-
Le 14 October 2011 à 17:56 | mise à jour le 29 November 2011 à 11:30

Test : Roces Slim 300 W 2010 / 2011

Test : Roces Slim 300 W 2010 / 2011

Avec un peu de retard, nous vous proposons de découvrir le test du Roces Slim 300 W (W pour Woman, un patin féminin donc...). Il s'agit d'un modèle de randonnée équipé d'une platine en magnésium et de roues de 90 mm. Impressions de l'équipe ReL...

Mis en ligne par 

Roces Slim 300 W Les Slim 300 W sont un patin féminin mis sur le marché par Roces en 2010. En 2011, on trouve son équivalent avec le Slim 301 W dont l'esthétique est très similaire. Ils allient l'élégance du blanc à quelques touches fuschias et noires.

Chaussure : structure légère

La coque des Slim W se compose d'une semelle en polypropylène/fibre de verre articulée avec un cuff de même nature. Le chausson vient se glisser dans la struture. On obtient un roller avec une coque dit "semi-souple".
Des vis avec tête allen sont présentes sur la partie inférieure à l'avant du pied. Elles permettent de désolidariser le chausson de la structure du patin à proprement parler. Ainsi, vous pourrez toujours démonter l'ensemble pour laver le chausson. D'ailleurs, seule la partie avant de la chaussure est réellement fixée à la coque. On s'en rend compte en serrant et en enlevant ses rollers.

La tige est bien aérée. Elle privilégie des matériaux respirant comme le tissu Mesh commun avec les chaussures de sport.
Le chausson possède une forme anatomique pour mieux accueillir le pied, en particulier au niveau de la cheville qui est bien prise dans l'épaisse mousse. En revanche, à l'avant du pied, le patin conviendra mieux aux patineuses avec les pieds larges, ça flotte un peu !

La semelle de propreté à l'intérieur du chausson possède un design ergonomique assez marqué qui épouse bien les formes du pied. Elle donne une légère surélévation au pied, propre aux patins féminins.

Confort

Nous n'avons constaté aucun point de pression. Le confort est bon dans l'ensemble, mais le pied flotte beaucoup à l'avant... On sent quand même que la structure travaille sous le pied.

Souplesse

La flexion vers l'avant se fait sans difficulté. Elle est un plus limitée vers l'arrière. On peut prendre une bonne position de patinage sans être entravé par la chaussure.

Maintien

Au départ, nous pensions que la tige manquait de maintien, mais en fait, ce n'est pas le cas. Le maintien du patin est correct. Cependant, la hauteur importante de la platine alliée à une semelle de patin trop souple font que la structure se déforme sur sa partie inférieure. Du coup, on sent que l'on ne peut pas pousser dans les meilleures conditions. On est constamment sur la défensive. Un point faible du Slim 300 W, le Il faudrait donc une coque plus rigide pour un meilleur contrôle. Cela reste suffisant pour un usage débutant/débrouillé en randonnée mais  cela nuit un peu dans les relances qui sont poussives.

Le serrage

Test du Roces Slim 300 W

Il est plutôt pratique sur le Slim 300 W ! Le coup de pied est recouvert d'un système de laçage rapide fin qui coulisse bien dans ses oeillets. Le concept Fast Lacing de Roces s'avère efficace à l'usage, il suffit de tirer sur la poignée et le serrage du lacet se répartit uniformément. Il ne reste ensuite qu'à faire descendre la pièce en plastique qui verrouille le laçage pour qu'il ne se défasse plus. Pas besoin de resserrer en roulant. Le surplus de lacet peut se fixer sur la chaussure grâce à un système de crochet prévu sur la pièce en question. Bien pratique pour ces dames !

Le pied est calé dans le patin par une bande scratch utile mais qui aurait bien pu être remplacé par une boucle micrométrique ou un strap un peu plus large pour un maximum de précision. Elle aurait mieux calé un chausson dont le talon se désolidarise de la coque.

Surla partie haute, on retrouve le concept Roces de boucle à mémoire, un système vraiment rapide et pratique à utiliser. En fait, on règle la longueur de la courroie micrométrique une seule fois, puis on bloque la boucle et ensuite, plus besoin d'y toucher.
Il faut s'y habituer un peu mais une fois que le coup de main est pris, plus besoin de réfléchir à la façon de régler son serrage. La tension est conservée d'une fois sur l'autre.

Platine : magnésium, légère

Nous sommes en présence d'un modèle en magnésium qui pèse à peine 162 grammes, chose assez rare sur un patin à ce tarif.
Beaucoup de modèles sont en aluminium sur le marché, le choix du magnésium est plus rare. On gagne en masse et en rigidité. En théorie, le matériau est un peu plus cassant que l'alu mais il est très probable que ce ne soit pas du magnésium pur.
La platine accueille 4 roues de 90 mm, taille maximum acceptée, pour une longueur de 279 mm.

La rigidité est bien répartie sur la longueur de la platine, souple aux extrémités pour plus de maniabilité et bien rigide au centre grâce à un pont de renfort entre les deux flancs.

Seul bémol, ce ne sont pas des axes simples qui sont utilisés comme en vitesse, mais des axes doubles (axe + vis), moins cher à produit. Cela reste toutefois un choix très logique pour une marque sur un patin d'entrée de gamme.

Roues : 90 mm 85A

Roces a équipé son modèle de roues de série de 90 mm 85A, un modèle plutôt dur donc, pour plus de roulage et moins d'usure. L'insertion des roulements se fait sans problème.
Le test de rebond est assez décevant, les roues ne remontent même pas à mi-hauteur et on sent que la remontée est laborieuse ! Il ne faut donc pas attendre un rendement exceptionnelle de ces roues de série. D'un autre côté, à 149 € la paire de roller, il ne faut pas s'attendre à avoir des roues de compétition.

Roulements

Des 608ZZ sertis de norme ABEC 7 ont été montés sur les Slim 300 W. ZZ, ça veut dire que ce sont des flasques de protections métalliques, sertis, cela signifie que vous ne pourrez pas démonter les roulements. La bonne chose, c'est qu'ils sont ainsi moins sensibles aux saletés, la moins bonne chose, c'est qu'une fois grippés, vous aurez du mal à les rattraper !
Un détail important quand même, des spacers (espaceurs) sont glissés entre les roulements et la platine pour assurer la cohérence de l'ensemble. Ils se glissent dans les roulements donc n'oubliez pas de les remettre quand vous remontez les patins !

Finition

Propre dans l'ensemble, peu de traces de colle, des coutures bien réalisées.

Conclusion

Les Slim 300 W (femmes) offrent des prestations générales correctes sans être exceptionnelles. Notre avis est plutôt partagé sur ce patin. D'un côté, le maintien est bon sur la partie haute mais la coque travaille trop sur la partie inférieure, rendant le patin trop souple et peu réactif. Le tout est amplifié par la hauteur importante de la platine. La largeur du chausson à l'avant du pied diminue aussi la précision.
De l'autre, le système de serrage est efficace et pratique. Le train roulant est plutôt bon avec une platine légère, rigide mais maniable. On apprécie aussi d'avoir des roues de 90 mm pour un tarif raisonnable.
Ce patin permettra aux pratiquantes de débuter la randonnée sur piste cyclable dans de bonnes conditions et pour un budget correct. Il manquera de maintien et de précision pour un usage régulier ou plus sportif.

Test du Roces Slim 300 W

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ La platine en magnésium
+ La boucle à mémoire bien pratique et le laçage rapide
+ Les roues de 90 mm pour un faible prix
+ Le rapport qualité/prix

Les moins

- Manque de rigidité des matériaux de la coque
- La hauteur de la platine
- Les axes doubles

Fiche technique

Coque : Souple/dur et cuff polypropylène haute qualité
Chausson : Mousse avec rembourrage et finitions anatomiques, Easy Entry System, semelle anatomique
Serrage : Boucles micrométriques, lacets et scratches, laçage rapide B, velcro Power Strap
Pointures : 34 au 42
Platine : Magnésium Extrudé 279 mm
Frein : Tampon
Roues : Roces 90 mm 82A
Roulements : Standard (608) ABEC7
Entretoises : Métallique
Pratique conseillée : Randonnée régulière ou occasionnelle pour femmes
Prix : 149 Euros

Liens utiles

Fiche technique du produit sur rollerenligne.com
Présentation des gammes Roces 2010
Les rollers Roces de 2003 à nos jours
Test des gants d'agressif (2008)
Matos : survol des gammes Roces 2009
Test : Roces ASP 100 - 2009
Test des Roces Cannes (2001)
Site officiel de la marque Roces

Texte : Gadjet, Lucas, Alfathor
Photos : Alfathor
Mis en ligne  le 14 October 2011 - Lu 6465 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB