-
Le 27 April 2009 à 00:00 | mise à jour le 10 May 2009 à 08:25

Rennes sur Roulettes : tradition respectée...

Rennes sur Roulettes : tradition respectée...

La World Inline Cup de Rennes a eu lieu ce week-end. Si les opens ont bénéficié d'un magnifique soleil, les élites ont dû composer avec un temps beaucoup moins clément. La course des dames s'est déroulée sous des trombes d'eau. Les hommes ont pu rouler sous le soleil mais sur un sol détrempé. Au final Nicole Begg et Nicolas Iten s'imposent. Récits de courses...

Mis en ligne par 

Un soleil qui joue à cache-cache avec les nuages

On vous a déjà fait le coup de "Rain sur Roulettes", le jeu de mot circule d'ailleurs allègrement parmi les bénévoles de l'organisation, on vous l'épargne donc cette année ! Hé oui, Rennes sans la pluie, ça n'est pas vraiment Rennes, même si l'année dernière, le temps s'est montré particulièrement clément.
Pour cette 27ème édition, on attendait un peloton un peu moins garni et relevé que les années précédentes. Crise oblige, l'organisation a perdu l'un de ses principaux sponsors et a du se "contenter" d'être une World Inline Cup de classe 1 au lieu d'être une "Top Class".
On s'attendait à voir l'américain Joey Mantia aux avant-postes, il n'a été que l'ombre de lui-même. Chez les hommes, le suisse Nicolas Iten a tiré son épingle du jeu en s'échappant d'une échappée composée de 6 patineurs. Le français Yann Guyader prend la seconde place dans un sprint impressionnant qui s'est fini par un mur de fentes avant.
Du côté des dames, la néo-zélandaise Nicole Begg impose son sprint à l'issue de la course. La française Nathalie Barbotin parvient à prendre la seconde place.

Course Open hommes

Le peloton de la course open s'étire rapidement sur un circuit très technique et sinueux. La tête de course ne se compose plus que d'une vingtaine de patineurs après 2 des 9 tours prévus au programme.
Le rythme à l'avant s'avère légèrement supérieur à celui que l'a pu constater à Nîmes. La moyenne avoisine les 32,6 km/h contre 32 km/h lors de la première French Inline Cup. On sent que le niveau des patineurs du groupe de tête est plus homogène. Parmi les prétendants à la victoire, on trouve notamment : Jean-François Lenôtre, vainqueur de la première étape ou encore Anthony Rondel (JS Coulaines), expert en longue distance.
Le groupe monte progressivement en cadence dans les étroites du centre-ville rues rennaises. Le peloton se faufile à vive allure entre les immeubles sur un sol de qualité inégale. Fidèle à ses habitudes, Jean-François Lenôtre lance quelques accélérations dans l'unique montée du parcours, mais les poursuivants reviennent quasi-systématiquement dans la descente qui suit.
Finalement, le groupe s'écrème petit à petit au fil des tours et sous les relances constantes. Il ne sont plus que 6 à pouvoir prétendre à la victoire. Dans le dernier tour, à quelques centaines de mètres de l'arrivée, Anthony Rondel lance le sprint et parvient à se détacher. Il termine devant Cyril Leclerc (USM Villeparisis 1) et Jean-François Lenotre (CPR Toulouse Limayrac).

Course Open dames

A Nîmes, Floriane Imbert avait terminé derrière Elodie Gaillard. Cette dernière roulant aujourd'hui sur Marathon, la lyonnaise avait le champ libre pour s'imposer dans les terres bretonnes.
Un groupe d'environ 7 patineuses se détachent rapidement. 4 d'entre elles restent ensemble à la cloche grâce à un bon travail collectif. Dans le dernier tour, Floriane Imbert accélère mais essaie quand même de garder sa coéquipière dans sa roue. Elle termine finalement en tête devant Karine Surnois (Paris Université Club) et Mathilde Tabillon (Générations Roller Sport).

Marathon féminin

La course des femmes n'a pas eu la chance de bénéficier des mêmes conditions climatiques que les opens le matin. On peut même dire que ces dames n'ont pas eu de veine car elles ont subi les aléas climatiques locaux de plein fouet. Sur la ligne, on sent l'inquiétude des patineuses qui ne savent pas quel type de roue choisir. Le ciel changeant motive le team Bont Wheels à passer en roues pluie, tout comme la française Nathalie Barbotin (Powerslide).
L'arche de départ se dégonfle et permet aux filles de terminer leur changement de roulettes. Bien leur en a pris d'opter pour des gommes plus adhérentes : le premier tour est à peine entamé que les gouttes s'invitent sur le circuit.
Devant, la française Nathalie Barbotin (Powerslide) a pris la tête des opérations, suivie des Bont Tamara LLorens (Bont) et Nicole Begg (Bont). Le peloton, également composé de nationales s'écrèment rapidement.
Les conditions climatiques empirent. Le ciel tombe sur le circuit à grosses gouttes. On craint le scénario de quelques années précédentes.
Les sprint de bonification se disputent tout de même sous une pluie battante. Les abords du circuit ont été vidés par les spectateurs partis se mettre à l'abri. Nicole Begg (Bont) remporte plusieurs fois les sprints de bonification.
A ce moment, elles ne sont déjà plus que 6 en tête : Lucie Perruzzetto, Nathalie Barbotin (Powerslide), Tamara Llorens (Bont), Alexandra Vivas (Bont) et Laetitia Lebihan (RPM Poli).
Derrière, un groupe de poursuivantes emmené par Anne-Sophie Petitprez (ASEB) tente de revenir au contact. Un peu plus loin, la jeune belge Sabrina Gaudesaboos (RAPS) se retrouve esseulée.
Les patineuses roulent sur des oeufs. En bas de la descente, on trouve un virage à 90° recouvert de pavés. Les filles freinent allègrement en T pour éviter les tout-droits.
L'averse ne semble pas vouloir s'arrêter. Pourtant, à 3 tours de l'arrivée, le ciel se dégage, mais le sol est complètement détrempé. Devant, Laetitia Lebihan (RPM Poli) a lâché. Elles ne sont plus que 5 : 3 Bont et 2 Powerslide.
La victoire se joue entre elles au sprint. Les motos ouvreuses passent le virage avant l'arrivée, Nicole Begg est déjà en tête et ne se retournera pas. Elle est suivie de sa coéquipière Tamara Llorens et de la française Nathalie Barbotin...

Marathon masculin

Les hommes partent environ 30 minutes après les dames, le soleil est revenu sur le circuit, mais de nombreuses sections restent encore détrempées. Comme à Nîmes, les élites démarrent quelques minutes avant les nationaux. Le peloton reste assez compact durant les premiers tours.
Les patineurs slaloment allègrement entre les flaques. On s'attendait à une bataille au sommet entre nos petits français et le fameux Joey Mantia, la bataille n'a pas eu lieu.
A notre grande surprise, Joey Mantia fait le yo-yo à l'arrière du groupe de tête. Il ne semble pas fatigué physiquement, mais le contact se perd régulièrement avec le reste du groupe.
Un groupe de 6 patineurs réussi à se faire la belle : Nicolas Iten (Rollerblade) Massimiliano Presti (Luigino), Alexis Contin (Rollerblade), Julien Despaux (Rollerblade France) et Séverin Widmer (Luigino). L'écart se creuse progressivement avec le peloton. Yann Guyader (Powerslide) travaille beaucoup aux avant-postes pour le succès de cette échappée.
Nicolas Iten (Rollerblade) accélère franchement et parvient à se dégager de l'échappée à un tour et demi de l'arrivée. Il prend rapidement une avance conséquente. Le Suisse passe la ligne avec une avance de 1'34 sur ses compagnons d'échappée.
Derrière lui, l'arrivée va se régler à toute allure en fente avant entre les 5 patineurs restants de l'échappée : Yann Guyader décroche la seconde place devant Massimiliano Presti, Alexis Contin, Julien Despaux et Séverin Widmer.

Vidéo du marathon masculin

Vidéo du sprint du marathon

Principaux résultats

Open dames (28,35 km)

1) IMBERT Floriane - 01:07:20
2) SURNOIS Karine - 01:07:25
3) TABILLON Mathilde - 01:07:25
4) PERHIRIN Brigitte - 01:07:33
5) RODRIGUES Jennifer - 01:07:45
6) TENDRON Pascale - 01:07:58
7) DICTUS Nathalie - 01:08:32
8) CARBONNE Céline - 01:10:27
9) BEAUDENUIT Joëlle - 01:10:28
10) JOUET Olympe - 01:11:25

Open hommes (28,35 km)

1) RONDEL Anthony - 00:52:06
2) LECLERC Cyril - 00:52:07
3) LENOTRE Jean François - 00:52:07
4) HERREROS Étienne - 00:52:08
5) LESAVRE Antoine - 00:52:08
6) HEMESATH Marc - 00:52:09
7) BONNEVILLE André - 00:52:16
8) MOENNE-LOCCOZ Philippe - 00:53:21
9) FARON Cédric - 00:53:21
10) OKUYAMA Thibault - 00:53:21

Nationaux hommes (50,5 km)

1) CAMPIGNY Manuel - 01:33:22
2) LEBLOND Guillaume - 01:33:22
3) DUCREUX Damien - 01:34:26
4) ZOCCA Thierry - 01:34:26
5) HALI Samir - 01:34:26
6) FRANCK Benjamin - 01:34:27
7) LECLERC Gregoire - 01:34:27
8) GAMBA Jean - 01:34:28
9) JACOB Gael - 01:34:28
10) PINEAU Stephane - 01:34:28

Marathon dames (38 km)

1) BEGG Nicole - 01:21:32
2) LLORENS Tamara - 01:21:32
3) BARBOTIN Nathalie - 01:21:33
4) PERUZZETTO Lucie - 01:21:37
5) LE BIHAN Laetitia - 01:24:40
6) TALBOURDET Carine - 01:24:40
7) HALBOUT Justine - 01:27:06
8) GHEZZI Laura - 01:27:07
9) PETITPREZ Anne Sophie - 01:27:07
10) KAY Marion - 01:27:15

Marathon hommes (50,5 km)

1) ITEN Nicolas - 01:24:57
2) GUYADER Yann - 01:26:31
3) PRESTI Massimilano - 01:26:31
4) CONTIN Alexis - 01:26:32
5) DESPAUX Julien - 01:26:32
6) WIDMER Severin - 01:26:32
7) BUGAVI Riccardo - 01:26:55
8) MANTIA Joey - 01:28:49
9) KAY Reyon - 01:28:49
10) MUNOZ Andres - 01:28:50

Nationales Dames

1) CHOULEYSKO Melissa
2) JEAN Caroline
3) SANGIORGIO Lea
4) EUVRARD Fannie
5) MOY Frederique
6) GAILLARD Elodie
7) LE COSQUER Solen
8) LEBOEUF Cecilia
9) CHABENET Christine
10) GESLOT- GRIZEAU Amandine

Liens utiles

Site de l'organisation
Résultats complets sur le site de Sport-Up
Galerie photo de François et Marie
Galerie photo : Picasa de Speed Coyote
Vidéo : interview F. Imbert, vainqueur open Rennes
Vidéo : interview A. Rondel, vainqueur open Rennes
Vidéo : Interview de Nicolas Iten, vainqueur du MarathonTexte : Alfathor
Photos : François et Marie
Mis en ligne  le 27 April 2009 - Lu 3883 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB