-
Le 17 April 2010 à 00:00 | mise à jour le 16 April 2010 à 21:22

Interview : Skali, "road trip"

Interview : Skali,

Beaucoup d'entre vous connaissent Skali, l'un des meilleurs slalomeurs du monde qui est aussi le créateur du site KompaKombo. Le montpellierain a décidé d'arrêter la compétition mais ce n'est pas pour autant qu'il raccroche les patins. Le voilà parti dans un road trip qui devrait faire parler...

Mis en ligne par 

Bonjour Skali, botre dernière rencontre date de 2006, que s'est il passé depuis lors ?

J'ai fait 3 ans de compétitions et j'ai surtout refait des vidéos de slalom, comme  skalienation  qui m'a beaucoup amusé ! J'ai bien fait évoluer le site pédagogique de slalom  kompakombo et aujourd'hui d'après les emails que je reçois et les commentaires que l'on me fait, le site aide vraiment beaucoup de patineurs d'un peu partout en France à progresser et ça c'est ce qui me fait le plus plaisir.

Tu vas continuer à faire des compétitions ?

La compétition ne m'intéresse plus du tout en fait, je ne m'y retrouve plus. J'en ai fait plus de 10 ans et j'ai longtemps soutenu le circuit en place jusqu'en 2009 et aujourd'hui je ne ressens plus l'envie de savoir qui est le plus fort. J'ai plein d'autres objectifs et le principal pour moi c'est de continuer à faire découvrir le slalom au grand public tout en apportant des combinaisons de figures nouvelles qui me sont propres.

Quels sont donc tes projets professionnels ?

Après avoir travaillé pour le comité départemental de roller skating de l'Hérault, aujourd'hui je reviens sur mes projets personnels avec une grosse motivation pour enseigner le roller et le slalom. Je suis donc en cours de création d'auto-entreprise pour effectuer des stages de roller fitness et des stages d'initiation et de perfectionnement au slalom partout en France. J'ai de plus en plus de demandes avec kompakombo, je peux donc dire que la machine est bien lancée. A côté de ça, je fais des démonstrations de slalom et récemment j'ai entrepris un circuit que j'ai intitulé le « skali freestyle tour ». Sinon en dehors du boulot, je participe au déroulement de la randonnée roller de Montpellier, la R.I.M, qui grandit chaque mois un peu plus (rdv tous les premiers vendredi du mois, voir www.rim.fr.cc).

Comment t'es venue l'idée de faire ce circuit ?

En fait l'idée du circuit est venue d'elle-même quand j'ai arrêté les compétitions, j'ai fait un peu le bilan de ce que j'aimais dans le roller et dans le slalom, de là j'ai conclu qu'il fallait que je continue de faire des vidéos de slalom freestyle avec des décors un peu plus recherchés que sur les autres vidéos et avec une recherche de l'esthétique comme dans ma dernière vidéo. Il y a le slalom . Je voulais aussi continuer à travailler mon style et ma technique et pouvoir le partager dans les vidéos. Ce qui m'a aussi intéressé, c'est d'avoir la possibilité de découvrir de nouvelles cultures et de rencontrer de nouveaux patineurs, ça permet de beaucoup apprendre et pas seulement sur les rollers.

Comment vas-tu financer ton déplacement ?

Pour le moment, le circuit est financé pour 1/3 par Powerslide, le sponsor qui me suit depuis 5 ans maintenant et avec qui j'avais fait mon promodel en 2006, pour le second tiers par kompakombo et je suis en discussion avec d'autres partenaires notamment la région Languedoc-Roussillon et la ville de Montpellier pour essayer de compléter le budget global, ça semble être bien parti.

Quelles sont les étapes de ton circuit ?

Pour la première année, j'ai réussi à mettre en place un circuit de 5 grandes villes : Tokyo, Rio de Janeiro, Sao Paulo, Paris et enfin New York. Chaque étape sera l'occasion d'un concept différent, pour le moment je suis sur celle de Tokyo qui a lieu du 16 au 22 Avril. Le concept est simple et la part d'improvisation est contrôlée en tout cas niveau matériel : je voyage avec 1 appareil photo reflex qui fait aussi caméra, une caméra HD, un trépied, mes rollers et le sac à dos.

Tu iras seul ? Qui va t'accompagner et faire les images ?

Sur chaque étape (sauf au Brésil), je serai accompagné d'au moins une personne pour faire les photos et vidéos. C'est une aide précieuse quand on va dans des villes comme Paris où il est difficile de poser la caméra sans risque, à Tokyo ça semble plus facile et puis vu que je ne peux pas tout faire tout seul, c'est bien d'être au moins deux. Ce qui est bien aussi c'est que je suis en contact avec des patineurs sur place qui m'aident à préparer mon voyage à l'avance, ça facilite un peu les choses.

Où et quand est-ce-que l'on pourra voir les vidéos ?

Sur www.skali-freestyle-tour.com
Je vais essayer de faire le montage des vidéos après chaque étape mais ça risque d'être dur avec les délais, sinon de toute façon j'ai prévu d'organiser une soirée sur Montpellier en fin d'année pour projeter les vidéos, et exposer une petite galerie des photos de la tournée.
J'ai des amis photographes à Montpellier qui se joindront sûrement à moi pour l'expo.
Vu que les vidéos mettront peut-être un peu de temps à arriver, je propose à chaque internaute de suivre les étapes du tour au jour le jour avec quelques photos et un petit résumé de la journée qui s'est déroulée. Ça permet ainsi de voir pas à pas mes voyages et de mettre les commentaires de chacun et les questions.

Quelque chose à rajouter ?

Les médias montpellierains ont déjà bien suivi le lancement de la tournée, deux articles doivent paraître cette semaine (Midi-Libre et Direct Montpellier Plus) et un petit portrait vient d'être diffusé sur France 3 Montpellier, alors j'espère que ça va continuer comme ça et que vous apprécierez les vidéos et les photos de la tournée, enfin j'en dis pas plus, tout est à faire maintenant, ça va commencer.

Liens utiles

www.skali-freestyle-tour.com
www.rim.fr.cc
www.kompakombo.comTexte : Alfathor et Skali
Photos :
Mis en ligne  le 17 April 2010 - Lu 2860 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB