-
Le 09 August 2010 à 00:00 | mise à jour le 09 May 2011 à 10:15

Interview : Kirill Ryanzantsev (alias "Rekil")

Interview : Kirill Ryanzantsev (alias

ReKiL, c'est la simplification par le pseudo du charabia compliqué initial Kirill Ryazantsev. ReKiL fait partie de la première génération des freestylers russes. Et il détient le record national de longévité puisque c'est le seul toujours présent en compétition (du côté des riders, pas de l'organisation)...

Mis en ligne par 

Propos recueillis le 20 mai 2010 par Close Yr E's

Mais il n'est pas un bête représentant quelconque : il s'agit du Champion du Monde en titre de Slides ! Son secret ? Toucher à tout pour améliorer ses performances dans les différentes disciplines auxquelles il s'essaie.
Rouler, c'est [sa] vie... présenté ainsi, il peut vite passer pour un geek obsessionnel de la roulette. Mais en réalité, il est arrivé à donner une multitude de dimensions au roller, et en a fait un projet tentaculaire colossal: via le roller (pièce maîtresse de son projet) il a décliné tout un tas d'activités dont l'idée de base commune est: contribuer à l'évolution du roller par le partage.
Le partage de la connaissance : son école Roller School, créée il y a 5 ans à Moscou, compte aujourd'hui un millier d'élèves.
Le partage de l'information: depuis 2001, ReKiL est l'un des plus prolifiques shooteur/monteur de vidéos, d'edits, de résumés et trailers d'événements.
Voici une interview complète qui retrace l'évolution de ReKiL dans les divers projets qu'il entreprend, de 1999 à aujourd'hui...

Fiche technique

Nom : Kirill Ryazantsev
Pseudo : ReKiL
Date de naissance : 5 janvier 1984
Nationalité : Russe
Job : Roller, fondateur et entraîneur de Roller School Rekil.ru
Qu'est-ce que le roller pour toi ? Rouler, c'est ma vie.

Un touche à tout

Tu pratiques beaucoup de disciplines différentes en roller... lesquelles ?

Je fais du Speed slalom et du freestyle, mais aussi toutes sortes de freeskate : saut en longueur, hauteur pure, tremplin, saut freestyle, slides. Et de temps en temps un peu de speedskating sur courte distance.

Comment se fait-il que tu touches à tellement de choses différentes ?

Ce qui m'intéresse surtout, mon but principal, c'est d'améliorer mon niveau général en roller. C'est plus facile de faire du freeride après avoir fait du slalom, et si tu freeskates beaucoup ça t'aide pour les tricks de slalom. Et puis je dois connaître tous les tricks pour les montrer à mes élèves. Alors je reste à la page, et je surveille toujours de près les nouvelles tendances.

Depuis combien de temps roules-tu ?

  Cette année en juin, ça a fait 11 ans que j'ai fait mes premiers pas en roller.

Est-ce que tu as une petite anecdote sur comment tout a commencé ?

Il était 3h du matin, dans les rues de mon village de vacances, quand j'ai demandé à mes potes de me filer des patins. Ma copine de l'époque aimait beaucoup le roller et j'ai décidé de passer plus de temps avec elle. Ça a été ma motivation pour commencer le roller. Deux ans plus tard, je gagnais une compétition de slalom.

Qu'est-ce qui t'attire dans chacune de ces disciplines ?

Le freestyle slalom, c'est parfait pour améliorer ta compréhension du roller. Tu peux découvrir et inventer des nouveaux tricks et combos tous les jours. C'est super intéressant.
Le freeskate, c'est la liberté, et une façon de faire tes preuves. Et ça peut devenir vraiment extrême quand tu fais des gros sauts, ou que balances des slides bien longs.

Multicasquettes, Tu n'es pas seulement un rider, tu exploites le roller au maximum : ...En tant qu'entraîneur : Raconte-nous l'histoire de ta RollerSchool (rekil.ru).

J'ai commencé à donner des cours il y a une dizaine d'années, alors que je n'étais pas du tout un professionnel du roller. Mais j'ai fait de mon mieux pour m'améliorer, et jour après jour j'ai gagné en expérience.
Cinq ans plus tard, je me suis senti prêt pour essayer les cours collectifs : mon niveau de roller était meilleur, et j'avais un tas d'idées sur comment améliorer le patinage des gens de manière facile et sécuritaire. C'était le cours FSK-1, incluant plein de tricks et astuces en freeskate. J'ai eu beaucoup de retours positifs, et j'ai commencé les cours pour débutants et slalomeurs.
Aujourd'hui nous avons une vingtaine de programmes différents, et plus de mille élèves.

...A travers des vidéos ?

J'ai commencé à tourner des vidéos en 2001. En 2002 j'ai monté les vidéos de slalom ISSUEs, c'était super intéressant à l'époque. En 2004, j'ai fait le film MUVI, et j'ai continué à filmer les événements.
Aujourd'hui c'est mon hobby : faire des vidéos de contests, des montages de gros événements, c'est ma contribution au roller, à son histoire. Vous pouvez trouver mes vidéos de 2010 ici.

...Autres ?

REKIL.RU en Russie, ça n'est pas seulement une école : maintenant c'est aussi un Team, et nous avons plein de projets intéressants. Le plus vieux projet, FSK-TNT, date de 2005 : c'est pas un contest, c'est un gros événement qui a lieu tous les ans en Russie... une sorte de meeting où les meilleurs freeriders font le show, et s'affrontent en jumps sur des super spots à la nuit tombée. Et il faut le voir pour le croire.
Cette année, nous avons prévu de finir le site internet officiel et d'uploader plus de 15 vidéos du FSK-TNT, de la Part.1 à la Part.10.
Nous avons aussi un projet plus récent qui s'appelle RAN : Roller Adrenalin Night. C'est un contest de slides et de jumps : la Slide Cup de notre école. Il y a eu 6 étapes en 2009-2010, et on a prévu de continuer cette année !
...Et nous avons bien d'autres projets !

...Ca, c'est que tu as accompli aujourd'hui... Tu as d'autres idées pour l'avenir ?

En 2009 on a organisé un Roller Video Festival. Cette année (2010), ce festival sera international. Les annonces ne devraient pas tarder.
J'ai un autre projet aussi, celui de traduire Rekil.ru en anglais. Il est déjà possible à présent de naviguer sur le site si on sait par où commencer. Par exemple, les vidéos des contests 2010 sont ici.
Et d'ici un à deux ans j'aimerais faire un film sur les débuts du roller en Russie...

Compétitions : comment t'entraînes-tu ?

Je ne peux pas dire que je m'entraîne beaucoup. Je roule beaucoup, j'entraîne beaucoup, j'apprends tous les tricks que je vois, mais ça n'est pas suffisant pour les compétitions. Mais j'aime participer et relever le challenge avec des riders qui s'entraînent bien plus que moi.

Tu participes à toutes les épreuves de freestyle (speed, battle, slides, jumps)...

Parce que j'aime rouler, tiens. Et ca me permet d'améliorer mon niveau général. En ce moment je préfère les compétitions de slide.

De quels titres es-tu fier, et pourquoi ?

J'ai plus de 50 victoire, et j'ai été plus d'une centaine de fois dans le Top-3. Mais chaque place à une compétition est un résultat qui compte pour moi.
Je suis fier de ma première victoire internationale en Speed Slalom à St.Medard 2005 (fra), et puis évidemment je suis fier de mon titre de Champion du Monde 2009 en Slides à Shanghai 2009 (chn).
Je me souviens d'une fois en 2005 où j'ai remporté les quatre épreuves hommes à une compétition à St.Petersburg (rus) : speed et style slalom, slides et jumps. Aujourd'hui c'est beaucoup plus dur de rester au top partout !
Ah... et je ne peux pas oublier Kiev 2009 où j'ai battu Igor Cheremetieff dans toutes les épreuves. J'ai eu de la chance en partie (surtout en battle), mais c'est un fait ! Il a d'ailleurs juré de m'empêcher de recommencer à tout jamais.

Tu es le Champion du Monde en titre de Slides... Raconte-nous : Est-ce que tu pensais y arriver ? Quel a été ton ressenti ?

Je ne me souviens pas d'avoir espéré gagner. La seule fois où j'étais persuadé d'être premier, à Shanghai 2008, j'avais fini 3e. Alors j'ai juste fait de mon mieux, en utilisant toute mon expérience de la compétition, mes capacités et toute mon énergie. J'étais assez nerveux en attendant les résultats. Et ça a été une vraie surprise quand l'un des juges est sorti de l'aire de training, est venu nous voir assis sur un banc et a dit :
- Hey, les russes !
- Oui ?
- Un de vous a gagné les slides, terrible non ?
- *trophappy*

A côté... as-tu d'autres passions ?

Bien sûr ! Mais je n'ai pas assez de temps... Par exemple, j'adore le volley, ça a été mon premier sport... mais ça fait un ou deux ans que je n'y ai pas joué. Pour les sports d'hiver, c'est le snow... mais je ne passe qu'une semaine par an à la montagne. Maintenant, ma nouvelle passion c'est l'acrobatique. Et l'hiver prochain j'essaierais bien les airs.

Quest-ce que tu fais quand tu ne roules pas ?

Je dors, je conduis des voitures, et j'embrasse des filles *blague*

Quelque chose à rajouter ? Des remerciements ?

Merci à mes sponsors, SEBA et ROLLERCLUB. Seba a créé LES vrais patins en ligne, j'en suis amoureux depuis 2005. Et Rollerclub fait beaucoup pour l'école et pour moi, et je peux me concentrer sur le ride, sur mes montages vidéo, et sur le développement du roller. Merci à toi Chloé, pour les interviews que tu donnes. C'est très intéressant d'en apprendre sur les autres riders. Et puis... « Priviet » à tous mes amis !

Liens utiles

Website de ReKiL
Facebook de ReKiL
Videos de ReKiL sur Vimeo
"Bons albums, bon vieux temps"

Texte : Close Yr E's
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 09 August 2010 - Lu 5291 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB