-
Le 10 August 2010 à 00:00 | mise à jour le 25 January 2012 à 17:45

Test : patin Raps Jay Evolve 2010

Test : patin Raps Jay Evolve 2010

C'est la première fois que ReL a l'opportunité de tester un modèle de la marque néerlandaise Raps. Nous avons reçu une paire de roller de vitesse Jay Evolve en test. Il s'agit d'un patin à tige basse en Texalium monté en 4x100 mm disponible sur le marché au prix de 399 Euros. Voyons ce qu'il nous réserve...

Mis en ligne par 

Test : patin Raps Jay Evolve 2010 Raps est une marque néerlandaise présente essentiellement sur son marché intérieur. Elle propose des produits aussi bien dédiés à la glace qu'au roller.

Design

Le Jay Evolve allient trois teintes principales qui se marient bien : le noir, l'argenté de la coque et le blanc. La tige noire est rehaussée du nom détouré de la marque en blanc qui tranche nettement sur la chaussure. L'utilisation du Texalium sur la coque apporte une touche de modernité discrète.
La platine blanche est plus basique, avec des lignes assez simples un peu surannées. Le noir et le blanc sont rehaussés de quelques pointes de rouges et de bleu.
Les roues noires Gyro Walkyrie complètent l'ensemble avec un noir/argenté élégant. Test : patin Raps Jay Evolve 2010

La coque

Test : patin Raps Jay Evolve 2010

La coque du Jay Evolve est certainement son principal atout. Elle se compose d'une semelle alliant fibre de verre et carbone, recouverte de texalium (alliage d'aluminium et de carbone) surmontée d'une tige en cuir noir. Le pourtour avant de la chaussure est renforcée par une partie en kevlar sur lequel ont été ajoutées des pièces en cuir. Autant dire qu'en cas de chute, il faudra un moment avant d'entamer la semelle.
Le cuir est assez bas au niveau des malléoles et sur l'arrière du pied. On a donc une bonne liberté de mouvement. La contrepartie, il faudra avoir une cheville tonique pour bien tenir le patin. En cela, il s'adresse plutôt à des patineurs de vitesse débrouillés qu'à des débutants. La coque est légèrement évasée au niveau du tendon d'Achille, pas tant au niveau du cuir qu'au niveau de la semelle carbone qui se fond bien dans le cuir. Ce dernier remonte bien au dessus de la limite de la semelle en carbone, on ne ressent donc que peu de pression.
La chaussure est totalement thermoformable. La masse de la coque seule est de 436 grammes en 39, cela positionne le Jay Evolve dans la moyenne supérieure des produits du marché.

Souplesse/rigidité

Raps a réussi un compromis intéressant entre souplesse et rigidité. La coque reste assez souple sur la partie supérieure sans pour autant manquer de maintien lors de la poussée.

Maintien

Le maintien est bon sans être exceptionnel. Comme nous l'avons souligné au dessus, la structure est relativement basse au niveau de la malléole. Le gain de liberté du pied a pour contrepartie de devoir davantage mobiliser la cheville pour bien tenir le patin.

Serrage

Raps a opté pour un système de serrage simple combinant un lacet sur l'ensemble du pied et une boucle micrométrique sur le coup de pied. Le lacet se montre très efficace et la boucle le complète bien. Par contre, il faudra bien prendre le temps de faire le serrage du lacet qui demande un peu d'usage avant de bien coulisser.

Confort/chaussant

La paire que nous avons eu en test était un peu juste en taille. Nous avons récupéré une pointure 39 pour une taille de pied entre 39 et 40. Il sera donc préférable de prendre un patin un peu plus large si vous commandez sur Internet. Niveau confort, la belle finition intérieure du patin accueille bien le pied.

Montage

On peut dire que c'est là que le bas blesse ! Imaginez que le point de fixation de la platine tombe pile au dessous des ponts de cette même platiné ! En gros, il est impossible de la serrer en gardant la clé dans l'axe, il faut la tordre et donc abimer le pas de vis. Test : patin Raps Jay Evolve 2010

Platine : une conception partiellement à revoir

Raps a équipé le Jay Evolve d'un modèle "Eliner" de 12 pouces (assez compact donc) acceptant 4 roues de 100 mm. Il s'agit d'une platine à double vide (innovation datant de 1989 selon Raps). Elle est fabriquée en Hollande (ça devient assez rare de nos jours). Il y a très peu d'espaces entre les roues. On est donc en présence d'un modèle maniable et assez nerveux.
Le pont arrière est équipé de 2 oblongs across, le pont avant d'un seul. Les oblongs les plus éloignés sont distants de 190 mm (donc incompatibles avec un entraxe 195 mm). Les plus proches de 170 mm (donc incompatibles avec un entraxe 165 mm). Si un jour vous souhaitez utiliser cette platine sur une autre paire de chaussure, il lui faudra donc des fixations alongs.
La masse de la platine atteint les 204 grammes, là encore, nous sommes dans la moyenne des produits du marché.
Le gros point noir reste la conception de la platine. Le second oblong correspondant à l'entraxe de 190 mm tombe légèrement en dessous du pont de renfort. Du coup, il est très difficile de serrer la vis de fixation en gardant la clé dans l'axe ! Vraiment dommage...
Test : patin Raps Jay Evolve 2010 Autre chose, on constate que le centrage de platine est compliqué également. La roue avant est trop en avant, il suffit de jeter un oeil sur la photo du patin complet en haut de la page pour s'en rendre compte. Cela se ressentira lors du patinage avec le Jay Evolve.
Le test de rigidité est concluant, les ponts centraux rigidifient très bien la platine au niveau des roues du milieu. Elle est plus souple sur les extrémités. Un bon compromis donc. A l'usage, la platine est réactive et maniable, assez agréable à patiner.
Pour ce qui est de la finition, la platine est peinte. Test : patin Raps Jay Evolve 2010

Roues

Nous avions testé en détail les roues Gyro Walkyrie l'année dernière. Nous allons donc revenir sur les grandes lignes : la roue offre une belle finition. Il s'agit d'une roue très dure (87A) dont l'adhérence est bonne sur le sec et précaire sur le mouillé. L'usure est lente, notamment à cause de la dureté. Elles se destinent plutôt à un usage sur route lisse et roulante. Chaque roue pèse 120 grammes, cela place également les Gyro dans la moyenne du marché. Test : patin Raps Jay Evolve 2010

Roulements

Raps a opté pour des ABEC 7 avec flasques élastomères. Les flasques portent la mention "Raps Zerodrag ABEC 7 ultimate". Nous avons bien apprécié leur silence et leur roulage.

Visserie

Pas grand chose à dire, hormis les axes de 8 mm et les vis de fixation platine/chaussure, il n'y a pas plus de visserie. Test : patin Raps Jay Evolve 2010

Finition : inégale

Autant la coque a bénéficié d'une belle finition, autant la platine semble avoir été conçue trop vite.
La finition intérieure de la chaussure est très propre avec très peu de couture, des surfaces lisses et douces, des "coussins" pour accueillir les malléoles. A l'extérieur, la découpe du cuir est bien réalisée également, tout comme l'assemblage des pièce qui est parfaitement réalisé. Aucune trace de colle. Du beau travail.
Attaquons-nous maintenant au point qui fait mal, la finition de la platine. Comme nous l'avons indiqué, l'oblong arrière destiné à accueillir la vis servant à la fixation de la chaussure à la platine tombe sous le pont arrière. Il est quasiment impossible de serrer la vis sans forcer de biais et abimer le pas !
Ensuite, On constate que la platine a été peinte en blanc, puis des autocollants de la marque ont été ajoutés par dessus. Cela n'enlève rien aux qualités de la platine mais c'est bien en dessous des standards de finition de marque comme Powerslide par exemple.

Bilan

Nous ne pouvons dresser qu'un bilan mitigé du test du Raps Jay Evolve. La coque bénéficie d'une bonne prestation générale qui tranche avec une platine mal pensée. Ce n'est pas tant les performances générales de la platine qui sont discutables que la façon dont elle a été conçue. Raps va devoir améliorer sa copie pour prétendre lutter avec les produits proposés par des marques comme Bont ou Powerslide... Test : patin Raps Jay Evolve 2010

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Belle finition de la chaussure
+ Usure lente et bon roulage des roues
+ Une esthétique travaillée


Les moins

- Une platine mal conçue et à la finition perfectible
- Centrage de la platine inadapté au Jay Evolve
- Impossible d'utiliser la platine sur d'autres chaussures classiques

Notes

Souplesse08/10
Maintien07/10
Serrage08/10
Confort08/10
Châssis / Platine03/10
Roulements09/10
Roues07/10
Axes et visserie08/10
Finition06/10
Rapport qualité/prix 06/10
 

NOTE FINALE :

70%

Fiche technique

Raps Jay EvolveMarque : Raps
Modèle : Jay Evolve
Année : 2009/2010
Coque : fibre de verre, carbone, renfort kevlar recouvert de Texalium, totalement thermoformable
Serrage : Boucle micrométrique et lacets
Pointures : 39 au 47
Platine / châssis : Aluminium extrudée de 12 pouces
Diamètre maximum : 100 mm
Roues : Gyro Valkyrie 100 mm 87A
Roulements : ABEC 7 Twincam
Entretoises : Métal
Usage recommandé : initiation et perfectionnement à la vitesse
Masse : 1735 gr en taille 43,5
Prix de la boot seule : 229 Euros
Prix du patin complet : 399 Euros

Galerie photos

Liens utiles

Test : chaussures Sierra Standard (2012)
Test : chaussure vitesse Powerslide Venom (2010)
Test : chaussure vitesse Powerslide CWorld6 (2010)
Test : patin complet Bont Cheetah 2010 (2010)
Test des Renard R07 sur mesure (2008)
Test : chaussures sur mesure Sierra Tomcat (2008)
Test du Bont Vaypor 3D - 3 points (2006)
Test : Rollers sur mesure Renard (2005)
Test du Rollerblade Problade 100 (2005)
Site de Raps
Test des roues Gyro Walkyrie sur rollerenligne.com

Texte : Alfathor
Photos : Alfathor
Mis en ligne  le 10 August 2010 - Lu 6037 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB