-
Le 02 May 2010 à 00:00 | mise à jour le 29 January 2012 à 18:46

Test : Pro modèle Igor Cheremetieff

Test : Pro modèle Igor Cheremetieff

La marque Seba a progressivement étendu ses gammes à différentes disciplines mais a continuer à développer ses produits phares dédiés au slalom. Ainsi, on a vu apparaître au fil des années le Seba High, le High Deluxe, le High Carbon Original, le High Carbon Pro et récemment le pro modèle Igor Cheremetieff. Nous avons eu ce dernier entre les mains...

Mis en ligne par 

Test du Seba Igor

Design

Le Igor allie le noir maillé du carbone très présent au gris et à quelques touches discrètes de rouge. La platine noire se fond sous la chaussure, elle est rehaussée de l'inscription "Igor" détourée qui accentue l'aspect moderne de l'ensemble du patin. Les roues reprennent les 3 couleurs phares du patin.

Souplesse/rigidité

La rigidité de l'ensemble du patin est excellente grâce à une structure carbone bien présente. Le patin ne se déforme pas quelles que soient les sollicitations. Le spoiler carbone offrent une tenue irréprochable mais se fait oublier malgré tout. La flexion arrière/avant est mitigée : quand on veut se fléchir pour pousser, le patin a du mal à suivre le mouvement du tibia qui se rapproche du pied. On sent une barre qui empêche de bien se baisser, ce qui est un peu limitant pour toutes les figures assises en slalom. Il faudra désserrer le patin pour y remedier. En revanche, en flexion arrière, la structure évasée du chausson et de la chaussure au niveau du mollet offrent une bonne amplitude. Elle sera bien utile dans les figures sur les pointes de pieds.
En sollicitation latérale, le patin ne bouge pas non plus. Une vraie machine de guerre au service de la précision.

Test du Seba Igor

Confort

Ceux qui connaissent ou ont connu les Seba High, savent qu'il faut un temps d'adaptation le temps que leur coque se fasse au pied. On souffre un peu durant deux ou trois semaines avant de profiter pleinement le patin. En ce qui concerne le Igor, il n'en est rien ! Nous avons d'ailleurs été surpris de trouver autant de maintien et de précision allié à tant de confort. Nous n'avons constaté aucun point de pression sur l'avant du pied, le chausson accueille bien la cheville qui ne bouge pas, sans pour autant être compressée. Chapeau Seba ! On peut pousser son potentiel au maximum sans se poser de questions existentielles.

Serrage

Les Igor allient 3 systèmes de serrage : un lacet qui débute sur le bout du pied et qui remonte jusqu'au tibia, une boucle micrométrique sur le coup de pied et sur le cuff, un scratch pour affiner le serrage sur l'avant du pied.
Comme d'habitude chez Seba, le serrage prend un peu de temps, mais le jeu en vaut la chandelle. Le lacet a un peu de mal à coulisser, il faudra donc prendre le temps pour le serrer. La boucle de pied s'avère très efficace, en plus, elle ne provoque pas de barre/coupure sur le coup de pied. La boucle de tibia est bien utile également pour améliorer la précision. Nous en avons cassé une pendant les tests, c'est là qu'on se rend compte qu'elle donne un maintien non négligeable. Qu'importe, nous avons fait monté le lacet jusqu'au dernier oeillet. Bien serré, c'est comme si la boucle était encore là.
Bref, Seba nous propose un patin avec un serrage diablement redoutable et précis.

Maintien

Nous avons rarement eu un patin aussi précis sous les pieds. Le maintien est tout simplement exceptionnel. La cheville est parfaitement enveloppée, la structure ne se déforme pas même quand on en demande beaucoup au patin en cess-slide en wheeling ou autre. RAS, du pur bonheur.

Platine

La platine des Seba Igor peut loger 4 roues de 80 mm dans sa version en 243 mm ou 4 roues de 76 mm en 231 mm. Les adeptes de la rigidité sont servis, c'est une vraie barre de fer avec des parois bien épaisses, des ponts de renfort. Elle se montre donc très réactive quand on la sollicite. Elle ne bronche pas sur les "wheeling" ou les "royal/imperial". On peut lui faire confiance à 100%.

Test du Seba Igor

Roulements

Seba a opté pour du Twincam ILQ 9 Pro, le haut du pavé de la marque. Nous n'avons constaté aucune dégradation des qualités de roulage des roulements durant le test. Ils sont même surcalibrés pour le slalom/freeride.

Roues

Les Roues des Igor ne sont pas un modèle connu de type Concrete ou Matter, mais elles ont quand même des qualités intéressantes : un excellent rebond et une usure très régulière. Nous les avons malmené en randonnée, en freeride, en slalom et en descente. C'est dans les pentes qu'elles se sont logiquement dégradées, mais très proprement. Si vous voulez les garder longtemps, évitez le freinage en T. L'adhérence, est excellente sur sol sec, surtout une fois que la surface est déglacée. Sur l'humidité, ça glisse un peu plus...

Visserie

Comme d'habitude chez Seba, on ne fait pas dans le détail. La platine est équipée d'axes simple type "course" de 8 mm qui sont bien pratiques et solides. De plus, nous n'avons pas eu à resserrer la visserie durant toute la durée du test (plus d'un mois). On apprécie également les généreuses vis de fixation de la platine à la coque avec des empreintes de 5 mm, plus solides que les habituelles 4 mm. Par contre, il faudra systématiquement avoir les deux clés sur soi. On retrouve enfin les inserts anti-abrasion (abrasive pads) sur le côté de la coque qui peuvent se dévisser à l'aide d'un cruciforme.

Conclusion

Le Igor est probablement le patin le plus polyvalent que l'on ait jamais testé sur ReL. Pour les points noirs, on retiendra surtout le manque de flexion avant un peu limitant. Hormis ce point, le Seba Igor allie un excellent maintien, à une grande nervosité, à une réactivité exceptionnelle, sans pour autant sacrifier le confort qui faisait parfois défaut dans les Seba High. Ce produit reste assez cher mais son niveau d'équipement initial ne vous fera pas regretter l'investissement.

Caractéristiques techniques


Coque : Souple/dur avec base et spoiler en fibre de carbone. Plaques intégrées 7 trous avant & arrière. Abrasive pad remplaçable
Amorti : HDS, shock absorber
Serrage : Boucle micrométrique "Spider" / Double Strap / Toe Strap Asymétrique
Pointures : 34 au 46
Châssis : Deluxe 231/243mm / Aluminium 7000 extrudé
Frein : Pas de frein
Diamètre maximum : 90 mm
Roues : Seba CW white "Igor" 76 mm / 80 mm
Entretoises : Aluminium
Roulements : Twincam ILQ9 slalom pro
Masse : 1615 gr en taille 40
Axes : : 8 mm "course"
Prix : 499 Euros
Utilisateurs : hommes, femmes
Usage : slalom, freeride

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Maintien exceptionnel
+ Belle finition
+ Bon confort pour un carbone
+ Réactivité et précision


Les moins

- Manque de souplesse en flexion avant
- Lacet peu coulissant

Notes

Souplesse07/10
Maintien10/10
Serrage09/10
Confort09/10
Châssis / Platine10/10
Roulements09/10
Roues09/10
Axes et visserie10/10
Finition09/10
Rapport qualité/prix 08/10
 

NOTE FINALE :

90%

Fiche technique

Coque : fibre de carbone avec plaques intégrées 7 trous avant & arrière et Abrasive pad remplaçable
Spoiler : fibre de carbone
Serrage : Boucle micrométrique "Spider" / Double Strap / Toe Strap Asymétrique
Amorti : HDS, shock absorber
Roulements : Twincam ILQ9 slalom pro
Platine : Deluxe 231/243mm / Aluminium 7000 extrudé
Roues : Seba CW white "Igor" 76 mm ou 80 mm
Entretoises : aluminium
Axes : 8 mm type "course"

Galerie photos

Liens utiles

Test : Powerslide Hardcore Evo (2011)
Test : Seba KSJ par Chloé Seyres (2011)
Test du Seba KSJ par Alfathor (2011)
Test : Roces ASP 100 (2009)
Test du Seba High (2008)
Test du roller slalom Seba (première génération) (2005)
Test : Rollerblade twister (2005)
Test : Rollerblade twister plus (2004)
Test : Salomon FSK Deemax (2002)
Test : Universkate Test : Seba GT (Gran Turismo)
Test de la platine Seba Deluxe 4x80 mm
Test des Sparkling Wheels
Test du patin freeride Seba FR1
Test freeride : le Seba FR1 2006
Test de la roue Gyro F2R Freeride
www.universkate.net

Texte : Alfathor
Photos : Alfathor
Merci à Universkate
Mis en ligne  le 02 May 2010 - Lu 11402 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB