-
Le 14 June 2010 à 00:00 | mise à jour le 14 June 2010 à 13:39

Marathon de Dijon : suspense jusqu'au bout !

Marathon de Dijon : suspense jusqu'au bout !

La 10ème édition du Marathon de Dijon a réservé de nombreuses surprises, en particulier dans la course masculine. La pluie s'est invité quelques minutes avant le coup de feu, obligeant les patineurs à faire un choix de roue stratégique. Passé le choix de matériel, les vainqueurs n'ont pas été ceux que l'on aurait pu croire...

Mis en ligne par 

Une dixième édition pleine de rebondissement

WIC de Dijon. L'épreuve a rarement vu autant de patineurs internationaux s'aligner au départ. A vrai dire, c'est le record de l'épreuve. Un beau cadeau pour les 10 ans ! Le circuit n'est pas loin de la Suisse, où de nombreux teams internationaux sont en résidence durant la WIC. On retrouve donc des nationalités variées sur place : colombiens, italiens, suisses, allemands...
Thomas Dauvergne a eu la surprise d'un beau gâteau dévoilé au dernier moment par les bénévoles. France 3 est sur place. On a droit à une retransmission en direct sur Internet. On espère que vous en avez bien profité !

Même scénario qu'à Rennes

Près de 122 coureurs ont pris le départ de la course masculine. Comme l'année dernière, la météo est incertaine les minutes avant le départ. Quelques gouttes tombent déjà depuis une bonne demi-heure. La plupart des patineurs ont opté pour de la roue pluie. En l'occurrence, tout le monde a pris des Storm Surge, quel que soit le sponsor. Le sol est humide, légèrement glissant mais pas détrempé. Le temps de faire la présentation des coureurs quelques gouttes éparses tombent encore mais rien de bien méchant.
Le coup de feu retentit. La masse des patineurs s'élance... ça part à bonne allure, toute la largeur de la chaussée est occupée par plusieurs peloton roulant de front. En tête, on ne constate pas vraiment d'attaque franche dans les premiers hectomètres, mais le rythme est déjà suffisamment élevé pour faire le tri par l'arrière.
Devant, les attaques commencent progressivement alors que le temps semble redevenir favorable. Tout le monde étant plutôt collé, tout le monde est à égalité ! La course va quand même se gagner à 39,8 de moyenne.
Nicolas Iten (Luigino Rollerblade) semble dans un très bon jour, bien présent aux avant-poste. Il attaque à plusieurs reprises et le peloton s'étire. Yann Guyader (Powerslide) ou encore Ewen Fernandez (Ligne-Droite Powerslide) tentent bien de partir chacun leur tour mais ils sont surveillés de près par les autres favoris.
Aux deux tiers de la courses, Six patineurs parviennent à se faire la belle : Scott Arlidge (Matter Powerslide), Ferre Spruyt (CadoMotus), DJ Nation (Bont Arena), Nicolas Iten (Luigino Rollerblade), Davide Amabili (Alessi World) et Elio Cuncu. Les patineurs vont réussir à creuser l'écart.
Dans les derniers tours, aucun des protagonistes ne veut prendre l'initiative d'une nouvelle échappée. Ils se relèvent. La course se jouera au sprint. Après sa victoire à Rennes, le néo-zélandais Scott Arlidge (Matter Powerslide) récidive et l'emporte devant Ferre Spruyt (CadoMotus), DJ Nation (Bont Arena).

Cécilia Baena... comme d'habitude !

De nombreuses tentatives d'échappée ont animé la course des féminines. On pense notamment au travail effecué par la formation Alessi (noir et jaune). Les coéquipières de Giovanna Tuciarelli ont dynamité le peloton avant que leur leader tente l'aventure suivie de la néo-zélandaise Nicole Begg (X-Tech). Les deux adversaires se sont entendues et ont réussi à faire le trou. Nathalie Barbotin, voyant l'écart augmenter, se lance à la poursuite des échappée avec le reste du peloton dans sa roue. Elle parvient à ramener le groupe sur la tête. Nicole Begg et Giovanna Tuciarelli ont remis le couvert par la suite mais ont été reprises.
Après un moment de flottement, à deux tours de l'arrivée, la française Laetitia Lebihan attaque franchement et s'arrache du peloton. Elle parvient à prendre entre 50 à 80 m d'avance. Une fois encore, Nathalie Barbotin (Powerslide) fait un gros travail pour recoller.
Arrive la dernière ligne droite. 2 pelotons font face à l'arrivée : un premier emmené par la formation par alessi suivi de Nicole Begg, puis un autre avec les jeunes pousses de l'équipe de france.
A 400 m, Nicole Begg déboule. Elle est suivie de Cecilia qui se faufile à toute allure à travers les patineuses. La colombienne déboite et prend la première place devant NicoleBegg et Giovanna Tuciarelli.

Principaux résultats

Classement élite hommes

1) Scott Arlidge - Matter Powerslide
2) Ferre Spruyt - CadoMotus
3) DJ Nation - Bont Arena
4) Nicolas Iten - Luigino Rollerblade
5) Davide Amabili - Alessi World
6) Elio Cuncu
7) Julien Levrard
8) Nayib Tobon
9) Yann Guyader - Matter Powerslide
10) Stefano Galliazzo

Classement élites dames

1) Cécilia Baena - Matter Powerslide
2) Nicole Begg - X-Tech/MPC
3) Giovanna Turciarelli - Alessi World
4) Hilde Goovaerts - Stouwdam
5) Laetitia Lebihan - RPM Poli
6) Nathalie Barbotin - Matter Powerslide
7) Jessica Gaudesaboos - Raps
8) Cinzia Ponzetti
9) Laura Ghezzi
10) Martina Taruscia

Liens utiles

Site de l'organisation
Revivre le marathon vidéo sur le site de France 3 texte : Alfathor
Photos : Alfathor
Mis en ligne  le 14 June 2010 - Lu 4309 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB