-
Le 30 September 2010 à 00:00 | mise à jour le 27 February 2012 à 15:46

Test : Rollerblade Estilo Robert Guerrero

Test : Rollerblade Estilo Robert Guerrero

C'est à Lausanne, au Street Bowl Contest qu'on a pu rencontrer la team Rollerblade et voir tous les nouveaux produits de la fin 2010. Robert Guerrero nous présente alors son pro modèle le Rob G. Nous avons donc testé pour vous, en exclusivité, ce patin, prévu pour Noël. Mais voilà au moins un test qui vous explique à quoi vous attendre !

Mis en ligne par 

Test du Rollerblade Solo Estilo Rob Guerrero Tom Hyser, designer pour Rollerblade, mais surtout légende du roller, nous a confié qu'il était plus content de cette gamme, que la précédente. Il nous explique qu'elle est plus aboutie et plus facile à prendre en main.

Le design

Le design du patin n'a pas été revu. Il est le même, à première vue, que l'ancienne collection. Pourtant les matières ont changé. Il y a clairement un changement de matériaux pour que le patin soit au plus près du pied. Il utilise la même coque que le Fusion de chez Rollerblade. Tom Hyser nous explique que cela est voulu, le patin doit pouvoir s'adapter à la pratique.
Le Rob G est quant à lui le haut de gamme de RB en street. Il a donc des couleurs sobres et passe-partout, gris et blanc, même si un peu salissantes. On remarque enfin quelques modifications au niveau du serrage et du confort...

Customisation possible...

La marque sort de plus en plus de pièces détachées de couleurs différentes pour avoir un patin entièrement personnalisable.

Le serrage et maintien


On est tellement bien serré dans le roller que c'est une véritable guerre pour l'enfiler la première fois. Il y a des lacets partout, des boucles et des straps !
Le laçage du chausson permet de bien caler son pied dedans, tout en permettant que le talon se lève dans le chausson. Un bon petit plus donc. Le laçage de la coque permet à son tour que le chausson ne bouge pas dans la coque. La boucle au coup de pied est, quant à elle, une belle nouveauté. Le chausson ne se lève pas au talon et rend chaque mouvement du pied plus réactif. Il suffit de bouger un peu le pied pour que le patin réponde directement.
Cette boucle est en métal, mais un peu courte pour les pieds larges. Si on a un gros pied, il est trop compressé avec le cumul du lacet chausson, celui de la boots et la boucle, cette dernière saute de temps à autre.
Dans ce cas précis il vaut mieux retirer les lacets du chausson, ce qui ne change rien au maintien du pied. Mais dans ce cas précis seulement.
Enfin le patin possède un strap sur le spoiler en V-cut. Celui-ci permet dès les premières sessions une bonne souplesse pour caler ses tricks. Ce qui est en soit une bonne surprise, car à première vue le patin a l'air très rigide. Ce strap possède aussi une partie métallique qui bloque le strap. Ainsi même si celui-ci se détache on reste maintenu. Le maintien est donc optimal, et facile à prendre en main, une fois qu'on a mis le pied dedans !
Il est à la fois plus rigide, et pourtant plus souple du spoiler que les modèles précédents. Le maintien est donc la qualité première du patin.

Le confort

Le chausson a été totalement repensé. C'est une nouvelle marque de chausson qui équipe le patin : Blank, créée en collaboration par Rollerblade et Nitro, la marque de snowboard. Mais quel est l'intérêt me direz-vous, petits internautes fougueux derrière leurs écrans ?
Et bien le confort ! Simplement et logiquement le confort. Le chausson est étudié pour être à la fois confortable et près du pied. Il a une petite talonnette de mousse épaisse qui, avec le choc absorbeur, permet de préserver l'intégrité du talon, et ça c'est bien ! De plus, la mousse du chausson est compacte et accompagne les courbes de votre pied. Plus vous roulez avec le patin, plus le chausson épouse le pied sans pour autant perdre en densité. Bref le chausson Blank a beau être haut, il est pourtant très agréable au pied. La boot met du temps à se faire à la forme du pied mais s'assouplit au niveau de la boucle. Test du Rollerblade Solo Estilo Rob Guerrero

La glisse

Là encore, la marque a voulu améliorer la glisse de son patin. Tout d'abord les soulplates et negative-plate. Elles n'ont pas changé de forme ni même d'encoche. L'encoche est très large et pourtant les grinds se calent facilement. Pas besoin d'attendre qu'elles soient creusées pour être précis. La matière a changé, elle glisse beaucoup plus, quelle que soit la surface, et surtout elle est plus solide.
Test du Rollerblade Solo Estilo Rob Guerrero

Platine

La platine quant à elle est assez haute. Elle permet de mettre les roues en 72 mm de Rob G, et donc de garder une grande vitesse sans pousser comme un dingue. C'est pratique dans notre discipline où le diamètre maximum est souvent de 60 mm.
Grâce aux platines UFS, votre patin devient un modèle freeride en un changement de platine. Il suffit d'enlever au besoin les soulplates pour qu'il soit vraiment profilé freeride. Une volonté de la part de la marque de permettre au rider de pratiquer plusieurs disciplines avec la même coque.
La platine haute n'est pas un obstacle en rampe ni en street vu qu'elle se marie bien avec la taille des roues, on se cale naturellement et plus facilement encore en top. La platine glisse bien, et avec son encoche bien large avec les anti-rockers, on peut facilement poser ses grinds sans soucis.

Roues

Les roues sont des pro modelèles Rollerblade Rob G, en 72 mm et 88A.Avec ces roues on a une vitesse rapide qui permet d'être plus fluide si on apprivoise bien cette nouvelle vitesse. On a du coup beaucoup de facilité à garder de la vitesse à l'approche du spot. La hauteur des roues ne gène pas trop, même si beaucoup préfère les platines basses. En bowl comme en Rampe c'est un véritable bonheur, on n'a simplement plus besoin de pomper comme un fou. Il est vrai qu'on peut avoir un peu peur que les roues touches le haut des spots mais il n'en est rien, elle ne bloque pas les slides.

Roulements

Les roulements sont en conséquence de ces roues. Pour plus de vitesse la marque a opté pour un bon rapport vitesse solidité. des abec 9 donc mais en SG, c'est à dire une gamme assez solide qui change des roulement industriels sur les autres patins. Le but réussit de se mariage roue, roulement est un vitesse importante, pour moins de coup de patin.

La solidité

L'un des derniers points forts du patin : sa solidité. Comme je l'ai dit plus haut, les soulplates et négative-plate sont plus solides, autant que la platine, les vis de platine sont bien larges et bloquantes sur un coté, ce qui le permet de bien résister aux chocs.
Pour le reste du patin des rajouts de plastique protègent la boucle mais pas le strap, celui-ci prend quelques coups. Globalement le patin est assez solide. Le strap et la boucle restent courts pour les pieds larges, ce qui les laissent un peu trop en contact avec le sol en cas de chute. Là encore, ce n'est pas grave, le patin est assez solide pour encaisser sans broncher.

En conclusion

Le Estillo Rob G de Rollerblade est l'un des meilleurs patins qui m'ait été donné de tester. C'est le haut de gamme de la marque qui n'arrivera en shop qu'à la fin de cette année. Ce n'est pas un patin pour débutant, vu que sa prise en main avec les grosses roues n'est pas évidente. Cependant c'est l'un des patins les plus confortables en agressif, pratique quant à son adaptation au Freeride. Il possède cependant quelques points négatifs, comme la solidité du strap, ou encore la difficulté pour la boucle du coup de pied de bien rester en place. On regrette aussi l'absence d'élastique sur la languette du chausson qui aurait été plus judicieuse que les lacets, et un petit gain encore en confort.Test du Rollerblade Solo Estilo Rob Guerrero
Merci à Rollerblade, à Tom Hyser, Samy pour toutes leurs exlications et à Hawaii surf. Test du Rollerblade Solo Estilo Rob Guerrero

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ La solidité
+ Le confort
+ la vitesse avec les roues et les roulements

Les moins

- Réservé aux riders de bon niveau
- Trop de système de serrage
- Pas de roues de rechange disponibles en shop

Fiche technique

Marque: Rollerblade
Nom : Estillo Rob G
Année : 2010
Prix : non communiqué
Coque : Rigide et montante avec cuff articulé
Chausson : Blank
Serrage : Boucles , strap et lacets
Pointures : 38 au 47
Amorti : Rollerblade
Platine : TRS
Roues : RB 2x72 en 88A et antirocker
Diamètre max. de roue autorisé : 72 mm
Roulements : SG9
Usage recommandé : plus typer park et rampe mais convient tout a fait au street aussi.

Liens utiles

Rubrique des essais matériel street, rampe, park de rollerenligne.com
Test des Valo JJ Light 2011
Test du Xsjado Chris Farmer (2011)
Test des Razors Horn (2011)
Test des Remz Haffey 2.1 (2011)
Test des USD Carbon 2 (2011)
Test : roues Looka Xaris Aggressive
Rollerblade
Hawaii surf

Texte : Thomas Bordier aka "Bobor"
Photos : Thomas Bordier aka "Bobor"
Mis en ligne  le 30 September 2010 - Lu 6012 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB