-
Le 07 August 2018 à 12:15 | mise à jour le 05 August 2018 à 19:01

Bien choisir ses roller de slalom et de freestyle

Bien choisir ses roller de slalom et de freestyle

Le slalom est certainement l'une des disciplines du roller qui demande le plus de précision, de contrôle et de maniabilité. Il faut donc être extrêmement pointilleux dans le choix de ses rollers. ReL vous donne quelques grands axes pour faciliter votre prise de décision...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Article du 16 août 2012 mis à jour le 5 août 2018

Des marques de références et pas mal de customs

Rollerblade TwisterSlalom freestyle ou slalom vitesse ?

Deux principaux formats de slalom cohabitent en compétition :

  • le slalom vitesse
  • le slalom freestyle

Les besoins en matériel sont un peu différents, en particulier au niveau des châssis. En speed slalom, les platines à 3 roues se sont généralisées avec des configurations 3x110 ou 3x100. En freestyle slalom, on trouve quelques patineurs en 3 roues mais la plupart des concurrents utilisent des configurations allant de 4x72 à 4x80 mm en rockering.

Un marché qui s'est segmenté

Si pendant plusieurs années le Twister de Tecnica/Rollerblade a été le principal choix qui s'offrait aux riders souhaitant pratiquer le slalom, il en va tout autrement depuis l'arrivée des rollers Seba / FR, Roces et des nouveaux modèles de Powerslide...

Un roller de slalom type

Un roller freestyle slalom

A quels besoins doit répondre un bon roller de slalom ?

  • Etre extrêmement maniable (petites roues et platines rigides courtes)
  • Etre très réactif (coque enveloppante rigide)
  • Avoir un maximum de maintien
  • Etre très précis pour réussir les figures les plus techniques

Pour répondre à l'ensemble de ces exigences, on joue sur l'ensemble des pièces du roller : les roues, la coque, la platine, le serrage...

Quelle est votre fréquence de pratique ?

La fréquence de pratique a peu d'influence sur les caractéristiques techniques qui restent à peu près les mêmes. En revanche, pour un usage en compétition ou intensif, on privilégiera un modèle avec des matériaux "plus nobles" :

  • des platines extrudées et usinées
  • des roues plus haut de gamme type Matter ou Hyper Concrete
  • des coques en composite de fibre de verre carbone au lieu de coques polymères
  • des renforts de protections remplaçables

Les tarifs varient entre 250 et 700 € la paire selon les modèles.

Les propriétés indispensables de la coque d'un roller slalom

Seba KSJ Slalom Skate

Il y a encore quelques années, on trouvait très peu de patins à coque souple/dur en slalom. La plupart des modèles présents sur le marché avaient uniquement des coques rigides comme le Rollerblade Twister ou le Roces ASP 100. La principale raison venait du fait que ce type de coque offraient un meilleur maintien et plus de précision qu'un coque avec davantage de tissu (mesh).

L'arrivée des rollers Seba et Powerslide a quelque peu changé la donne. On trouve désormais des rollers alliant confort et précision.

C'est le cas avec :

La boot roller slalom : avec ou sans cuff ?

En général, on privilégie un modèle surmonté d'un cuff (spoiler) qui accroit le maintien et la précision. Cependant quelques riders comme Kim Sung Jin ont pourtant opté pour des patins plus ouverts sur l'arrière comme le KSJ afin de ne pas entraver leurs mouvements dans des figures en wheeling ou en impérial.

Les femmes et les patineurs de petit gabarit apprécient ces patins avec une structure en Y car ils procurent une flexion plus douce (le poids du patineur et la puissance entrent en jeu).

Les trains roulants en slalom : courts et rigides

En slalom freestyle comme en speed slalom, il est indispensable de choisir une platine courte pour privilégier la maniabilité. On optera pour un modèle rigide en aluminium extrudé ou usiné dans la masse. Les modèles emboutis sont trop souples. Ils font perdre en précision de patinage. Oubliez les modèles en composite pour l'instant, le marché ne propose rien de performant pour le moment.

Un autre facteur important par rapport à la taille de votre pied : le poids ne se répartit pas de la même façon selon la surface du pied. En gros, le premier essieu doit être placé sous vos orteils et le 4ème sous votre cheville pour une maîtrise optimale de vos rollers.

Les platines de freestyle slalom

Les plus petites pointures optent en général pour du 219 mm et les plus grandes pointures misent sur généralement sur du 243 mm. Certaines montent jusqu'à 250 mm. Il est toutefois préférable de conserver une platine aussi courte que possible. En effet, même quand on est grand, il faut passer facilement entre des plots espacés de 50 cm.

Platine Powerslide Hardcore Evo 2011

Les platines de speed slalom

Elles abritent 3 roues de 100 à 110 mm. Certains mettent une roue de plus petit diamètre à l'avant pour accroître la maniabilité entre les plots. Cela se fait au détriment du démarrage où le patineur a un peu moins d'appuis. Certains modèles ont les roues arrières couplées pour gagner encore en fluidité.Platine Seba 310

Les roues : de 72 à 80 mm en slalom freestyle

Un montage banane

Choisissez des roues un peu plus petites pour rabaisser le centre de gravité et gagner en stabilité. Les roues de 72 et 76 mm montées en banane sont fréquentes chez les femmes. Les hommes utilisent surtout du 76 mm monté en banane avec du 80 mm, voire une platine 4x80 mm montée en rockering ou banane.

Contrairement à la croyance populaire, les patineurs freestyle ne recherchent pas systématiquement les plus petites roues possibles, mais plutôt la diamètre maximum que leur platine peut accepter.

Plus les roues sont "grandes" et plus la glisse est fluide et certaines figures deviennent plus faciles à réaliser, en particulier les wheelings.

La dureté des roues de slalom : plutôt 82 à 85A

En général, en slalom, la dureté des roues oscille entre 78 et 85A avec une préférence pour les roues de 82 à 85A qui sont un bon compromis : elles ne s'usent pas trop vite, on perd donc moins ses repères. Elles restent suffisamment confortable et avec un bon répondant et de l'accroche.

Une autre astuce ? Les talonnettes pour les figures assises

Nombreux sont les patineurs qui ont du mal à réaliser les figures assises comme la cafetière. Pour faciliter leur apprentissage ou leur exécution, on peut utiliser des talonnettes ! Elles rehaussent le talon, permettant de décaler le centre de gravité légèrement vers l'avant. Ainsi, on s'assoit plus facilement !

Les customs : une solution à ne pas négliger

Rares sont les patins du marché qui correspondent immédiatement aux attentes des patineurs experts en slalom. Nombreux sont ceux qui ont opté pour des patins customisés (personnalisés). Il s'agit de choisir soi-même sa coque, sa platine, ses roues, ses roulements. Pour cela, le mieux est de se rendre dans un shop spécialisé qui vous aidera à constituer votre roller. Renseignez-vous aussi sur les forums !

Attention, ce type de montage revient souvent plus cher qu'un patin de série car on achète les pièces séparément.

Liens utiles

Texte : Alfathor
Relecture : Iggnorance
Photos : ReL, Seba, Powerslide, Rollerblade
Mis en ligne  le 07 August 2018 - Lu 64241 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB