-
Le 13 May 2009 à 00:00 | mise à jour le 14 May 2009 à 20:36

Test : Deshi CH1 VS Carbon

Test : Deshi CH1 VS Carbon

C'est une grande première pour l'agressif : un patin à base carbone ! Cependant Deshi avait pris cette direction avec les CH1, des carbones hybrides. C'est donc avec un grand plaisir que rollerenligne.com vous propose aujourd'hui non pas un test mais deux, une comparaison entre le CH1 et le Carbon...

Article par 

Duel

Nous allons donc disséqué ses deux boots, pour mieux comprendre les différences de ses deux patins.

Le design

Le Ch1

La boot des CH1 se situe dans la droite lignée des premier Deshi : les DK. Cependant la toile qui recouvre le patin est plus étudiée, avec des lignes noires qui donne au patin un style profilé et robuste.
Il est imposant, mais par rapport à d'autres boots, il est un peu plus fin ce qui permet de lui apposer presque toutes les soulplates.
Cette boot propose un look très souple avec une soulplate certes imposante mais qui suit parfaitement la chaussure et rappelle les patins de Salomon. Il existe aussi en rouge et noir, le pro modèle Vinny Minton.

Le Carbon

A pointure équivalente, cette boot est vraiment plus petite que celle du CH1. Pour le moment, on le trouve en noir, ce qui donne cette impression de petit pied.
Il est aussi bas et plus coriace avec ses renforts de kevlar tout autour de la chaussure. Des pointes de blanc ont été ajoutées sur le patin, autour de la languette ainsi que sur le pourtour du spoiler. Pour mettre une touche finale le sigle de DESHI est incrusté sur les côtés du patin, lui donnant une véritable marque de fabrique.
Le patin possède une nouvelle soulplate beaucoup plus fine que la CH1, parfaite le look de cette petite boot. Tout en carbone et kevlar, elle est très légère, moins d'un kilo lorsque celle des ch1 dépasse les 1,3 kilos. La nouveauté n'est donc pas dans un design propre et facile d'accès mais dans le look épuré, petit et très léger.

Le confort

Le Ch1

Le chausson est un Sifika Slim, toujours plus confortable et avec de meilleures mousses. Il offre un confort plus que correct. Une chose que l'on ne peut pas reprocher à ses chaussons, c'est qu'ils s'améliorent d'année en année. Ils sont aujourd'hui plus solides que les tous premiers modèles, on s'y sent beaucoup mieux que dans les tous premiers qui rappelait plus des chaussons en cartons qu'autre chose.
Le chausson ne se déforme pas dans le patin, au contraire, il se rapproche d'ailleurs de la forme du pied avec le temps, tout comme la boot en elle-même. Le confort est renforcé par un petit choc absorbeur, plus petit qu'avant mais tout aussi efficace, et cela, même en réception en gap.

Le Carbon

Ce patin est totalement différent de son prédécesseur au niveau du confort.
Tout d'abord, il n'a pas de chausson. Cela allège considérablement mais cela modifie aussi totalement le confort. La mousse, du néoprène, est présente partout dans le patin, en petite quantité, et durant les premières heures de skating, elle se fait aux pieds.
Je ne vous cache pas que ces premières heures sont vraiment douloureuses. Mais une fois cette période passée, plus l'on roule plus on est dans des chaussons, mieux que cela, des chaussettes, c'est vraiment très appréciable même si on se passerait volontiers du temps d'adaptation.
Le même choc absorbeur est présent pour parfaire le confort au patinage, même si ce patin n'est vraiment pas fait pour la distance, tant on sent les chocs de la route par rapport au CH1.
Pour le coup, la boot plus rigide et collée au pied fait que l'on ressent toutes les imperfections de la route durant les longs trajets.

La souplesse

Le CH1

La boot est rigide au premier abord. Elle s'assouplit petit à petit pourtant, sans devenir ni trop souple ni trop rigide.
Le patin se fait au pied, en suivant les flexions de la cheville. Avec le temps le patin peut malheureusement devenir trop souple. Il faut compter quand même plus d'un an pour cela. La souplesse est l'un des point forts de ce modèle, il permet de bon calage en top tout en évitant les blessures.
Le spoiler du patin a une bonne découpe qui permet de bonne flexion avant arrière. C'est le même spoiler que l'on retrouve sur le S3 Skali pro. Comme quoi même les slalomeurs aiment ce principe de souplesse.

Le Carbon

Le patin est beaucoup plus rigide que le CH1, même en matière de souplesse le carbon met plus de temps à se faire aux pieds. Mais étant plus proche du pied, et avec un spoiler plus bas, le patin se fait mieux que le ch1, il épouse les mouvements de la cheville. La souplesse permet une précision de calage sans aucune comparaison. Le patin protège assez le pied pour éviter tout risque de blessure dû aux flexions.
Là encore pour le carbon, il faut un temps d'adaptation pour profiter pleinement de la souplesse du patin. Pour le reste des mouvements, avant arrière, même si la languette est souple, l'arrière du patin est très rigide. Il faut plus de temps que pour le reste du patin pour s'habituer à la petite découpe derrière.

Le maintien et le serrage

Le Ch1

On a là un serrage classique mais efficace, entre la boucle, le strap ainsi que les lacets, le pied est bien maintenu dans son chausson, il ne décolle pas au niveau du talon et le chausson ne bouge pas dans la coque. Le maintien permet une bonne réactivité, cela rend les mouvements plus précis et optimise les calages.

Le Carbon

Si le serrage reste le même que le CH1 le fait qu'il n'y ait pas de chausson rend le maintien plus optimale que jamais, le patin épouse le pied. Cela permet une réactivité parfaite. Si on ajoute à cela la légèreté, tous les mouvements du pied sont rendus parfaitement . Les calages sont parfaits et d'autant plus que la petite soulplate ne gène en rien dans les déplacements. On a vraiment l'impression de rouler en chaussures.

La glisse

Le CH1

La soulplate est assez large et offre une très bonne glisse en soul. Pour le grind, c'est une autre histoire. La soulplate intègre bien un groove mais celui-ci n'est pas du tout prononcé. Je veux dire par cela que l'on n'a pas d'encoche directe.
Pour éviter la « zippette » au début, il faut forcer un peu sur un trottoir pour créer son propre groove, un peu à la manière des Nimh pour avoir son groove parfait.
Sinon, le CH1 accepte parfaitement d'autres soulplates comme la dualplate de chez USD qui certes a une moins bonne glisse, mais offre un groove vraiment sympa pour des shiffty grind de l'ancien temps !
Les tops sont un peu compliqués à faire au début, mais vu que le patin s'assouplit petit à petit, ils deviennent vite facile à placer et ce, quelque soit la soulplate.
Bref, la glisse est bonne une fois le patin est un peu rodé, mais elle peut être optimisée avec la platine de votre choix, mais là c'est à vous d'être créatif.

Le Carbon

Tout d'abord la soulplate d'origine est plus fine que celle des CH1. Elle est légère et surtout offre une très bonne glisse. Elle possède des petites excroissances pour éviter d'avoir trop de surface de frottement, cela permet d'avoir une glisse homogène en toutes circonstances. Cela serait parfait si la platine offrait une backside plate digne de se nom... et bah, c'est le cas ! On a un groove digne de la dualplate. Si vraiment on doit trouver un ou deux défauts à cette soulplate : elle n'est pas très solide, et un peu large au talon, donc pour certaines réceptions cela peut être casse gueule, mais c'est vraiment pour trouver des défauts.
Avec une soulplate de CH1,une fois le groove taillé, et la bonne taille choisie, soit 40/41 pour un carbon en 42, on profite aussi bien qu'en CH1. La soulplate n'alourdit pas trop le patin, elle ne change pas non plus la souplesse. Même si elle glisse un peu moins bien, que la plate d'origine elle reste plus solide, et taille bien le patin.
Enfin la dualplate, si c'est celle qui se trouve entre les deux autres niveaux poids, elle a la moins bonne glisse des trois. Cependant, le groove est bien meilleur que sur les autres, voire très bon des la première session. Il change aussi la souplesse du patin, la backside plate monte haut et donc force le patin à plus s'assouplir au niveau de la cheville.

La Solidité

Le Ch1

Ces patins ont beaucoup de petits renforts pour éviter de trop s'abimer. Ils protègent la boucle mais aussi la toile. Cependant les petits renforts caoutchouteux sur les cotés du patin se déchirent vite. Avec le temps les coutures de la toile se cassent même si la toile reste cependant collée à la coque. Le patin résiste bien donc. On regrette que son look perde beaucoup avec le temps à cause de ces petites imperfections. La soulplate résiste bien même sur des murets abrasifs, et garde une bonne glisse avec le temps.

Le Carbon

Ses matières de base sont beaucoup plus résistantes que pour le CH1, le mélange kevlar et carbone fait de ce skate un modèle de robustesse. Cependant la boucle est très fine, voire trop et encaisse vraiment mal les chocs. Les coutures de kevlar peuvent aussi sautées, même si une petites visse a été rajouté a l'arrière du patin pour éviter cela. Le carbon reste quand même plus solide que le CH1. La soulplate étant très fine encaisse moins bien que celle des CH1 c'est bien là son seul défaut.

Rapport qualité/prix

Le CH1

Bien que le patin soit assez ancien, sont prix de base reste inférieur à celui des Carbon. C'est un patin souple et résistant, avec une bonne glisse. Il a un très bon rapport qualité prix, même si l'on peut aujourd'hui le trouver un peu moins cher sur de nombreux sites, ce qui le rend plus attractif. Je le conseille à tous ceux qui veulent s'éloigner des coques rigides.

Le Carbon

Pour 50 Euros de plus, nous avons là un patin qui innove véritablement, par son poids, sa glisse, son maintien et jusqu'aux matières. Si le prix reste élevé pour une boot, il faut comprendre à la fois les avantages de ces matières mais ce que cela apporte à la pratique. Le carbon est vraiment un très bon patin, et sur la durée cela ne fait aucun doute qu'il va encore s'améliorer.

Fiches produits

Le CH1

Marque : DESHI
Nom : CH1 Grey (Carbon Hybrid)
Année : 2008
Prix : 199 Euros
Coque : coque rigide, au talon de carbon et spoiler ajouté
Chausson : Sifika Slim
Serrage : Boucles micrométriques, strap et lacets
Pointures : 40 au 47
Amorti : Sifika
Poids : 1.35 kg pour du 42
Usage recommandé : agressif en général, si possible avec un niveau amateur.

Le Carbon

Marque : DESHI
Nom : Carbon Black
Année : 2009
Prix : 249 Euros
Coque : carbon et kevlar
Chausson : pas de chausson, intérieur du patin en néoprène
Serrage : Boucles micrométriques, strap et lacets
Pointures : 40 au 47
Amorti : Sifika
Poids : 1 kg pour du 42
Usage recommandé : agressif en général, si possible avec un niveau amateur.

Liens utiles

www.deshtruction.comTexte : Thomas Bordier aka "Bobor"
Photos : Bobor
Merci à Hawaii Surf
Merci à Yogi, Bolton et Obi
qui m'ont aidé pour ce test.
Mis en ligne  le 13 May 2009 - Lu 5819 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB