?

Ma préparation hivernale est loin d'être exemplaire car je n'ai pas eu beaucoup de temps pour m'entraîner durant cette période, sans compter une blessure au genou qui m'a handicapé quelques mois. Je compte donc sur les prochaines semaines pour combler mes lacunes physiques notamment !

Quels sont tes principaux objectifs en 2011 ?

Pour le moment, je ne fixe pas d'objectifs précis. J'espère bien figurer aux deux championnats de France afin d'obtenir une place en équipe de France pour le championnat d'Europe à venir. Je me fais avant tout plaisir sur les courses auxquelles je participe. Je prends les compétitions les unes après les autres, en analysant le positif et le négatif, afin de progresser étapes par étapes.

Merci Justine et bonne chance pour les championnats de France route ce week-end à Angers !

Liens utiles

Site officiel de la ville d'Avon

Texte : Vincent Esnault
Photos : RollerSisters,FFRS, Rollerenligne.com
Mis en ligne  le 19 May 2011 - Lu 2521 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB