-
Le 25 February 2010 à 00:00 | mise à jour le 08 March 2010 à 10:28

GoldJM : de Mareil-Marly à Saint-Paul-les-Dax (2/7)

GoldJM : de Mareil-Marly à Saint-Paul-les-Dax (2/7)

Je repars de mon hôtel de Châteaudun à 6h30 du matin en direction de Montrichard. Personne ne bouge encore dans la maisonnée. Forcément, à part un taré de patineur en vadrouille, les gens font la grasse matinée le dimanche...

Mis en ligne par 

2éme jour : de Châteaudun à Montrichard

Une cote de 2 km en pente douce me servira d'échauffement. Quel bonheur, le sol est sec ! Il fait un froid sec aux environ de -3 à -4 degrés. Un anticyclone bienveillant veille sur moi, j'aime.

Nationale

Par contre, je me retrouve malencontreusement sur la RN 10 : des 39 tonnes qui me frôlent, et ça j'apprécie beaucoup moins !
Euréka ! Grâce à ma dulcinée de femme qui m'a prêté son GPS, après 10 km à me faire des frayeurs, je quitte la RN 10 pour rejoindre une petite départementale. Le soleil dans les yeux, le bonheur au cœur, j'attaque une section de 27 km dont 20 de gratton pour rejoindre Ecoman et Oucques. Ce tronçon va assombrir ma joie.
Ensuite, je rejoins la N 157 et la N152 jusqu'à Blois.

A destination

J'arrive à Montrichard à 15h30. J'ai bien roulé et je me mets en quête d'un abri pour une nuit bien méritée. Sur les rives du fleuve, on trouve un hôtel 3 étoiles : Le Bellevue. Un couple de retraités passe. Je leur demande s'ils ne connaissent pas un hôtel un peu moins cossu et plus approprié à ma bourse. La dame, avec une hésitation, me dit : "Ecoutez, j'aurais bien une chambre à vous proposer."
Le mari est un peu plus réticent, ou du moins, plus méfiant, mais au fur et à mesure que l'on discute, il doit sentir que je n'ai rien de mauvais en moi et que j'aspire juste au repos, à me ressourcer.
Finalement après 500 mètres, nous arrivons devant un pavillon charmant surplombant la vallée du Cher. Elle me montre ma chambre, en moi-même, je me dis super, il reste des gens biens sur cette terre.
Je veux me rendre utile : Pendant que madame prépare un bon souper, j'apprends à son mari à jouer au Backgammon, jeu national grec, appelé Jacquet en France et Tavli en Grèce. En deux ou trois parties, il saisit le sens du jeu. Simultanément, la confiance s'instaure entre nous. Avec tous les désaxés, je comprends, surtout que la semaine d'avant, un couple de retraités a été sauvagement assassiné, ca ne rassure pas, mais moi je suis juste un rollerman pas un désaxé.
Le monsieur a un cancer des ganglions, c'est sa femme, qui me l'apprend dans la cuisine, alors que je lui propose mon aide. Je prierai pour lui sur la route et ils resteront gravés dans mon cœur, des gents biens : Denise et Claude M. Ils habitaient en Loire atlantique avant, sont arrivés à Montrichard pour se rapprocher de leurs enfants et pour accueillir un pauvre ère comme moi ! (rires).

La suite demain !

Liens utiles

Jean-Marc Goldenberg : de Mareil-Marly à Châteaudun (1/7)
Jean-Marc Goldenberg : de Châteaudun à Montrichard (2/7)
Jean-Marc Goldenberg : de Montrichard à Angles sur l'Anglin (3/7)
Jean-Marc Goldenberg : d'Angles-sur-l'Anglin à Condac (4/7)
Jean-Marc Goldenberg : de Condac à Montmoreau (5/7)
Jean-Marc Goldenberg : de Montmoreau à Cabanac-Et-Villagrains (6/7)
Jean-Marc Goldenberg : entre Cabanac et Saint-Paul-Les-Dax (7/7)

Jean-Marc Goldenberg est un patineur spécialisé dans les longues distances. En 2007, il a remporté les 24 Heures du Mans roller en solitaire alors qu'il avait 52 ans. Il a débuté le roller à l'âge de 5 ans.Texte : Jean-Marc Goldenberg
Photos : Jean-Marc Goldenberg
Mis en ligne  le 25 February 2010 - Lu 1668 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB