-
Le 27 August 2010 à 00:00 | mise à jour le 27 August 2010 à 09:20

Claude : mes 24 H du Mans roller en solo (1/2)

Claude : mes 24 H du Mans roller en solo (1/2)

Je m'appelle Claude. Mon aventure des 24 Heures du mans roller 2010 en solo est née le jour où j'ai lu l'interview de 84 Only vainqueur de l'édition 2009. Je venais de me remettre aux patins après une interruption de 32 ans. Rien que ça. J'ai fait un peu de vélo, de VTT, de natation, sans plus...

Mis en ligne par 

Belle photo de 84only, celui qui m'a donné l'envie, et prise par le maître, Rphil.

Mes débuts

J'avais 8 ans sur la photo ci-dessous. Je suis le troisième en partant de la droite en bas. J'ai arrêté la compétition en 1982 . Mon frère et mon père aux deux extrémités, et ma soeur à gauche de moi sur la photo. C'est en 74 que je fis mes premiers championnats de France à Grenoble, l'année suivante à Perros Guirec, puis Nantes sur la Durantière (elle était toute neuve), ensuite la Roche-sur-Yon, enfin retour à Grenoble.

Prise de conscience

En janvier 2009, je regarde une photo de moi, la première chose que je dis c'est qui est le gros à côté de ma femme ? Je pèse à cette époque 83,5 kg pour un 1,73 m. Oups ! Je me dis qu'il est temps de faire quelque chose. Mais je laisse encore passer du temps sans rien faire. En Mars, je passe ma première commande : une paire de Fila Nine 100 modèle 2008 en promotion.

L'entraînement

Là je me mets à faire quelques longues sorties en rollers. 17 puis 20 kilomètres sans m'arrêter  sur une piste d'athlétisme goudronnée ! "20 km c'est bien" me dis-je mais pas assez... Je me fixe un objectif inouï. Les faire en moins d'une heure. J'y parviens. J'ai même fait une vidéo qui se trouve sur Youtube où l'on me voit rouler… Argh ! quel style, quelle classe !
Quand quelques mois plus tard, Thibaut me contacte pour me donner des conseils. Je lui décris ce que j'ai fait comme entrainement dans mon garage. Mes séances de cardio training. Il m'a répondu « J'avoue que je suis impressionné. » je lui ai ensuite écrit. Oui ! Peut-être, mais sache que je reviens de loin, de très loin même. Et bien il n'y a qu'à regarder cette vidéo pour s'en rendre compte.
Je passe enfin dans la cour des grands en réussissant à faire 35 km en mai ! Ouais…. Puis je vais à la journée des Mordus De Rollers de Cluses, (mon club actuel). Mes sorties font désormais entre 35 et 50 km une à deux fois par semaine.

Le déclic

En Juillet, je tombe sur l'article sur 84 Only. Et là je me dis, c'est ça que je veux faire ! Les 24 Heures du Mans. J'en parle à mon entraineur. Il me répond un truc du genre : "Tu as un an pour te préparer mais je te promets de la sueur et de la souffrance !" Il n'était pas loin de le vérité...
Je continue de faire des sorties de temps en temps avec Alain ou seul en pensant déjà au Mans. A me dire. Tu souffres là. Pfff... c'est rien,  une goutte d'eau, un avant-goût de ce que tu vas prendre. Puis, je doute vite. J'entends quelques réflexions ça et là. Comme quoi je ne serai jamais prêt, jamais assez costaud ! Pour couper toute possibilité de repli stratégique, je m'inscris dés le premier jour sur le site de 24 h sous le pseudo d'ABSO 74. Voilà c'est fait. J'y vais, là c'est sûr.

Surentraînement

Je passe ensuite beaucoup de temps dans mon garage (home trainer, vélo elliptique planche à patiner etc.). Vraiment beaucoup. On va dire entre 45' et 2h30 par jour jusqu'en avril où je craque. Trop limite, surentrainement. Je reprends plus modérément suite aux conseils de Thibaut avec une heure d'effort par jour. En mai, je craque à nouveau. Je ne fais presque plus rien. 4 à 5 heures par semaine. Fin mai je contacte Youb SOLO pour lui demander de l'aide pour ma nutrition. Et là surprise. Il prend sur son temps et reste au téléphone avec moi pendant presque une heure. Je découvre le bonhomme. Il me met sur la voie, me guide me conseille.

Première compétition : un bon apprentissage

Viennent maintenant les 4 heures de l'INSA. Le président des Mordus de Roller, mon club, m'avait vivement conseillé d'y participer. "Un bon tes"t m'avait-il dit. Je démarre très vitre. A plus de 30 km/h sur 1h30... ensuite 30 minutes à rouler à 25 km/h puis une troisième au fond du bocal.
Après trois heures, je n'avais toujours rien mangé, presque rien bu. J'ai mis une heure pour me refaire une santé. Vingt minutes cumulées assis sur le bord de la piste, à regarder les membres de mon club opiner du chef en me voyant le nez dans ma misère. Oh je sais ce qu'ils pensaient. ("Mon pauvre tu n'es pas capable de faire une course de 4 heures et tu veux faire le Mans ?") .
Passée la troisième heure, je retourne en 23/25 km/h et rattraper un autre solo de mon club dans le dernier tour. L'INSA m'a appris beaucoup sur moi. Cela a été une très bonne expérience. Je sais maintenant ce que je ne dois pas faire !

En route pour le Bugatti

Après cet épisode je me suis remis plus sérieusement à l'entrainement. Avec comme seul objectif finir les 24 heures et ne pas donner raison à ceux qui me promettaient l'abandon. Les jours défilent. Je me réveille la nuit. La pression monte.
Le 25 juin, je suis dans le bus des Macadam Roller, club de Lyon super sympa. Le bus est partagé par les Macadam et Générations Roller... Je me souviendrai toujours de la réaction quand on me demandait « Tu vas rejoindre ton équipe sur place ? » «  Non ! Elle est là mon équipe, c'est moi et Dom ! » (Dom, c'est mon neveu). Les regards devenaient admiratifs «vous la faite en duo ? »Non, en solo Dom est mon assistant » et là les regards deviennent compatissants...
Assez rapidement Damien et moi faisons connaissance. Il ne m'a pas fallu faire d'efforts insurmontables pour arriver à le supporter. J'étais chez les Macadam comme dans mon club. (Mieux même puisqu'en 9 mois, je n'ai pas réussi à faire venir un Mordu de roller pour me seconder sur mes 24 h Solo !)

Avant la course...

Dom prend soin de moi. Il répond à tous mes caprices. Il est parfait dans son rôle d'assistant. Un jour avant il n'avait jamais vu une paire de roller de vitesse. Il se charge de tout. Vers minuit on se couche enfin...Texte : Claude
Photos : Rphil,
Mis en ligne  le 27 August 2010 - Lu 4489 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB