-
Le 30 April 2010 à 00:00 | mise à jour le 06 April 2011 à 09:05

Championnat de France Marathon 2010

Championnat de France Marathon 2010

Le championnat de France marathon (anciennement Grand Fond) a eu lieu ce week-end au parc de Parilly à Vénissieux et Bron (69). Le poumon vert a accueilli l'épreuve organisée de main de maître par le LOU Roller et Lyon Riders. Au programme : contre-la-montre et marathons...

Mis en ligne par 

Retour à Parilly

Ce championnat de France s'est déroulé dans le parc de Parilly à proximité de Lyon les 24 et 25 avril. Il concernait toutes les catégories de Cadets à Vétérans.

Programme

Le samedi matin était consacré au contre-la-montre sur 3000 m (Nationales et Elites dames) et sur 5000 m (Juniors, Nationaux et Elites hommes) et l'après-midi aux Marathons Cadets, Cadettes et Vétérans (V1 et V2, dames et hommes).
Le dimanche commençait le matin par les Nationaux hommes, les Elites dames et les Elites dames pour se terminer l'après-midi par les Elites et Juniors Hommes, 251 coureurs ont participé aux marathons, quelques autres n'ont disputé que le contre-la-montre.

Deux catégories dépeuplées

Au-delà du chiffre global et du niveau satisfaisants pour un championnat de France dans presque toutes les catégories, deux d'entre elles posent toujours et encore un vrai problème: les juniors, 4 au CLM et 4 au marathon, et les Vétérans 2 dames qui étaient 3. Un podium de Championnat de France devrait résulter d'une vraie compétition entre athlètes et pas d'une simple participation.

Une organisation sans faille

L'organisation avait été mise en place dans un délai beaucoup plus court qu'habituellement, cela ne l'a pas empêchée d'être parfaite grâce au travail cumulé du LOU Roller, de Lyon Riders et du personnel du parc de Parilly. Le soleil était au rendez-vous, le parc est agréable, de nombreux promeneurs étaient attirés par le spectacle et plus disponibles pour le regarder qu'en ville. Le tracé du circuit condamnait par avance la quasi totalité des tentatives d'échappées, mais les courses qui pouvaient être animées l'ont été.

Les résultats du contre-la-montre

Chez les hommes la valeur des chronos est étalonnée par rapport au niveau mondial grâce à celui de Yann Guyader : 7.28.151
En Elite les seconde et troisième places sont attribuées à Ewen Fernandez 7.57.008 et Brian Lépine 7.57.626 , et on ne manquera pas d'être frappé par la faiblesse de l'écart entre eux (une demi-seconde) par rapport au gouffre qui les sépare du temps de Yann Guyader. A part cela on notera la 5ème place du néo-élite Samir Hali en 8.06.865, qui récidivera d'ailleurs le dimanche en terminant 6ème du Marathon.

En junior

Seul Joris Gardères reste au contact de temps d'Elites en l'emportant en 8.30.573, l'argent est pour Thomas Bordas en 8.53 et le bronze pour Baptiste Ayoul en 8.56.

En National hommes

Erwan Le Corre réussit également un bon chrono de 8.28.116 devant Pascal Allexandre (8.41.691) et David Bernardin (8.43.670).

Pour les Elites femmes

La jeune Marine Milhes gagne en 5.38.566 devant les favorites Lucie Péruzzetto en 5.39.061 et Mélissa Chouleysko en 5.41.208.

Et en Nationales

C'est la toujours jeune Caroline Jean qui récidive une fois de plus en 5.48.745 devant Léa Réguer Petit (5.52.926) et Emilie Rouger (5.57.261).

Les résultats du Marathon

Les cadets et cadettes ouvraient le bal

A l'issue d'une course qui ne marquera pas les annales pour sa rapidité (1h 31 mn) c'est Ysia Clausses qui s'impose dans le sprint d'une douzaine de concurrentes. C'est son second titre après celui de Lourdes où elle était surclassée dans cette catégorie. Marie Poidevin qui aurait bien voulu que ça roule termine seconde et Laure Guillard troisième.

Cadets

La course des cadets avait été plus animée et avait davantage écrémé le peloton. Le sprint final a été lancé de très loin (de trop loin pour certains) et a creusé de plus gros écarts. Tomy Lépine est le plus rapide jusqu'à la ligne devant Pierre-Yves Péridy et Alexandre Guyomard.

Vétérans

Les vétérans partaient en fin d'après-midi, d'abord les V1H puis les V2H puis les dames.
Le peloton V1H est soumis par les favoris à de bonnes accélérations qui provoquent des cassures, il seront 17 (sur 61 au départ) à se disputer la victoire finale au sprint. Elle revient à Eric Weinbrenner devant Damien Ducreux et Jean-Marie Coustes.
Chez les V2H l'arrivée au sprint concerne une dizaine de patineurs, c'est Olivier Heuzé qui s'impose devant Jacques Houssais et Guy Caillière.

La course des vétérans femmes

Elle se joue assez tôt lorsque Catherine Coustes démarre. Seule Nathalie Poujol réussit à la suivre, elles feront la majorité de la distance à deux avant que Catherine Coustes ne l'emporte d'une quinzaine de secondes.
Dans le peloton de 7 patineuses qui restera groupé c'est à Béatrice Hug que revient le bronze des V1 et à Claudie Duval et Madeleine Duguet l'or et l'argent des V2. Le bronze des V2 est pour Françoise Blondel puisque, cela a déjà été évoqué, elles n'étaient que 3 en V2F.

Le dimanche : marathon des nationaux hommes

Le dimanche matin est animé par la course des nationaux hommes et par les Elites et Nationales Femmes.
La taille du peloton Nationaux hommes crée toujours une course spectaculaire, les accélérations réalisent un écrémage conduisant à un peloton d'une vingtaine d'unités pour le sprint final. C'est beaucoup par rapport à la largeur de la bande de bitume patinable efficacement en sprint, la préparation du placement, l'expérience et comme toujours un peu de chance sont les ingrédients bien utiles. Pour le placement et l'expérience on peut faire confiance à Philippe Poirier, c'est lui qui l'emporte devant les jeunes Bastien Euvrard et Benjamin Bourlier.
On notera au passage que les deux titres Nationaux (CLM pour Erwan Le Corre et Marathon pour Philippe Poirier) sont revenus à des patineurs qui ont bien dépassé les 35 ans (début de la catégorie V1H).

Nationales femmes

Les Nationales femmes se scindent rapidement en deux pelotons de 7 et 6 patineuses. Cécilia Leboeuf fait plaisir à tous ses supporters en remportant au sprint son premier titre à un championnat de France après de nombreuses médailles. Léa Reguer Petit est seconde, et Caroline Jean troisième.

Elites femmes

Deux patineuses, Mélissa Chouleysko et Lucie Péruzzetto, ont particulièrement essayé de secouer le peloton Elites Dames, avec obstination mais sans succès puisque c'est Justine Halbout qui l'emporte au sprint devant Lucie Péruzzetto et Margot Pouydebat.

Marathon élite hommes : attaques à tout va !

La course masculine connaît de nombreux rebondissements. Certains partent en espérant que les premiers tours seront tranquilles... grave erreur ! Matthieu Barrault est déjà échappé après quelques centaines de mètres. Il sera rejoint dans la partie boisée du parcours. Toujours dans le premier tours, dans la ligne droite avant la ligne d'arrivée, Ewen Fernandez (Les Patineurs d'Herbauges) tente de partir. Il est pris en chasse par Yann Guyader (ASTA Nantes).
A l'entame du second tour, Thomas Boucher (AL Saint-Sébastien) tente sa chance mais Ewen Fernandez revient au contact. Le peloton est déjà bien étiré. Dans les bois, les hostilités se calment pour repartir de plus belle après le virage précédant la ligne d'arrivée. Un groupe de 5 provoque la cassure avec notamment Thomas Boucher, Yann Guyader, Ewen Fernandez, Julien Levrard, Julien Sourisseau. Quelques centaines de mètres plus loin, Thomas Boucher va récidiver, Yann Guyader emboitant sa course. Les deux hommes parviennent à prendre quelques dizaines de foulées au peloton au prix d'importants efforts. Ils seront finalement rejoints par Despaux et Levrard qui ramène avec eux le reste du peloton.
On assiste alors à une attaque solitaire de Sébastien Babault (2APN Avon). Il est immédiatement pris en chasse par un TGV formé de Guyader, Levrard et Sourisseau. Les 3 hommes avalent l'échappé qui se joint à eux. Guyader, toujours très bas emmène les wagons à un train d'enfer à 7 tours de l'arrivée. Derrière, la chasse s'organise sous l'impulsion de Julien Despaux, Thomas Boucher et Ewen Fernandez. Devant, les 4 hommes vont finalement se relever. On ne compte plus qu'une dizaine de patineurs en tête à ce moment là dont Samir hali (Générations Roller), fraîchement monté en élite.
Thomas Boucher est décidément dans un grand jour. A l'entame de la ligne droite, il part une nouvelle fois à l'assaut. Personne ne semble vouloir aller le chercher. Voyant que personne ne réagit, Guyader part en chasse suivi de Julien Levard, mains sur les genoux.
En tête des poursuivants, on trouve Brian Lépine et Ewen Fernandez mais ce coup-ci, la cassure semble plus nette. L'écart va monter à 15, puis 30 puis 45 secondes. Guyader fournit un gros travail en tête. Il se relève de temps en temps pour voir si l'échappée conserve de l'avance. Ils ne seront plus rejoint. Le sprint final est remporté par Yann Guyader devant Thomas Boucher et Julien Levrard.

Principaux résultats

Marathon élites hommes

1) Yann Guyader - ASTA Nantes
2) Thomas Boucher - AL Saint-Sébastien
3) Julien Levrard - Levallois Sporting Club
4) Ewen Fernandez - Les Patineurs d'Herbauges
5) Elton De Souza - Alp In Roller Chambéry
6) Samir Hali - Générations Roller
7) Julien Sourisseau - Jeunesses Sportives Coulaines
8) Julien Despaux - Grenade Roller-Skating
9) Sébastien Babault - 2 APN Avon
10) Adrien Despaux - Grenade Roller-Skating

Marathon élites dames

1) Justine Halbout - 2 APN Avon
2) Lucie Perruzzetto AL Valence d'Agen
3) Margot Pouydebat Pibrac Roller-Skating
4) Aurélie Duchemin ALC Bouguenais
5) Caroline Flick - Valence Roller-Skating
6) Cindy Etonno - AL Saint-Sébastien
7) Mélissa Chouleysko - Roc Steoruellan
8) Marion Kay - Pibrac Roller-Skating
9) Marine Milhes - Grenade Roller-Skating
10) Valérie Ghedin - Grenade Roller-Skating

Marathon national dames

1) Cécilia Leboeuf - CPR Mouilleron
2) Léa Reguer-Petit - Posillon Olympique Longjumeau
3) Caroline Jean - ASTA Nantes
4) Emilie Martignon - TOAC Toulouse
5) Emilie Rouger - Mont-Blanc Roller
6) Laure Fesselet - ASCAP Roller-Skating
7) Maryline Jeannerod - Strasbourg Roller Vitesse
8) Solen Le Cosquer - Générations Roller
9) Floriane Imbert - Générations Roller
10) Vanessa Lorenzi - ROC Steoruellan

Marathon national hommes

1) Philippe Poirier - VSF La Ferté-Bernard
2) Bastien Euvrard - LOU Roller
3) Benjamin Bourlier - LOU Roller
4) Thierry Zocca - Grenade Roller-Skating
5) Allexandre Pascal - Postillon Olympique
6) Pierre-Emmanuel Hardy - RS Dijon Bourgogne
7) Gary Lépine - AL Saint-Sébastien
8) Emmanuel Salle - Jeunesses Sportives Coulaines
9) Stéphane Pineau - Roulettes Herbretaises
10) Baptiste Chataignier - RS Dijon Bourgogne

Liens utiles

Site du LOU Roller
Site du championnat de France marathon
accéder aux résultats de la seconde journée ici
résultats de la première journée ici
Photos de l'événement par Damien Lausseur
Galerie photo de Michel Terrien iciTexte : Alfathor
Photos : Michel Terrien, Alfathor et organisation
Mis en ligne  le 30 April 2010 - Lu 4164 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB