-
Le 26 February 2010 à 00:00 | mise à jour le 08 March 2010 à 10:27

GoldJM : de Montrichard à Angles sur l'Anglin (3/7)

GoldJM : de Montrichard à Angles sur l'Anglin (3/7)

3ème jour de mon périple entre Mareil-Marly (Yvelines) et Saint-Paul-les-Dax (Landes). Aujourd'hui, je relie la petite ville de Montrichard au village d'Angles sur l'Anglin, l'un des plus beaux de France...

Article par 

3ème, jour de Montrichard à Angles sur l'Anglin

Je me lève en même temps que le couple qui doit partir de bonne heure. Il m'offre un bon petit déjeuner, une banane, et des graines de gogis, une pleine une enveloppe, en m'en vantant les vertus.
Je pars dans le froid, le coeur gros d'avoir été hébergé par des gens si gentils et si simples. On sent qu'ils ont des lettres mais ne se mettent pas en avant. J'ai encore aujourd'hui une pensée pour eux.

Sur la route

Je traverse le Cher dans la brume du petit matin. Je me rappelle un lieu où ma femme et moi avons bercé notre fille bébé : un petit square avec des jeux, à la pointe du fleuve. Le long ruban de bitume va de nouveau se dérouler sous mes patins. Je suis reparti en parallèle de l'axe Tours-Poitiers, mais 20 km à l'intérieur des terres. Là, je commence à arpenter un relief peu engageant : des montées et des descentes en enfilade. Les muscles de mes fessiers ne vont pas tarder à en faire les frais, et laisser place à une douleur sourde. Les montées, je les gère assez bien, mais les descentes sans freins fixé à mes platines, j'appréhende davantage. Je roule un peu plié, en appui sur ma jambe gauche, la droite roulant dans l'herbe servant de régulateur de vitesse.

Angles-sur-l'Anglin

A 16 heures, j'arrive à Angles sur l'Anglin, un joli petit village médiéval flanqué de falaises et bercé d'une adorable rivière serpentant en son sein : des décors grandioses et des vues superbes.
Les voyages forment la jeunesse parait-il. Moi j'ai bientôt 55 ans, cherchez l'erreur.
Je prends un café fait hôtel. La jeune femme qui me sert un tango panaché me dit qu'en basse saison ils n'ouvrent pas. Elle va appeler un couple d'anglais qui tiennent un gite (bed and breakfast).
Je fais alors connaissance d'une créature de rêve qui me guide au volant d'une Audi Quattro. Je me dis que je perdrais bien une heure avec elle si je n'avais pas autant envie d'un bon bain chaud.
J'arrive chez les anglais, la dame m'accueille en me disant : "je vais mettre les chiens dehors". Hors de question, ils sont chez eux et moi j'ai bossé 12 ans pour la SPA, alors les chiens ça me connait.
Finalement, je réduis le prix de 55 à 40 euros, avec 2 bains, le repas du soir et le petit déjeuner du lendemain matin. Elle me dit : "je vais te faire des pâtes au saumon"
A l'arrivée c'est plutôt des pâtes au pâté de chien. C'est la première fois de ma vie que je mange un truc aussi inadmissible... mais par courtoisie et politesse je finis tout jusqu'au bout, même si je dois y passer du temps, en me disant que ça fera des sucres lents pour la suite de mon périple !

La suite demain...

Liens utiles

Jean-Marc Goldenberg : de Mareil-Marly à Châteaudun (1/7)
Jean-Marc Goldenberg : de Châteaudun à Montrichard (2/7)
Jean-Marc Goldenberg : de Montrichard à Angles sur l'Anglin (3/7)
Jean-Marc Goldenberg : d'Angles-sur-l'Anglin à Condac (4/7)
Jean-Marc Goldenberg : de Condac à Montmoreau (5/7)
Jean-Marc Goldenberg : de Montmoreau à Cabanac-Et-Villagrains (6/7)
Jean-Marc Goldenberg : entre Cabanac et Saint-Paul-Les-Dax (7/7)

Jean-Marc Goldenberg est un patineur spécialisé dans les longues distances. En 2007, il a remporté les 24 Heures du Mans roller en solitaire alors qu'il avait 52 ans. Il a débuté le roller à l'âge de 5 ans.Texte : Jean-Marc Goldenberg
Photos : Jean-Marc Goldenberg
Mis en ligne  le 26 February 2010 - Lu 1599 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB