-
Le 05 September 2010 à 00:00 | mise à jour le 11 May 2015 à 22:24

Faire du roller à Manhattan (New-York, USA), ça vous dit ?

Faire du roller à Manhattan (New-York, USA), ça vous dit ?

New-York est une ville de démesure : des millions d'habitants de toutes origines, des gratte-ciels impressionnants à foison, des avenues larges comme des autoroutes, un poumon vert de plusieurs kilomètres carrés... mais quelle est la place du roller dans cet univers intensément urbain ? Découverte de son coeur : Manhattan...

Article par 

La place du roller à NYC

Faire du roller à New-York Difficile de partir en vacances sans emmener les rollers. Nous leur avons donc fait franchir l'Atlantique pour visiter l'une des plus grandes villes des Etats-Unis, New-York.

Il y a encore une dizaine d'années, on comptait plus de 30 millions de pratiquants du roller aux Etats-Unis. Ce nombre a drastiquement chuté depuis lors et passe désormais sous la barre des 10 millions de pratiquants.
Le nombre de patineurs américains aurait baissé de 13,9 % en 2009 selon les statistiques de "SGMA Sports and Fitness Participation". Au moins 8,2 millions de personnes auraient chaussé au moins une fois les patins en 2009 contre 9,6 millions en 2008.

La législation

Rien de tel que de prendre l'information à sa source quant aux droits et devoirs des rollers à New-York. Nous sommes donc allés demander à un policier croisés dans la rue. Ses yeux se sont écarquillés d'étonnement en entendant notre question :

"Est-ce que l'on a le droit de faire du roller dans la rue et sur les trottoirs ?".

L'agent interloqué nous répond :

"pourquoi vous n'auriez pas le droit ? Nous n'avons aucun problème avec le rollers-skates". Bref, on passe pour des extra-terrestres.

Faire du roller à New-York

Nous avons quand même fouillé un peu sur la législation, l'état de New-York est un des plus compréhensifs depuis 1996 avec les rollers car dans de nombreux états, la pratique du roller est considérée comme un jeu dans la rue. Pour preuve, cet article sur le site de NYCSK8 qui nous indique que les rollers sont assimilés aux cyclistes pour l'essentiel.

Il faut donc savoir qu'on peut faire du roller à peu près partout en ville, sauf dans quelques endroits où des panneaux sont clairement posés pour vous signifier l'interdiction. Ne vous amusez pas à aller contre les lois, ça ne rigole pas avec les règlements. Faire du roller à New-York

L'état des routes


La qualité des routes de Manhattan est très variable mais peu finalement se résumer assez facilement. Les grandes artères qui coupent la ville du nord au sud, les avenues, sont plutôt dans un bon, voire très bon état. Ce sont souvent de vrais billards à perte de vue comme la 2ème ou Park Avenue.
En revanche, les rues qui coupent horizontalement la ville sont généralement d'une qualité souvent bien inférieure. Il est donc préférable de privilégier les grands axes nord/sud pour ses déplacements.
Selon les quartiers, nous avons d'ailleurs remarqué des variations importantes de la voirie. Les alentours de Central Park sont en bon état, tout comme l'Upper East Side. Les alentours de Grand Central sont bons également. En revanche, si vous partez vers le sud à Little Italy ou Chinatown, les revêtements sont plus sales et moins réguliers.

La circulation

Contrairement à la France, les américains respectent plutôt bien les règles de la conduite. Il est très rare de voir un feu grillé, hormis par un taxi pressé. Ils forcent également assez peu les passages piétons même quand c'est vert (blanc en l'occurrence) pour les pedestrians. On risque donc assez peu de se faire couper la route en plein effort. Par contre, les vitesses en centre ville nous semblent bien supérieures aux 50 km/h de rigueur en France. On avoisinerait plutôt les 70/80 km/h. On se sent donc assez fragile au milieu du flot des voitures. Il faudra privilégier les voies de bus et les pistes cyclables.
Les taxis règnent en maître en ville. On en compte probablement plus que de voitures de particulier. Il faut être vigilant à leurs changements de direction.

Où rouler ? Route ou trottoir ?

Faire du roller à New-York

Les rues et avenues comportent régulièrement 4 à 6 voies. Il reste préférable de se cantonner à la file de droite sous peine de se faire tailler un short par les véhicules qui filent à vive allure. La première file est souvent réservée au stationnement et aux livraisons. Il faut donc être vigilant sur les ouvertures de portes, les changements de direction des voitures...

Et les trottoirs me direz-vous ? Hé bien dans la plupart des cas, ils sont relativement larges. Ils semblent accueillants au premier abord mais sont plutôt traîtres. La plupart sont fabriqués avec des plaques mises bout à bout. Elles sont assez lisses dans l'ensemble mais les raccords peuvent être piégeux. Selon les quartiers leur qualité est vraiment très inégales. On est loin des lisses enrobés parisiens. Gare à la chute en cas de manque de vigilance ! C'est sans compter sur les trous, les diverses plaques de ventilations, etc.

Les autres usagers de la route

Les véhicules roulants que nous avons croisés sont variés : les petites caravanes des vendeurs de hot-dogs, des longboards (assez nombreux), quelques skateboards, quelques patinettes à propulsion humaine ou électrique, et surtout des cyclistes (en nombre).
Tout ce petit monde cohabite plutôt bien dans l'ensemble, les vélos restant les maîtres de la route derrière les voitures. Il faut les voir filer à toute allure sur les avenues ! Impressionnant. Faire du roller à New-York

Quel niveau faut-il avoir pour circuler à NYC ?

Il est nécessaire d'être un patineur confirmé sachant parfaitement gérer sa vitesse et les changements de trajectoires pour arpenter les grandes avenues. Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, l'ile de Manhattan est plutôt vallonnée, on alterne donc souvent les faux-plats montants et les descentes.
Pour être à l'aise dans la circulation, il vaut mieux rouler vite, voire très vite, les cyclistes l'ont bien compris, ils bombardent en permanence.
Si vous avez un niveau débutant à intermédiaire, cantonnez-vous à la pratique dans Central Park sud. Les pistes cyclables y sont larges et en bon état. Elles conviendront parfaitement. Attention toutefois, le parc est bien vallonné et nécessite de maîtriser son freinage pour s'aventurer au nord.

Quelles disciplines peut-on pratiquer à NYC ?

Tout dépend de l'endroit où vous vous trouvez ! Central Park et les larges avenues se prêtent bien à la vitesse. Personnellement pour l'entraînement, je privilégierai Central Park qui offre une dizaine de kilomètres en boucle fermé sans circulation avec un relief des plus variés qui sollicite bien le cardio. Pour la randonnée, même topo en restant plutôt au sud du parc comme nous l'avons indiqué, il y a moins de bosses.
Pour la roller-dance, les patineurs se réunissent également au coeur de Central Park, vers "Mall". Les slalomeurs utilisent aussi les places du parc pour tricoter, notamment au sud.

Pour la rollerdance, il faut pas oublier Rollerjam, c'est le dernier et seul roller rink restant à New York. Ce lieu de référence est une vraie boite avec full bar : www.rollerjamusa.com.
Sinon il y a rollerdisco tous les mercredis soirs à Brooklyn dans un gymnase. Le nom : Crazy Legs, plus à l'ancienne : www.crazylegsskateclub.com.
Les patineurs débutants ou occasionnels, les enfants, sont davantage dans une pratique de proximité. Ils utilisent les playgrounds de proximité un peu partout en ville dans espaces verts, pour patiner.
Si vous pratiquez d'autres disciplines, il faudra fouiller un peu plus, il existe en particulier une équipe de roller-derby à Brooklyn, les Gotham Girls Roller Derby. vous pourrez aller voir les rencontres dans une ambiance survoltée ! Au moment où nous sommes passés, c'était la fête de fin d'année avec boisson à gogo et donc pas vraiment l'ambiance des rencontres...

Les skateparks

En comparaison avec la taille de la ville, on trouve finalement assez peu de skateparks. Il faut dire que nous n'avons pas non plus vu des tonnes de riders en street.

Le premier park de Manhattan est localisé sur le Pier 62 (22nd St). L'entrée est gratuite, le port des protections est recommandé. Les modules sont en béton. Ouverture à partir de 8h00 le matin.

Le skatepark de Riverside est le second park de Manhattan. Il a été réalisé dans les années 90 à côté d'autres installations sportives.
Adresse : Riverside Dr. at 108th St. Les protections sont obligatoires. Il est ouvert d'avril à fin octobre (voire plus si le temps le permet), de 11h00 à 19h00. Les horaires complètes sont sur le site en lien en bas de page.
Plus loin au nord, depuis le premier septembre 2010, ce qui était avant l'ancien stade des Yankee a été récemment reconverti en playground du côté nord de la 157ème rue Est. On y trouve désormais des fontaines, des bancs, une petite fontaine pour boire, des jeux pour enfants. Selon Theepochtimes.com Un skatepark en béton de 10.000 pieds carrés (environ 1.000 m²) a été installé sur la rue attenante. Il est ouvert aux skateboards, BMx, roller et trottinettes. On y trouve une rampe, quarters, rails, plan inclinés, curbs... Faire du roller à New-York

Les pistes et voies cyclables

On compte quelques grands axes cyclables utilisables en roller dans New-York. Il est possible de faire quasiment tout le tour de Manhattan dans des pistes en site propre. Il existe aussi des bandes cyclables au coeur de l'ile. La première que nous avons repérée remonte une partie de Broadway du nord au sud. La piste démarre au croisement de la W25st sur Broadway.
Nous en avons également croisé une dans China Town le long de Forsyth Street.
L'accès au pont de Brooklyn se fait également par une piste cyclable en site propre qui part du City Hall (hôtel de ville).
Vous trouverez le plan de l'ensemble des pistes cyclables de la ville sur www.nycbikemaps.com.

Se déplacer autrement qu'à roller

Le métro est le moyen de déplacement le moins cher après la marche. Pour 2,25 dollars le billet, vous allez où vous voulez dans New-York. Les cartes à la semaine ou au moins sont au même prix qu'une carte orange 4 ou 5 zones en France.
Le taxi est plus cher (bien moins cher qu'en France cependant), tout dépendra de la longueur de votre trajet. Vous n'aurez aucun mal à en trouver, ils pullulent et il suffit de lever le bras et/ou de siffler pour les voir s'arrêter.
Si vous souhaitez louer un vélo pour vous promener en ville, le coût reste assez élevé avec au minimum des tarifs à 12 dollars de l'heure (ou 25 dollars pour 3 heures). Des "racoleurs" ne manqueront pas de vous en proposer dès que vous approcherez de Central Park.

Conclusion

De très nombreux équipements de roller-skating ont fermé à New-York depuis 2003, que ce soit le Wollman Memorial Rink de Central Park, l'Empire Roller Skating Center de Brooklyn, le Skate Key Skate and Dance Family Center du Bronx, le Chelsea Piers Roller Rinks ou The Roxy de Manhattan. La pratique s'est vraiment affaiblie ces 10 dernières années. Elle se limite désormais à quelques pratiquants loisir en randonnée dans Central Park, à quelques patineurs de vitesse épars, aux danseurs qui semblent être le plus présents. Le roller-derby semble revenir progressivement mais la pratique reste marginale. Faire du roller à New-York

Liens utiles

Les skateparks de New-York
Où patiner à New-York
Site des Gotham Girls Roller Derby
lire l'article de theepochtimes.com ici sur le nouveau skatepark ici
Plan des pistes cyclables de New-York
Skali Freestyle Tour à New-york

Texte : Alfathor
Photos : Alfathor
Merci à Cécile (Miss'Iles)
Mis en ligne  le 05 September 2010 - Lu 4806 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB