-
Le 19 October 2010 à 00:00 | mise à jour le 20 October 2010 à 07:21

JeonJu World Freestyle Skating Championships (1/2)

JeonJu World Freestyle Skating Championships (1/2)

Cette année, La quatrième édition des Championnats du Monde de Freestyle a eu lieu à JeonJu, en Corée du Sud. L'événement s'est déroulé en indoor, dans le JeonJu Inline Roller-Skating Stadium, en parallèle du Marathon Inline international qui avait lieu à l'extérieur...

Mis en ligne par 

7-8-9 septembre 2010, JeonJu, Corée

Part.1 : Introduction, Speed Slalom, Slides

L'organisation

L'événement était coté 4 cones dans le classement WSSA, l'événement le plus important en Asie pour la saison 2010, qui n'a eu pour seul égal que le Championnat d'Europe, hébergé cette année en mai par la PSWC.
L'événement, agréé par la FIRS, était organisé de manière très formelle avec une cérémonie d'ouverture à la fin du premier jour, une marche de présentation des juges chaque matin (merci Naomi ! ), et la remise des prix en fin de journée pour récompenser les gagnants des épreuves du jour avec podium, remise des médailles par les officiels, lever de drapeau, et hymne national (la totale!)
L'organisation avait réservé des chambres pour tous les participants dans un immense hôtel d'une douzaine d'étages. Des bus faisaient régulièrement la navette entre l'hôtel et le Stadium pour emmener les compétiteurs.

Emploi du Temps

La compétition se déroulait sur trois jours (les 7-8-9 septembre derniers) – un curieux choix dans la date (HS: cette formulation me rappelle un calembour douteux...) si l'on calcule les jours: oui, les Championnats du Monde cette année ont eu lieu mardi-mercredi-jeudi, pile en milieu de semaine.
Le programme était chargé : du speed slalom, du classic individuel, du classic en double, des slides, et du battle. A part le Battle et le Slide qui ne comportaient que deux catégories (hommes/femmes), les deux autres épreuves en avaient quatre (hommes/femmes en junior (- de 16 ans) et senior) – cf. Planning.
Les épreuves étaient mélangées de façon étrange sur le planning : le mardi étaient prévus les qualifications senior de Speed Slalom et le Classic junior, avec la remise des prix puis la cérémonie d'ouverture dans la soirée. Le mercredi, c'était au tour des qualifications de Speed Slalom junior, du Classic féminin, des Slides, puis du Classic masculin – sans oublier la remise des prix quotidienne. Enfin le dernier jour, il y avait les finales junior et senior de Speed Slalom, la remise des prix, le Battle féminin suivi du Battle masculin, et la deuxième remise des prix! Sur l'emploi du temps initial, il était prévu que les épreuves débutent à 8 heures pétantes chaque jour... ce qui signifie que la navette décollait de l'hôtel à 6 heures et des brouettes pour que les participants de la première épreuve aient (grandement) le temps de s'échauffer. Heureusement, après un essai apparemment non-satisfaisant le premier jour, l'organisation a décidé de retarder les épreuves de deux heures – pas pour le confort des compétiteurs, mais pour celui du public… Quelque soit la raison, nous nous en sommes parfaitement accommodés!

Le Spot de la Compétition

Le stade indoor, spécialement dédié à la pratique du roller, était un énorme gymnase avec gradins. Le sol accrochait énormément (un régal pour le speed), et sans climatisation il faisait un peu chaud. Ce qui posait quelques problèmes quand certains riders bordéliques laissaient trainer leurs gouttes de sueur en plein sur l'aire de compétition après leur passage ('pourraient ramasser!) Eh oui: ça glisse... particulièrement sur une surface qui accroche sur laquelle on prend allègrement ses appuis... Des bénévoles passaient régulièrement la serpillère entre les plots à la demande des concurrents.

Speed Slalom

Télécharger - Speed Slalom Best

Speed Slalom Junior

En catégorie féminine, c'est Clémence Guicheteau, la championne d'Europe WSSA en titre couronnée en mai à la PSWC, qui remporte haut la main cette compétition après avoir maîtrisé ses 8 adversaires aussi bien dans les phases qualificatives que pendant les KO systems.
Chez les garçons, les concurrents étaient 23.
Les deux finalistes Lan Wang Heng (chn) et Yang Hsin Chiao (tpe) sont largement au-dessus de leurs concurrents: leurs meilleurs temps en KO affichent une demi-seconde d'avance... (5.14 et 5.2 contre 5.79 pour le troisième). D'ailleurs, la troisième place revient au français Alexandre Claris, qui remporte la Co-Finale contre Wu Dong Yan (tpe). Lan Wang Heng, trop jeune de deux mois pour s'inscrire en senior, raffle la première place avec mérite... avant de s'effondrer face contre terre à cause de maux de dos tétanisants.
Il ne pourra d'ailleurs prendre part au battle du lendemain... les résultats auraient probablement étaient tout autres avec lui.

Speed Slalom Senior Féminin

Qualifications : Sur les 15 concurrentes, les 8 premières aux qualifications sont gardées pour les KO systems. C'est sans trop de surprise qu'on retrouve les quatre italiennes aux quatres premières places qualificatives, avec un joli temps de 4.96 en départ libre pour Christina Rotunno (ita).
Quarts de Finale : Les KO systems ont lieu deux jours après les qualifications. Le sort semble scellé pour les quatre non-italiennes qualifiées de la 5e à la 8e place. Christina Rotunno (ita), Chiara Lualdi (ita), et Barbara Bossi (ita) éliminent leurs adversaires respectives Lin Chia Chi (tpe), Rebecca Che Rui Jun (sin) (la fraîchement nommée championne du monde de slides) et ChenChen (chn). Chloé Seyrès (fra), qualifiée en cinquième position, juste derrière les italiennes, résiste à son adversaire Sara Barlocco (ita). L'italienne est plus rapide mais fait des erreurs de plots (premier plot notamment). Chloé Seyrès la suit de près... et sa propreté a raison de la vitesse de son adversaire.
Demi-finales : La deuxième demi-finale oppose Chiara Lualdi à Barbara Bossi. Cette fois-ci c'est Barbara qui remporte le round (les deux se rencontrent régulièrement sur les compétitions). Quant à la première demi-finale, elle opposait Christina Rotunno, meilleur temps des qualifications, à Chloé Seyrès, la seule non-italienne encore dans la course. Le même schéma se répète: la française sort la favorite qui multiplie les pénalités. Christina se rattrape sur la Co-finale qu'elle remporte face à Chiara Lualdi.
Finale : Quant à la finale... les scores étaient serrés: La première manche est remportée par Barbara Bossi. Sur la deuxième elle fait quelques erreurs dûes à la pression, ce qui permet à Chloé Seyrès d'égaliser, toujours avec la même tactique. La troisième manche est trompeuse (si l'on considère mon point (angle ?) de vue, celui d'où je me trouvais): Barbara écope de deux pénalités – Chloé Seyrès se retourne, voit sa ligne intacte... se met à espérer... jusqu'à ce que le juge de ligne annonce une pénalité pour le plot déplacé de quelques centimètres qu'elle n'avait pas remarqué... petite déception pour la française qui passe pour la deuxième année consécutive à une pénalité du titre – déception estompée par la pensée qu'elle est miraculeusement arrivée à une place inespérée.

Résultats du Speed Slalom Féminin

1-Barbara Bossi (ita)
2-Chloé Seyrès (fra)
3-Christina Rotunno (ita)
4-Chiara Lualdi (ita)

Speed Slalom Senior Masculin

Qualifications : Les hommes sont déchaînés et font tomber les chronos les uns après les autres. Les sept premiers temps (départ libre) sont en-dessous des 5 secondes... Guo Fang (chn), le champion du monde WSSA 2009 et No.2 mondial prend la tête du classement avec un intouchable 4.57, suivi « de loin » par les italiens Luca Ulivieri et Tiziano Ferrari (#1 WSSA) en 4.66 et 4.77. Le No.1 mondial est talonné par le russe Andrey Shitov et le chinois Zeng JianBo respectivement en 4.78 et 4.79. Le champion d'Europe Yohan Fort (fra) et le champion d'Asie Kim Sung Jin font une égalité de meilleur temps en 4.83. Les autres européens qualifiés sont les français Romain Lebois (fra) et Igor Cheremetieff (fra) en 10e et 13e positions, ainsi que le russe Kirill 'ReKiL' Ryazantsev en 14e position. Ils ne passeront pas les huitièmes.
Huitièmes de Finale : les chinois Guo Fang et Liao Jie, les russes Alexandre Tsokolov et Andrey Shitov, et les italiens Tiziano Ferrari et Luca Ulivieri passent le premier tour des KOs. Chez les français, le classement des qualifications veut que Yohan Fort et Romain Lebois se recontrent d'entrée de jeu: un duel émouvant qui rappelle l'importance de l'esprit d'équipe remporté par Yohan Fort, qui se rôde et prend ses repères pour les rounds suivants.
Quarts de Finale : Les deux russes Andrey Shitov et Alexey Tsokolov se font éliminer par les deux chinois Guo Fang et Liao Jie. Kim Sung Jin sort Tiziano Ferrari avec une envolée en 5.17 sur son deuxième run, gagnant, tandis que Yohan Fort s'occupe de Luca Ulivieri avec deux perfects en 5.04 et 4.98.
Demi-finales : Guo Fang, champion 2009 remettant son titre en jeu, accède à la finale en sortant son compatriote Liao Jie. En finale, il devra affronter Yohan Fort, qui remporte la deuxième demi-finale en mettant hors jeu son égal asiatique, Kim Sung Jin. Ce dernier parviendra tout de même à se hisser jusqu'à la troisième marche du podium en battant Liao Jie en Co-finale.
Finale : La première manche est remportée de justesse par Yohan Fort en 5.24 (contre 5.29 pour Guo Fang). La deuxième manche offre un cas particulier vraiment peu courant : une égalité parfaite en 5.15 avec une pénalité… pour chacun ! La manche est refaite : Guo Fang craque et abandonne à mi-parcours, laissant la manche, le round, le titre à Yohan Fort, ravi de compléter sa collection.

Résultats du Speed Slalom Masculin

1-Yohan Fort (fra)
2-Guo Fang (chn)
3-Kim Sung Jin (kor)
4-Liao Jie (chn)

Slides

Slide Women

La domination singapourienne est presque écrasante : les trois singapouriennes terminent en haut du classement, à peine déstabilisées par la russe Natalia Krykova qui s'insère à la troisième place, devant Felicia Ong. Le titre de Championne du Monde est attribué cette année à Rebecca Che Rui Jun, impressionnante par la puissance avec laquelle elle engage ses tricks. La Vice-Champ' n'est autre que Ziyi Kuek. La cinquième place revient à la russe Olga Fadina, suivie par sa compatriote Olga Fokina. Les USA et l'Italie étaient présents sur l'épreuve avec Megan McIntosh et Chiara Lualdi.télécharger – Slides Women finale

Slide Men

Chez les hommes, ils étaient le double à participer (19, contre 9 pour les filles). Les riders venaient surtout de Singapour et de Russie, mais aussi de Taiwan, Thailande, Belgique, Hong-Kong et même d'Iran (une première !)
L'épreuve s'est un peu éternisée car la pluie a montré le bout de son nez de temps à autres.
Le vainqueur est Rohi Goh, le frère du champion du monde 2008 Jireh Goh, qui lui finit huitième, juste devant ses compatriotes Ernest Wong et ZhiZhong Tan. Kirill 'ReKiL' Ryazantsev, le champion du monde 2009, termine quatrième, au pied du podium, devant Nikita Prokofiev (Rus) qui avait créé la surprise en arrivant de nulle part et finissant 2e à ChunCheon. Les deuxième et troisième places sont attribuées au singapourien Gabriel Lim et au Taiwanais Wang Shen Wen.

Slides Men Demi-finales et Finale

WFSC 2010 Slides Men (final & semifinals) by REKIL.RU from roller on Vimeo.

télécharger – Slides Men demi-finales et finale

...à venir: la Part.2 !

Le reste de la compétition avec toutes les épreuves de Freestyle: Jam, Classic et Battle!

Liens Utiles

JeonJu World Freestyle Skating Championships Official Website
Résultats complets
Règlement du WFSC
Galerie photo : Baptiste MarchalTexte : Close Yr E's
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 19 October 2010 - Lu 3714 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB