-
Le 19 July 2012 à 09:50 | mise à jour le 10 May 2015 à 11:53

Bien choisir ses platines de roller agressif

Bien choisir ses platines de roller agressif

Aujourd'hui et grâce à l'Universal Frame System (UFS), on voit de plus en plus de type de platine arriver sur le marché du roller agressif. Il est grand temps de faire un point et de voir quel genre de platine peut le mieux correspondre à vos envies selon votre pratique street, rampe, park...

Mis en ligne par 

Un peu d'anatomie

Qu'est ce que l'UFS ?

Une platine de roller street UFS Au début du XXIème siècle, cette invention a révolutionné à la fois l'agressif mais aussi le freeride : l'UFS (Universal Frame System). Elle résulte d'une volonté de standardisation des platines qui possèdent désormais le même écartement entre les vis de fixation et la même largeur.
Né sous l'impulsion de Salomon, ce principe à la fois simple et très ingénieux s'est répandu sur le marché en 2004. Il consiste à pouvoir mettre n'importe quelle platine sur n'importe quel patin. Il suffit juste de dévisser deux vis dans la platine pour changer cette dernière ou la retourner en cas d'usure.
Désormais toutes les grandes marques de roller ont des platines UFS sur leurs patins, c'est un standard.
Donc pas de panique, vos patins sont équipés à coup sûr de platines UFS. Si vous n'êtes pas content de votre châssis vous donc pouvez en changer.

Qu'est ce que le H-block ?

Bien choisir ses rollers agressifLe H-block est cette partie en forme de U sous la platine sur laquelle on vient se caler et glisser. Pourquoi ce nom ? c'est tout simplement du à l'histoire de l'agressif. Au tout début de cette pratique, les platines étaient en métal. Pour que le rider puisse faire des grinds, on rajoutait, entre les roues du milieu, un bloc de plastique qui avait la forme de la lettre « H ».
Aujourd'hui les H-block sont directement intégrés dans la platine, ils font corps avec celle-ci. Il existe cependant chez Ground Control une platine où l'on peut changer les H-block pour passer d'une platine Flat à une platine freestyle.

Qu'est ce que le groove sur une platine ?

Rien à voir avec la musique, le groove est la partie qui se trouve sur le côté du H-block. C'est un peu l'entrée du calage. Plus le groove est bien taillé moins il est difficile de se caler en Grind. Les grinds étant ces slides que l'on fait sur le H-block comme le "royale", le "front" ou encore le "full torque". C'est une partie importante à regarder lors du choix de la platine, puisque certains aiment tailler eux-mêmes leur groove à force de slide alors que d'autres préfèrent pouvoir se caler facilement avec une platine neuve.

Quelle platine pour quelle pratique ?

Aujourd'hui, les platines d'agressif ne sont plus aussi spécialisées dans une seule discipline. Il ne faut plus se prendre la tête en se demandant si on fait plus de park, de rampe ou de street. Les matériaux utilisés de nos jours permettent la plupart du temps une glisse appréciable quel que soit le spot.
Ces grandes angoisses sont donc à proscrire et il faut surtout choisir le style de platine que l'on préfère.
Cependant il existe de petits trucs bien connu des riders : les platines flat sont plutôt orientées park ou rampe, alors que les platines Freestyle sont plus adaptées pour les murets et le street. Les platines freestyle sont généralement moins solide mais s'adapte mieux à une pratique street de part la largeur du H-block.
Les platines de grandes marques de roller ne sont pas toujours adaptées, les platines Razors, Rem'z ou encore Rollerblade TRS ne sont pas les meilleures du marché. Elles permettent certes de bien débuter mais très vite elle montrent un manque de résistance aux chocs, un mauvais équilibrage (souvent vers l'avant) et surtout elles manquent en général de glisse.
Dans ces cas là, il faut changer de platine, ou opter pour acheter seulement la boot et ensuite la platine à part.

Les platines flat

Les platines "flat" ("à plat" en anglais) sont les plus répandues sur le marché et sur les modèles de série. Elles sont caractérisées par la possibilité de rouler soit en "flat" soit en "antirocker". Rouler en Flat, c'est tout simplement le fait de rouler avec huit roues qui touchent le sol, 4 par platine pour les nuls en maths....
Ce sont aussi les platines plus anciennes. Avantage : lorsque l'on roule avec une platine flat, quel que soit le montage, on est plus précis qu'avec des platines freestyle. La précision dans les calages reste essentielle pour travailler l'équilibre durant le grind.
Ce type de montage combine à la fois la vitesse que l'on gagne et la maniabilité. Les défauts sont le poids et le manque de place pour se caler.

Avec antirockers

Il existe un autre montage possible sur ce type de platine, ce sont les antirockers. On remplace les deux roues du milieu de la platine par des roues plus dures. Cela donne plus d'espace pour se caler mais beaucoup moins de maniabilité surtout dans les virages. C'est un coup à prendre. Les antirockers sont remplacés par certaines marques par des blocs de plastique. Ce qui revient au même avec moins de précision aux calages qu'avec des antirockers.
Certains enfin enlèvent directement les roues du milieu, pour rouler avec moins de poids aux pieds. Cela peut potentiellement fragiliser la platine.

Les platines freestyle

Cette appellation particulière regroupe l'ensemble des platines qui n'ont que deux roues. Dans ce cas là, toute la platine fait office de H-block. C'est un peu une version plus poussée de la platine flat avec les antirockers. La place gagnée en enlevant les roues du milieu est utilisé pour incurver la platine vers le haut et avoir un groove à la fois très large et très prononcé. Ce genre de platine facilite automatiquement le calage. Cependant, et selon les marques, les grooves sont plus ou moins bien taillés. Certaines de ces platines sont alors difficiles à prendre en main.
L'avantage de ce genre de platines est tout d'abord le poids, souvent allégées par rapport aux platines flat. Elles offrent une bonne facilité de calage et de switch up.
Le défaut principal reste toujours la fragilité. Elles ne cassent pas toutes mais s'usent plus vite que les gros blocs que sont les platines flat. Vu qu'il n'y a que deux roues aux extrémités, ces platines sont aussi moins maniables.

Quelles roues choisir ?

Bien choisir ses rollers agressif

Les roues se choisissent en fonction de la platine. Ce que l'on entend par là c'est que les platines n'acceptent pas toutes les mêmes diamètres de roues. Si depuis peu quelques platines Rollerblade acceptent du 72 mm, certains modèles comme les fluid de Kizer acceptent au maximum du 59 mm. Il faut donc faire attention lors de votre choix.

Mais comment gagner de la vitesse ? L'influence du diamètre

Dans un premier temps, il faut savoir que plus les roues sont grandes plus l'on garde de la vitesse. De même, plus on a de roues, plus le patin est rapide et maniable.
Cependant, on prendra toujours plus de vitesse en moins de temps avec des petits diamètres de roues. Donc là encore, c'est à vous de choisir comment vous voulez rouler.

Différents montages sont possibles

Bien choisir ses rollers agressif

Certaines platines permettent de rouler en flat très facilement, comme les Create Original, qui acceptent du 55 mm et qui laisse assez de place pour se caler. Les Kizer slimline proposent de changer les tailles de roues entre celles du milieu et des extrémités. Du coup, on peut avoir du 2x58 mm avec du 2x54 mm ou tout simplement rouler en 4x56 mm.
Pour les platines freestyle il est conseillé de prendre si cela est possible, du 60 mm, ce qui permet, malgré l'absence de roues au milieu, d'avoir une bonne vitesse dans toutes les situations.

Roulements : ABEC 7 grand max !

N'oubliez pas que pour l'agressif, on ne dépasse pas l'ABEC 7 pour les roulements, au dessus ils deviennent trop fragiles. Il faut surtout demander à l'achat de roulements, si ils sont faits pour la pratique, ou alors résistant aux chocs. Il faut aussi penser, qu'en cas de sols mouillé, il faut nettoyer ses roulements pour éviter qu'ils rouillent ou qu'ils se grippent.

Comment choisir ses antirockers ?

Il existe deux sortent d'antirockers, les premiers acceptent les roulements pas les seconds. Ils permettent de ne pas bloquer sur les spots tout en roulant sans bruit. Ils alourdissent le patin par la présence des roulements, mais sont de meilleure qualité et de meilleure glisse que les antirockers de plastique.
Les seconds types d'antirockers sont donc ceux en plastique. C'est la marque Ground Control qui les a sortis en premier. Ils ne roulent pas sur les spots mais empêchent cependant de bloquer sur le spot. Avec l'usure ces derniers soit se déforment, soit se bloquent. Mais dans tous les cas ces derniers font très vite un bruit de plastique quand on roule. Une petite contrariété donc même si l'on gagne en poids.

Conclusion

Vous avez à présent toutes les indications pour bien choisir votre platine d'agressif, mais aussi bien l'équiper. Il n'existe pas de meilleurs platines que d'autres, elles sont toutes différentes et permettent de glisser plus ou moins vite. C'est à vous de trouver le style et la glisse qui vous convient. Chaque patin est unique par le montage que vous lui faites, donc prenez votre temps au moment de l'achat.

Liens utiles

Matos : choisir ses rollers d'agressif
Acheter des rollers d'occasion
Comment choisir ses rollers ?
Bien choisir ses protège-poignets
Bien choisir ses rollers d'agressif (1/2)
Comment bien choisir ses rollers d'agressif (2/2)
Bien choisir ses rollers de randonnée
Bien choisir ses rollers de longue distance
Bien choisir ses rollers de slalom
Bien choisir ses rollers de freeride
Choisir ses rollers en 45 et plus !
Les différentes protections de roller
Choisir ses tampons de frein de roller
Test des protections de poignets Flexmeter
Bien choisir ses platines de roller agressif, street, rampe, park 
Bien choisir les rollers pour enfants
Bien choisir ses rollers de hockey
Bien choisir ses châssis et platines de roller de vitesse
Les procédés de fabrication des platines de roller
La fabrication des platines de roller en composite
Anatomie d'une platine ou d'un châssis de roller
L'entretien du châssis ou platine de roller
Bien régler ses platines et châssis de roller
Bien choisir ses platines de vitesse (Par Yann Guyader, champion du Monde)
Roller : quelle platine pour quel usage ?
Bien choisir ses platines de roller agressif
Platines : Montages flat, banane et rockering

Texte : Thomas Bordier aka "Bobor"
Photos : rollerenligne.com et droits réservés
Mis en ligne  le 19 July 2012 - Lu 37137 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB