-
Le 25 May 2009 à 00:00 | mise à jour le 26 May 2009 à 13:54

Battle "Objectif Cône" au Havre

Battle

La première étape des French Slalom Series (FSS) a eu lieu le weekend des 9 et 10 mai au Havre sur l'esplanade de la plage, dans le cadre de la 4e édition du Weekend de la Glisse organisé par la Direction du Sport de la Ville du Havre. Au programme de l'événement : démonstrations, initiations, compétitions de différents sports de glisse, roller, BMX, skate, kite surf, funboard et cultures urbaines...

Article par 

Le Havre, 9-10 Mai 2009

La nouveauté dans le programme de cette édition, c'est l'inclusion de manches de deux tournées nationales : en parallèle de cette étape des FSS en slalom freestyle se déroulait une autre étape nationale, celle du FISE Expérience pour le roller, skate et BMX dans le Bowl.

Les French Slalom Series

Renseignements sur l'organisation des French Slalom Series
Il s'agit d'un circuit national de Battle, dont les étapes pour la saison 2009 sont les suivantes :
  • Le Havre (9-10 mai 09)
  • Paris Slalom World Cup (29-30 mai 09)
  • Dijon (14 juin 09)
  • Grenoble Glisse Festival (27-28 juin 09)
  • Lugdunum Contest - Lyon (27 sept. 09)

Le Battle se déroulait sur deux jours. Le samedi, c'était Speed (qualifications et KO systems féminins et masculins) et début du Battle Freestyle (premier tour des qualifications et battle amateur). Et le dimanche c'était Battle Pro Mixte ! – mixte, parce qu'il n'y avait que cinq filles sur la trentaine d'inscrits.
Le battleground était situé sur l'esplanade de la plage, sur la promenade qui longeait la plage. Pour contredire les mauvaises langues et les préjugés, il a fait très beau (bien qu'un peu venteux mais c'est normal en bord de mer) et je me demande qui des riders présents n'a pas eu droit au « Tiens, t'es allé au ski ce weekend ? » le lundi au boulot.

L'aire de compétition

Le spot était un peu en dévers et il y avait quelques vagues (sur le bitume hein, parce que sinon c'est normal, les vagues), mais...
1) Tout le monde a les mêmes conditions, donc inutile de râler,
2) Etant donné le spot assez appréciable (entre la mer et le public au rendez-vous), les avantages font vite oublier les petits inconvénients !

Les riders présents

Les riders étaient quasi-exclusivement français, mis à part deux belges (Tim Schraepen et Pierre-Alix Colbrant) et un autrichien (Julian Buchrieser). On était tous logé pour les deux jours dans la même auberge de jeunesse... ambiance colo de vacances, mais version freestyle hardcore – je passe sur les alarmes à incendie qui se déclenchent en plein milieu de la nuit et sur les batailles de polochon géantes.
Parmi les riders présents : une grosse partie de la SebaTeam – Igor Cheremetieff, Xuan "King of Style" Le, Chloé Seyrès, et Fanny "l'hirondelle" Violeau ; les lyonnais Antoine "TotoGT" Colange (vainqueur du Lugdunum 08) et Kyan Sanchez (vainqueur du concours vidéo KPKB 08) ; les quaddeurs Emilien Holveck de Lille et Frédéric Feyt de La Rochelle ; les parisiens Julien "le charismatique" Boucry, Sébastien Trocars (qui s'était déjà fait remarquer lors de son premier battle à M-Gladbach en février dernier), Boris Rozbroj le protégé du King of Style... et j'en passe !

Speed Slalom

Time-Trials

Pour le speed slalom du samedi après midi, il y avait 22 inscrits, dont 4 filles. Les deux runs de time-trials des deux catégories ont été faits en même temps - et bien que les KO systems n'étaient pas mixtes, les participants ont eu droit à un classement final mixte de qualifications.
Les huit premiers seulement étaient retenus pour les KO Systems.
Le premier classé aux qualifications (aussi le dernier à passer - par ordre alphabétique), c'est le parisien Sébastien Trocars avec un temps de 5'31. Il a une avance d'une demi-seconde sur le deuxième, Igor Cheremetieff, dont le meilleur temps est de 5'88.
Les autres temps passent au-dessus des 6 secondes (dû à pas mal de pénalités) : suivent en troisième et quatrième positions Martin Violeau et Xuan Le avec des temps très rapprochés (6'22 et 6'27).
Les quatre autres retenus sont (dans l'ordre) les parisiens Boris Rozbroj, Julien Boucry, Cédric Diguere, et Chloé Seyrès… qui cède sa place au neuvième, le havrais Nicolas Quedec (pour les KO Systems masculins) - ce dernier talonné de près par Fanny Violeau.

KO System Féminin

Les filles étant au nombre peu exhaustif de quatre, elles ont attaqué leurs KO Systems avec des demi-finales, les duels ayant été distribués en fonction des temps de time-trials.
Les deux demi-finales sont remportées en deux perfects par Chloé Seyrès et Fanny Violeau, qui sortent respectivement Marianne Rio et Céline Mailfait.
Quant à la finale, elle offre plus de suspense : Chloé Seyrès pose le pied sur son premier run (erreur disqualifiante) et offre ainsi l'avantage à Fanny Violeau ; Sur le deuxième run, Chloé Seyrès est en perfect un peu plus rapide que Fanny Violeau qui fait tomber un plot : les deux finalistes sont à égalité et une troisième manche s'impose... troisième manche pendant laquelle Chloé Seyrès est légèrement devant en temps pur mais fait tomber un plot de trop (2 contre 1 pour Fanny Violeau) et c'est Fanny Violeau qui reprend l'avantage et remporte de ce fait la finale !

Résultats du Speed Slalom Féminin

1) Fanny Violeau
2) Chloé Seyrès
3) Céline Mailfait
4) Marianne Rio

Chloé Seyrès Vs. Marianne Rio - Crédit : Simon-Pierre Trailin
Chloé Seyrès Vs. Marianne Rio - Crédit : Simon-Pierre Trailin

KO System Masculin : Quarts de Finale

Pas tellement de surprise à part pour le troisième groupe des quarts de finales : Sébastien Trocars, Igor Cheremetieff et Martin Violeau se qualifient pour les demi-finales en deux manches sèches contre (respectivement) Nicolas Quedec, Cédric Diguere, et Julien Boucry... une qualification un peu plus freestyle pour Boris Rozbroj qui sort Xuan Le en trois manche en défi Speed Heel Wheeling (moralité : ça strike plus facilement en wheeling qu'en flat).

Demi-finales

La première demi-finale est remportée par Sébastien Trocars aux dépens de Boris Rozbroj... une demi-finale à suspense car les deux riders ont quelque peu manqué de régularité sur ce round : Sébastien Trocars prend l'avantage sur le premier run, Boris Rozbroj ayant sorti 4 plots ; Boris Rozbroj égalise sur le deuxième run, Sébastien Trocars ayant sorti 5 plots ; du coup les deux s'appliquent pour le troisième run décisif, font deux beaux perfects, mais S.Trocars a une longueur d'avance (5'67) sur B.Rozbroj (6'00).
La deuxième demi-finale tient tout autant en haleine ; elle oppose Martin Violeau à Igor Cheremetieff. Ils se disputent un round avec des temps équivalents et des runs propres : premier run remporté par Igor Cheremetieff avec un perfect un poil plus rapide que celui de Martin Violeau (5'78 contre 5'81) ; des temps frôlant l'égalité pour le deuxième run (5'73 et 5'74) mais avec une pénalité pour Igor Cheremetieff qui lui fait perdre l'avantage ; et Martin Violeau qui craque sur le troisième run avec deux pénalités tandis qu'Igor Cheremetieff met un coup de boost et descend en 5'59.

Finale de Consolation

Elle est remportée en deux manches sèches par Martin Violeau (en deux perfects avec de meilleurs temps) qui accède ainsi à la troisième place, reléguant Boris Rozbroj au pied du podium.

Finale

Les deux finalistes sont Igor Cheremetieff et Sébastien Trocars. Une finale en trois manches : sur le premier run les deux riders tournent dans les 5'5 mais shootent (respectivement 4 et 6 plots), le premier point revient donc à Igor Cheremetieff. Sébastien Trocars reste concentré sur le deuxième run, refait un 5'5 plus propre (un seul plot) et termine devant Igor Cheremetieff (5'62 et 2 pénalités). Pour le troisième run, les deux jouent le tout pour le tout et accélèrent un coup : 5'42 pour Igor Cheremetieff et 5'32 pour Sébastien Trocars... qui shoote deux plots.
C'est donc Igor Cheremetieff qui gagne cette finale du Speed Homme.

Résultats du Speed Slalom Masculin

1) Igor Cheremetieff
2) Sébastien Trocars
3) Martin Violeau
4) Boris Rozbroj

Freestyle Battle

Hey Girl, Hey Boy, Superstar DJ… Here We Go !

Le battle était mixte (catégories hommes et femmes mélangées) - et c'est vrai que les DJs étaient supers.
Sur les 29 participants, seulement 5 filles inscrites contre 24 gars ! Néanmoins, malgré leur infériorité numérique elles sont parvenues à tirer dignement leur épingle du jeu, puisque deux d'entre elles (les SebaGirls, Chloé Seyrès et Fanny Violeau) ont atteint les derniers rounds ; Fanny Violeau finissant deuxième de la finale de consolation derrière le lyonnais Kyan Sanchez, mais devant les parisiens Julien Boucry et Sébatien Trocars ; et Chloé Seyrès se classant deuxième de la compétition derrière Igor Cheremetieff, mais devant Antoine Colange (message personnel : revanche prise, on est quitte, haha.) et Xuan Le qui s'est « battu avec un bambou », pour reprendre ses termes (vous saurez pourquoi plus tard, mais pour ça il faut lire la suite).
Quant aux trois autres filles, elles n'ont pas passé les qualifications et se sont donc retrouvées dans le tableau du Battle Amateur : Seule la lilloise Céline Mailfait passera le premier tour - aux dépens d'ailleurs de Marianne Rio qui se trouvait dans la même poule de Quarts Amateur.

Qualifications

Les 29 participants étaient répartis sur huit groupes pour les qualifications, le samedi après midi. Les qualifiés montaient donc en tableau Pro, programmé le dimanche, et les recalés étaient classés dans le tableau Amateur qui s'est déroulé immédiatement après le round de qualification.
Le plus gros retournement de situation a lieu lors du deuxième groupe de qualification, où Julien Boucry le Charismatique et Frédéric Feyt le Quaddeur fou, éliminent Boris Rozbroj le Protégé du King of Style et Jérémy Dubois le Fanatique des Coréennes (je parle de toupies). Admettons pour Jérémy Dubois qui se remet dans le bain après un break de presque deux ans… mais étonnement général pour Boris Rozbroj dont le style original et prometteur laissait à penser qu'il ne se serait pas fait sortir si facilement.

Battle Mixte Amateur

Quarts de Finale

Le Battle Amateur a commencé avec des quarts de finales dans lesquels étaient répartis les 13 riders Amateurs.
Fin du battle pour Marianne Rio et Luc Cirotteau du premier groupe, qui se font sortir par Céline Mailfait et Boris Rozbroj. Notons le style très smooth du nouveau venu, Luc Cirotteau, qui une fois qu'il aura étoffé sa base technique (pour l'instant composée quasi-essentiellement de toupies) ne se laissera très certainement plus marcher sur les pieds !
Fin en Quarts également pour Adrien Rouger, Joseph Crestin et Joëlle Harter.

Demi-Finales et Finale de Consolation

Comme un goût de déjà-vu pour l'annonce des résultats du premier groupe, où Boris Rozbroj - pourtant largement favori - se fait sortir (avec David Perrin) par Jérémy Dubois (son compagnon de galère des qualifications) et par le belge Pierre-Alix Colbrant (dont j'aime bien le polo).
Boris Rozbroj sauve les meubles restants en remportant la petite-finale de consolation, devant Nicolas Quedec (recalé du deuxième groupe de demi-finale), David Perrin, et Céline Mailfait (du deuxième groupe de demi-finale).

Finale


Kyan Sanchez © Tim Schraepen >
C'est Jérémy Dubois qui remporte cette finale amateur grâce à sa technique à la fois osée et originale (arcs-de-cercles-décrochages de ligne en cobra, etc.). La deuxième place est attribuée à Emmanuel Laurent, suivi part Pierre-Alix Colbrant, et enfin par Emmanuel Ruellan.

Résultats du Battle Mixte Amateur

1) Jérémy Dubois
2) Emmanuel Laurent
3) Pierre-Alix Colbrant
4) Emmanuel Ruellan

Battle Mixte Pro

La compétition a repris le dimanche midi avec la dernière épreuve, le Battle Mixte Pro.

Quarts de Finale

En Quarts de Finale, les têtes de séries assurent leurs prestations et se qualifient pour les demi-finales : Igor Cheremetieff (QF1), Fanny Violeau (QF2), Chloé Seyrès (QF3), et Xuan Le (QF4) finissent premiers de leurs poules respectives.
Notons que Xuan Le s'est auto-handicapé complètement indépendamment de sa propre volonté en cassant ses patins la veille au soir - d'où le « Oui, mais moi je me bats avec un bambou, les gars ! ». Il a emprunté une paire à sa taille mais il a eu quelques problèmes d'adaptation au modèle, comme ça à froid.
Pour les deuxièmes places qualificatives, c'était un peu moins évident : dans les groupes 3 et 4, le choix est vite fait et ce sont les deux lyonnais Antoine Colange et Kyan Sanchez qui se qualifient.
Dans le groupe 1, c'est Julien Boucry qui s'empare de cette deuxième place après un combat rapproché avec Thibaud Sambourg - le premier privilégiant le style, le deuxième la technique.
Mais le comble de l'indécision revient au groupe 2, celui remporté par Fanny Violeau, où le jury demande un last trick pour départager… les trois autres riders de la poule ! Sébastien Trocars, Tim Schraepen et Frédéric Feyt se sont donc affrontés au last trick... remporté par Sébastien Trocars qui a préféré assurer 20 plots en heel wheeling.

Demi-Finales

Demi-finale #1
La première demi-finale est composée de : Igor Cheremetieff, Fanny Violeau, Antoine "TotoGT' Colange, et Kyan Sanchez.
Igor Cheremetieff s'impose autant en technique - la petite ligne de 80s entière en heel seven, des retournés, des sorties de lignes en wheeling arrière, un peu de spins (coréennes) et de figures assises (kasakchok et cafetière spin) ; qu'en vitesse d'exécution et en originalité - p'tit 5.4 en milieu de ligne, des low compas croisés arrière…
Le deuxième qualifié est Antoine Colange, qui présente des prestations techniquement variées (des wheelings - encore un peu faibles en arrière ; pas mal de coréennes toe-toe - elles bien maîtrisées ; une christie et une kasakchok - histoire d'étayer un peu), et stylistiquement propres et posées.
Fanny Violeau termine troisième, malgré le fait qu'elle ait sorti l'artillerie lourde en figures assises (des kasakchoks et des cafetières avants et arrières, une christie arrière sur le petit 80s entier), qu'elle ait aussi assuré des wheelings (une dizaine de plots en heel wheeling… et une sortie de ligne en toe wheeling arrière illusion sur deux plots) et des spins (coréennes, voltes russes), le tout lié avec un frestyle old-skool… et sur Get the Party Started de p!nk (oui, je suis jalouse !!)
Kyan Sanchez termine quatrième : malgré une bonne vitesse d'exécution, il est desservi par une impression générale un peu brouillon (avec une chute en prime) et par trop peu de variété - trop de tentatives de wheelings.Demi-finale #2
Dans la deuxième demi-finale, on retrouve Julien Boucry, Sébastien Trocars, Chloé Seyrès, et Xuan Le.
Ce sont Chloé Seyrès et Xuan Le qui gagnent leur laisser-passer pour la finale en terminant première et deuxième de la poule.
Chloé Seyrès assure des runs stylés avec des pics techniques (chicken leg de trois tours, seven, heel wheeling arrière sur 7 plots, retournement en fin de 50s, compas croisés arrières).
Xuan Le a quelques difficultés à retrouver son équilibre avec ses patins d'emprunt si bien que ses wheelings ne sont pas aussi convaincants que pendant les battles précédents - il passe néanmoins un heel wheeling arrière de 7 plots (bien qu'il visait plutôt les 20), et des petits retournements ; il camoufle tout de même bien son problème d'adaptation notamment avec son dernier run où il s'enflamme sur un freestyle endiablé.
Julien Boucry termine troisième de la poule avec un style smooth et posé (moins rapide que ses concurrents), mais qui manque encore de gros tricks techniques.
Sébastien Trocars, bien que plus technique que Julien Boucry, termine quatrième - dû à trop de déchets : quelques pertes d'équilibre qui gâchent la finition de certains gros tricks (après une entrée en flat coréenne, ou après trois tours en seven), et une chute sur le retour d'un combo de kasakchoc avant to arrière. Il est le seul de la compétition à avoir placé un seven externe arrière (2 plots) et un spécial one foot invert (i.e. avec le pied avant - 4 plots).

Finale de Consolation

Kyan Sanchez termine premier de cette finale de consolation grâce à une technique plus pointue que celle de ses concurrents (retournés) ; il est succédé de Fanny Violeau, qui met toujours l'accent sur ses figures assises et qui revendique son freestyle old skool ; Julien Boucry se classe troisième de la poule, son style laissant une impression générale plus agréable que celle laissée par Sébastien Trocars - qui a tenté des tricks bien techniques et variés mais qui a beaucoup striké.

Finale


Battle Le Havre 2009 - Finale - Freestyle Slalom Mixte
envoyé par LHSKiki. - Foot, rugby, surf et encore plus de sports en vidéo.
L'ordre de passage des finalistes est le suivant: 1) Igor Cheremetieff - 2) Antoine "TotoGT' Colange - 3) Xuan Le - 4) Chloé Seyrès.
Dans l'ensemble, les performances des finalistes ont un taux de réussite un peu moins élevé que pendant les rounds précédents.
1) C'est Igor Cheremetieff qui remporte cette finale grâce à de gros tricks bien tenus (un heel seven sur 6 plots, un toe sur 4 suivi d'un gros spin, un toe special one foot, un retournement 15x4), le tout agrémenté d'un freestyle énergique (comme en demi-finale, il replace un gros 5.4 en début de premier run)... recette efficace qui a fait ses preuves !
2-La deuxième place revient à Chloé Seyrès qui met les gars à l'amende en figures assises avec son premier run quasi-essentiellement sur le 120s (cafetière spin to kasakspin to retour en kasakchoc arrière) ; ses gros tricks tiennent moins longtemps que pour les rounds précédents (seven et chicken leg de deux tours) mais couplés à quelques éléments de style originaux (kicks, jumps, écart américain, déboulé), ils suffisent à la placer devant Antoine "TotoGT" Colange et Xuan Le.
3&4-Antoine Colange reste constant dans sa propreté et joue tactiquement un peu sur tous les tableaux (variété technique)... ce qui lui permet de passer devant Xuan Le qui malgré de gros freestyles engagés ne parvient pas à tenir ses gros tricks (wheelings arrières notamment).
Après les trois runs, c'est le moment des last tricks : Igor Cheremetieff fait un marathon de heel wheeling (50s-pendant lequel il fait une touchette, 80s, re-50s où il repose au bout d'une dizaine de plots.) Chloé Seyrès galère sur son escargot en toe wheeling (à cause du dévers) mais le tient jusqu'au bout quand-même. Antoine Colange passe les 20 plots du 80 en compas croisé heel-toe ; et Xuan Le passe une petite douzaine de plots en heel wheeling arrière.

Résultats du Battle Freestyle Mixte Pro

1) Igor Cheremetieff
2) Chloé Seyrès
3) Antoine Colange
4) Xuan Le

Liens utiles

World Slalom Series
French Slalom Series
LHSK Fan Page sur FB
Ville du Havre
Skatepark du Havre
Renseignements sur l'organisation des French Slalom Series
Weekend de la Glisse retour en images Texte : Close Yr E's
Photos : Simon-Pierre Trailin
Mis en ligne  le 25 May 2009 - Lu 4065 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB