-
Le 27 April 2010 à 00:00 | mise à jour le 09 May 2011 à 12:23

Interview : Kim Sung Jin, prodige du slalom

Interview : Kim Sung Jin, prodige du slalom

J'ai profité de notre petit séjour en Russie à l'occasion de Battle SPB et Battle Moscow, en mars dernier, pour interviewer Kim Sung Jin. Derrière ce calme, qui peut facilement être confondu, à tort, avec de la timidité, se cache un jeune homme aussi modeste que gentil, un jeune homme qui a révolutionné la pratique du slalom...

Mis en ligne par 

Propos recueillis le 12 mars 2010

Difficile de réaliser que ce type a inventé des tricks incontournables ultra-populaires, comme les toupies coréennes et les sevens (...et plus encore !) – et ce, à la chaîne, après seulement une année de pratique... Il avait 13 ans. La première fois que je l'ai vu, c'était en 2005 grâce à cette fameuse vidéo – tellement fluide et extra-terrestre qu'on n'arrivait juste pas à décoder ce qu'il faisait avec ses jambes... Souvenez-vous, le boulet de canon qui nous est arrivé en pleine tête, ça donnait ça :

Kim Sung Jin 2005 from Close Yr E's on Vimeo.

 

Kim Sung Jin est l'actuel numéro 3 Mondial au WSSA World Ranking (de mars 2010), et il est de retour pour de bon après une année « sabbatique ». Son style est un mélange entre vitesse, fluidité et légèreté, qui donne une impression de facilité quelque soit la difficulté technique de ses tricks.

Fiche technique

 

  • Nom : Kim Sung Jin
  • Date de Naissance : 22 août 1990
  • Nationalité : coréenne
  • Job : étudiant, Université d'administration commerciale.

Les débuts : quand as-tu commencé le roller ? Et comment as-tu découvert le slalom ?

J'ai commencé à rouler en 2001. Mais j'ai découvert le slalom en 2002, un jour que je me promenais dans le parc avec des amis, et c'est là qu'on a rencontré un gars qui faisait du slalom...

Passion : Qu'est ce qui te fait vibrer dans le slalom ?

C'est le sentiment de liberté quand je roule, et la satisfaction que j'ai quand j'arrive à passer des bons tricks.

Tricks : tu as inventé un bon paquet de tricks qui sont devenus super à la mode... Comment le prends-tu ?

J'ai inventé des tricks, comme la Toupie (coréenne) en 2003, le Seven en 2004, et le Special One Foot en 2006. Je suis super heureux quand je vois les gens faire mes tricks !

KSJ Pro-Modèle : peux-tu nous raconter l'histoire de tes patins ?

A la base, c'est An Seong Bae qui m'a conseillé de contacter Seba Skates Asia. A l'époque, en 2007-2008, je révisais beaucoup pour mes exams, mais ils voulaient me faire signer un contrat. Pendant cette première année, je n'ai pas trop pu m'impliquer dans le développement de mon pro-modèle... Et les KSJ 1 ne correspondaient pas tout à fait à ce que je m'étais imaginé parce que je n'ai pas eu le temps de les tester correctement. Par contre, je suis vraiment satisfait des KSJ 2 : ils sont légers, souples, et on a amélioré le spoiler, c'était le plus gros défaut de la première version.

Compétitions et entraînements. A quelle fréquence t'entraînes-tu ? Combien de temps dure une session moyenne ? Où t'entraînes-tu, et avec qui ?

Ca dépend du contexte : Quand il y a une compétition qui approche, je m'entraîne en général quatre à cinq fois par semaine ; Sinon, il y a des semaines où je ne roule qu'une ou deux fois. Mes sessions peuvent durer jusqu'à trois, quatre, cinq heures... [rires]
Je m'entraîne avec des potes de session. En hiver, on doit rouler à l'intérieur, dans des sous-sols. Il n'y a pas de skateparks. Et l'été, on roule dehors !

Tu participes à toutes les épreuves de freestyle : Classic Individuel, Jam, Battle, Speed Slalom... Qu'est ce que tu préfères ?

Je participe à tout pour profiter au maximum de la compétition – mais je ne fais pas les slides ! Même si j'aimerais bien un jour... Je sais faire quelques slides mais je ne suis pas très bon : je ne m'entraîne pas.
Je préfère le Classic Individuel parce que je peux montrer sur quoi j'ai bossé jusque là, je peux construire des runs en les calant sur ma musique.

Sur quelles compétitions prévois-tu de te déplacer cette année (Saison 2010) ?

J'ai prévu d'aller à Paris pour le PSWC, à Kiev, peut-être aux Etats-Unis... et n'importe où je peux bouger !

Tes buts pour 2010 ?

Je voudrais me déplacer hors d'Asie, faire de mon mieux sur chaque compétition, et rencontrer encore plus de bons riders étrangers. Adversaires : de qui as-tu peur ? De tous les bons riders, comme Igor (Cheremetieff), Xuan (Le), Martin (Sloboda), il y a un chinois qui est très fort, et le grand russe (Dmitry Shevarutin) aussi.

A côté... As-tu d'autres centres d'intérêt ?

  Si je n'avais pas fait du roller, je ferais sûrement du Tae Kwon Do. J'étais dans la Team Performance de Corée, je voulais intégrer l'équipe nationale... Mais j'ai commencé le slalom et j'ai abandonné le Tae Kwon Do...

Des remerciements ?

Il y en aurait tellement...
D'abord je voudrais remercier ma famille, particulièrement ma mère pour m'avoir fait [sourire]. Et une dédicace spéciale à Muno pour m'avoir initié au slalom.

Liens utiles

Beijing Slalom Open 2007
Jam Kim Sung Jin + Yu Jin Sung at Korea Super Rookie 2007
Vidéo : Again 06 KSJ
Vidéo : KSJ 2005
Korean Inline Slalom Total Information
Zima of CrazySlalom (blog)
Plus de medias sur la FanPage Facebook de Kim Sung Jin

Texte : Close Yr E's
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 27 April 2010 - Lu 9870 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB