-
Le 18 October 2010 à 00:00 | mise à jour le 02 January 2011 à 10:22

Jérôme Comtois-Urbain : Défi de l'ile de Montréal

Jérôme Comtois-Urbain : Défi de l'ile de Montréal

Ce samedi 16 octobre, a eu lieu la fameuse course du Défi de l'ile de Montréal : 3 athlètes, dont Jérôme ont franchi la ligne des 128 km en 5h32min, malgré des conditions météorologiques peu favorables. Nous avons recueilli ses propos après son défi...

Article par 

Fiche technique

Nom : Jérôme Comtois-Urbain
Né le : 17 juin 1988
Pointure : 11
Poids : 145 livres
Taille : 5'8"
Surnom :
Club : Roller Montréal
Bottine : Apex
Platine : Bont 110mm 3 points
Roues : Présentement, Bont high roller
Roues pluies : Storm Surge

Palmarès et participation

2007
24h Roller Montréal
2008
24h Roller Montréal 2e Avancé
Marathon New York 1e Récréatif
Défi de l'ile 12km 19e 2009
24h Roller Montréal 10e Équipe Élite
Marathon de Montréal
Marathon d'Ottawa 4e Open
New York 100km 1er avancé
Défi de l'ile 129km 6e 2010
Marathon de Montréal 1er avancé
24h Roller de Montréal 6e équipe Élite
Ottawa Inline Skating Festival (triple Crown) 10 km, 42 km,21 km
New York 100 km
Défi de l'ile 1er

Entrainement :

Lundi 1h de patin
Mardi 2h de patin de vitesse au Circuit gilles Villeneuve
Mercredi : entraînement spécialisé en gym
Dimanche longue randonnée, de 40 à 70 km
Les autres jours : Patin, intervalle bicycle ou jogging
Situation professionnel : Technicien en électronique
Ton meilleur souvenir en patin : Mon premier 24h Roller Montréal, et un entraînement de patin sur le circuit sous une très très grosse pluie où nous étions les seuls à rouler dessus.
Objectif sportif : Faire Athens-to-Atlanta soit environ 140 km dans les côtes.

Interview

Salut Jérôme, raconte nous un peu en tant que vainqueur 2010, tes impressions du défi de l'ile de Montréal.

C'est une course d'endurance formidable. Cette année, j'ai trouvé ça difficile avec l'orage qu'il y a eu hier. La piste était encore trempée avec beaucoup de feuilles sur le parcours qui faisaient glisser les patins, même avec des roues de pluie. Il avait des branches partout aussi qui empêchaient de faire des bonnes poussées.

Tu l'as parcourus en 5h32, as-tu roulé seul ou en peloton ?

Après une chute de Martine Charbonneau et moi au bout de 1,5 km et causée par un freinage du peloton et des branches, nous avons roulé en peloton d'environ 10 personnes pendant 10 km. Après cela, nous n'étions plus que 5. Le 5ème a lâché le peloton en haut d'une côte où il n'a pas été capable de suivre. Un autre a décroché à mi-parcours. Pour la 2ème moitié de course, j'ai roulé avec Philippe Gagnon et Martine Charbonneau, jusqu'à l'arrivée.

Ça s'est donc fini sur un sprint ?

Non, après 128 km à patiner ensemble, nous avons décidé de finir ensemble, Philippe Gagnon et Martine Charbonneau, main dans la main, et de traverser l'arrivée en même temps !

Cela prouve que le défi, n'est pas une compétition, ni une course mais bien un Défi. Tu nous as dit que cette année, tu l'as trouvé difficile, cela veut dire que ce n'est pas ta première participation ?

Effectivement, ce n'est pas une course, mais on cherche toujours à le faire de plus en plus rapide pour se surpasser d'année en année. Cette année était mon 3ème Défi, mon but était de le faire en dessous des 5h35, mon temps de l'an passé. J'ai finalement réussis en 3 minutes de moins, ce qui est excellent compte tenu de l'état du circuit.

D'après ton GPS, votre vitesse moyenne sur les 128 km est de 23 km/h, penses-tu que c'est une vitesse qui peut être améliorée ? Si oui comment ?

Oui, elle peut être améliorée, et elle le sera ! Premièrement, la chaussée était mouillée et nous a ralenti beaucoup... une asphalte sèche nous aurait permis d'aller un peu plus vite. Aussi, si nous avions été plus nombreux, nous aurions pu former un plus gros peloton pour nous entraider. De plus, je vais essayer d'améliorer ma technique de patin pour avoir une poussée plus efficace.

Étais-tu préparé pour le défi de l'ile ? Avais-tu un entrainement spécifique ?

Avant le défi, j'ai fait quelques randonnées d'environ 50 km. Et suivant les conseilles de mon entraîneur, Marie-Lou Phaneuf, 3 jours avant le Défi, j'ai modifié mes repas et je mangeais régulièrement pour être prêt pour le défi.

Depuis combien de temps tu patines ? Et comment t'es venue l'envie de te lancer dans le patin de vitesse à roues alignées?

J'ai toujours patiné, j'ai mis des patins pour la première fois à l'âge de 3 ans, et plus je vieillissais, plus je patinais. J'essayais toujours d'aller de plus en plus vite.
En 2007, je suis allé faire ma première compétition de patin, les 24 heures roller de Montréal, et j'ai vue les patineurs élites rouler. Je me suis dit que je voulais patiner comme eux plus tard ! Je me suis donc joint au club Roller Montréal, et j'ai appris à bien patiner. J'ai découvert que j'étais un vrai passionné de patin. Je me suis alors acheté des patins moulés et j'ai commencé à faire beaucoup de compétitions.

Pour finir, quels conseils donnerais-tu aux patineurs qui voudraient participer au défi ?

Ne vous découragez pas, même si la distance est très longue. Une fois le Défi terminé, c'est une immense satisfaction personnelle d'avoir réussi un tel événement. Il faut l'essayer au moins une fois ! Et pour ceux qui le font, buvez et mangez le plus souvent possible!Merci Jérôme ! C'est un plaisir! Merci.

Liens utiles

L'article sur Jérôme Comtois-Urbain sur le site du Taz Vitesse
Tracé de la course sur le s ite de GarminTexte : Mohamed Ariba
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 18 October 2010 - Lu 2377 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB