-
Le 24 October 2009 à 00:00 | mise à jour le 25 October 2009 à 08:56

Lugdunum Battle '09 : The Final Arena

Lugdunum Battle '09 : The Final Arena

Le weekend des 28-29 septembre dernier a eu lieu la deuxième édition du Battle Lugdunum, ogranisée par la Freestyle-Slalom team. Après War Against the Machines (2008), le battle contre-attaque avec la version Final Arena. Un intitulé lourd de sens encore une fois, puisque cette année l'étape monte en grade avec le titre de finale du circuit français WSSA de Battle...

Article par 

L'étape du Lugdunum

C'est l'étape finale des French Series ! Elle clôture le circuit 2009, l'étape française la plus cotée au classement mondial (un cone, contre zéro pour les étapes du Havre, Dijon et Grenoble – donc une étape comptant double au niveau des points), et l'étape à l'issue de laquelle sont désignés les champions de France WSSA 2009 de speed et battle.
La compétition se déroulait sur deux jours, avec les qualifications des battles men/women, le battle de consolation men et un Slide contest le samedi ; et les quarts-demis-finales men/women de battle ainsi que le speed le dimanche.
Le temps a été plus que conciliant les deux jours, nous offrant un dernier aperçu des températures estivales. Le public était au rendez-vous : 16 000 spectateurs sur les deux jours, soit +130% par rapport à 2008 ! ...et les riders aussi : 55 inscrits, soit une augmentation de 72% par rapport à l'année précédente, où le nombre de participants avait contraint les organisateurs à faire un battle mixte (à mon grand bonheur !) Seb 'Xprim' a repris le micro comme l'année dernière pour speaker en tant qu'MC et mettre un peu l'ambiance in da place Bellecour !

Speed slalom

Le speed slalom avait lieu le dimanche matin, première heure. Ca c'était ce qui était prévu, mais c'était sans compter l'incident du camion qui s'est installé sur le spot pour la nuit – c'est pas grave en soi, par contre le fait que son huile fuyait et qu'on s'est retrouvé avec des flaques un peu partout sur l'aire c'était déjà un peu plus embêtant. On a donc pris un peu de retard le temps d'arriver à enlever au mieux les flaques d'huile et de décaler une ou deux lignes.

Qualifications speed-slalom dames

Les filles étaient 10 dont une russe, Maria Nikoalenko (#15), et une italienne, Sara Masi (#18). Première participation en speed WSSA pour trois des participantes, la parisienne Sophie Lovato, et les deux lyonnaises Anaïs Potey et Marie Prost. Les deux leadeuz du circuit s'emparent des deux premières places des qualifications : Chloé Seyrès (#1) avec un 6,01 et Fanny Violeau (#5) avec un 6,29. Le reste des temps passe directement au-dessus des 7 secondes. Les huit premières sont gardées pour les quarts de finales des KO Systems.

Quarts de Finale dames

Chloé Seyrès et Fanny Violeau éliminent leurs adversaires respectives, Sophie Lovateau (#NC) et Marianne Rio (#29), en deux manches. Emilie Audrezet se qualifie pour les demi-finales sans trop de problèmes non plus, aux dépends d'Anaïs Potey. Maria Nikoalenko se fait sortir en trois manches par Sara Masi, plus lente mais aussi plus propre.

Demi-Finales dames

En demi-finale, Chloé Seyrès et Fanny Violeau continuent sur la lancée des deux manches gagnantes et accèdent à la finale. Leurs deux adversaires sont reléguées en finale de consolation, pendant laquelle Sara Masi fait un strike fatal qui offre le round (et la troisième place) à Emilie Audrezet.

Finale dames

La finale est décisive : les deux finalistes ayant cumulé un nombre de points équivalent sur les étapes précédentes, la vainqueuz' fera d'une pierre deux coups en remportant à la fois le Lugdunum et le circuit français (i.e. le titre de championne de France WSSA). Jolie finale, propre et rapide (des chronos dans les 5sec7/8), remportée par Chloé Seyrès en deux manches, avec une avance d'un dixième à chaque run.

Résultats du Speed Slalom dames

1) Chloé Seyrès
2) Fanny Violeau
3) Emilie Audrezet
4) Sara Masi

Qualifications hommes

Chez les hommes, ils sont 31 pour seulement 16 places en KO Systems. Les deux meilleurs temps des qualifications sont dans les 5sec5 (Igor Cheremetieff (#3) et Alexandre Claris (#122)), les 14 autres qualifiés sont entre 6,06 et 6,63. Notons les qualifications de, entre autres, Julien Boucry (#20), Daniele Lenzi (#22), Boris Rozbroj (#32), et Sébastien Trocars (#35) – le deuxième prétendant à la première place du circuit avec Igor Cheremetieff.

Huitièmes de Finale

Mis à part le deuxième groupe opposant Boris Rozbroj à Mathieu Messina (remporté par Boris Rozbroj – temps équivalents mais Mathieu strike sur son troisième run), tous les groupes des huitièmes de KO Systems se déroulent en deux manches gagnantes, sans surprise.

Quarts de finale

Pas de scoop non plus en quarts de finale : Igor Cheremetieff, Daniele Lenzi, Sébastien Trocars, et Alexandre Claris sortent respectivement Boris Rozbroj, Boris Ruel, Julien Boucry et Grégoire Pinto.

Demi-Finales

Le retournement de situation a lieu en demi-finale avec la présence d'Alexandre Claris qui vient perturber les pronostics ! Tout le monde attendait le duel décisif entre Igor Cheremetieff et Sébastien Trocars en finale, pour déterminer à qui reviendrait le titre de champion de France (même situation que pour les filles quant au nombre de points). Seulement, Sébastien Trocars se fait sortir en beauté par Alexandre Claris, quasi-systématiquement en perfect depuis le début de la compétition. L'autre demi-finale opposant Igor Cheremetieff à Daniele Lenzi offre moins de suspense : Igor Cheremetieff passe en finale.

Co-Finale

La troisième place revient non sans mal à Sébastien Trocars, qui relègue Daniele Lenzi à la quatrième place.

Finale

La finale, entre Igor Cheremetieff et Alexandre Claris, est des plus serrées. Chacun joue avec ses cartes : Alexandre optimise sa régularité en perfects et Igor mise tout sur la vitesse pure. Ce dernier a un à deux dixièmes d'avance, mais il fait tomber un seul et unique plot (mais c'est le plot de trop) sur le troisième run... et la première place du Lugdunum revient à Alexandre Claris ! Malgré sa deuxième place, Igor Cheremetieff remporte le classement final des French Series 2009 – catégorie Speed slalom.

Résultats du Speed Slalom hommes

1) Alexandre Claris
2) Igor Cheremetieff
3) Sébastien Trocars
4) Daniele Lenzi

Slides Contest

Le slide contest s'est déroulé en fin de journée le samedi. Ils étaient 7 à participer, et 4 ont été retenus pour composer le groupe de finale : Grégoire Pinto, Boris Rozbroj, Pierre-Alix Colbrant et Igor Cheremetieff. Notons la participation de Maria Nikolaenko, la seule représentante de la gente féminine.
Igor Cheremetieff s'impose dans cette finale, suivi d'un Pierre-Alix Colbrant qui a fait de nets progrès depuis peu. La troisième place revient à Boris Rozbroj, et Grégoire Pinto finit au pied du podium.

Un aperçu des slides sur ce montage amateur

Résultats du Slide Contest

1) Igor Cheremetieff
2) Pierre-Alix Colbrant
3) Boris Rozbroj
4) Grégoire Pinto
5) Julien Boucry
6) Boris Ruel
7) Maria Nikolaenko

Freestyle Battle

Freestyle slalom battle women

Qualifications

Les deux locales, Margaux Allet et Marie Prost ne passent pas les qualifications. Les deux parisiennes Marianne Rio et Sophie Lovato non plus. Sophie Lovato a pourtant largement le potentiel mais le stress la dessert encore trop.

G1 : Chloé Seyrès, Emilie Audrezet

G2 : Sara Masi, Claire Ploton


G3 : Fanny Violeau, Maria Nikolaenko

Demi-Finales

Chloé Seyrès et Fanny Violeau s'imposent dans leurs groupes respectifs. Le fight est plus serré pour les deuxièmes places : dans le G1, le jury tranche en faveur de Claire Ploton et Emilie Audrezet pour le G2. La russe Maria Nikolaenko et l'italienne Sara Masi sont recalées et s'affrontent en co-finale, remportée par Sara Masi.

G1 : Chloé Seyrès, Claire Ploton


G2 : Emilie Audrezet et Fanny Violeau

Co-Finale

Maria Nikolaenko et Sara Masi

Finale

Chloé Seyrès remporte la finale avec une bonne marge technique sur la deuxième, Fanny Violeau. Les deux PUCiste se battent pour la troisième place, qui revient à Emilie Audrezet.

Chloé Seyrès, Fanny Violeau, Claire Ploton et Emilie Audrezet

Résultats du Freestyle Battle Women

1) Chloé Seyrès
2) Fanny Violeau
3) Emilie Audrezet
4) Claire Ploton
5) Sara Masi
6) Maria Nikolaenko

Podium Battle Women (de gauche à droite : Fanny Violeau, Chloé Seyrès, Emilie Audrezet, Claire Ploton)

Freestyle battle hommes

Trong Dai Nguyen

Qualifications

Les moments forts des qualifications...
Daniele Lenzi (G2) finit premier du groupe 2 grâce à la maturité de son style : propre, travaillé, et personnel. Alexandre Claris (G7), après ses prouesses en speed, montre avec ces qualifications qu'il n'est pas un adversaire à prendre à la légère en battle non plus, en terminant premier de sa poule devant le showman lyonnais Aurélien Boudoux.
Damien 'Dupont' Michéa (G1) et Lindsy Reynolds (G2) se font sortir après un best trick pour les départager avec (respectivement) David 'Dupond' Perrin et Nicolas Frévol.
Boris 'Poulain' Rozbroj (G7), ayant atterri dans une poule musclée, Pierre 'Apache' Kunnemann (G3), bien au-dessus pour le style mais trop faible techniquement, et Sébastien 'Super Panda' Trocars (G5), pas plus en forme que pour le speed, ne passent pas les qualifications.

G1 : Igor Cheremetieff, David Perrin


G2 : Daniele Lenzi, Nicolas Frévol


G3 : Thomas Vilcans, Benjamin Sergot


G4 : Antoine Colange, Nicolas Reynolds

G5 : Julien Boucry, Alexandre Nérot


G6 : Kyan Sanchez, Trong Dai Nguyen

G7 : Boris Rozbroj, Aurélien Boudoux, Julian Bushrieser et Alexandre Claris


G8 : Xuan Le, Romain Mallart

Battle de Consolation

A l'issue des qualifications, a eu lieu un battle de consolation composé de tous les éliminés du premier tour.
Ce co-battle est remporté par le très stylé Pierre Kunnemann (sa première place correspond à la 17e place au classement), suivi de Sébastien Trocars pour qui, cette fois, la prise de risque technique s'est avérée payante. Lindsy Reynolds finit à la prometteuse place de troisième, et le jeune Mathieu Messina quatrième – avec une technique déjà bien complète, il ne lui manque qu'à assurer le liant entre ses différents tricks pour grimper dans les classements.
Boris Rozbroj s'étant fait sortir en demi-finale de ce co-battle, il se rattrape en terminant premier de la co-finale, devant Damien Michea, Nicolas Verdier et Houmpheng Soukhaseum.

Résultats du Co-Battle

1) Pierre Kunnemann
2) Sébastien Trocars
3) Lindsy Reynolds
4) Mathieu Messina
5) Boris Rozbroj

Quarts de Finale

Dans le G1, les parisiens Igor Cheremetieff et Benjamin Sergot mettent à l'amende Daniele Lenzi et Nicolas Reynolds à coups de wheelings ultra-technique (Igor : sept toe sevens / Benjamin : aigle royal to seven, toe wheeling avant et retour arrière 4x4), ne laissant aucune chance à leurs adversaires si stylés, rapides et fluides soient-ils.
Aurélien Boudoux (G3), le chouchou du public avec ses tricks les pattes en l'air, sort sur ce round, moins varié que Julien Boucry et moins technique que Kyan Sanchez.

G1 : Igor Cheremetieff, Daniele Lenzi Benjamin Sergot


G2 : Thomas Vilcans et Antoine Colange


G3 : Julien Boucry, Kyan Sanchez


G4 : Alexandre Claris et Xuan Le

Demi-Finales

Dans le G1, Igor Cheremetieff et Antoine Colange s'imposent grâce à une bonne maîtrise de leurs 'gammes' de slalom (mario-slide to coréenne sur les 10 plots du petit 80s pour Igor, coréennes et décroisées à gogo pour Antoine) en plus de tricks à la mode (spécial one foot pour Igor).
Dans le G2, c'est bataille de wheelings arrières ! Benjamin Sergot balance 20 plots en toe wheeling arrière, Kyan Sanchez tente la même en heel et passe 16 plots, et Xuan Le répond en heel aussi avec 20 plots (moins un chuté). Thomas Vilcans ne relève pas le défi, ce qui lui coûte la qualification. Benjamin Sergot ne passe pas non plus, à cause de grosses lacunes (notamment en figures assises).

G1 : Igor Cheremetieff, Antoine Colange


G2 : Kyan Sanchez et Xuan Le

Co-Finale

C'est Benjamin Sergot qui remporte cette co-finale avec une jolie démonstration de wheelings (retourné 4x16, toe wheeling aller avant to retour arrière 4x4, cinq sevens) avec quelques coréennes pour étayer le tout. Julien Boucry obtient la deuxième place (6e au classement total) grâce à sa variété de tricks qu'il enchaîne avec une bonne fluidité. Alexandre Claris semble manquer d'inspiration sur la fin et se répète un peu : il finit 3e, reléguant l'allemand Thomas Vilcans 4e.

Julien Boucry, Benjamin Sergot, Alexandre Claris et Thomas Vilcan

Finale

1) Igor Cheremetieff remporte cette édition 2009 du Lugdunum avec des runs complets et techniques, couronnés par une belle démonstration de wheeling en last trick. Des runs largement à base de wheelings comme à son habitude : retournements (8x4), aller-retour avant-arrière (5x3), sevens ; ponctués de figures assises, de coréennes et de tricks de showman (5.4 jump, blind wiper sur le 50s). Quant au last trick, il part en wheeling avant, fait demi-tour et revient en wheeling arrière – réussite sur le premier essai.
2) Antoine Colange, le vainqueur de la précédente édition, termine deuxième avec des runs propres et variés (on sent la réflexion tactique !) : des spins (coréennes, compas croisés arrières), des wheelings (retournement 15x5, seven externe de 3 plots), des figures assises (cafetière to kasakspin, cafetière arrière), et un peu de tricotage stylé ponctué par un bon toe spin. C'est sur son last trick qu'il pèche : parti pour un marathon de coréennes heel-toe, il repose après seulement 12 toupies.
3) Xuan Le conserve sa place de troisième de l'année dernière. Le style est indéniablement là (kicks, blocs et spins qui fusent), mais ses tricks techniques spécifiques ont du mal à rentrer : ses retournements passent moins bien que d'habitude, il s'y reprend à trois fois pour au mieux faire un 8x6 (moins un plot chuté). Et son last trick, 20 plots en heel wheeling arrière en montée (par choix, pour rajouter de la difficulté), ne suffit pas à lui faire gagner une place.
4) Enfin Kyan termine quatrième mais est loin de démériter : entre son heel wheeling arrière de 20 plots parfaitement maîtrisé et son 10x10 en last trick, il n'est pas de reste ! Ses runs n'étaient cependant pas assez varié (quasi-essentiellement du wheeling, avec un peu de combos de style).

Igor Cheremetieff, Xuan Le, Antoine Colange, Kyan Sanchez

Résultats du Freestyle Battle Men

1) Igor Cheremetieff
2) Antoine Colange
3) Xuan Le
4) Kyan Sanchez
5) Benjamin Sergot
6) Julien Boucry
7) Alexandre Claris
8-Thomas Vilcans

Podium Battle Men (de gauche à droite : Antoine Colange, Igor Cheremetieff, Xuan Le, Kyan Sanchez)

Résultats du circuit

Au classement général : Xuan Le (#10 au World Ranking), le King of Style, est sacré premier champion de France WSSA de battle, suivi par Igor Cheremetieff (#3), et Antoine 'TotoGT' Colange (le vainqueur du Lugdu 2008). Le Speed masculin est dominé par Igor Cheremetieff (#4) qui accède à la première marche française (grâce à sa deuxième place sur cette dernière étape) – place également convoitée par Sébastien Trocars (#36) qui, peu en forme ce weekend, termine troisième du Lugdu après s'être fait éliminé en demi-finale... et récolte de ce fait une deuxième place française ; la troisième place revient à Boris Rozbroj (#33), le poulain du King of Style.
Chez les femmes, Chloé Seyrès (#1 battle et speed) fait le doublé en battle et speed. Son titre en battle était assuré depuis l'avant-dernière étape grâce aux points engrangés (même cas de figure chez les hommes pour Xuan Le) ; par contre le titre de championne de France WSSA de speed se jouait entre Chloé Seyrès et Fanny Violeau sur cette dernière étape décisive. Les podiums féminins sont identiques en speed et en battle : Chloé Seyrès est suivie, sur la deuxième marche du podium français, par Fanny Violeau (#6 battle, #5 speed), et par Emilie Audrezet (#34 battle, #20 speed) en troisième position. Le classement français complet est disponible ici

Xuan Le & Chloé Seyrès

LA SAISON 2009 DES FSS

Le succès remporté par le circuit français en seulement une saison d'existence est prometteur : au total environ 70 riders ont participé à au moins une des 5 étapes françaises (la PSWC incluse) et sont classés au French Ranking. Pour la saison 2010, ces mêmes étapes sont reconduites et de nouvelles devraient venir se greffer au circuit (voir la page des événements)

Liens utiles

Site de Freestyle-Slalom (organisateur)
Site des World Slalom Series
Site de l’événement
NAT Organization
NAT Organization sur FaceBook
Vidéo Teaser du Lugdunum ‘09
Vidéo Best of
Vidéo résumé du Lugdunum par la NAT
Vidéo autre montage
Photos FreestyleSlalom Samedi
Photos FreestyleSlalom Dimanche
Photos Jean-Michel Speed
Photos Jean-Michel Battle
Photos Jean-Michel BonusKilleak
Photos Killeak
Revue de presseTexte : Close Yr E's
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 24 October 2009 - Lu 6226 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB