-
Le 30 April 2009 à 00:00 | mise à jour le 27 February 2015 à 07:42

Interview : Kato (Remz) au Winterclash

Interview : Kato (Remz) au Winterclash

Au cours de nos pérégrinations avec l'ami Delvar, nous avons croisé Kato au Winterclash, le plus gros événement street de l'année. L'emblématique patron de Remz et frenchy de surcroît, est exilé aux Etats-Unis. Il a bien voulu répondre à quelques questions. Résultat : 15 minutes de discussions sur l'évolution du roller agressif actuel...

Article par 

Vers une structuration du circuit street

Bobor : Pour commencer j'aimerai savoir : on te voit de plus en plus sur les contest avec ton team, c'est important pour toi de les trimballer comme ça partout ?

Kato : Important, euhhhh.... (Rires) elle met la pression ta caméra ! Oui, bien sûr que c'est important, les contests comme le Winterclash c'est primordial. C'est primordial car un contest comme ça regroupe tout le monde, ce sont des contests qui veulent dire quelque chose. Dans ce sens là, y a plusieurs sorte de contests : les trucs comme le FISE qui sont plus tout public, et les trucs comme le Winterclash qui font plus corps, en fait.
Pour moi bien sûr c'est indispensable de supporter des gens comme Jojo (Jacobi) qui font se genre de truc, mais aussi qui se bougent pour l'industrie... y a rien de tel ! Des gens viennent de partout, trente ou trente cinq pays sont représentés.

La preuve en est le park de Saint-Niklaas a brûlé et pourtant tout le monde est là !

Oui, tout à fait, c'est la beauté d'Internet : en un jour, en deux jours, tac ! Tout le monde a bougé ! Tout le monde a décollé de Bruxelles. En fait ça s'est super bien passé ! Et comme je te dis, les gens viennent de partout, et du coup c'est vachement important pour moi d'être là.
Si on n'amène pas nos gars, les gens ne vont pas forcément apprécier, du coup, c'est tout un système qui tourne...

Et Remz dans tout ça ? Des nouveaux modèles ou pros modèles à venir ?

(Face caméra) Pas de commentaire ! Non comment on dit ? « Sans commentaires » ? (rires). Non plus sérieusement, ce n'est pas nouveau, ce n'est pas un scoop, c'est un peu une période creuse en ce moment.
C'est vrai qu'on avait quelque idées avec Haffey, mais bon, on a mis un peu en pause. Et puis c'est vrai que ça partait un peu le stock donc bon... il y a une petite crise aux States mais aussi un peu en Europe, donc bon, ça va se passer un peu moins vite cette année, mais on va quand même continuer et repartir tranquille en 2010.

Mais Remz reste une marque qui marche bien malgré tout ?

Ouais, ouais, bien sûr ! Non, là tout va bien quand même. Le team va bien, tout le monde est proche. La distrib' se passe bien ! On est en place dans à peu près tous les pays. Quant à moi, je suis toujours à rollos, donc tout va bien !

une vidéo Remz un de ses jours ?

Une vidéo Remz ? Bonne question... euh ...J'avais lancé d'une vidéo Remz... il a quoi... plus de dix ans ! Non, c'est ça ?

Ouais à peu près !

J'ai mes gars qui sont toujours dessus (rires)... non mais en même temps je suis bien occupé. En fin de compte, je n'ai jamais vraiment trouvé de gars avec qui bosser...ça parait con à dire, mais voilà. Pas que je suis à cheval sur les choses, mais j'aime les faire bien. Pas bien dans le sens ou j'ai envie que ce soit la meilleure vidéo du monde, mais j'ai vraiment envie qu'elle colle à Remz, à son image, à ce que j'ai fait, à mes riders, à moi, et à l'histoire de Remz, tu vois ?
Je pense qu'une vidéo soit je la fait bien soit je ne la fais pas ! Un peu comme Remz aussi, si je fais des patins un jour et que se soit des bottes de plastique, bah non ! Mais je suis venu avec un concept et ça avait sa place, comme Xsjado ou des trucs de ce genre.
J'ai les riders qu'il faut, ils restent bien occupés, toujours en train de filmer pour quelque chose, mais qui en même temps supportent d'autre projet dans l'industrie, donc ça aussi c'est important.
Des mecs comme 4X4 vendent des roues mais c'est vrai aussi que des petits revenus autre que les roues, c'est bien ça leur permet de survivre ! Pas que je préfère qu'Haffey fasse une part pour 4X4 que pour Remz mais à la limite pourquoi pas ! En même temps pourquoi pas non plus, c'est des marques que je supporte, et c'est important de supporter ce genre de marque.
De supporter leurs vidéos, je ne dis pas que Remz est millionnaire et qu'on n'a pas besoin de vendre de vidéos, mais c'est bien aussi de supporter tout le monde. Mais surtout, si je fais une vidéo je veux vraiment qu'elle est le tampon Remz.

Comment au quotidien se gère un team comme celui de Remz ? Car quand on voit les personnages, ils sont tous très différents. C'est facile à gérer tout ça, en tour ou sur un événement comme celui-ci ?

C'est des mecs, vraiment, qui partagent quelque chose, c'est vachement fort pour eux, C'est un truc qu'ils font tous depuis très longtemps. Donc même si c'est vrai qu'ils viennent de milieux différents, comme Connor (O'brien), qui vient d'un milieu aisé, qui fait des études, puis après tu as des mecs comme Franky (Morales) ou là c'est totalement l'inverse ! C'est vrai qu'a priori, tu pourrais te demander comment des gars comme ça peuvent se côtoyer trois semaines sans problème. Mais en réalité ils partagent un truc, depuis longtemps, et ça les rapproche vachement.
En fin de compte ce n'est pas très compliqué, ils aiment faire ça, se déplacer, venir sur le Winterclash par exemple, rencontrer du monde. Mais d'un autre coté ce n'est pas toujours évident, prendre l'avion, rouler le lendemain, voire en final... puis repartir et enchainer avec une vidéo. C'est vrai que c'est un rythme assez dur quand tu es pro. Mais c'est un truc qu'ils aiment faire, qu'ils aiment partager.
Donc malgré tout, c'est simple quand on aime ça, et qu'on le fait avec plaisir. Tous ensemble on rigole. Peu importe d'où tu viens, peu importe ton histoire, peu important qui tu es, l'important c'est de tous partager la même passion. C'est ça qui nous tient.
Ce n'est jamais difficile à gérer. Après ya deux trois trucs personnels, des soucis ponctuels, mais ça fait partie de la gestion d'un team. En même temps, j'ai des bon gars, je ne vais pas me plaindre non plus, je les ai pas vraiment choisi, c'est plus eux qui ont choisi la marque, qui s'y rattache vachement. Ils sont soudés, ce n'est vraiment pas très difficile dans ces conditions. C'est vraiment solide !

En parlant de représentation, la médiatisation du roller, tu en penses quoi ? Il en faudrait plus pour toi, y'en a jamais assez ? Ou c'est suffisant voire déjà trop ?

Jamais assez, non pour moi cela ne s'applique pas au roller, et je pense que plus de médiatisation n'est pas obligatoire, par contre, plus de structure oui !
Plus de structure c'est-à-dire ne pas essayer de médiatiser le plus possible, mais plutôt médiatiser correctement. C'est-à-dire que si tu dois structurer un événement comme le Winterclash, et parler dessus, il faut une base... enfin je ne sais pas si je dois en parler maintenant, c'est un truc qu'on est en train de mettre en place, donc...

Si, si, on veut savoir !

On met en place le WRS. En fait ça s'est organisé un peu rapidement : Shima, Julio et moi-même, on s'est assis autour d'une table, on a discuté de tout ces événements qui se passent à droite et à gauche : le Bittercold, le Hoedown, le barnburner aux States, le Winterclash ou comme le FISE, le NL.
Il y a pleins d'événements partout mais rattachés à rien, tu vois. Donc ils font tous leur boulot, mais moralité : rien ne les unis, pas vraiment de World finals, pas de structures en fait. Et donc, on a commencé à penser à un truc...

Rattacher tous ces contests en fait ?

Exactement ! C'est-à-dire utiliser ces événements existants...

... pour faire un classement ?

Voilà ! Un classement qui se finirait avec une World finals mais qui aurait vraiment un sens pour les gens de l'industrie. Un truc plus près de nous (les marques), les pros peuvent se retrouver, les mecs sont comme ça tu vois, pas un truc géré par des gens qui ne voient que l'aspect olympique.
Ce n'est pas qu'il est mauvais mais pas trop déconnecté du mode du milieu. C'est pour ça qu'on s'est dit que, peut être, on devrait s'impliquer dans un truc comme ça et en fin de compte, on a fait un budget.
Le 15 janvier, y'avait les représentants de chaque marque, ça inclut NIMH, moi-même, Valo, Razors, tous les gars de Powerslide même Rollerblade, Tom Hyser qui était là. Toutes les marques étaient là sans mettre de personnes à l'écart. Ça s'est super bien passé, on était tous sur la même longueur d'onde donc on a décidé de créer ça ! Le WRS, par exemple, le Winterclash en fait partie. C'est le premier événement donc on ne fait pas trop de trucs, c'est un test. On refait les formats, ça va compter dans le ranking de cette année. En fait, on va rattacher des événements d'ailleurs je vais en parler avec lui toute à l'heure, de Barcelone qui va aussi se rattacher au WRS, le FISE qui va aussi se rattacher au WRS. On va essayer de faire un peu plus de structures pour un événement comme ça, qu'après il va y avoir la TV, excuse-moi (il regarde le caméraman)...

Non, c'est cool !

Un événement comme ça, qui va, par exemple, chercher des sponsors, va nous démarcher. D'un coup, ce n'est pas simplement, on va faire le Winterclash. Ça fait 8 ou 10 ans qu'on existe, on est cool et puis on a mille personnes. C'est aussi ça , on fait partie du World series, le gagnant va en Californie skater à la grande finale, le World Championship avec des pros donc il gagne un voyage en Californie.
On fait partie du World ranking c'est-à-dire que les mecs gagnent des points pour faire un classement final. D'un coup tu fais partie d'un pro tour en fait, de quelque chose, tu n'es pas isolé, ça a un sens. Pour les médias aussi ça a un sens. C'est surtout pour les médias en fait.WRS c'est plutôt un outil pour cet événement là. On ne peut pas vraiment apporter de budget pour Internet tu vois.
C'est plutôt un outil pour eux, on fait partie de quelque chose. Ils vont voir des médias, du genre moi je te parle de la TV surtout des trucs locaux pour pousser les marchés locaux, de faire du bon boulot localement. Tu vas voir la TV local, les journaux locaux, je ne sais pas moi la 3 en France.

oui oui France 3 régional...

Toi, tu vas les voir, les journaux locaux, ils vont faire un reportage là-dessus. « Ah aujourd'hui y'a un truc ! », ça fait partie du World Rolling Series. Au World Tour, le gagnant va aux Etats-Unis. Ça fait tout de suite sérieux. En même temps, y'a quand un grand truc qui se passe, ça ce n'est pas sérieux mais tu lui donne plus une identité. On fait tous partie d'un truc qui est sérieux et du coup ces gens là te prennent plus au sérieux aussi.

En fait, tu veux assurer la pérennité des événements que ce ne soit pas juste ponctuel, juste montrer le truc...

Exactement !

Le but c'est le long terme et l'année prochaine, on remet ça...

Voilà, t'a compris. Ces événements, ils font vraiment du bon boulot et je pense qu'en faisant partie des séries d'un tour officiel. Non seulement ils font du bon boulot mais en plus y'a vraiment du sens, ça veut dire quelque chose. Et en fait, ce sera vraiment une série d'événements comme ça partout dans le  monde.
Ça va aller dans le sens de l'événement, on sera sûr que tout ça, ça va continuer pendant longtemps. Et en même temps, c'est tous ces médias, on espère aussi que ça va booster le sport, voire le roller en dehors du milieu du roller en fait donc attirer les chaînes de TV. On pense qu'un truc comme ça peut...quand tu as un ranking, tu te dis voila un tel est numéro 1 au monde, tu sais comme tous les autres trucs en fait. Ce n'est pas qu'on essaie de faire un truc comme le tennis mais un truc structuré comme un sport, comme une industrie. On manque un peu de ça maintenant.

Ouais sortir du loisir et passer au sport aussi...

Ouais un truc un peu plus sérieux !

Montrer que ce n'est pas juste pour déconner, ça peut être un peu plus quoi !

Voilà ! Tu peux avoir un but.... Tu peux faire partie de quelque chose et tu peux atteindre un but ! Tu peux éventuellement partir en Californie, aller là-bas skater avec les pros et même devenir pro. Faire partie du ranking, et puis monter dans le ranking et éventuellement devenir pro.
Et après venir à des événements comme celui-là et skater avec Haffey et faire partie de quelque chose de vrai quoi. C'est important de montrer ça aux gamins. Avant, tu viens tu gagnes bon (hochement des épaules)... et tu attends l'année prochaine le prochain Winterclash donc là tu as peut être moyen de créer un système où tu peux construire quelque chose qui veut dire quelque chose pour tout le monde, pour le gamin qui a 8 ans qui commence le roller autant que pour eux un mec comme Aragon, Bailey ou Haffey qui font depuis toujours et qui représentent le roller. C'est ça le but, ce n'est pas facile mais...

Non j'imagine...

C'est pour ça qu'on n'en fait pas tout un foin parce que c'est vrai que c'est dur à mettre en place. On y bosse beaucoup, surtout Julio et moi parce qu'on est tous les deux ici donc on a bossé 7 heures dessus, beaucoup de parlottes mais ça va quelque part. On y croit vraiment et je pense que c'est important d'impliquer les marques dans des trucs comme ça. Faire attention que le marché reste sain et que ça continue quoi !

Ok, bah je pense qu'on a tout là... (rires)

Merci...

Liens utiles

Site de Remz
Ancienne interview de Kato

Texte : Thomas Bordier aka "Bobor"
Photos : Thomas Bordier aka "Bobor"
Caméra : Delvar
Merci beaucoup à Remz
Mis en ligne  le 30 April 2009 - Lu 3165 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB