-
Le 25 July 2009 à 00:00 | mise à jour le 26 July 2009 à 11:33

Battle Belgium 2009

Battle Belgium 2009

Une fois n'est pas coutume : organisé par le team Cone Crazy, le Battle Belgium s'est déroulé à Hasselt le week-end dernier. Les patineurs venus de nombreux pays européens se sont réunis en salle, dans le Grenslandhallen pour en découdre. Retour sur l'événement...

Article par 

Hasselt, 18-19 juillet 2009

Etant donné le temps typiquement belge auquel on a eu droit (que par intermittence, mais ça reste handicapant pour du outdoors). On était dans un grand hall de plus de 1600m² au sol de rêve (mais qui dérape pas trop donc ça fait bizarre en fin de speed) qui était une salle connexe à une énorme salle de spectacle. Notez les petites clôtures champêtres qui délimitent les aires de workshops, training et compétition !
Les participants étaient nombreux pour une première édition - une cinquantaine de riders venus de neuf pays différents (liste ici) - et bien que l'événement n'était qu'un Basic One Cone, le niveau était au rendez-vous. Les riders ont fait le déplacement depuis l'Allemagne (Rudy Op't Veld, Miriam Kwasny), la Pologne (Rafal Rackman et Renata Bugalska), l'Italie (Tiziano Ferrari, Davide Piacentini et Barbara Bossi), l'Angleterre (Naomi Grigg, Jon Bell, JB Milleret et d'autres de la clique), la Hollande (Carmen Plate), l'Espagne (Victor Bermudez...), la France (le SebaTEAM, le LHSK, Julien Boucry, Antoine Colange...), et même depuis les USA (Megan McIntosh - en tournée européenne pour l'été) - sans oublier les belges évidemment (Tim Shraepen, Vicky Denissen...)
Le public aussi était au rendez-vous (heureuse surprise) particulièrement le dimanche - certainement dû à la publicité à laquelle on a eu droit dans les journaux TV nationaux tout le samedi : en effet, une chaîne nationale est passée shooter quelques images le samedi matin... et devant l'engouement des gens à la vue du montage, ils sont revenus en shooter quelques autres dans l'après-midi !
Pour cet événement, en plus du Speed Slalom et du Battle Freestyle il y avait un challenge de High Jump pour clôturer l'événement. Seulement deux catégories (Hommes/Femmes - pas de division Amateur/Pro) étaient prévues.
Le programme était sensiblement le même que d'habitude : le speed slalom le samedi, avec le premier round de qualification du battle freestyle hommes en suivant ; le reste du battle le dimanche (avec le high jump en plus).

Speed Slalom

Speed Slalom Women : Time Trials

Les huit femmes ont commencé par les time-trials, dominés par Barbara Bossi (ITA, #6) qui s'impose en 5.62 sur son premier run d'essai. Chloé Seyrès (FRA, #1) se qualifie en deuxième position avec des temps aux alentours des 6 secondes. Le reste des concurrentes tourne en 7 secondes et quelques : Miriam Kwasny (GER, #5), Renata Bugalska (POL, #11), Carmen Plate (NED, #51), Vicky Denissen (BEL, #10), Megan McIntosh (USA, #53), et Isabelle Swennen (BEL, #69).

Quarts et Demi-Finales

Les quarts de finale se déroulent tous en deux manches et sont remportés par les quatre premières des time-trials. Les demi-finales aussi sont expédiées en deux manches par Barbara Bossi et Chloé Seyrès qui sortent respectivement Renata Bugalska et Miriam Kwasny.

Co-Finale

Les co-finale et finale sont déjà plus serrées, regroupant des adversaires de niveau plus ou moins équivalent. En co-finale, c'est Miriam Kwasny qui s'empare de la troisième place générale : Elle remporte la première manche à cinq centièmes près ; du coup Renata Bugalska accélère et lui prend la deuxième ; elle continue d'accélérer sur la troisième manche mais ne tient pas la vitesse et shoote quatre plots ce qui la relègue derrière Miriam Kwasny (moins rapide mais en perfect).

Finale

Barbara Bossi part grande favorite, ayant dominé la compétition depuis les time-trials avec des temps aux alentours des 5.7. Elle confirme son avance en mettant trois dixièmes à Chloé Seyrès sur la première manche (5.71 contre 6.00). Chloé Seyrès met le turbo sur la deuxième manche et descend en 5.81 - ce qui est suffisant pour voler la manche à Barbara qui a fait un 5.68 avec une pénalité. La troisième manche est décisive, les deux finalistes jouent le tout pour le tout : Barbara Bossi claque un temps dans les 5.3 (nb : équivalent aux temps de la finale hommes), Chloé Seyrès diminue à 5.74 toujours en perfect... et sa régularité a raison de la vitesse pure de Barbara Bossi qui fait tomber 2 cônes.

Résultats du Speed Slalom Women

1) Chloé Seyrès (FRA)
2) Barbara Bossi (ITA)
3) Miriam Kwasny (GER)
4) Renata Bugalska (POL)

Speed Slalom Men : Time-Trials

Les hommes sont nombreux (27) à participer au speed slalom. Seuls les 16 premiers sont gardés pour les KO Systems. Le niveau est très éclectique, les temps des time-trials allant de 5.66 à 9.45.
C'est Sébastien Laffargue (FRA, #5) qui prend la tête de ces qualifications, talonné à trois centièmes par JB Milleret (UK, #6). Les deux italiens Davide PIacentini (ITA, #NC) et Tiziano Ferrari (ITA, #1) suivent dans les 5.8, et Igor Cheremetieff (FRA, #4) est le 5e et dernier qualifié en-deçà des 6.00.
Le reste des qualifiés sont, dans l'ordre : Stefan Waehrisch (GER), Julien Boucry (FRA), Jack Nichols (UK), Rudy Op't Veld (GER), Xuan Le (FRA), Tim Rofessart (BEL), Antoine Colange (FRA), Victor Bermudez (SPA), Pierre Kunneman (GER), Jochen Lippert, et Thomas Cavelier (FRA).

Huitièmes de finale

Les huitièmes sont vite pliés. Une formalité pour Seba Laffargue, Igor Cheremetieff, Davide Piacentini et Tiziano Ferrari. JB Milleret se fait une petite frayeur avec un joli strike sur sa première manche mais rattrape le coup sur les deux suivantes.
Deux Groupes sont un peu plus délicats : le Groupe 5 opposant Stefan Waehrisch à Tim Rofessart - des temps équivalents, des runs avec des pénalités... mais Stefan craque et strike sur la troisième manche et offre la qualification pour la demi-finale à Tim ; et le Groupe 7 opposant Julien Boucry à Xuan Le - ce dernier plus rapide (plus de 3 dixièmes d'avance) est aussi moins régulier, et c'est Julien Boucry qui remporte le round grâce à deux runs propres.

Quarts de finale

Seba Laffargue et Davide Piacentini règlent leurs duels respectifs en deux coups bien placés. JB Milleret refait la feinte du « Oh j'ai raté mon premier run mais c'est pas grave je te masterise sur les deux autres » à Julien Boucry cette fois. Le Groupe 2 oppose Tiziano Ferrari à Igor Cheremetieff : Igor n'a pas fait un seul perfect depuis le début de la compétition (y'a des jours comme ça...) et il offre le round, avec un strike (première manche) et cinq plots de pénalité (deuxième manche), à Tiziano.

Demi-finales

Tiziano Ferrari remporte le Groupe 1 (Italie-France) face à Seba Laffargue qui fait un double faux depart sur la première manche et qui a deux dixièmes de retard sur la deuxième. Dans le Groupe 2, la victoire est aussi italienne : Davide Piacentini est régulier en 5.37, 5.35 et 5.37 - réglé comme une horloge. Il offre la deuxième manche à JB Milleret (trop de pénalités) mais s'applique sur la troisième manche, pendant laquelle JB Milleret a 5 centièmes d'avance mais fait tomber trois plots de plus (4 contre 1).

Co-finale

C'est JB Milleret qui gagne la consolante en deux manches propres face à Seba Laffargue, tout aussi propre mais à peine moins rapide.

Finale

Les temps sont situés entre 5.15 et 5.32 - ça va vite (c'est normal, l'Italien a ça dans les gènes). A temps équivalents, la finale se joue surtout aux nombre d'erreurs que peuvent faire les deux adversaires. Sur la première manche, Davide Piacentini fait tomber 4 plots et donne l'avantage à Tiziano Ferrari qui est en perfect.
Sur la deuxième manche, Davide place judicieusement un perfect en 5.15 qui met tout le monde d'accord. Sur la troisième manche, Tiziano Ferrari craque et sort 5 plots - alors que Davide est en perfect. C'est donc Davide Piacentini qui remporte cette finale à suspense, et fait une entrée fracassante en battant le #1 pour sa première participation au speed slalom sur le circuit WSSA...

Résultats du Speed Slalom Men

1) Davide Piacentini (ITA)
2) Tiziano Ferrari (ITA)
3) JB Milleret (UK)
4) Sébastien Laffargue (FRA)

Battle Freestyle

Battle Freestyle Women : Quarts de Finale

Les femmes étaient douze inscrites, réparties en quatre Groupes de trois. C'est la fin pour Nancy De Mesmaeker (BEL), Marta Perez (SPA), Kristel Blommaert (BEL) et Godelieve Walraet (BEL). Les quatre sortantes ont droit à un round de consolante, remporté par Nancy de Mesmaeker.

Demi-finales

En demi-finale, les Groupes sont les suivants : dans le Groupe 1 on retrouve les gagnantes des deux premiers Groupes des quarts, Chloé Seyrès (FRA, #1) et Megan McIntosh (USA, #17), ainsi que les deuxièmes qualifiées des deux derniers Groupes, Carmen Plate (NED, #24) et Miriam Kwasny (GER, #8) ; le Groupe 2 réunit à l'inverse les deux premières des Groupes 3 et 4 de quarts, Barbara Bossi (ITA, #13) et Renata Bugalska (POL, #27), ainsi que les deux deuxièmes places des Groupes 1 et 2, Isabelle Swennen (BEL, #34) et Vicky Denissen (BEL, #16). Ce sont les favorites (i.e. les quatre premières des quarts) qui passent les demi-finales et accèdent à la finale.

Co-finale

Les quatre autres se retrouvent dans la co-finale, remportée par Miriam Kwasny, suivie de près par Renata Bugalska, puis de Carmen Plate et d'Isabelle Swennen.

Finale

La finale regroupe Chloé Seyrès (FRA), Vicky Denissen (BEL), Barbara Bossi (ITA) et Megan McIntosh (USA). Quatre rideuses pour quatre feelings et patinages différents mais de qualité.
Chloé Seyrès et Barbara Bossi sont les préposées aux première et deuxième places : elles ont une avance technique sur les deux autres concurrentes, et sont toutes deux rapides, chacune dans son style. Chloé Seyrès assure un panel varié de tricks techniques avec un taux de réussite pas très extraordinaire mais suffisant pour s'emparer de la première place : compas croisés arrière heel-toe, heel seven et toe seven externe (sur seulement deux plots) de bonnes lignes de figures assises, un peu de wheelings... le tout amené avec des pas de style dynamiques qui kickent et qui jumpent. Barbara Bossi assure une deuxième place haut-la-main avec un style énergique et rapide, enchaînant des tricks techniques : special one foot de 4 plots en entrée de 50s, des combos de coréennes, un toe brush arrière, un aigle royal et j'en passe...
La troisième place revient à Megan McIntosh, juste trop happy d'être là, avec un patinage qui tourne beaucoup, tout aussi dynamique que celui des deux premières mais encore un peu moins précis. Enfin la quatrième place est pour Vicky Denissen, très smooth et axée sur le style avec des pas posés qui s'enchaînent tout seuls pour une impression générale super agréable - c'est son manque de figures techniques reconnaissables qui la dessert.

Résultats du Battle Freestyle Women

1) Chloé Seyrès (FRA)
2) Barbara Bossi (ITA)
3) Megan McIntosh (USA)
4) Vicky Denissen (BEL)

Battle Freestyle Men

Les participants étaient 26 inscrits, dix ont été éliminés au premier round (huitièmes de finale).

Quarts de finale

Dès les quarts de finale les poules offrent du beau spectacle.
Dans le Groupe 1 ce sont Igor Cheremetieff (FRA, #5) et Julien Boucry (FRA, #55) qui se qualifient, aux dépends d'Antoine Colange (FRA, #25) qui passe à côté de sa compétition (au risque de me répéter : y'a des jours comme ça...) et de Philip Downer (UK, #53).
Dans le Groupe 2, JB Milleret (UK, #17) et Tiziano Ferrari (ITA, #11) assurent sans problème leur qualification, reléguant Omar Dawood (UK, #151) et Thomas Vilcans (GER, #26) aux troisième et quatrième places du Groupe - notons l'arrivée d'Omar Dawood, londonien de 17 ans qui débarque dans sa première compétition pro avec déjà de bonnes bases et de beaux jours devant lui.
Dans le Groupe 3, Xuan Le (FRA, #9) est en tête suivi de Davide Piacentini (ITA, #281) (le vainqueur du speed slalom). Pierre Kunneman (GER, #103) et Victor Bermudez (ITA, #32) se font sortir.
Enfin le Groupe 4 est mené par Rudy Op't Veld (GER, #6). Quant à la deuxième place, elle se décide au best trick entre Tim Shraepen et Jon Bell, tous deux de la même école (mêmes influences stylistiques) : Jon Bell part le premier sur son best trick, un special one foot qu'il rate sur ses deux essais ; Tim Shraepen, tactiquement, pose un 20 plots en wheeling avant bien finalisé et remporte le best trick... et la deuxième place qualificative.

Demi-finales

Dans le premier Groupe, Igor Cheremetieff domine toujours, avec notamment un superbe toe seven complètement maîtrisé sur 7 plots et un special one foot sur 6. L'autre rider à passer en finale est Tiziano Ferrari, qui se déchaîne en sautant partout. Tim Schraepen, bien que super stylé, ne fait pas le poids techniquement... et passe à côté de son troisième run où il a l'air complètement perdu.
Davide Piacentini a un style à l'italienne assez reconnaissable, mais il est encore déséquilibré sur ses gros tricks techniques (ça ne l'empêche pas de passer un retourné 6x3, un seven, et autres trucs sympathiques du genre).
Le deuxième Groupe est dominé par Xuan Le et Rudy Op't Veld qui se fightent à coup de 20 plots en wheeling arrière. JB Milleret et Julien Boucry sont en dessous techniquement et jouent la carte de la variété, mais ce n'est pas suffisant.

Co-finale

Bonne surprise pour Julien Boucry qui remporte cette consolante, en variant au maximum ses types de tricks. Néanmoins, c'est pendant le last trick que tout se joue ; ses adversaires ratent, il assure le sien (coréennes) - pas si technique, mais posé proprement.
A ce moment très précis on a eu droit à un petit interlude de Hip-Hop : quatre danseurs/danseuses (oui, deux de chaque) sont venus présenter leur choré avant le round de la finale.

Finale

Le gagnant du battle, c'est Igor Cheremetieff : des tentatives de tricks d'une technicité impressionnante (par exemple : six plots aller, 4 retour en seven - en shootant 2 plots, mais tout de même ; ou encore son last trick : un aller-retour-aller en toe wheeling !) du freestyle engagé, tout en prenant soin de conserver son avantage en variété avec sa compil' de figures assises sur le 120s.
Xuan Le repasse un 20 plots en wheeling arrière, cale un retourné 10x10, mais il en fait surtout qu'à sa tête en se faisant plaisir sur ses plots : un toe spin qui n'en finit pas, des blocs pour le show, des kicks à se manger le genou dans la tête... pas très tactique en somme, mais payant quand même car il termine deuxième de la finale !
Rudy Op't Veld, bien qu'ayant un potentiel technique impressionnant, a un taux de réussite bien faible sur cette finale. On retiendra quand même son toe spin en mode Chicken leg sur lequel il arrive à pomper pour garder sa vitesse.
Du coup, Tiziano Ferrari en profite pour s'emparer de la troisième place, reléguant Rudy Op't Veld quatrième, en assurant des sevens parfaitement honnêtes sur 3 plots, un special one foot, un peu de figures assises (kasakchocs), le tout mixé à coup de jumps dans tous les sens.

Résultats du Battle Freestyle Men

1) Igor Cheremetieff (FRA)
2) Xuan Le (FRA)
3) Tiziano Ferrari (ITA)
4) Rudy Op't Veld (GER)

High Jump

Le high jump était une épreuve informelle, puisque non répertoriée dans les Charts de la WSSA. Elle a permis de diversifier le show pour les spectateurs : après deux jours de freetyle en flat (slalom), un peu d'air ça change, ça impressionne, et ça dégourdit les jambes (ou finit de les achever) des quelques courageux inscrits. Sébastien Laffargue (FRA) saute 1m30, JB Milleret (UK) 1m25, Tim Shraepen (BEL) 1m20 et Tiziano Ferrari (ITA) 1m15.

Résultats du High Jump

1) Sebastien Laffargue (FRA)
2) JB Milleret (UK)
3) Tim Shraepen (BEL)
4) Tiziano Ferrari (ITA)

Conclusion

Pour sa première édition, le Battle Belgium de Hasselt a rencontré un franc succès avec près de 50 riders ayant fait le déplacement, et un public présent.
Chez les femmes, Chloé Seyrès (FRA) remporte le doublé freetyle battle et speed slalom. Barbara Bossi (ITA) la talonne avec deux deuxièmes places.
Chez les hommes, Davide Piacentini (ITA) crée la surprise pour sa première participation en speed slalom WSSA en battant le numéro 1 mondial, son acolyte Tiziano Ferrari (ITA). Igor Cheremetieff (FRA), avec cette première place dans la catégorie freestyle battle remporte son troisième battle d'affilée après Kiev et Varsovie des deux weekends précédents.
Prochain rendez-vous les 1 et 2 août à Hanovre pour la troisième édition des Inline Games !

Liens utiles

Site des World Slalom Series
Résultats complets
Site du Team Cone Crazy
Forum Cone Crazy
Photos Miriam Kwasny
Photos Elke Shraepen
Photos de Siebe Moren 1
Photos de Siebe Moren 2
Vidéo : TVL News
Vidéo : VTM Special, news 18/07/09 - 13h00
Vidéo : VTM Special, news 18/07/09 - 19h00Texte : Close Yr E's
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 25 July 2009 - Lu 3946 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB