-
Le 28 February 2011 à 00:00 | mise à jour le 28 February 2011 à 09:45

Christophe Rosset : "les Bulles de Tophe"

Christophe Rosset :

Vous avez certainement déjà lu, souri ou ri en lisant ses planches mettant en scènes de plots facétieux et philosophes. Voilà près de 50 bulles que Tophe a d'ores et déjà publié sur son blog et sur les forums ? Mais qui se cache derrière ce pseudo ? Rencontre avec Christophe Rosset...

Mis en ligne par 

Quel nom se cache derrière Tophe ?

Je m'appelle Christophe Rosset, mais mes amis m'appellent Tophe. C'est donc tout naturellement que je signe mes articles ainsi que mes bds avec ce pseudonyme...

Que fais-tu dans la vie ?

Je suis développeur Web dans une boite d'informatique à Paris. A côté, j'ai plein de passions que je partage sur mon blog que j'ai ouvert il y a maintenant plus de 4 ans et demi.

Tu es pratiquant j'imagine ? Quelle(s) discipline(s) et depuis quand ?

J'ai fait du roller tout petit, avec des patins fisher-price en plastique, comme beaucoup d'entre nous. Plus tard, vers 12 ans, je me suis mis au inline, à cette époque, j'étais encore à Tours et je n'en faisais que très peu.
En 2001, je suis arrivé à Paris pour les études et j'ai rechaussé les rollers pour participer à la rando du vendredi soir - c'est d'ailleurs comme ça que j'ai découvert la capitale...
A force de trainer dans les randos et sur les spots, j'ai eu envie de faire plus que simplement rouler. A partir de 2005, je me suis mis au slide, au slalom, au saut ... J'ai rencontré de nouvelles personnes, ensemble, nous avons progressé.
Je fais régulièrement des sessions à Daumesnil / Gare de Lyon où nous nous retrouvons entre amis mais nous accueillons volontiers des patineurs qui voudraient se perfectionner (c'est une chose qui m'est chère : partager sa connaissance avec la communauté roller).
J'ai aussi eu mes périodes hockey et street mais ces derniers temps je fais plutôt du slalom et du slide (ça se ressent peut-être dans mes BDs ? ;-) )

D'autres pratiques que le roller ?

Pour n'en citer que quelques-unes :
  • Le monocycle : un jour, j'ai vu deux bonshommes faire des figures de dingues en monocycle dans un skatepark. L'image du clown jonglant sur son monocyle au milieu de la piste de cirque a volé en éclats et je me suis dit : "je dois faire ça". D'ailleurs, entre 2006 et 2007, j'ai un peu mis entre parenthèses le roller pour me consacrer à fond au mono, ça faisait sourire tout le monde que je me ramène avec ma roue sur le spot, mais ça ne m'empêchait pas de slalomer la ligne de 80 ou de sauter/rouler les escaliers ...
  • Le jonglage : En faisant du monocycle, j'ai côtoyé pas mal de jongleurs, je me suis donc mis au bâton du diable, aux balles, aux massues, au feu ...
  • Sinon, je suis plutôt du genre à essayer tout ce qui roule, ma dernière fantaisie en date étant le waveboard ;-) ...

Depuis combien de temps mets-tu les cônes en image ?

J'ai publié ma première BD des Bulles du Tophe en octobre 2008 sur le blog Topheman. Ça fera donc bientôt deux ans et demi.

Qu'est-ce qui t'a donné l'envie de créer ces BDs ?

Je voulais proposer aux lecteurs de mon blog quelque chose de nouveau et surtout qui leur parle. Avec ma série des podcasts vidéo, j'avais déjà fait sourire pas mal de patineurs, cependant, après une trentaine de vidéos, j'ai ressenti le besoin de changer de média pour un format plus simple et plus abordable que la vidéo - qui me permette de faire passer un message de façon rapide et humoristique afin qu'il puisse marquer l'esprit du lecteur.
C'est là que j'ai pensé à la bande dessinée - en y mettant ce style des Bulles du Tophe que tu connais : des photos d'accessoires inanimés auxquels je donne vie en les faisant parler et en leur donnant des émotions ...

Tu pensais en faire autant au départ ?

Dès le début, je savais que j'en ferais une série. Avant de publier la première, j'en ai réalisé trois, histoire de me rendre compte si je serais capable de tenir la charge - autant au niveau inspiration qu'au niveau réalisation. Puis, j'ai ouvert les vannes et ça a tout de suite beaucoup plu.
Mais je dois avouer que même si je savais que j'en ferais une série dès le départ, je ne me projetais pas deux ans et demi plus tard avec une cinquantaine de bds publiées ... :-)

On voit de plus en plus tes planches exposées au public sur les compétitions de roller... Tu as l'intention de publier ?

A ce propos, je dois remercier Christine de Planet Roller, qui expose mes BDs dès qu'elle peut sur les stands qu'elle anime, lors des différentes compétitions, animations et expositions ...
Ai-je l'intention de publier ? Pas spécialement. Cependant, si un éditeur me proposait d'éditer un album de mes BDs, j'accepterais tout de suite, mais j'ai peur que cela n'arrive pas. Pour cette simple et bonne raison : “Achèteriez-vous un album en librairie / shop alors que les planches sont en lecture gratuite sur le web ?”. Je n'en suis pas persuadé.
Je dessine avant tout par plaisir et déjà, rien que le fait que mes bds soient reconnues dans la communauté roller, je pense que c'est un bel accomplissement. Vous ne le croirez peut-être pas, mais un jour, j'ai trouvé plusieurs de mes bds traduites en russe, sur le forum de roller.ru... Je sors maintenant des versions anglaises de mes BDs afin d'en faire profiter les patineurs étrangers.
On verra ce que me réserve l'avenir... Y-a-t-il un éditeur dans la salle ? :-)

Combien de temps pour réaliser une planche ?

Une planche de bd ne se limite pas à la seule partie réalisation, c'est à dire dessiner et mettre en forme sous photoshop ... De nombreuses étapes sont nécessaires à sa publication :
    ·
  • Une fois qu'on tient une idée, il faut trouver un scénario et éventuellement inventer les personnages manquant dont on a besoin pour cette bd (j'ai des tas de feuilles qui traînent sur mon bureau, de scénarios de BDs qui n'ont pas dépassé cette étape).
  • ·
  • Une fois cette étape du scénario passée, il faut créer les dialogues.
  • ·
  • Ensuite vient l'étape des prises de vues avec l'appareil photo, dans un endroit qui cadrera avec les demandes du scénario (lorsque j'ai une idée pendant que je suis en roller - ce qui m'arrive régulièrement, je fais les photos en premier en ayant une assez bonne idée du scénario que j'appliquerai, puis j'affine par la suite).
  • ·
  • Enfin arrive la réalisation sous photoshop (dessin à la tablette graphique, retouche d'image ...)
  • ·
  • Une fois la bd lue et relue dans tous les sens, traduite en anglais, je la publie sur le blog, en rédigeant un petit article pour l'accompagner.
Donc pour répondre à ta question, une bd me demande entre deux et quatre soirées (ce sont de bonnes soirées ;-) - quand on aime, on ne compte pas, tu dois connaître ça avec rollerenligne.com)

Comment choisis-tu tes thèmes ?

Jusqu'à maintenant, le thème des Bulles du Tophe a toujours tourné autour du roller (ce qui ne m'a pas empêché d'aborder d'autres thèmes par le biais de nos plots). Comment me viennent ces idées ? Principalement de trois manières :
  • Un évènement majeur est prévu dans l'actualité roller (comme la PSWC ou les 24h du Mans) ou dans l'actualité générale (j'ai récemment fait parler mes plots du problème des retraites ). L'idée peut paraître toute trouvée, cependant, il faut rester en veille pour ne pas manquer ces échéances, car une bd sur ce genre de thème nécessite de la rigueur et de la planification afin d'arriver à la sortir en temps et en heure (une bd sur un évènement aura bien plus d'impact si elle sort 3 jours avant celui-ci que 3 jours après).
  • Dans d'autres cas, j'ai déjà un thème en tête et je me dis "il doit bien y avoir un moyen d'en faire une BD". L'idée mûrit peu à peu, je dessine des scénarios, des personnages - cela peut prendre un certain temps. Finalement, j'en sors une planche.
  • La dernière manière est la plus spontanée : c'est tout simplement lorsque je suis sur mes rollers. Il arrive souvent qu'une idée me tombe littéralement dessus alors que je suis simplement en train de regarder quelqu'un slalomer... Si vous me voyez au milieu du spot à fixer les plots, c'est que je viens d'avoir une idée et que je suis en train d'imaginer le scénario pour préparer les prises de vue. Ceux qui me connaissent ne s'en étonnent plus.
Les amis avec qui je roule (et plus généralement tous les patineurs) restent ma plus grande source d'idée. Pour cela, je tiens à les remercier.

Y a-t-il des planches que tu n'as jamais publiées ?

Effectivement, il existe deux planches que j'ai réalisées mais qui n'ont encore jamais été publiées à ce jour.
Pourquoi ? J'ai fini l'une d'entre-elles alors que la PSWC 2010 pointait son nez. Ne voulant pas publier trop de planches en même temps, celles sur l'actualité immédiate ont pris le pas sur les autres. L'occasion de la publier ne s'est pas représentée, cette BD étant elle-même plus ou moins reliée à “une certaine actualité” (je n'en dirai pas plus).
Sinon, il en existe une deuxième, qui me permet de faire “tampon”, si jamais, pendant un mois d'affilée, je me retrouvais absolument sans aucune idée. Ces derniers temps, j'ai plus fait des BDs reliées avec l'actualité et ... je n'ai toujours pas eu à publier cette planche... ce qui est plutôt bon signe !

Parle-nous de tes deux sites internet...

Je m'occupe donc de deux sites à titre personnel :
  • J'ai lancé le site www.topheman.com en 2003 dans le but de m'en servir de "vitrine" pour exposer les visuels que je produisais à l'époque. Vous y trouverez donc en majorité des personnages ainsi que des accessoires modélisés et texturés sous 3dsmax. Je n'ai rien publié de nouveau sur ce site depuis 2006, j'utilise maintenant mon blog pour cela.
  • C'est ensuite que j'ai ouvert mon blog – blog.topheman.com - au début, par curiosité pour ce nouveau média (c'était la grande époque où "web 2.0" voulait encore dire quelque chose). Je me suis rapidement pris au jeu de l'écriture et je publie régulièrement dessus depuis maintenant plus de 4 ans et demi à propos de mes passions, sous différentes formes : des articles, des vidéos, des bds ...
Sur mon blog, j'écris (et je dessine) parce que j'aime ça. Cela m'a permis de faire des rencontres et de vivre des expériences que je n'aurais jamais faites sans (je suis même passé à la radio !).

Des projets ?

Je compte bien continuer à animer le blog ainsi qu'à faire des bds. On me demande, si parfois je n'ai pas peur de ne plus avoir d'idées, ou de me mettre à tourner en boucle sur les mêmes thèmes. Pour ce qui est du blog, j'ai appris à me renouveler, justement en proposant différentes séries telles que les podcasts vidéos, les BDs, les photomontages ... ceci en plus des articles. Pour ce qui est des Bulles du Tophe, je n'écarte pas la possibilité d'en faire des "Spin-off" (un peu comme la série "les Graphs du Tophe"

que j'ai lancée il y a quelques mois et dont le dernier épisode a rencontré beaucoup de succès : "Tourner ses roues de roller, une boucle infinie ?"). Donc, de ce côté-là, pas de soucis, il y aura d'autres BDs !
Comme tu le soulignais plus haut, on voit de plus en plus mes planches exposées en public. Il en sera de même cette année - il est d'ailleurs prévu qu'elles soient affichées lors d'une exposition sur le roller en mai.
Sinon, d'autres projets dans les cartons, on verra si ça se concrétise – mais... le boulot, le roller, le blog, les BDs... ça prend déjà pas mal de temps - ce qui est sûr, c'est que je continuerai à rouler et que vous retrouverez bientôt mes plots à dire des bêtises sur le blog Topheman !...

Liens utiles

Le blog Topheman
Les Bulles du TopheTexte : Alfathor et Tophe
Photos : Tophe, CDRS75
Mis en ligne  le 28 February 2011 - Lu 5454 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB